Près d’un enfant sur cinq (17 %) en situation d’intégration sociale précaire, dont 7 % en situation d’exclusion extrême

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 novembre 2013

 

Journée des droits de l’enfant

L’exclusion sociale touche un enfant sur cinq

 

Captureintegrationsoc.

C’est le constat accablant, rendu public à l’occasion

de la Journée des droits de l’enfant, d’une vaste étude

menée en France par l’Unicef auprès des jeunes

de six à dix-huit ans.

Si la jeunesse est bel et bien la priorité du chef de l’État,

celui-ci doit se dire en cette Journée internationale des droits

de l’enfant, qu’il lui reste beaucoup de pain sur la planche.

Rendue publique hier, une nouvelle étude sur les conditions

de vie des enfants dresse en effet un tableau des plus inquiétants.

 

Selon l’Unicef, qui a commandité cette vaste enquête de six mois, menée auprès de 22 500 jeunes de six

à dix-huit ans dans 70 villes, « près d’un enfant sur cinq (17 %) vit dans une situation d’intégration sociale

précaire, dont 7 % sont en situation d’exclusion extrême, déjà pris dans un dispositif de disqualification

sociale ».

À l’origine de ce constat, une consultation réalisée par l’institut TNS Sofres qui a posé plus de 130 questions

aux enfants sur leurs droits, leur accès à l’éducation, aux loisirs ou à la santé.

Parmi les résultats notables, on notera que 90 % se sentent « respectés dans leur vie quotidienne » et, à 95 %,

« en sécurité chez eux ». En revanche, dans le cadre scolaire, une part importante de ces jeunes (55 %) disent

« être harcelés ou ennuyés par d’autres » et seuls 68 % ont le sentiment de pouvoir parler de ces problèmes

à un adulte. Sans être forcément surprenants, d’autres éléments interrogent. Ainsi, 55 % des sondés confient

« voir des images sur Internet ou à la télévision qui les choquent », et presque autant (51 %) avouent « regarder

des émissions réservées aux adultes ». Enfin, 5 % affirment ne pas manger trois repas par jour et seuls 62 % disent

avoir accès à une infirmière scolaire.

 « Tout se passe, précise aussi le rapport, comme si les instruments de la socialisation, loin de corriger

les inégalités socio-économiques des enfants, ne faisaient en réalité que les renforcer. »

[Lire la suite sur humanite.fr]

Documents à télécharger :

Quelques chiffres en images… 

 

Publié dans Droits de l'Enfant, France, Pauvrete, SOCIETE | Pas de Commentaire »

25 millions d’Européens menacés par l’austérité (rapport Oxfam)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 septembre 2013

 

         Austérité : la machine à broyer + rapport

 

25 millions d'Européens menacés par l'austérité (rapport Oxfam) dans Austerite grecesuicide

Dans un rapport glaçant, l’ONG Oxfam alerte

sur les répercussions désastreuses des politiques

d’austérité en Europe : pauvreté, chômage…

et creusement de la dette.

 

 

 

austerite austérité dans ECONOMIE

« Si les mesures d’austérité se poursuivent en Europe,

15 à 25 millions de personnes supplémentaires pourraient

se retrouver en situation de pauvreté d’ici 2025. »

C’est par cet avertissement, sibyllin mais limpide, que s’ouvre

le rapport d’Oxfam. Intitulé « Le piège de l’austérité »,

le texte que l’ONG publie aujourd’hui sur son site devrait faire

date tant il fait froid dans le dos.

Cette austérité, inoculée par la troïka (FMI, BCE, Commission

européenne), n’est autre qu’un « médicament qui cherche

à guérir la maladie en tuant le patient », estime l’ONG, qui exhorte les gouvernements européens

à « s’éloigner » d’urgence de ces mesures d’austérité.

Une pauvreté qui explose… comme la dette !

Car les coûts sociaux du remboursement de la dette sont lourds. Très lourds. En une quarantaine de pages,

glaçantes, Oxfam compte les victimes. La réduction des dépenses publiques (de 40 % en quatre ans

en Irlande, et d’environ 12 % en Espagne et en Grande-Bretagne) a supprimé des millions d’emplois et fait

fondre les services publics, « rendant la pauvreté bien plus compliquée à surmonter ». Tandis que le chômage

longue durée atteint des valeurs records depuis 2000, celui des jeunes continue de flamber (56 % en Espagne,

59 % en Grèce, 42 % au Portugal). Mais les États, Grèce et Italie en tête, continuent « à affaiblir la sécurité

du travail en promulguant des politiques qui suppriment les protections contre les licenciements injustifiés ».

Les travailleurs pauvres se multiplient et les salaires réels chutent, notamment « dans les pays ayant opté

pour une réduction agressive des dépenses » : dégringolade de 10 % en Grèce, de 3,2 % au Royaume-Uni

et au Portugal. De l’autre côté, la hausse de la TVA, mesure essentielle des plans d’austérité, conduit à

une « imposition régressive qui affecte de manière disproportionnée les personnes à revenus plus modiques ».

Pendant ce temps, « les plus riches ont vu leur part de revenus totaux augmenter », poursuit l’ONG, (…)

[Lire la suite sur Moissac au Coeur]

Illustrations ajoutées par nous

Article original

 

PDF - 728.2 ko

Le Piège de l’austérité

Rapport d’Oxfam

Publié dans Austerite, ECONOMIE, EUROPE, FMI "affameur des peuples", Pauvrete, SOCIAL, Troika, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Pauvreté au féminin : Près de 55 % des pauvres en France sont des femmes

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 septembre 2013

 

Le risque de pauvreté s’est « accru » pour les « mères célibataires »

 

Pauvreté au féminin : Près de 55 % des pauvres en France sont des femmes dans France femmespauvrete

Selon une enquête du Secours populaire français (SPF),

six mères célibataires sur dix disent avoir rencontré

des » difficultés financières importantes » pour assurer

leurs dépenses de logement et d’alimentation

au cours des douze derniers mois.

 

« La pauvreté se fabrique d’abord au féminin », alerte l’association dans son dossier sur la précarité

des Français.

41% des Français interrogés ont par ailleurs affirmé avoir déjà connu une situation de pauvreté,

un chiffre en hausse de 4 points en un an et de 11 points par rapport à 2007.

Les premières victimes sont les femmes et plus particulièrement les mères seules, 62% d’entre-elles

ont confié avoir rencontré des difficultés à se procurer une alimentation saine et équilibrée

(37% pour l’ensemble des personnes interrogées) et 61% pour payer leur loyer, un emprunt immobilier

ou les charges de leur logement (36% pour l’ensemble).

Selon le SPF, le risque de pauvreté est « accru » pour les mères qui élèvent seules leurs enfants

(quatre familles monoparentales sur cinq sont dirigées par des femmes) et « les victimes de la pauvreté

sont majoritairement des femmes (56%) ».

Lutter contre les inégalités de salaire

Près de la moitié des personnes interrogées (48%) estime que la lutte contre les inégalités de salaire

entre les hommes et les femmes est une priorité pour éviter que les femmes ne connaissent

une situation de précarité.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Documents à télécharger : Le sondage : Les femmes et la pauvreté

Publié dans France, Pauvrete, PRECARITE, SOCIAL, SOCIETE | Pas de Commentaire »

L’Enfer du surendettement

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 mai 2013

 

Enfer du surendettement :

après Michel Madec, Crystel témoigne et alerte!

 

L'Enfer du surendettement   dans Pauvrete surendettement1

Après le combat du carhaisien Michel Madec,

voici un autre témoignage sur la spirale infernale 

du surendettement, celui de Crystel, habitante

de la région de Morlaix qui a pris contact avec

Le Chiffon Rouge suite à sa lecture des articles

sur la grève de la fin et le collectif de soutien

de Michel Madec. 

Cf :  

le-chiffon-rouge-pcf-morlaix.over-blog.com/article-

l-histoire-de-michel-madec…

 

le-chiffon-rouge-pcf-morlaix.over-blog.com/article-michel-madec-en-greve-de-la-faim-pour-denoncer…

 

A la base de la plupart des surendettements : non pas forcément et toujours l’achat irresponsable

mais l’encouragement à la consommation, le chômage, la précarité et l’exploitation au travail,

 et des propositions de prêts des banques trop risquées ou mal évaluées dans l’intérêt des emprunteurs.  

 Une fois la personne enfermée dans une situation où elle ne parvient plus à honorer ses traites,

ses factures, ses abonnements et le remboursement de ses emprunts, elle vit une véritable descente

aux enfers qui se traduit pas le fait qu’elle est dépossédée de son avenir et ne voit plus d’issues

possibles. La menace est alors de perdre son logement, de ne plus être en mesure de garder

son autonomie, de faire face aux besoins familiaux, de retrouver du travail.

[Lire la témoignage de Chrystel]

 

Publié dans Pauvrete, SOCIAL, SOCIETE | Pas de Commentaire »

La face cachée du modèle allemand : précarisation des travailleurs et paupérisation des plus fragiles

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 mai 2013

 

Les 10% d’Allemands les plus fortunés se partagent 53% de la richesse nationale.

Les 50% les plus pauvres ne possèdent que 1% de la richesse du pays,

contre 3% il y a 10 ans.

Un Allemand sur sept est menacé de pauvreté

Le nombre de travailleurs pauvres est passé de 4,8% à 7,5%, et le taux de pauvreté

parmi les chômeurs a explosé de 41% à 68% entre 2004 et 2010.


AUSTÉRITÉ

Le modèle allemand, un poison pour… les Allemands

 

La face cachée du modèle allemand : précarisation des travailleurs et paupérisation des plus fragiles dans Allemagne pauvreteallemagnepar Bruno Odent

L’austérité et les réformes antisociales, imposées

aux citoyens allemands et de l’UE, ont un effet

boomerang sur la croissance, qui ne dépassera

pas 0,5 %, cette année, outre-Rhin.

Depuis la mi-2012 l’économie allemande stagne.

Elle affichait même au dernier trimestre de l’an dernier

un recul spectaculaire (– 06 %) du PIB. Et le rebond,

espéré par les autorités au début de l’année 2013,

ne sera pas au rendez-vous. La Bundesbank, la banque centrale allemande, a ramené ses précisions

de croissance pour cette année à 0,4 % du PIB et le gouvernement lui-même vient de faire savoir

qu’il tablait sur une hausse de seulement 0,5 % de l’activité.

Si on veut bien y regarder d’un peu plus près, c’est le « modèle » choisi par Berlin et imposé à ses partenaires

de la zone euro qui est lui-même à l’origine de cette grosse fatigue de la première économie de la zone euro.

Elle subit un double effet boomerang. D’une part, les politiques de déflation salariale adoptées depuis le début

de la décennie 2000 pèsent sur le marché intérieur et, d’autre part, les purges austéritaires imposées

aux États membres de la zone euro par le biais, notamment, du traité budgétaire, réduisent ses débouchés

à l’export.

Les salariés allemands ont subi un recul moyen de leurs rémunérations de 4,2 % sur la décennie 2000,

selon une enquête de l’institut de conjoncture DIW (alors que les revenus du capital ont affiché, eux,

une croissance à deux chiffres). Et les réformes antisociales du gouvernement de Gerhard Schröder,

poursuivies par Angela Merkel, commencent maintenant à faire sentir d’autres effets dévastateurs.

captureallemagne allemagne dans Austerite

L’Allemagne est rattrapée par la pauvreté, d’après les plus récentes

enquêtes d’Eurostat. Les minijobs à 400 euros, les travaux d’utilité publique

à 1 euro de l’heure et la réforme Hartz IV de la couverture chômage

qui fait basculer, après seulement un an, les personnes privées d’emploi

vers le régime de l’aide sociale, sont passés par là. D’où une précarité

de masse qui plombe la consommation. Quant à la crainte toujours

plus répandue de plonger dans la misère à l’âge de la retraite à la suite

des réformes successives de l’assurance vieillesse,

elle n’incite pas vraiment les ménages à puiser dans leur épargne.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Allemagne, Austerite, ECONOMIE, Pauvrete, PRECARITE, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Blocage du centre EDF de Sannois/Argenteuil (95) pour éviter les coupures d’électricité : opération réussie !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 avril 2013

 

Blocage du centre EDF de Sannois/Argenteuil (95) pour éviter les coupures d'électricité : opération réussie !  dans CGT edf1Le Front de gauche a participé, aux côtés de la CGT

et des « Robin des bois », au blocage du centre EDF

de Sannois/Argenteuil afin d’éviter la sortie des véhicules

ayant pour mission de couper l’électricité à des usagers

en retard de paiement.

Plusieurs dizaines de familles étaient concernées

par ces coupures.

edf4 centre EDF de Sannois/Argenteuil dans Energie

Action réussie : les véhicules sont restés au centre (photos Daniel Hommeau)

Publié dans CGT, Energie, Front de Gauche, Luttes, Pauvrete, PRECARITE | Pas de Commentaire »

Étude INSEE : des pauvres de plus en plus pauvres et des riches toujours plus riches

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 avril 2013

 

INÉGALITÉ

Un Français sur deux vit avec moins de 1610 euros par mois

 

Étude INSEE : des pauvres de plus en plus pauvres et des riches toujours plus riches dans ECONOMIE secourscatholiqueCampagne du Secours catholique dans le métro

parisien en 2012

Trois études de l’Insee publiées aujourd’hui

montrent que, sous l’effet de la crise, le niveau

de vie de la majorité de la population stagne

ou recule, tandis que les plus riches continuent

de s’enrichir.

Le taux de pauvreté dépasse les 14 %.

 

En brossant un paysage des inégalités en termes de niveau de vie, en France, en 2010, une des trois études

que l’Insee rend publiques aujourd’hui (1), valide par les chiffres une réalité subie par les plus fragiles.

Même si 2010 signe, après le recul de 2009, une légère reprise de l’activité économique, « le niveau de vie

de la majorité de la population stagne ou baisse », introduit l’Insee. Et la persistance des inégalités

entre les ménages les plus riches et les ménages les plus modestes reste criante. Ainsi, le taux de pauvreté

monétaire, c’est-à-dire le nombre de personnes vivant dans un ménage dont le niveau de vie est en dessous

du seuil de pauvreté (964 euros/mois) est passé de 13,5 % en 2009 à 14,1 % de la population en 2010,

soit 440 000 personnes de plus. Cette hausse de la pauvreté, qui impacte à plus forte raison les retraités,

les étudiants et les chômeurs, « touche particulièrement les familles », rappelle l’Insee, qui chiffre à 2,7 millions

le nombre d’enfants qui grandissent dans des familles pauvres, en hausse de 278 000.

Moins de 10 430 euros par an pour les plus pauvres

Par ailleurs, le niveau de vie médian, au-dessus et en dessous duquel se situent 50 % des Français, a chuté

de 0,5 % (et seulement 0,3 % pour les plus riches) entre 2009 et 2010, pour atteindre 19 270 euros annuels

(1 610 euros/mois).

Les 10 % les plus pauvres survivent avec moins de 10 430 euros par an quand les 10 % les plus riches cumulent

au moins 36 270 euros annuels. Un rapport de 1 à 3,5.

En comparant les effets de la crise actuelle à ceux des précédentes, l’Insee souligne que, si « le précédent

ralentissement économique au début des années 2000 avait également pesé sur le niveau de vie du plus

grand nombre, la crise actuelle affecte cette fois plus spécifiquement les personnes modestes ».

Les 1 % les plus riches, eux, continuent de s’enrichir, grâce, entre autres, aux revenus de leur patrimoine,

qui expliquent, en partie, la hausse de près de 5 % de leur niveau de vie en 2010.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire aussi :

 

Publié dans ECONOMIE, France, Pauvrete, Pouvoir d'achat, RETRAITES, Salaires, SOCIAL, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Pouvoir d’achat : 79% des Français estiment qu’il a baissé en 2012 et 77% s’attendent à ce qu’il diminue encore en 2013

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 avril 2013

 

Consommation :

les Français face à la fracture du pouvoir d’achat

 

Pouvoir d'achat : 79% des Français  estiment qu'il a baissé en 2012 et 77% s'attendent à ce qu'il diminue encore en 2013 dans Austerite capturepouvoirachat

capture d’écran

Une grande majorité des Français se prépare

à réduire ses dépenses cette année plus encore

qu’en 2012, selon 60 millions de consommateurs.

Les plus modestes ne sont plus les seuls

en première ligne face à la perte de pouvoir d’achat.


Le sondage 60 millions de consommateurs/Mediaprism publié ce lundi montre les conséquences au quotidien

de la crise économique couplée à des politiques austéritaires. Selon cette étude d’opinion, 79% des Français

estiment que leur pouvoir d’achat a baissé en 2012 et 77% s’attendent à ce que celui-ci diminue encore en 2013.

Une bien mauvaise nouvelle pour le gouvernement, qui espère toujours 0,1% de croissance en 2013

quand tous les autres prévisionnistes tablent sur une année de récession.

Remises en cause drastiques

« L’heure n’est plus aux petits ajustements, elle est aux remises en cause plus drastiques. Les Français ont déjà

réduit leurs achats plaisir, leurs dépenses inutiles, en 2013, ils vont resserrer leur ceinture d’un nouveau cran

et taper dans l’essentiel », souligne Thomas Laurenceau, rédacteur en chef de 60 millions de consommateurs.

En cause : l’augmentation des impôts et taxes, citée par 71,6%, mais également la hausse de prix de plusieurs

dépenses contraintes comme l’énergie (85,6%), les produits de grande consommation (72,9%)

et le carburant (69,5%).

Résultat : près d’un quart des Français déclare avoir désormais « de plus en plus de mal à joindre les deux bouts

en fin de mois » (48,4% chez les personnes gagnant moins de 1.500 euros), et plus de quatre sur dix annoncent

« avoir supprimé certaines dépenses et se priver plus qu’avant ».

Pacte social rogné

Ce sentiment de devoir rogner sur tout devrait particulièrement se faire sentir chez les plus modestes.

« Il y a désormais une vraie fracture entre ceux qui ont encore un peu de marge de manœuvre, et les autres

qui ont déjà réduit tout ce qu’ils pouvaient et qui vont désormais devoir tailler dans les besoins de base »,

souligne Thomas  Laurenceau.

Parmi les personnes gagnant moins de 1.500 euros par mois, 91% déclarent avoir déjà profondément modifié

leurs habitudes de consommation, réduisant aussi bien leurs dépenses d’alimentation (65,3%) que celles

de santé (33,4%). En 2013, elles vont encore accentuer cette tendance. Alors que seules 5% des ménages

gagnant plus de 3.000 euros envisagent de réduire ses dépenses de santé, elles sont 32% chez celles

en dessous du Smic.

« Dans les ménages les moins aisés, une personne sur deux (52%) renonce à préserver sa santé : elle n’en a

pas les moyens », remarque Thomas Laurenceau. « On est loin de la chasse aux dépenses futiles.

Derrière la question du pouvoir d’achat, ce sont désormais des éléments constitutifs de notre pacte

social qui se jouent », conclut-il.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Austerite, CONSO, ECONOMIE, France, Pauvrete, Politique nationale, Pouvoir d'achat, PRECARITE, SANTE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

La pauvreté n’est pas un crime

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 avril 2013

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

 

Publié dans Luttes, Pauvrete, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Fin de la trêve hivernale des expulsions : les associations demandent un moratoire en 2013

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 avril 2013

 

Logement :

les associations demandent un moratoire des expulsions en 2013

 

Fin de la trêve hivernale des expulsions : les associations demandent un moratoire en 2013 dans France richesse61

Avec la fin de la trêve hivernale des expulsions

ce lundi 1er avril, le collectif des associations

unies appelle à nouveau le gouvernement à

coupler le moratoire pour toutes les expulsions

locatives en 2013 avec la mise en place

d’une garantie universelle des risques locatifs

afin d’indemniser les propriétaires lésés.

La trêve hivernale des expulsions locatives a pris fin

dimanche soir après avoir été prolongée de quinze

jours cette année par le gouvernement.

« C’est le retour des angoisses » pour de nombreuses

familles, déplore la Fondation Abbé Pierre.

Celle-ci, associée dans le Collectif des associations unies

avec d’autres ONG comme le Secours Catholique, Droit au logement

ou Médecins du monde, appelle à nouveau l’État à décréter un moratoire pour ces expulsions en 2013,

le temps que les mesures annoncées dans la loi sur le logement produisent leurs effets, notamment

en terme de mises en chantier de logements sociaux.

Conséquences dramatiques

« Comme nous l’avions annoncé lors de notre dernière mobilisation et après avoir été reçu à l’Assemblée

nationale, nous appelons à un moratoire en 2013 pour toutes les expulsions locatives sans solution,

avec dédommagement des propriétaires,en attendant que les chantiers gouvernementaux aboutissent.

Il permettra pendant ce temps de trouver des réponses dignes et d’éviter des conséquences dramatiques

pour les plus fragiles de notre pays », lance le Collectif dans un communiqué publié la semaine dernière.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans France, Logement, Pauvrete, PRECARITE, SOCIETE | Pas de Commentaire »

12345
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy