« Se battre  » de Jean-Pierre Duret et Andréa Santana

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 mars 2014

 

« Se battre », leurs vies, leurs combats, nos batailles

 

se battre

  Tous ces anonymes qui font face

  à la misère du monde ont disparu

  de nos écrans.

  Se battre, de Jean-Pierre Duret et

  Andréa Santana, leur redonne une voix,

  et met la lumière sur la richesse de gens

  pauvres, et qui luttent.

 

Dans l’Humanité ce mercredi : entretien avec Jean-Pierre Duret et Andrea Santana :

«A Givors, nous avons trouvé le peuple, pas la pauvreté»

Se Battre, Documentaire, France, 1h33. Se battre. De la première à la dernière minute. Sur le ring et dans la vie.

Se battre. Dormir quatre heures par nuit. «Ne rien lâcher» face aux procédures de recouvrements de trois crédits

contractés pour survivre. «Plus tu pleures, plus tu ramasses la misère. Quand tu ne pleures pas, la misère

ne vient pas», confie une femme.

 

« SE BATTRE » – Bande-Annonce

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

 

Jean-Pierre Duret et Andrea Santana, qui ont travaillé par le passé avec Pialat, les frères Dardenne et sur les pauvres

du Nordeste brésilien, redonnent des mots, une parole à tous les sans-voix. A ceux qui ont le sentiment,

comme cette femme croisée sur les bords du Gier, de «ne plus faire partie du monde qui bouge, celui des voitures

qui avancent, des gens qui partent tôt le matin, qui se dépêchent de rentrer le soir.» Des vies à mille lieux

de l’univers des prospectus commerciaux et des centaines de millions d’euros qui surgissent parfois d’un poste

de radio.

Financé avec 70.000 euros sans l’appui de la télévision, ce film soutenu par le Secours populaire et la Ligue

des droits de l’Homme met aussi en valeur les bénévoles, ces militants de la solidarité qui donnent de soi, reçoivent

des autres et connaissent la richesse de l’entraide. Le bonheur, c’est «d’être à deux», raconte un couple

qui a grandi à la DDASS. C’est aussi de «vivre en HLM», dira Eddy, le jeune boxeur qui a soif de victoires.

On comprend pourquoi ce film, précieux et salutaire, a fait le plein lors des projections en avant-première.

On en sort avec la rage et une idée fixe. Se battre. 

Pierre Duquesne

 

Site web du film « Se battre »

Voir l’affiche

Lire également :  Se battre : la résistance et la solidarité des précaires

 

Voir le film dans la région :

  • Villeneuve-d’Ascq – Cinéma Le Méliès  mar. 18 mars 2014 à 20h00

En présence de Jean-Pierre Duret

  • Calais – Cinéma Alhambra  mer. 9 avril 2014 à 17h00

En présence de Jean-Pierre Duret

  • Dunkerque – Cinéma Studio 43  lun. 14 avril 2014 à 20h30

En présence de Jean-Pierre Duret et Andrea Santana

  • Bailleul – Cinéma Flandria  mar. 15 avril 2014 à 20h00

En présence de Jean-Pierre Duret

Publié dans Culture, documentaire, Pauvrete, PRECARITE | 1 Commentaire »

La grève de PSA Aulnay : Françoise Davisse a besoin de vous pour achever « On se battra comme des lions ! »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 mars 2014

 

La grève de PSA Aulnay sur grand écran :

bientôt possible grâce à vous

 

psa4

  Pendant plus de deux ans, Françoise Davisse a filmé le combat

  des salariés de PSA Peugeot-Citroën contre la fermeture

  de leur usine à Aulnay-sous-Bois.

  Entre organisation de la mobilisation, affrontement des stratégies

  de la direction, des salariés et du gouvernement,

  On se battra comme des lions se veut un documentaire loin de

  tout misérabilisme, qui s’attache à montrer les rouages humains

  d’une lutte de longue haleine.

 

 

Pour achever ce documentaire, refusé par les chaînes de télévisions, la réalisatrice fait appel à tous ceux

qui aspirent à voir le film sortir en salles à participer à son financement via la plateforme de crowd-funding.

Comment en êtes-vous arrivée à vous intéresser à la grève des salariés de PSA Aulnay ?

Françoise Davisse. Quand la CGT a rendu public le plan secret de la fermeture du site d’Aulnay-sous-Bois

en juin 2011, je ne connaissais pas particulièrement l’usine. Mais je connaissais Philippe Julien [secrétaire général

de la CGT à PSA Aulnay], qui est élu au conseil municipal à Saint-Denis, où j’habite. Je voulais voir quelle stratégie

les salariés allaient adopter pour mobiliser contre la fermeture. J’ai commencé à suivre leurs actions dès octobre 2011.

Quel angle avez-vous choisi pour aborder ce conflit social ?

Françoise Davisse. J’ai déjà réalisé une dizaine de documentaires. Là, je voulais essayer quelque chose

de différent : j’ai vraiment voulu m’attacher à montrer les dialogues entre les salariés, et ne pas me contenter

de raconter la chronique des événements. Je voulais voir comment on fait pour se mobiliser :

Qu’est-ce qui motive ? Qu’est-ce qui bloque ? Et montrer, humainement, ce que c’est que se bagarrer.

Quels enseignements en avez-vous tiré ?

Françoise Davisse. Le fait de lutter et de se mettre en grève modifie complètement la place de la personne

dans l’usine. Ils font habituellement un boulot où on ne se parle pas, très répétitif, où chaque geste est réfléchi

par le management. Tout d’un coup, s’engager dans la lutte permet d’avoir un avis, de le dire, d’en discuter

avec d’autres, de décider de son emploi du temps. On en arrive à des situations où un ouvrier est capable

de dire au chef de cabinet de Montebourg qu’il a tort et de pouvoir argumenter pourquoi. Cette grève a été portée

par des militants qui avaient déjà l’expérience de deux grèves – en 2005 et 2007 – donc ils savaient monter

un comité de grève et faire circuler la parole. Ça a donné un mouvement très démocratique, basé sur une mise

en commun, des discussions, des actions collectives. Il n’y avait pas un leader qui disait « Venez derrière moi » :

chacun pouvait donner son avis et avait une responsabilité, une tâcher à assumer.

[Lire la suite sur humanite.fr]

  • A consulter :

Le site de Comme des lions

PSA : moins de pertes, pas plus d’emplois

Accord PSA-Dongfeng : À quoi joue l’État français?

 

On se battra comme des lions !

Si les 10 000 euros de dons sont atteints, on peut espérer voir le film en salles à la rentrée.

http://www.dailymotion.com/video/x19p3q9

sur dailymotion

Publié dans documentaire, Luttes, Presse - Medias, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Salariés sans frontières

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 janvier 2014

 

SALARIÉS SANS FRONTIÈRES

Par Gilles Balbastre

Image de prévisualisation YouTube

voir sur youtube

  En résumé, le film porte sur la destruction du travail ouvrier dans la Grande région (Lorraine, Wallonie, Sarre) qui entoure le Luxembourg et le remplacement des ouvriers de la sidérurgie et des mines de fer par des salariés des services qui tous les matins partent dans le 2ème PIB par habitant du monde nettoyer les bureaux, garder les banques, servir les cafés des golden boys… Une force sociale relativement structurée autour de syndicats, de partis de gauche, regroupée collectivement, a été ainsi supprimée et remplacée par une autre, celle-ci atomisée, esseulée, désorganisée dans ce coin d’Europe. Au bénéfice comme d’habitude de ceux, qui comme les De Wendel, ont toujours été soutenus politiquement pour amplifier encore et toujours plus leurs intérêts et leurs profits.

Publié dans documentaire, EUROPE, Liberalisme, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Pour que l’omerta ne soit pas complète…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 janvier 2014

Reçu par courriel

 

POUR INFO : un message du coréalisateur du très bon reportage « Les nouveaux chiens de garde ». Il nous informe des difficultés connus avec France 5 pour la diffusion de son deuxième reportage intitulé « Salariés sans frontières » qui est prévu ce jeudi 16 janvier.

A enregistrer.

Info à diffuser, SVP, merci.

 

Objet : Services publics aux abonnés absents

Pour information,

 

Gilles_Balbastre 

 Figurez-vous que juste après le documentaire

 « Les nouveaux chiens de garde », j’ai eu l’occasion

 de réaliser un documentaire pour France 5, intitulé

 « Salariés sans frontières ».

Figurez-vous que ce documentaire a été livré

en septembre 2012 et que depuis,

France 5 l’avait « oublié » dans des tiroirs.

Il faut dire que les rapports avec France 5 avaient été très tendus lors du montage au printemps 2012, à l’époque où des dizaines de milliers de spectateurs se précipitaient dans les salles pour voir justement Les Nouveaux chiens de garde. Alors, imaginer qu’il peut y avoir un rapport entre cette censure et le film qui a fait plus de 240 000 entrées au cinéma. Non, quand même pas !! Bon, il est vrai qu’Yves Calvi, un des chouchous de France5, est plutôt bousculé dans Les Nouveaux chiens de garde… Mais, non il ne faut pas voir le mal partout !!

Officiellement, c’était donc la musique du film et son compositeur, le talentueux et indocile Dick Annegarn, qui ne plaisait pas à la chaîne… Officiellement vous dis-je…

Toujours est-il que je viens par hasard de m’apercevoir cet après-midi en surfant sur le Net que France 5 s’est enfin décidé de diffuser « Salariés sans frontières » jeudi qui arrive, le 16 janvier à… zéro heure dix. Honteusement, en catimini, histoire de préserver l’illusion de démocratie. Le film n’a bien entendu bénéficié d’aucune promotion de presse de la part de France 5. Résultat, aucun article, aucun reportage, aucun son. Un lien avec Les Nouveaux chiens de garde ? Non vous dis-je !!!

 

Alors, pour que l’omerta ne soit pas complète, reste à vous tous de diffuser ce message, d’inciter tout un chacun de regarder sur France 5 ce jeudi 16 janvier à zéro heure dix, « Salariés sans frontières », de l’enregistrer et de le montrer autour de vous.

Merci à vous

Gilles Balbastre, co-réalisateur des Nouveaux chiens de garde

 

En résumé, le film porte sur la destruction du travail ouvrier dans la Grande région (Lorraine, Wallonie, Sarre) qui entoure le Luxembourg et le remplacement des ouvriers de la sidérurgie et des mines de fer par des salariés des services qui tous les matins partent dans le 2ème PIB par habitant du monde nettoyer les bureaux, garder les banques, servir les cafés des golden boys… Une force sociale relativement structurée autour de syndicats, de partis de gauche, organisée collectivement, a été ainsi supprimée et remplacée par une autre, celle-ci atomisée, seule, explosée dans ce coin d’Europe. Au bénéfice comme d’habitude de ceux, qui comme les De Wendel, ont toujours été soutenu politiquement pour amplifier encore et toujours plus leurs intérêts et leurs profits.

 

Lire également :

« Salariés sans frontières », le docu que France 5 diffuse à l’heure d’un film X

Publié dans Audiovisuel, Democratie, documentaire, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Voyage au cœur de la « France des fragilités sociales »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 novembre 2013

 

Exploration de la France de la fragilité sociale

 

Voyage au cœur de la capture d’écran

Histoire immédiate : 
la France en face.

Le documentaire de Jean-Robert Viallet et Hugues Nancy

dresse un constat effarant de la situation sociale

de 60 % des Français qui ne font plus partie du projet

économique.

 

Image de prévisualisation YouTube

 

En 2010, Jean-Robert Viallet avait décrypté les notions de travail, d’embauche, de management, dans une économie mondialisée, avec la Mise à mort du travail qui avait remporté le prestigieux prix Albert- Londres. Il récidive dans sa réflexion sur l’économie, dans un documentaire choc, la France en face, diffusé sur France 3. Le documentariste et son complice Hugues Nancy sont partis d’une étude du géographe Christophe Guilluy qui a abouti à la mise en place d’un indicateur de fragilité sociale. Selon Christophe Guilluy, 75 à 80 % du PIB seraient produits dans les vingt-cinq métropoles régionales. Or, ne vivent dans ces grandes villes et leurs banlieues que 40 % des habitants du pays. Ce qui signifie, selon Jean-Robert Viallet, que 60 % des Français, soit « une majorité de gens, ne font plus partie du projet économique ».

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

La France en face : La carte des fragilités sociales

http://www.dailymotion.com/video/x16dins

sur dailymotion

Par

Pour voir ou revoir le documentaire, cliquez ici

Publié dans Chomage, documentaire, ECONOMIE, France, PRECARITE, Presse - Medias, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Enquête sur les rouages des paradis fiscaux

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 septembre 2013

 

Documentaire

Enquête sur les rouages des paradis fiscaux

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube.

http://www.dailymotion.com/video/x146y0j

sur dailymotion

 

Dans le documentaire l’Évasion fiscale, diffusé hier, sur Arte, le journaliste Xavier Harel

décortique les subterfuges de ces riches qui ne veulent plus payer leur part.

Aujourd’hui, le montant de l’évasion fiscale, si l’on ne prend en compte que les actifs financiers

de riches particuliers, se situerait quelque part entre 21 000 et 32 000 milliards de dollars,

soit 10 à 15 % de la richesse financière mondiale. Cette estimation est avancée par James Henry,

l’un des économistes rencontrés par le journaliste d’investigation, 
Xavier Harel (1).

Dans le présent documentaire, celui-ci nous entraîne dans les circuits financiers les plus opaques,

met au jour les ruses des grands groupes industriels et des banques, mais aussi la faiblesse

des gouvernements, aussi prompts à imposer des plans de rigueur aux peuples que timorés

face aux puissances d’argent. « C’est normal, les pauvres, c’est fait pour être très pauvres

et les riches très riches », proclamait, dans la Folie des grandeurs, l’acteur comique Louis de Funès.

Une réplique qui surgit à point nommé dans ce documentaire, où l’ironie, loin de décrédibiliser le sujet,

en fait ressortir le contenu socialement indécent. Ces billets et ces lingots planqués dans des coffres

à l’étranger apparaissent pour ce qu’ils sont : de l’argent volé aux services publics, santé, éducation,

logement, transports…

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Xavier Harel participera 
à un débat à l’agora de la Fête 
de l’Humanité,

dimanche 15 septembre, à 18 heures.

Le documentaire de Xavier Harel, diffusé mardi soir, est en ligne sur le site d’Arte pendant sept jours.

 

Lire également :

 

Enquête sur les rouages des paradis fiscaux  dans documentaire ccfd
La lutte contre l’évasion fiscale

des multinationales au menu du G20

 

 

 

 

evasion-fiscale arte dans Fraude fiscale

 

 

Eric Bocquet : « Tant qu’il y aura libre circulation

des capitaux, il y aura évasion fiscale »

 

 

 

 

evasion-fiscale2 Banques

 

 

 

 

Évasion fiscale : « en quelques années,

on pourrait résorber le déficit »

 

 

 

 

paradis-fiscaux documentaire

 

 

Cliquer sur l’image pour agrandir

 

 

 

 



A (re)voir :

 

http://www.dailymotion.com/video/xvxsei

sur dailymotion

http://www.dailymotion.com/video/x14g525

sur dailymotion


 

Publié dans documentaire, Fraude fiscale | Pas de Commentaire »

Le massacre des communistes indonésiens de 1965 : retour sur un des plus grands crimes contre l’Humanité du XXème siècle

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 juin 2013

 

Le massacre des communistes indonésiens de 1965 :

retour sur un des plus grands crimes contre l’Humanité

du XXème siècle

 

Le massacre des communistes indonésiens de 1965 :  retour sur un des plus grands crimes contre l'Humanité du XXème siècle dans ASIE act-of-kill

Article AC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/

L’idéologie dominante ne se contente pas de ré-écrire l’histoire,

elle pratique la mémoire sélective. A côté des crimes

qu’elle commémore, ceux attribués aux forces communistes

et progressistes, il y a ceux qu’elle passe sous silence, tente d’oublier.

La sortie dans les salles françaises du banalement sordide

« The act of Killing » nous rappelle un des plus grands massacres

du XX ème siècle, absents de nos manuels scolaires, de la scène

médiatique, du débat historique :

le massacre de masse des communistes indonésiens, en 1965.

Les cadavres remontent désormais à la surface, en Indonésie même, où toute référence

aux « événements de 1965 » était proscrite sous le dictateur Suharto et encore largement tue.

Un rapport de la Commission indonésienne des droits de l’Homme (Komnas-HAM) a reconnu

en 2012 pour la première fois le « crime contre l’humanité » qu’a constituée la répression

anti-communiste de 1965.

En l’absence d’enquête internationale, de nature judiciaire ou historique, les chiffres exacts restent

inconnus. Si les estimations ne descendent pas en-dessous de 500 000 morts,

a fourchette actuelle – reprise dans The Act of Killing– serait de 1 à 3 millions de victimes.

Le massacre s’intégrait dans un coup d’État de Suharto visant à liquider le PC indonésien (PKI),

avec le soutien bienveillant des États-Unis déterminés à éliminer une « menace rouge » qui,

après la Chine et le Vietnam, risquait de faire tomber un des États les plus peuplés du monde.

[Lire la suite]

Lire également :

 

« The act of killing » Vidéos

captureactedetuer Indonesie dans Cinemacapture d’image

Cliquez sur l’image pour voir la vidéo Arte

   ♦ Indonésie :

un film où les tueurs mettent en scène leurs crimes

   ♦ Il faut voir « The act of killing », un film choc

sur la banalite du mal

*

Image de prévisualisation YouTube


Publié dans ASIE, Cinema, documentaire, HISTOIRE, Indonesie | Pas de Commentaire »

MARINALEDA, l’ardente impatience (vidéo-documentaire de Dominique Gautier et Jean Ortiz)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 mai 2013

 

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

Dominique Gautier

Démocratie directe, socialisation des moyens de production, droit au logement pour tous…

C’est la réalité de Marinaleda, ville d’Andalousie que Dominique Gautier et Jean Ortiz

nous présentent dans ce documentaire.

+

Publié dans documentaire, Espagne | Pas de Commentaire »

Marche ou rêve, un documentaire de Cyrielle Blaire et Aude Léa rapin

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 mai 2013

 

Marche ou rêve

Un projet documentaire multimédia sur la problématique des travailleurs sans-papiers :

film, courts-métrages, plateforme Internet…

Durant huit mois, Cyrielle Blaire et Aude Léa rapin ont rencontré ces travailleurs sans-papiers

et ont filmé leur lutte.

La production du film Marche ou rêve s’est achevée en avril 2013. Depuis, les deux documentaristes

sont à la recherche de financements afin d’éditer les DVD du film et le diffuser largement.

+ d’infos sur :  http://www.kisskissbankbank.com/marche-ou-reve?ref=recent

Extrait : La grève

Marche ou rêve, un documentaire de Cyrielle Blaire et Aude Léa rapin dans documentaire capturemarcheoureve

Cliquez sur l’image (capture d’écran)

pour voir la vidéo

(tous les extraits du films Marche ou rêve).

 

 

 

 

 

Publié dans documentaire, Luttes, Sans Papiers - Immigration, SOCIAL | Pas de Commentaire »

« 100 000 cercueils, le scandale de l’amiante » sur France 2, mardi 26 mars

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 mars 2013

 

Sur France 2 mardi 26 mars à 23 h 30

 

« 100 000 cercueils, le scandale de l'amiante » sur France 2, mardi 26 mars dans Audiovisuel cercueils-amiante

« 100 000 cercueils, le scandale de l’amiante »,

- documentaire de José Bourgarel produit

par la Compagnie des Phares & Balises -

dissèque le plus grand scandale de santé

publique qu’ait connu notre pays…

Le synopsis :

100 000 morts en France d’ici 2025. Peut-être beaucoup

plus… L’amiante a tué, tue et tuera encore.

Pourtant on aurait pu éviter cette hécatombe, car on sait

depuis fort longtemps que ce matériau est cancérogène,

donc mortel. Mais on a laissé faire, sinon encouragé

son usage pendant des décennies.

Pourquoi ? Comment un tel scandale de santé publique

a-t-il été possible dans un pays comme le nôtre?

Comment le lobby de l’amiante a-t-il pu être plus fort que l’État ?

Et qu’en pensent tous ceux qui tentent de faire reconnaître enfin leur calvaire par la justice ?

A ne pas manquer !

 

http://www.dailymotion.com/video/xbxve8

sur dailymotion

Rediffusion(s) : 31/03/2013 à 04:51 sur France 2

 

Publié dans Audiovisuel, documentaire, SANTE | Pas de Commentaire »

12
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy