« 100 000 cercueils, le scandale de l’amiante » sur France 2, mardi 26 mars

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 mars 2013

 

Sur France 2 mardi 26 mars à 23 h 30

 

« 100 000 cercueils, le scandale de l'amiante » sur France 2, mardi 26 mars dans Audiovisuel cercueils-amiante

« 100 000 cercueils, le scandale de l’amiante »,

- documentaire de José Bourgarel produit

par la Compagnie des Phares & Balises -

dissèque le plus grand scandale de santé

publique qu’ait connu notre pays…

Le synopsis :

100 000 morts en France d’ici 2025. Peut-être beaucoup

plus… L’amiante a tué, tue et tuera encore.

Pourtant on aurait pu éviter cette hécatombe, car on sait

depuis fort longtemps que ce matériau est cancérogène,

donc mortel. Mais on a laissé faire, sinon encouragé

son usage pendant des décennies.

Pourquoi ? Comment un tel scandale de santé publique

a-t-il été possible dans un pays comme le nôtre?

Comment le lobby de l’amiante a-t-il pu être plus fort que l’État ?

Et qu’en pensent tous ceux qui tentent de faire reconnaître enfin leur calvaire par la justice ?

A ne pas manquer !

 

http://www.dailymotion.com/video/xbxve8

sur dailymotion

Rediffusion(s) : 31/03/2013 à 04:51 sur France 2

 

Publié dans Audiovisuel, documentaire, SANTE | Pas de Commentaire »

« La saga des Conti », une leçon de colère et de dignité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 mars 2013

 

« Celui qui se bat n’est pas sûr de gagner. Celui qui ne se bat pas a déjà perdu. »

 

Documentaire :

Le combat des salariés de Conti, une leçon de colère

 

par Mehdi Fikri

Le film de Jérôme Palteau, la Saga des Conti,

au cœur d’une révolte ouvrière, dessine

une chronique sensible, qui suit à la trace

la lutte exemplaire et contagieuse des ouvriers

picards.

La Saga des Conti, au cœur d’une révolte

ouvrière, film documentaire 
de Jérôme Palteau.

France, 2012, 1 h 37. 

«La classe ouvrière n’a pas disparu, on l’a rendu invisible »,

résument les sociologues Stéphane Beaud et Michel Pialoux.

Début 2009, les Conti nous ont vengés de cette invisibilité.

À Amiens ou Paris, en passant par Compiègne ou Hanovre :

c’est simple, on ne voyait qu’eux. Comme un violent retour

du refoulé, en forme de claque dans la figure du patronat.

 

Le film de Jérôme Palteau, qui les a filmés depuis le début, dessine une chronique à mi-chemin entre

le discours de la méthode et le récit d’apprentissage. Sur la méthode (comment se battre),

le documentaire est un peu scolaire. Sur l’apprentissage (grandir grâce à la lutte), il excelle.

Le film s’ouvre sur la trahison originelle. En 2007, la direction avait proposé un retour aux 40 heures

hebdomadaires, en échange de la promesse tacite de pérenniser le site. Mensonge et plan social,

deux ans plus tard. Tout de suite, deux personnages de cinéma se détachent du lot et portent

le documentaire. Xavier Mathieu, capable de retourner une préfecture ou un plateau télé.

Et Didier Bertrand, calme sous sa crête punk, avec ses impayables tee-shirts Toots and the Maytals.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

 

Publié dans Cinema, Luttes | Pas de Commentaire »

Les Grecs face à la crise

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 février 2013

 

STOP A LA GRÈCE EN SLIP !!!

La réalisatrice Brigitte Rouan est revenue en Grèce un an après le tournage

de son film « Tu honoreras ta mère et ta mère », toujours à l’affiche.

Elle a décidé à consacrer un documentaire sur les Grecs face à la crise.

Extrait.

 

Image de prévisualisation YouTube

voir sur youtube

Brigitte Rouan

*

Le film qui est à l’origine de « Stop à la Grèce en slip » , «Tu Honoreras Ta mère et Ta mère» est sorti

en salles le 6 février, et la bande annonce est visible ici: http://www.youtube.com/watch?v=AgpJKs…

 

Publié dans Austerite, Cinema, EUROPE, Grece | Pas de Commentaire »

Foxfire, confessions d’un gang de filles, de Laurent Cantet (entretien)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 janvier 2013

 

Laurent Cantet :

Foxfire « montre les bienfaits de la résistance »

 

Foxfire, confessions d'un gang de filles, de Laurent Cantet (entretien) dans Cinema cine1

Foxfire, confessions d’un gang de filles, le nouveau long

métrage de Laurent Cantet, sort aujourd’hui en salles.

A cette occasion, le cinéaste, palme d’or en 2008

avec « Entre les murs » a accordé un grand entretien

à l’Humanité Dimanche, à retrouver dès jeudi en kiosque.

Premier volet de la rencontre.

 

Deuxième volet :

Laurent Cantet, « Foxfire assume l’idée d’être un film classique »


Que vouliez-vous dire en abordant la question de la domination

sexuelle masculine?

Laurent Cantet. Il y a d’abord l’envie de ne pas hiérarchiser

les oppressions. Le sexisme est le point de départ

de leur résistance. C’est l’oppression qu’elles ressentent

le plus directement dans leur corps, la plus difficile à justifier. Ce sont des gamines. Elles n’ont pas envie

d’être violées par des mecs. Le groupe se constitue face à cette violence. A partir de là, les autres formes

d’oppressions leur apparaissent. Le sexisme est presque le déclencheur de cette conscience

qui se fabrique progressivement.

Je voulais aussi traiter du racisme et montrer comment, dans ces années là aux États-Unis, la question

du racisme n’était même pas un problème. Il ne venait à l’idée de personnes de questionner l’idée d’un partage

entre Noirs et Blancs. Legs a rencontré d’autres opprimés en maison de redressement. Elle veut créer une maison

pour toutes les femmes opprimées de la terre. Elle introduit de la complexité dans la façon de voir le monde

de ses copines. Mais elle se heurte à une espèce d’évidence historique puisque les autres filles ne voient pas

pourquoi elles intégreraient une Noire dans leur bande.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Cinema, Droits des femmes, ETATS-UNIS, l'Humanité, Racisme - Xenophobie | Pas de Commentaire »

Vous qui volez au secours de Gérard Depardieu, dans quel pays et quel monde vivez-vous ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 31 décembre 2012

 

Exil fiscal de Depardieu :

« Permettez aux syndicalistes que nous sommes d’exprimer notre rage »

 

Vous qui volez au secours de Gérard Depardieu, dans quel pays et quel monde vivez-vous ? dans Belgique depardieu4

Vous qui volez au secours de Gérard Depardieu, dans quel pays

et quel monde  vivez-vous ?

 Depardieu décide de s’exiler pour des raisons fiscales en Belgique,

un premier ministre juge cette attitude minable, et le débat s’emballe… 

Par Patrick Brody, Gérard Billon, Raymond Vacheron,

Jean-Claude Branchereau, Jean-Claude Mamet,

syndicalistes CGT.

C’est quelquefois autour de faits divers qu’émergent des débats politiques de fond qui traversent la société.

Marie-Antoinette souleva le peuple français, en lançant son méprisant: « Qu’on leur donne de la brioche. »

Plus récemment, c’est un pauvre vendeur à la sauvette, brutalisé par la police de Ben Ali qui déclencha

la révolution tunisienne. Ce qui est posé à travers l’affaire Depardieu, acteur de talent et populaire, c’est

le comportement indécent des très riches, alors que l’accroissement des inégalités atteint un point jamais

vu depuis 1945.

En effet, l’écart entre les très, très riches et l’appauvrissement des classes populaires se creuse de plus en plus.

La peur du lendemain taraude ces mêmes classes. De ce point de vue, permettez aux syndicalistes que nous

sommes, nous qui luttons au quotidien pour la justice sociale, de nous immiscer dans ce débat pour dire notre

écœurement, notre rage à ceux qui viennent au secours de Gérard Depardieu. Florilège non exhaustif.

Charles Berling nous assène: « Il fait ce qu’il veut de son argent. » (Ah bon, quelqu’un l’en a empêché ?)

« Le procès qu’on lui fait, c’est du maccarthysme », enfin, « Catherine Deneuve, qui est une grande dame, a eu

le mot parfait ».

Diantre, qu’a-t-elle pu nous dire ? Toute tremblante, Catherine s’interroge : « Qu’auriez-vous fait en 1789 ? »

Notons que les mêmes propos sont repris par le lunetier Afflelou le lendemain. Nous sommes héritiers des sans-culottes

Madame, et nous ne regrettons pas l’Ancien Régime où les paysans étaient tyrannisés par l’impôt. Quant à Stéphane

Guillon, il nous balance comme un banal Jean-François Copé: « Le salaud de riche est dangereux. » On pourrait continuer

car les soutiens à la figure emblématique du cinéma français sont nombreux.

Mais bon sang, dans quel pays vivez-vous ? Dans quel monde êtes-vous ? Êtes-vous coupés

à ce point des réalités du quotidien de la population pour ne pas vous apercevoir que vos propos sont outrageants,

blessants, révoltants au regard de ce que vivent des millions de concitoyens qui sont aussi parfois votre public ?

En deux mots, leurs conditions d’existence sont celles-ci :

  • 8 millions de pauvres, salariés ou pas, à moins de 854 euros !
  • 3 millions de salariés au Smic (1 121 euros net)!
  • 5 millions de chômeurs, développement à outrance de la précarité du salariat, etc.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Belgique, CGT, Cinema, POLITIQUE, Politique fiscale, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Ez Kurdim (Je suis Kurde), 
un film de Nicolas Bertrand et Antoine Laurent.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 décembre 2012

 

Peuple kurde

Je suis Kurde : un film en forme de cri à la face du monde

 

Ez Kurdim – Bande annonce

http://www.dailymotion.com/video/xtwx39

sur dailymotion

Par nouveauxmessagers

Ez Kurdim, 
un film de Nicolas Bertrand et Antoine Laurent.

La Turquie bénéficie d’une étrange bienveillance de la part des pays occidentaux,

alors que les droits de l’homme y sont bafoués. Pourtant, tout un peuple subit une répression

sans nom et se voit dépouillé de tous ses droits. Ce peuple, c’est le peuple kurde, que Nicolas Bertrand

et Antoine Laurent sont allés rencontrer, caméra au poing.

Lorsqu’ils arrivent sur place, le Parti pour la démocratie et la paix (BDP) vient de remporter les élections

législatives dans cette région. Un résultat d’une valeur politique telle qu’Ankara va mener une guerre

sans merci à cette formation, ses élus et les Kurdes en général. En mars, à l’occasion du nouvel an kurde,

newroz, des centaines de personnes sont arrêtées.

Les espoirs sont bien là

Nicolas Bertrand et Antoine Laurent nous proposent de les accompagner au fil de leurs rencontres

dans un beau film intitulé Ez Kurdim (Je suis kurde) porté par un poème de Musa Anter.

Les protagonistes sont trois femmes : Fidan, Angel, Asli. Deux sont kurdes, la troisième est turque. À travers elles,

leur parcours personnel, c’est l’histoire d’un peuple tout entier qui apparaît. Les réalités sont dures. Tout autant

que les déconvenues. La violence est sourde. Mais les espoirs sont bien là, comme l’envie de se battre,

de poursuivre la lutte. De vivre, quoi !

Ez Kurdim est un film émouvant à bien des égards. Les paysages merveilleux du Kurdistan défilent sous nos yeux,

ancrant toujours plus la parole de Fidan, Angel et Asli dans une réalité géographique et politique désormais

impossible à nier.

Ez Kurdim (Je suis Kurde), 
un film de Nicolas Bertrand et Antoine Laurent. dans Cinema humanite le 20 Décembre 2012 – Pierre Barbancey

A lire aussi :


Publié dans Cinema, Droits de l'homme, l'Humanité, Turquie | Pas de Commentaire »

Le 20 novembre à Maubeuge : Ciné-débat autour du film « Mayotte, où va la République ? »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 novembre 2012

 

Le 20 novembre à Maubeuge : Ciné-débat autour du film « Mayotte, où va la République ? » dans Cinema migrant

Du 20 au 23 novembre, Migrant’scène prendra la mer, pour en écouter la rumeur, pour prendre,

depuis les océans, le pouls du monde et des migrations. Autour de débats et de projections,

le festival invitera à croiser les regards et permettre une approche sensible et humaine

des migrations.

En mer, une vie est égale à une autre. Ce principe de réciprocité vaut solidarité. Le droit marin

pose le sauvetage en mer comme un principe inaliénable. Mais l’emballement des politiques migratoires

a modifié la donne. La folie du contrôle, de la surveillance et de la répression condamne, en Europe,

ceux qui sauvent les migrants en mer, s’ils sont débarqués dans un pays dans lequel ils entrent illégalement.

**

*cine-0011-218x300 dans INFOS

Mardi 20 novembre à Maubeuge

Ciné-débat autour du film« Mayotte, où va la République ? »

19h, Cinéma O’Ciné (gratuit)

En partenariat avec le Secours catholique, la Pastorale des Migrants,

le Cada de Louvroil, Utopia et le CCFD

Jean-Marie Pernelle et Frédéric Lambolez, 2008, 52 minutes

Dans le contexte méconnu de Mayotte, nouveau département français en 2011,

ce film interroge la viabilité de nos valeurs républicaines de l’océan indien.

Mettant à jour les ressorts sociaux, historiques et politiques

de l’arrivée sur les côtes mahoraises des «kwassa-kwassa »,

frêles esquifs en provenance de l’Union des Comores,

il en dénonce aussi les dramatiques répercussions : la multiplication des morts en mer,

un centre de rétention saturé, insalubre, la détresse de mineurs isolés, l’exploitation de la main d’œuvre

clandestine, et 16.000 reconduites à la frontière mahoraise en 2007, pour 25.000 en métropole.

Publié dans Cinema, INFOS, Sans Papiers - Immigration | Pas de Commentaire »

OMBLINE : Un film qui aborde le sujet difficile de la maternité en prison.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 septembre 2012

 

http://www.dailymotion.com/video/xs2tup

sur dailymotion

OMBLINE

Un film sur la difficulté d’être jeune maman en prison, sur l’univers carcéral, sur le retour à une vie « normale » en sortant de prison,

sur la difficulté de se reconstruire…

Un film qui parle aussi de préjugés, des rapports surveillants/détenus, un filmd’Amour.

Ociné Maubeuge :

-aujourd’hui 16h30
-demain 14h

Publié dans Cinema, Culture, INFOS | 1 Commentaire »

Fonds audiovisuels du PCF : une mine d’or pour historiens et curieux en tous genres

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 juillet 2012

 

Films du PCF :

des documents inestimables accessibles à tous

 

« La Vie est à nous » – Réal : collective sous la direction de Jean Renoir – 1936

Fonds audiovisuels du PCF : une mine d’or pour historiens et curieux en tous genres dans Cinema vie_est_a_nous_2_0Les fonds audiovisuels du Parti Communiste

français et du mouvement ouvrier et

démocratique sont rassemblés sur le site

cinearchives.org.

Cette précieuse base de données, ouverte

à tous, est aujourd’hui actualisée pour une plus

grande clarté et un meilleur accès.

La mission du site est simple : conserver et promouvoir ces archives. Avec plus de 1200 sources audiovisuelles, Ciné-Archives

est une mine d’or pour historiens et curieux en tous genres. Intéressés par la Seconde Guerre mondiale ? Des films exceptionnels

sur la mobilisation des maquisards ou sur la Libération sont archivés. De même pour les évènements de 1968, l’outil audiovisuel

est tout indiqué pour témoigner du bouillonnement étudiant et ouvrier de ce mois de mai, et permettre aux jeunes générations

de se rendre compte de l’effervescence de cette situation si unique. 

Depuis 1928, le Parti Communiste a produit ou recueilli de nombreux films ou documentaires audiovisuels. Ceux-ci ont été

réalisés pour différentes raisons : appuyer les mouvements sociaux, communiquer des théories et des mesures voulues

par le Parti, mais surtout  pour des raisons culturelles et plus largement pour l’histoire. Ces documents constituent en effet

des sources historiques essentielles. C’est un véritable voyage dans le temps qui est permis grâce à ces archives. Le plus

vieux film témoigne de la Fête de Garches, fête qui remplace celle de l’Humanité entre 1925 et 1932. Le préfet de Paris refusant

de laisser à l’usage du PCF les parcs domaniaux, c’est l’union des Syndicats de la Région Parisienne (C.G.T.U) qui organise

l’événement. L’Humanité y tient toutefois un stand, qu’on peut apercevoir dès le début de l’extrait proposé. Le film déroule

ensuite toutes les activités proposées par la fête et met en évidence le succès de l’événement par l’important nombre de

participants.

 

Publié dans Cinema, France, HISTOIRE, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

« Nos enfants nous accuseront »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 juin 2012

Reçu par courriel

 

Chers tous visionnez la vidéo et soyons vigilants pour nos enfants
Voici une affaire qui nous concerne tous, SANS EXCEPTION ! La sortie en salle du film : « Nos enfants nous accuseront ».
Pour que ce film soit en salle (film qui dénonce les méfaits de la mauvaise alimentation et des pesticides),
il faut qu’un maximum de personnes regardent la bande annonce dans les 2 jours qui suivent.
C’est le nombre de visites dans les 2 jours qui fera emporter la décision de sa mise en distribution grandes salles.
Faites le suivre rapidement, s’il vous plaît, à tous vos contacts, merci par avance.
Voici la bande annonce à visionner et à transmettre :

Pour que Monsanto & Consorts ne soient pas leur futur…

 

Publié dans Cinema, Environnement | Pas de Commentaire »

1234567
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy