Rencontre avec Odette Hardy à la librairie « Par mots et merveilles »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 novembre 2014

Reçu par courriel

Chers amis,

Je vous recommande cette initiative autour du livre de mon amie Odette Hardy, historienne,

sur un fusillé pour l’exemple de notre région en 1914.

Bien cordialement,

Xavier Dubois

odette Hardyfusillé vivant

 

À lire

Publié dans Culture, HISTOIRE, INFOS, Litterature | Pas de Commentaire »

« Cash Investigation » : le patron de Huawei France menace la journaliste Élise Lucet de représailles

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 novembre 2014

Vu sur PCF Arras

 

Investigation : Elise Lucet journaliste de France 2 n’aura plus

aucun grand patron en interview »

 

Si on comprend bien, il ne faut poser que les bonnes questions, dès qu’on pointe les agissements

pas toujours éthiques des lobbies, on se fait bannir des carnets d’adresses des grands patrons.

Madame Lucet est une des journalistes qui n’hésite pas à mettre en évidence les dérives

et les scandales. C’est tellement rare de nos jours où la langue de bois est maîtresse dans le milieu

des médias. Garder sa place est plus important qu’informer ? En fin d’article un autre scandale dénoncé

par Élise Lucet..

 

http://www.dailymotion.com/video/x29da87

 

Mardi soir, France 2 diffusait un numéro de « Cash Investigation » très accablant pour l’industrie

des smartphones. Travail d’enfants en Chine par des sous-traitants, conditions de travail inhumaines

dans les mines de tantale en RDC, l’émission n’épargne aucune grande marque de téléphone,

de Samsung à Apple en passant par Nokia ou encore LG.

Interpellé de manière très directe par Elise Lucet (voir ci-dessus), le patron de Huawei France a

répondu à la controverse.

CaptureHuaweiQuentin

Revoir l’émission sur francetvinfo.fr

Merci à 7sur7.be

Publié dans Culture, INFOS, Liberalisme, Presse - Medias | Pas de Commentaire »

Transatlantique arnaque – La casse du siècle (le film)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 novembre 2014

Vu sur : Moissac au Coeur

 

     Transatlantique arnaque – La casse du siècle

 

tafta5

Dans la plus grande discrétion, l’Union

européenne et les États-Unis négocient

actuellement la création d’un grand marché

transatlantique.

Objectif ? Supprimer les «obstacles au commerce»,

 au bénéfice des entreprises multinationales.

Dans le dos (et sur le dos) des populations.

Date butoir : 2015.

Ce projet de grand marché transatlantique porte en lui de très lourdes menaces :

systèmes sociaux et services publics démantelés, explosion des inégalités, destructions environnementales,

répression des mouvements sociaux, atteintes aux libertés fondamentales…

Explications, témoignages et propositions de démontage dans ce court documentaire,

qui vous propose une incursion derrière les murs du silence. Avec notamment Bruno Poncelet,

Martin Pigeon et Raoul-Marc Jennar.

Réalisation : Yannick Bovy – Septembre 2014 – 29 mn

 

Image de prévisualisation YouTube

A voir en ligne sur  YouTube

Publié dans Culture, documentaire, ECONOMIE, ETATS-UNIS, EUROPE, IDEES - DEBATS - PHILO | Pas de Commentaire »

L’éclat Leprest de Philippe Torreton : boulversant !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 octobre 2014

 

Ce soir, Torreton n’a pas chanté  Leprest : il nous a fait entendre sa poésie avec force et subtilité.

 

L’éclat Leprest de Philippe Torreton

 

allain leprest

*

Torreton

 

  Dans le bouleversant spectacle « Mec ! », l’acteur

  Philippe Torreton et le musicien Edward Perraud

  révèlent toute la poésie des textes d’Allain Leprest.

  On connaît, et on aime, Allain Leprest chanteur.

  On connaît moins, et on aimera, Allain Leprest poète.

 

 

Pour ceux qui étaient à la salle des fêtes de Villandraut, ce mercredi 20 août 2014, la révélation du poète a été bouleversante. Un acteur était au travail, et ce travail est du grand art du dire en scène. Philippe Torreton, les deux pieds plantés, droit derrière un micro et un pupitre, monte au front. Mais ce n’est pas le capitaine Conan qui l’a révélé dans le film de Bertrand Tavernier, c’est un monstre de douceur autant que de violence. Leprest, justement, c’est les deux à la fois, berceuse et emportement.

La gouaille de l’acteur et la gouaille du poète s’ajustent, se répondent, se démultiplient. Leprest est vibration, vibration du verbe, vibration du ton, vibration du cœur. Torreton garde intacte cette vibration, il ne lui rajoute aucune enflure, comme il lui serait possible, pour produire de l’effet, de la sensation. Seul le visage porte l’empreinte de l’émotion intérieure.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

 

Hommage à Allain Leprest

Image de prévisualisation YouTube

à voir sur youtube

Admiré par Jean Ferrat et auteur de chansons pour Juliette Gréco,

Allain Leprest s’est donné la mort lundi 15 Aout 2011 à 57 ans

à Antraigues-sur-Volane (patrie de son ami Ferrat).

*

Allain Leprest et ses amis en concert au Bataclan

Image de prévisualisation YouTube

à voir sur youtube

Publié dans Culture, Poesie | Pas de Commentaire »

Toujours d’actualité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 octobre 2014

 

« Le vingt et unième siècle sera un siècle de persécutions et de bûchers. « 

 

Lettre ouverte de François Cavanna aux culs-bénits

 

CaptureCavannaArte

  Lecteur, avant tout, je te dois un aveu. Le titre de ce livre

  est un attrape-couillon. Cette « lettre ouverte »

  ne s’adresse pas aux culs-bénits. […]

  Les culs-bénits sont imperméables, inoxydables, inexpugnables,

  murés une fois pour toutes dans ce qu’il est convenu d’appeler

  leur « foi ». Arguments ou sarcasmes, rien ne les atteint,

  ils ont rencontré Dieu, il l’ont touché du doigt. Amen.

  Jetons-les aux lions, ils aiment ça.

Ce n’est donc pas à eux, brebis bêlantes ou sombres fanatiques, que je m’adresse ici, mais bien à vous,

mes chers mécréants, si dénigrés, si méprisés en cette merdeuse fin de siècle où le groin de l’imbécillité

triomphante envahit tout, où la curaille universelle, quelle que soit sa couleur, quels que soient les salamalecs

de son rituel, revient en force partout dans le monde. […]

[Lire la suite sur deslettres.fr]

Lettre ouverte aux culs-bénits, Albin Michel

 

Publié dans Litterature | Pas de Commentaire »

Le journal de la Fête – 1

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 septembre 2014

 

Image de prévisualisation YouTube

Journal l’Humanité

Publié dans Culture, France, IDEES - DEBATS - PHILO, POLITIQUE, Solidarite | Pas de Commentaire »

Le journal de la Fête – part.2

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 septembre 2014

 

Image de prévisualisation YouTube

Journal l’Humanité

Publié dans Culture, France, l'Humanité, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Tête haute, huit mois de bagarre sur France 2, le 9 septembre à 22h 40

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 septembre 2014

 

jeudi 4 septembre 2014 , par Frédéric Dayan

France 2 diffuse le mardi 9 septembre dans Infrarouge à 22:40 Tête haute, huit mois de bagarre.

CaptureTetehaute1

  Réalisé en 2013 par Yves Gaonac’h, ce documentaire

  de 58 minutes raconte l’histoire d’une lutte victorieuse

  dans l’industrie, celle des ouvriers des Fonderies

  du Poitou, sous-traitants fondeurs de culasses

  pour l’industrie automobile, qui se sont vus proposer

  de réduire leurs salaires de 25%.

  Ils ont choisi de se battre et de mettre leur principal

  donneur d’ordres, Renault, devant ses responsabilités.

  Leurs 8 mois de lutte pour une reprise des fonderies

  racontent l’espoir et l’avenir.

Ce documentaire a été projeté le 7 février dernier en ouverture du 5e festival Filmer le travail à Poitiers.

 

Vidéo

CaptureTetehaute

 

 

Cliquer sur l’image pour voir la vidéo

 

Publié dans documentaire, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaire »

La première internationale des travailleurs, une grande âme

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 septembre 2014

 

La première internationale des travailleurs, une grande âme

 

tardi1

 

  par Christophe Goby

  « Jésus ne pouvait pas, c’est Marx qui est venu »

  telle est la dernière réplique de la farce de la compagnie

  L’Autre scène, adaptée de la pièce d’Howard Zinn [1]

  présentée à l’occasion des 150 ans de la première

  Internationale à Nancy le week-end du 13 au 15 juin

  2014.

 

 

 

C’est une chorale militante de Nancy qui est à l’initiative de cet anniversaire de l’Association internationale des travailleurs (AIT), dont ont fait partie Karl Marx ou Michel Bakounine mais également des acteurs importants de la Commune de Paris, comme Eugène Varlin. Un stage intersyndical entre militants de la CGT, de la FSU et de Solidaires sur l’histoire du mouvement ouvrier avait réuni quatre-vingt participants deux jours auparavant. Stéphane Thomas, militant au NPA entre autres, explique son engagement pour ses journées : « Du 13 au 15 juin j’étais à Nancy parce que c’est là que je vis. C’est aussi là que je milite : j’étais donc au week-end des 15 ans de l’AIT. Je suis d’ailleurs toujours à Nancy et toujours prêt à saisir une opportunité de faire un croche-pied au talon de fer. »

Manu fait partie des Sans Noms, cette chorale qui regroupe bon nombres de militants de Nancy dans un œcuménisme tout à gauche. Il raconte entre deux invités : « Ça entre en résonance avec les débats de l’extrême gauche. L’AIT fut la première force politique dans le camp prolétarien et sans donner prise au stalinisme et aux querelles qui suivirent. »

[Lire la suite sur PCF Grésivaudan]

Article original

 

Publié dans CGT, Culture, FSU, HISTOIRE, Solidaires, Syndicats | Pas de Commentaire »

« L’urgence de ralentir », un film de Philippe Borrel

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 septembre 2014

 

DOXANÉOLIBÉRALE

 

« Toujours plus vite » : ces dissidents pour qui il est urgent

de ralentir  

 

par Sophie Chapelle 2 septembre 2014

 

Toujours plus vite, toujours plus pressés. Nous sommes entrés dans l’ère de l’immédiateté,

celle des profits, celle de l’information, celle de la satisfaction individuelle.

Que traduit cette accélération de nos modes de vie ? Avec quels risques dans une planète

aux ressources limitées ? Comment résister à cette injonction du toujours plus vite ?

C’est ce qu’interroge Philippe Borrel dans son dernier film, L’urgence de ralentir, diffusé

le 2 septembre sur Arte. Il est allé à la rencontre de ceux qui expérimentent des alternatives

concrètes à contre-temps du modèle dominant néolibéral.

Basta ! et Mediapart vous proposent des séquences inédites de son film.

 

CaptureL'urgence de ralentir   Cliquer sur l’image pour voir la bande-annonce
  L’immédiat et la vitesse sont devenus la norme.

  L’accélération, notre rythme quotidien.

  « Mais à quel prix ? Et jusqu’à quand ? » interroge

  le réalisateur Philippe Borrel [1] dans son dernier film,

  L’urgence de ralentir.

  « Ce que nous vivons, appuie l’économiste Geneviève

  Azam, c’est vraiment la colonisation

du temps humain dans toutes ses dimensions – biologique, social, écologique – par le temps économique.

C’est un temps vide, sans racine, sans histoire, seulement occupé par la circulation des capitaux ».

Directement pointés du doigt, les milieux financiers et la logique d’actionnaires en attente

d’une rentabilité immédiate.

[...]

 

Résister à la société de consommation

Croisant les réflexions de sociologues, philosophes et économistes, le film de Philippe Borrel ne montre

pas seulement les effets du néolibéralisme. Il filme celles et ceux qui tentent de faire émerger

des alternatives constructives à la logique d’accélération généralisée.

[...]

CaptureWildroots   Cliquer sur l’image pour voir la vidéo

  Certains ont décidé de se couper complètement

  de la société de consommation. C’est le cas

  de la Wildroots Community, basée

  dans les Appalaches en Caroline du nord.

  Elle a été fondée par un ancien ingénieur

  et sa compagne.

En pleine forêt, cette communauté de « survivalistes » accueille ceux qui, comme eux, veulent réapprendre

à vivre en pleine autonomie au cœur de la nature.

 

Se réapproprier la technologie

[...]

CaptureMontain Wiew   Cliquer sur l’image pour voir la vidéo

  Aux États-Unis aussi, des systèmes d’apprentissage

  alternatifs se mettent en place. C’est ainsi qu’à deux

  pas des sièges de Google et de Facebook, au cœur

  de la Silicon Valley, une école interdit l’usage

  des ordinateurs ou des portables aux élèves jusqu’à

  la classe de seconde.

« Nous amenons la technologie aux élèves seulement quand ils sont en mesure de la comprendre,

explique une professeure. Je veux que mes élèves soient excités à l’idée d’apprendre. »

Au-travers d’apprentissages concrets comme la permaculture, les enseignants espèrent développer

chez les enfants des capacités d’innovation et d’adaptation à un monde en mutation accélérée.

« L’éducation est la clé, c’est l’espoir de voir des êtres humains capables de penser librement ».

[Article complet sur bastamag.net]

 

Publié dans Basta!, documentaire, SOCIETE | 1 Commentaire »

123456...37
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy