EL COMUNERO

Posté par communistefeigniesunblogfr le 31 mars 2010

 El Comunero :

 Pour défendre la république, mi abuelito s’engagea à 18 ans aux côtés de CNT’istes. Seul communiste de son régiment, il hérita du surnom gentiment moqueur de « comunero » (« le coco », « le communard »). (Thomas Jimenez)

 

http://www.elcomunero.fr/

 

EL COMUNERO dans Culture elcomunero-2bLes dictatures triomphent lorsqu’elles cassent la transmission de la mémoire des luttes entre les générations. Franco, pour l’Espagne, a failli y parvenir, heureusement, des petits enfants proches des « abuelos » , titillent leur mémoire…

La quête de Thomas, à la recherche des faits et gestes de son grand-père andalou et de ses compagnons de lutte participe de cette résistance à l’oubli. Et cela, non dans un but passéiste, mais avec la volonté de puiser dans ce vivier, le courage de changer le monde d’aujourd’hui.

El comunero, surnom que ces amis anarchistes ont donné à ce militant communiste, en dit long sur la tradition séculaire de combat des paysans des terres d’Espagne. Le parler andalou de l’aïeul résonne entre les chants de la Guerre et révolution d’Espagne, arrangés musicalement par le savoir faire et la passion de su « nieto ». Que la tierra te sea leve, comunero !

Progreso Marin

Présentation de l’album : http://www.elcomunero.fr/spip.php?article3

 

http://www.dailymotion.com/video/x7gaqz

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Les fils vivants de la République espagnole (l’Humanité – 18 novembre 2008)

« Tirer les fils de cette mémoire, c’est aussi l’obsession du musicien Thomas Jimenez, parti à la quête des faits et gestes de son grand-père communiste andalou et de ses compagnons de lutte. Pour résister à l’oubli, il a choisi un terrain poétique, en revisitant des chants républicains qui ont fait retentir dans la bourse du travail, archicomble, sa « volonté de puiser dans ce vivier le courage de changer le monde d’aujourd’hui ». Le disque s’intitule El Communero. En mémoire de son « abuelito » – ainsi surnommé par ses camarades. »

(Rosa Moussaoui)

Publié dans Culture, HISTOIRE, Musiqe | 1 Commentaire »

Mort de Jean Ferrat : La chanson française est en deuil

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 mars 2010

 L’Humanité – 13 mars 2010

Jean Ferrat s’est tu

Mort de Jean Ferrat : La chanson française est en deuil dans Culture jean_ferrat

En 50 ans de carrière, Jean Ferrat, qui est mort samedi à 79 ans, a chanté d’une voix grave et douce l’idéal communiste, la fraternité et l’amour, s’insurgeant contre les utopies piétinées, l’injustice et la misère humaine.

« Moi, si j’ai rompu le silence, c’est pour éviter l’asphyxie », chante-t-il dans « Je ne suis qu’un cri ».

Dans son édition de lundi, l’Humanité rendra un hommage à ce géant et à un ami vrai du journal.

Dès ses premières chansons au début des années 60, il exprime sa « nature rebelle » quitte à s’attirer les foudres d’une censure plus ou moins tacite.

Son étiquette communiste dérange : en 1965, « Potemkine » est privée d’antenne et en 1966 il est interdit de petit écran en raison de sa candidature sur la liste PCF aux élections municipales d’Antraigues (Ardèche).

Ma France, cette chanson dans laquelle il s’attaque aux gouvernants (« Cet air de liberté dont vous usurpez aujourd’hui le prestige ») est interdite d’antenne. Ferrat refuse de passer à la télé sans elle et patientera deux ans avant d’être à nouveau invité sur un plateau. En 1971, Yves Mourousi rompt la censure en diffusant un extrait de la chanson.

Jean Ferrat avait fait de cette censure un sujet de chanson ironique : « Quand on n’interdira plus mes chansons, je serai bon à jeter sous les ponts… ».

Son attachement politique, Jean Ferrat le date de son enfance, lorsqu’un militant communiste lui sauve la vie pendant l’Occupation, une période qui lui a ravi à l’âge de 11 ans son père Mnacha Tenenbaum, juif émigré de Russie en 1905 et mort en déportation.

« On ne guérit pas de son enfance », confiera-t-il plus tard. De même, il ne reniera jamais son admiration pour certains des combats du communisme, comme la lutte contre le nazisme, le colonialisme et l’argent roi.

[...]

Jean Ferrat sort peu de sa tanière mais chaque apparition, chaque nouvel album est un événement médiatique, et souvent l’occasion d’un nouveau « coup de gueule » : contre la grande industrie du disque et de la communication qui condamne le pluralisme et la liberté, contre le PAF qu’il juge « obscène », contre le nucléaire ou contre la condamnation du contestataire José Bové qu’il soutient en 2007 comme candidat « antilibéral » à l’élection présidentielle. Récemment, il a soutenu le Front de Gauche dans la campagne des élections régionales.

Tantôt engagé, tantôt poète émerveillé, le chanteur alterne tendresse et colère. Il met en musique la poésie « jaillissante » de Louis Aragon, dont certains textes sont maintenant indissociables de la voix chaude et caressante de Ferrat (« Que serais-je sans toi », ou « Aimer à perdre la raison »).

Ermite bucolique aux prises avec l’humanité, il aurait voulu « être le cri de la mésange/n’être qu’un simple gazouillis », mais la condition humaine aura fait de lui « le cri qu’on abrège, la détresse infinie ».

[Article complet : humanite.fr/]

 

Quelques réactions

 

Marie-George Buffet s’est déclarée « bouleversée » par la disparition de Jean Ferrat, toute sa vie compagnon de route du parti sans jamais en avoir été membre. Dans un communiqué, Mme Buffet écrit que « notre ami, notre camarade Jean Tenenbaum dit Jean Ferrat est parti ce samedi rejoindre ses amis les poètes ». Soulignant que « son compagnonnage critique avec le Parti communiste était utile et exigeant », Mme Buffet a ajouté que « Jean Ferrat, était le chanteur dont le sens de l’humanité et de la justice a accompagné l’engagement de générations de militants ». (Source : LeMonde.fr)

« La voix chaude, tendre et persuasive de l’auteur de ‘La Montagne’ s’est tue. Sa mort est un deuil pour la chanson française et tous les artistes français, dont il était le maître incontesté. Jean Ferrat alliait à son immense talent, un engagement militant auquel il n’a jamais failli… » (F. Fillon)

« Avec la disparition de Jean Ferrat, c’est un pan entier de la musique française qui disparaît. Je salue l’artiste, l’humaniste et le militant ». (Pascal Nègre, président d’Universal Music France, à l’Associated Press)

Il était le dernier des grands après Ferré, Brassens et Brel… Il y a des millions de gens très tristes ce soir : ceux qui sont engagés comme lui, ceux qui aiment la montagne, ceux qui aiment à perdre la raison, l’une des plus belles chansons d’amour… » (Michel Drucker)

 

Ma France
http://www.dailymotion.com/video/xckhptLa Montagne
http://www.dailymotion.com/video/xbh7b5

 

Les Tournesols
http://www.dailymotion.com/video/xcasjv

 

Que serais-je sans toi  ?

http://www.dailymotion.com/video/xawkli

Publié dans Culture, Hommages, Musiqe | 5 Commentaires »

Entretien avec Joan Baez

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 mars 2010

Rencontre exclusive avec Joan Baez

Entretien réalisé par Fara C.L’Humanité

Dans le cadre de sa tournée européenne, l’égérie de la protest-song a bien voulu nous accorder son temps, malgré un emploi du temps archi-comble. Discussion à bâtons rompus avec la plus humble des étoiles.

Qui a dit qu’une chanson ne peut pas changer le monde ?
 Vous, qui avez mis votre art 
au service de nombreuses causes, êtes-vous consciente d’avoir donné un contre-exemple fulgurant 
à cette assertion ?

Joan Baez. Je vous remercie du compliment. Je suis en partie d’accord avec vous. Mais, un artiste ne peut faire la révolution dans son coin. à mon avis, il faut une condition : que cette chanson soit en synergie avec une action. Elle ne peut suffire en elle-même, elle doit s’intégrer dans une mobilisation.

Tôt dans votre vie, vous avez 
consacré votre énergie à la fois 
à la musique et à l’engagement politique, avec une ténacité surprenante…

Joan Baez. J’ai eu beaucoup de chance, parce que j’aime les deux. J’ai besoin des deux. Jeune déjà, je ne pouvais pas m’endormir tranquillement, sans rien faire, alors que je savais que des gens souffraient sous un coin du ciel. Je n’ai pas vécu mon engagement comme un sacrifice, même s’il m’a souvent conduite à mettre ma carrière au second plan, ce qui m’a maintes fois été reproché dans le milieu professionnel. Pour moi, dès mon enfance, il était clair que je pouvais mener les deux de front, je le faisais aussi naturellement que de respirer. J’ai l’habitude de formuler ça en disant que je n’ai pas choisi l’art et la conscience sociale. Mais ce sont eux qui m’ont choisie comme messagère.

[Lire la suite sur : humanite.fr/]

 

Publié dans Culture, Musiqe, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Jacques Higelin : « Coup de foudre »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 mars 2010


GALVANISANT COUP DE FOUDRE [Higelin-album.jpg]

Après Amor doloroso, Jacques Higelin revient avec Coup de foudre. Un album où il redit son goût pour l’amour, la révolte et l’engagement social. Un bol d’air pour le chanteur, qui est allé à Sainte-Marie-aux-Mines (Haut-Rhin) enregistrer dans une ferme-studio, en compagnie de l’ex-leader de Kat Onoma, Rodolphe Burger, de Dominique Mahut et de quatre autres musiciens, complices de l’aventure. Au milieu des vertes vallées, Higelin a retrouvé sa verve poétique. À l’image du bucolique et joyeux Bye Bye Bye, prélude à un répertoire qui invite à la rêverie sur fond de crise. Un opus amoureux dans lequel le chanteur observe le monde avec le recul de celui qui est devenu un classique de la chanson. Il y a des moments de grâce (J’ai jamais su), des chansons funkyfoutoir extra (Août put). Bref, du Higelin comme on l’aime, vivant, créatif, lumineux. Et toujours prêt à s’enfl ammer pour une trouvaille musicale entre ambiances folk-song, jazz New Orleans, bastringue et rock. Un artiste en liberté qui, à bientôt soixante-dix ans, n’a rien perdu de son énergie ni de sa générosité. Une belle leçon de vie !

V. H.

 Lire également l’entretien réalisé par Victor Hache :

Jacques Higelin « La rébellion est un acte amoureux »

 

Vidéo : Jacques Higelin – Nouvel album – Coup de Foudre

http://www.youtube.com/watch?v=2suMJ18jdUg

 

Écouter Jacques Higelin sur deezer. com

http://www.deezer.com/fr/music/jacques-higelin#music/jacques-higelin

 

 

Publié dans Culture, Musiqe | Pas de Commentaire »

Gil Scott Heron

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 mars 2010

Le Blues renaissant d’un poète soul révolutionnaire

Par Lucie Servin

Icône militante de la Black Culture, Gil Scott Heron a profondément marqué la musique actuelle. Absent des studios pendant plus d’une décennie, l’artiste sort un nouvel album à la hauteur de la légende.

Confession d’un sage. A 60 ans, le retour de Gil Scott-Heron, avec I’m New Here surprend autant qu’il réjouit les fans de The Bottle, Angel Dust ou encore de The Revolution Will Not Be Televised. Écrivain, poète et musicien, la star engagée des années 70, le pianiste dont la voix est devenue emblématique du spoken word (chant parlé), est associé au jazz et à John Coltrane

Romancier du Bronx,qui met en scène les ghettos new-yorkais, il a lui-même traversé la souffrance, les blessures et les dérives de la vie. Période difficile, où l’artiste s’efface malgré lui : son talent écarté du devant de la scène, par ceux qui le trouvaient trop révolutionnaire et militant. Il a payé le prix, connu le rejet, la drogue et la prison. C’est dans sa cellule que le producteur Richard Russell vient le trouver pour travailler sur ce nouveau projet. Un opus incantatoire, d’un seul tenant, expression de celui qui vient et revient d’un foyer brisé , comme il écrit On Coming from a Broken House qui ouvre et clôt l’album. Un hommage à Lily Scott, sa grand-mère, celle qui l’ a élevé dans l’amour des livres et dans le Tennessee, lui qui était né à Chicago.

[Article complet + vidéos]

 

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Culture, Musiqe | Pas de Commentaire »

UNE SOIRÉE POUR SOUTENIR L’HUMANITÉ AU BATACLAN

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 février 2010

Merci à tous !

UNE SOIRÉE POUR SOUTENIR L’HUMANITÉ AU BATACLAN dans Musiqe pn_bataclan_huma_075-2

Retour en images sur la soirée de soutien à votre journal, au Bataclan à Paris.

Reportage photo : Patrick Nussbaum.

Photo Patrick Nussbaum/L'Humanité


Pour voir toutes les photos, cliquez sur le lien ci-dessous :

 

http://www.humanite.fr/Merci-a-tous

 

Publié dans Musiqe, Presse - Medias, Solidarite | Pas de Commentaire »

Django Reinhardt aurait eu 100 ans

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 janvier 2010

Django.jpg

L’homme aux trois doigts d’or à la main gauche, la statue immortelle du jazz manouche, le seul guitariste de jazz européen dont la stature égale les Duke Ellington ou Louis Armstrong, l’inspirateur de Biréli Lagrène, Thomas Dutronc ou Sanseverino, bref, Django Reinhardt aurait eu 100 ans ce 23 janvier. (Source : tsrinfo.ch)

 

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Ecouter Django Reinhardt sur : deezer.com/

 

 

Publié dans Culture, Hommages, Musiqe | Pas de Commentaire »

Adieu l’artiste !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 janvier 2010

Mano Solo, le chanteur à la voix déchirante et vibrante, est mort ce 10 janvier.Le chanteur Mano Solo sur la scène de l’Olympia, le 18 janvier 2005 à Paris D’une voix déchirante, il chantait le désespoir, la mort qui le guettait et le Paris populaire sur des mélodies tantôt sombres, tantôt entraînantes: Mano Solo, artiste écorché vif et atypique, atteint du sida depuis de longues années, est mort dimanche à 46 ans. AFP/Archives – Bertrand Guay« >voir_le_zoom : Le chanteur Mano Solo sur la scène de l Olympia, le 18 janvier 2005 à Paris

« Il ne viendra plus.
Il ne viendra plus nous invectiver.
Il ne viendra plus nous encourager.
Il ne viendra plus nous donner tout ce qu’il avait: son talent, sa force, son élan, sa générosité.
Il ne viendra plus le raoul, l’incomparable Mano Solo.
Il ne me dira plus « Isabelle je t’aime »… Mon petit Mano
. »


C’est en ses termes qu’Isabelle Monin, sa mère, a annoncé sa mort 
sur le forum de Mano Solo.net

« mes amis ne pleurez pas, le combat continue sans moi, tant que quelqu’un écoutera ma voix, je serai vivant dans votre monde à la con ! » (Je suis venu vous voir)

Son dernier album « Rentrer au port » était sorti en septembre 2009.

« Pas du gâteau »

http://www.dailymotion.com/video/x12qai

 

Écouter « La Marmaille Nue » sur :

http://www.deezer.com/listen-729293

A lire sur :

l’Humanité.fr

Mort d’un écorché de la chanson

Mano Solo est mort hier à l’âge de quarante-six ans. La chanson perd un artiste à fleur de peau qui crachait ses colères et ses tourments comme personne.

 

Le Monde.fr

Le chanteur Mano Solo est mort (vidéos)

 

Publié dans Culture, Musiqe | Pas de Commentaire »

Bradouchka s’engage auprès des ouvriers de Renault-Sandouville

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 décembre 2009

Bradouchka s'engage auprès des ouvriers de Renault-Sandouville dans Luttes big_11519239_0_300-85

 

Les ouvriers de Renault-Sandouville

 

Pour ne pas tomber dans l’oubli après plus d’un an de lutte acharnée contre les suppressions d’emploi dans leur entreprise, les salariés Renault sortent leur chanson officielle « sandouville » chantée par le chanteur Rouennais Bradouchka.

 

http://www.dailymotion.com/video/xbj3nq

Posté par blecole le 21 déc 2009 |

Publié dans Luttes, Musiqe, SOCIAL, Solidarite | 1 Commentaire »

« Il est de certains artistes comme un trésor… »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 novembre 2009

ARTICLE XI - 28 novembre 2009

Merci à Ubifaciunt pour ce superbe hommage

 

Allain Leprest, avec deux ailes

Pierre Desproges avait tout faux : non seulement c’est pas toujours le crabe qui gagne, mais on peut se réjouir (au contraire de Michel Sardou) qu’Allain Leprest soit toujours vivant. Du coup, on se reprend une tournée de moules-frites avec force bouteilles de blanc. Hommage à l’un des derniers Grands de la chanson française, au sens le plus noble du terme.

Il est de certains artistes comme un trésor, l’envie qu’il soit tellement reconnu et le plaisir égoïste de le garder pour soi, ses amis, et ses désamours.

Il est de certaines chansons qu’on écoute seul, à la nuit, le verre aux trois quarts vide, le temps de finir la chanson et la bouteille ; demain sera un autre jour.

La Normandie étire ses rideaux de pluie, Leprest chante et pourrit encore un peu plus sa cirrhose et son cancer. Il va bientôt pleuvoir sur la banlieue de Paris.

Ne pas savoir par où commencer cet hommage. Des chansons qui accompagnent, des concerts où les amis pleuraient la première fois de le voir et le sentiment d’assister à quelque chose d’unique, avec juste trois cents personnes, un peu comme si Brel venait chanter les Bourgeois et Amsterdam dans ton salon, et de la solitude.

http://www.dailymotion.com/video/x16yru

[Suite de l’article]

 

A lire également : http://www.telerama.fr/musique/allain-leprest-retour-sur-une-carriere-meconnue,36249.php  (avec 4 chansons : « La Gitane », « La Retaite », « SDF », et « Arrose les fleurs »)

[Écouter Allain Leprest sur deezer.com/]

 

Deux poèmes hommage sur : http://ecrits-vains.com/chansons/leprest_hommages.htm

 

« Il pleut sur la mer »

Image de prévisualisation YouTube

 

Chez Leprest : Enregistrement du disque « Ils chantent Allain Leprest, Vol. 1″

Image de prévisualisation YouTube

 

Ils chantent Allain Leprest, Volume 2 sortira le 7 décembre.

Publié dans Culture, Musiqe | 1 Commentaire »

1...34567
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy