« Train de relance » : Fillon au service minimum

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 février 2009

“Il n’est de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre”

PCF – 2 février 2009

arton3437693241.jpgFrançois Fillon a dévoilé à Lyon le plan de relance en détaillant les 1000 chantiers à venir et leur mode de financement.

Las, cette opération de communication qui consiste à mettre en scène 18 ministres dans un TGV promptement rebaptisé « train de la relance » montre déjà ses limites.

Aux participants de l’immense journée de mobilisation professionnelle du 29 janvier, le Premier ministre oppose une fin de non-recevoir en se contentant d’une vague invitation « à se serrer les coudes ». Les 2,5 millions de manifestants apprécieront.

Oubliées les revendications de hausses de salaire, de défense de l’emploi, du pouvoir d’achat ou encore de défense du service public, réformes indispensables pour permettre le redémarrage d’une économie désormais entrée en récession. Le Premier ministre écarte d’emblée ces propositions et choisit de « garder le cap ». Pour François Fillon, le train de la relance, c’est le service minimum.

Publié dans LIBERTES, Politique nationale, SERVICES PUBLICS, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Lille 29 janvier : « Un jeudi noir de monde »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 février 2009

dscn3820.jpgdscn3811.jpgdscn3816.jpgdscn3814.jpgdscn3809.jpgdscn3819.jpgdscn3821.jpgdscn3823.jpgdscn3825.jpgdscn3826.jpgdscn3830.jpgrscn3833.jpgdscn3824.jpgrscn3835.jpgdscn3803.jpgdscn3802.jpgdscn38011.jpgdscn3808.jpgdscn3810.jpg

“Succès historique de la journée de mobilisation organisée par les 8 centrales syndicales. Les huit syndicats doivent se réunir le 2 février pour décider des suites à donner au mouvement”Article de l’Humanité, cliquez ici 

“Un jeudi noir de monde !
2.5 millions de manifestants dans 195 manifestations partout en France”

(site cgt)_____________________________________________________________________________

Lille : 35 000 manifestants ! Quand la tête du cortège arrive place de la République plus de deux heures après son départ, les derniers manifestants démarrent à peine.

Maubeuge :  environ 1.500 manifestants… un succès à confirmer par la suite ! (voir les photos sur le blog de Maubeuge : PCF : place publique)

« Cette action unie doit maintenant se poursuivre pour obtenir des résultats. Le Président de la République et le gouvernement doivent entendre la voix du peuple. Ils pourraient notamment réunir d’urgence une conférence nationale associant l’Etat, les organisations syndicales et le patronat pour l’amélioration du pouvoir d’achat et l’augmentation des salaires, l’emploi, les services publics, l’amélioration de la protection sociale et des retraites.

Il en va de l’intérêt général. Il en va des atouts que notre pays doit se donner pour faire reculer la crise. » (cf. Editorial de l’Humanité par Patrick Le Hyaric)

Publié dans Luttes, Politique nationale, SERVICES PUBLICS, SOCIAL, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Silence, on expulse

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 février 2009

article de Marie Barbier publié dans l’Humanité du 27 janvier 2009

Sans-papiers . Un rapport dénonce la multiplication des poursuites à l’encontre des citoyens qui s’opposent aux expulsions.

 

« Certains passagers refusent de voyager dans des paniers à salade aériens, ce qui est assez légitime », note Emmanuel Terray, de la Ligue des droits de l’homme (LDH). La commission Citoyens Justice Police (1) a rendu publique hier sa mission d’enquête sur les événements survenus dans le vol Air France Paris-Bamako du 26 mai 2007. C’est le réalisateur palmé Laurent Cantet (Entre les murs) qui avait saisi la commission après avoir été témoin du tabassage d’un sans-papiers en instance d’expulsion. Dans son rapport, la commission dénonce « la violence dont ont fait preuve les forces de police », mais aussi l’utilisation d’un médicament administré à ce ressortissant malien, dont on ne sait toujours rien à ce jour.

Plus largement, la commission insiste sur la multiplication des poursuites judiciaires à l’encontre des passagers qui s’opposent à ces expulsions lors de vols commerciaux. « Nous n’avons pas affaire à une bavure, mais à une méthode », juge François Della Sudda (LDH), qui cite en exemple pas moins de cinq vols, entre avril 2007 et décembre 2008, où les expulsions se sont déroulées dans des conditions de violences similaires et où les passagers qui ont tenté de s’y opposer sont aujourd’hui poursuivis en justice. Michel Tubiana, président de la LDH, s’est dit « extrêmement préoccupé par cette volonté de faire taire » les citoyens : « Désormais, on risque de se retrouver en garde à vue pour un regard lors d’un contrôle policier dans la rue. La logique politique en oeuvre est de faire peur et de laisser les pleins pouvoirs à la police. »

(1) Commission nationale sur les rapports entre les citoyens et les forces de sécurité,

qui réunit le Syndicat de la magistrature, la Ligue des droits de l’homme et le Syndicat des avocats de France.

 

Publié dans LIBERTES, Politique nationale, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Femmes solidaires : La pauvreté a un visage de femme

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 janvier 2009

Extrait du communiqué de l’association Femmes solidaires (26 janvier 2009)

[...] La journée d’action du 29 janvier 2009 se tient dans un contexte international et national de crise. La baisse du pouvoir d’achat, la précarité, la mise en place des franchises médicales, la baisse des allocations familiales, sont autant de coups portés en premier lieu aux femmes. Dans le monde, comme en France, 80 % des pauvres sont des femmes. Il y a des raisons objectives à ces données. Les femmes subissent les temps partiels imposés, les écarts de salaires, les contrats précaires. [...] Les féministes doivent mener une bataille singulière et acharnée contre la première violence faite aux femmes de notre pays : la pauvreté.

Les femmes solidaires exigent :

  • l’arrêt du travail le dimanche et du temps partiel imposé qui touchent en premier lieu les plus précaires, les femmes ;
  • des salaires décents pour vivre dignement ;
  • le respect de l’égalité salariale, le salaire des étant toujours inférieur de 20 % à celui des hommes ;
  • une revalorisation des retraites

(le 29 janvier) L’association Femmes solidaires sera présente sur le parcours de la manifestation parisienne.

Publié dans Luttes, SOCIETE | Pas de Commentaire »

« La malnutrition n’est pas une fatalité »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 janvier 2009

interview publiée dans Vivre DEBOUT n°42 – janvier 2009

(Le journaliste s’adresse à Jean ZIEGLER, sociologue, membre du COMITÉ CONSULTATIF DU CONSEIL DES DROITS DE L’HOMME DE L’ONU)

Vous dénoncez, depuis de nombreuses années, les ravages de la sous-alimentation et de la malnutrition. Qu’est-ce qui vous révolte ?

« En 2000, la FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture) dénombrait 785 millions de personnes gravement et en permanence sous-alimentées. Elles sont 923 millions aujourd’hui. Pourtant, l’agriculture mondiale pourrait nourrir 12 milliards d’êtres humains, soit le double de l’humanité. La faim n’est donc pas une fatalité. En Haïti, où le prix de la farine a augmenté en un an de 83 %, j’ai vu des familles réduites à manger des gâteaux de boue mélangée à un peu de sel et de déchets végétaux, pour caler l’estomac et tromper la faim. Sur tous les continents, les carences en vitamines et minéraux provoquent des maladies, comme le Kwashiorkor*, le rachitisme, l’anémie, la cécité. Chez les petits de moins de 5 ans, la malnutrition est particulièrement dévastatrice : les cellules du cerveau ne se développent pas, ou insuffisamment. Ce qui signifie que des centaines de milliers d’enfants, chaque année, sont condamnés à une vie d’invalidité cérébrale permanente. Si le tableau est sombre, il y a pourtant des raisons d’espérer. L’action des ONG mais aussi le poids d’une opinion publique mieux informée peuvent renverser la situation, forçant les Etats occidentaux  à libérer les fonds nécessaires. »

* Le kwashiorkor est un syndrome de malnutrition protéino-calorique sévère de la première enfance. Le terme, qui signifie enfant (kwashi) rouge (orkor) dans la langue des Ashanti du Ghana, se réfère à la rougeur de peau des enfants qui en sont frappés. Le kwashiorkor touche principalement le jeune enfant qui, âgé de 18 mois à trois ans, à l’arrivée d’un second enfant, est brutalement sevré et passe à une alimentation trop pauvre en protéines. (d’après Wikipédia)

 

Publié dans ECONOMIE, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Liberté Hebdo

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 janvier 2009

arton21111.jpge d i t o – Bruno Cadez

« S’agissant des dividendes,
M. le Président…
»

En tremble-t-on encore dans les salons des grandes banques françaises et des groupes de l’automobile ?

Si c’est le cas, cela ne peut-être que de rire. Nicolas Sarkozy et le gouvernement ont fait mine ces jours-ci de s’opposer aux dirigeants de ces secteurs à propos des bonus qu’ils s’accordent grassement chaque année. Le projecteur médiatique a été porté sur le sacrifice consenti par quelques dirigeants de banque annonçant leur décision de renoncer à ces étrennes.  Pitoyable agitation. En fait, il s’agissait d’emballer le nouveau cadeau de 10 milliards d’euros accordé aux banques, alors qu’une banque comme la Société générale doublera son bénéfice en 2008 (2 milliards d’euros). Car en réalité, le pouvoir capitule, et refuse de contraindre celles-ci aux ruptures nécessaires avec une logique qui a abouti au désastre que l’on sait. Rupture qu’au contraire, le PCF propose à travers un pôle financier public et que ses militants ont essayé de populariser cette semaine auprès des salariés. Nicolas Sarkozy sert en réalité de bouffon à des dirigeants qui ne se voient aucunement empêchés de continuer à favoriser la spéculation à tous crins. Car pendant ce temps, lisait-on dernièrement dans « Le Monde », la presque totalité des grandes entreprises cotées à la Bourse de Paris ont continué en 2008 d’accorder des parachutes dorés à leurs dirigeants, malgré les réticences du Medef. La moralité de ces gens-là s’arrête quand disparaissent les caméras. Écoutons d’ailleurs Christian Streiff, le PDG de PSA Peugeot-Citroën (950.000 euros de bonus en 2007) : « l’Etat ne doit pas se substituer au management de l’entreprise, ni à ses actionnaires. C’est à eux qu’il appartient de trouver les meilleurs équilibres entre besoin de financement, rémunération en capital et attente des marchés ». Traduction : « merci pour les petits fours et les six milliards d’aide publique, mais s’agissant des dividendes, M. le président, mêlez vous de ce qui vous regarde ». Et, alors que sur le site de Renault-Sandouville, du chômage technique est de nouveau annoncé pour les deux mois à venir, Carlos Ghosn, le PDG du groupe, prévenait que 200.000 emplois pourraient être supprimés dans ce secteur en Europe. Il en profitait aussi pour exiger de nouveaux cadeaux fiscaux. Il est temps de sortir de ce mano à mano entre le pouvoir et les grands patrons.

Ce jeudi 29 janvier, il nous faudra être très nombreux à crier très fort que nous ne voulons pas payer leur crise.

Publié dans Politique nationale, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Avortement : restons vigilents

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 janvier 2009

L’Avortement, un droit, un choix, notre liberté

Le MFPF(Mouvement français pour le planning familial), la CADAC (Coordination des associations pour le droit à l’avortement) et l’ANCIC (Association nationale des centres d’interruption de grossesse et de contraception) avec le soutien de plus de 100 associations, syndicats et partis politiques ont appelé à une manifestation jeudi 15 janvier à Paris pour fêter les 30 ans de la loi Veil.

Trente ans après le vote de la loi Veil autorisant les interruptions volontaires de grossesse (IVG), le droit à l’avortement rencontre toujours des obstacles à son application : par exemple « l’insuffisance d’information et les difficultés d’accès à l’avortement et à la contraception » ainsi que les « régressions et remises en cause du système de santé dans son ensemble », comme le rappelle le tract d’appel à la manifestation.

Long délai avant l’intervention, refus de prise en charge… Tout est fait pour décourager  les patientes.* 

Le  délai légal du recours à l’avortement a été prolongé de dix à douze semaines de grossesse en 2001, mais bien souvent ces deux semaines ne remédient pas au fait que certains médecins restent réticents à pratiquer des IVG et que les structures d’accueil dans les hôpitaux publics sont notoirement insuffisantes. Des médecins constataient dans Le Monde du 9 décembre dernier que l’IVG reste « la dernière roue de la charrette » dans les hôpitaux et que « les médecins qui (y) pratiquent les avortements sont mal payés et mal reconnus ». L’avortement reste largement culpabilisé. Quant aux cliniques privées, elles pratiquent de moins en moins ce type d’intervention parce qu’il n’est pas considéré comme suffisamment rentable. 

Manifestantes et manifestants se sont donc mobilisés jeudi dernier :

  • pour en finir avec le tabou et la culpabilisation
  • pour l’application de la loi du 4 juillet 2001
  • pour la mise en place de campagnes régulières d’information sur la contraception et l’avortement
  • pour l’attribution des budgets spécifiques pour l’avortement
  • contre la remise en cause du système public de santé
  • pour que partout en Europe soit garantie la liberté d’avortement
  • pour affirmer notre solidarité avec toutes les femmes privées de ce droit dans le monde

Télécharger le tract au format pdf (685 ko)
http://www.planning-familial.org/actualites/manifestation15janvier.pdf

* voir l’article »Avortement : interruption volontaire d’assistance » de Etienne Liebig, dans SINÉ HEBDO n°20 – mercredi 21 janvier 2009

Publié dans Luttes, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Construire un « Front de Gauche pour changer d’Europe »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 janvier 2009

Parti communiste français et le Parti de Gauche : communiqué de presse commun
Par : Bureau de presse - Mis en ligne : 23 janvier

Deux délégations du Parti Communiste Français et du Parti de Gauche, conduites respectivement par Marie-George Buffet et Jean-Luc Mélenchon se sont rencontrés au siège du PCF.

Il s’agissait de la première rencontre depuis la déclaration commune des deux partis le 18 novembre dernier qui affirmait déjà leur volonté d’impulser aux élection européennes de juin prochain des listes unitaires de toutes les forces de gauche attachées à la construction d’une autre Europe démocratique et sociale.

Les deux partis ont réaffirmé tout d’abord cette volonté.

Unir, inlassablement, dans le respect de chaque partenaire, pour construire un « Front de Gauche pour changer d’Europe » tel est l’objectif des deux formations afin que l’ensemble des groupes et forces politiques de gauche susceptibles de participer à ce front puissent y prendre toute leur place.

Dans ce cadre, ils ont décidés de démarches conjointes à l’égard des organisations de gauche concernées.

Lors de ces rencontres le Parti Communiste Français et le Parti de Gauche soumettront à la discussion un premier texte permettant de définir les bases de la plate-forme commune pour ces élections et la constitution d’un « Comité de Liaison » permettant à chacun d’être partie prenante à égalité de ce rassemblement.

Les deux formations ont également annoncé la tenue de premiers meetings d’ampleur régionale qui seront pareillement ouvert aux forces et personnalités qui souhaiteront s’associer à cette démarche : Montpellier le 5 février, Marseille le 10 février, Douai le 21 février.

Le principe d’un meeting national à Paris début mars a été arrêté et sera soumis aux différents partenaires.

Composition des délégations :

  • PCF
    Marie-George Buffet, Pierre Laurent, Lydie Besnoit, Jean-Marc Coppola, Olivier Dartigolles et Francis Parny
  • Parti de Gauche
    Jean-Luc Mélenchon, Eric Coquerel, François Delapierre, Marc Dolez, Pascale Le Neouannic, Corinne Morel-Darleux, Danielle Simonet

Parti communiste français et Parti de Gauche – Paris, le 23 janvier 2009.

Publié dans EUROPE, Politique nationale, SOCIETE | Pas de Commentaire »

SANS-PAPIERS : l’action de la Cimade de Maubeuge

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 janvier 2009

La Cimade à Maubeuge : petit à petit, le constat de l’abandon des sans-papiers

mardi 23.12.2008, 05:19 – La Voix du Nord

Le mercredi et le samedi, les bénévoles de la Cimade accueillent les sans-papiers. Depuis un peu plus de trois ans qu’ils les aident, ils ont constaté une aggravation de leur situation : au-delà des démarches administratives pour tenter d’obtenir un statut légal, ils sont confrontés à des problèmes de logement, de revenus…

On a beaucoup parlé d’eux à l’occasion de l’affaire de la Marocaine de 28 ans arrêtée en Sambre-Avesnois puis expulsée, fin mars. « Sa situation est des plus précaires, dénonce Jean-Marie Rausenberger, président de la Cimade de Maubeuge. Elle ne désire qu’une chose, c’est revenir ». Le député PS de la 24e circonscription, Jean-Luc Pérat, s’est fait le relais de la Cimade à l’Assemblée nationale, pour qu’elle obtienne un visa et un titre de séjour à titre humanitaire. « La Cimade est décidée à aller le plus loin possible », insiste Jean-Marie Rausenberger.

Au-delà de cette affaire, les bénévoles sambriens (1) reçoivent une dizaine de sans-papiers à chacune de leurs deux permanences de la semaine. Dans la petite pièce que leur prête le temple protestant de Maubeuge, ils accueillent, écoutent et aident à constituer un dossier de demande de titre de séjour. « C’est à peu près le seul lieu qu’ils aient pour parler. » Ailleurs, le risque existe toujours de se retrouver face à un policier ou à un agent administratif trop zélé.

Plus de logement, plus d’argent

Depuis plus de trois ans qu’ils font ça, les bénévoles ont vu que les conditions des sans-papiers se dégradaient. Aujourd’hui, ils ont également besoin qu’on les aide pour trouver un logement, de l’argent. « Un peu comme ils s’adresseraient à un service social. Il y a une marginalisation des sans-papiers. On leur fait la chasse par tous les moyens. » Le logement, justement. « Depuis un peu plus d’un an, constatent les bénévoles, il est difficile de leur trouver des logements. Même dans les accueils d’urgence ! Ils ne sont les bienvenus nulle part. » Et la tornade du 3 août n’a rien arrangé.
Qui sont ces sans-papiers ? « Ils viennent majoritairement du Maghreb. Mais aussi des pays de l’Est. Ils ont de 18 à 70 ans. Ils considèrent que la France est encore une terre d’accueil, ils ont envie d’y vivre. » Et pourtant… Le cas est courant de sans-papiers qui ont travaillé de longues années en Sambre-Avesnois et se retrouvent sans rien à la retraite : « Ils ne peuvent la toucher que dans leur pays d’origine, et en plus elles sont ponctionnées ! » Le regroupement familial, qui eut ses vertus, est désormais un écueil : quand un membre de la famille est encore au pays, le titre de séjour est refusé, pour éviter l’arrivée d’autres sans-papiers. Quand bien même la personne restée au pays y est installée, en couple avec enfants et travail ! « Il faut prouver qu’on veut faire quelque chose sur le sol français, résume Jean-Marie Rausenberger. Et une promesse d’embauche ne suffit plus. Mais ici, trouver un travail c’est déjà dur. Pour une femme, c’est impossible. » Pourtant, les bénévoles de la Cimade le constatent : « Très majoritairement, ceux qui ont obtenu des papiers ne repartent pas. » Leur envie de vivre en France est probante. Mais pas suffisante aux yeux des autorités. • V. T.

> 1.- La Cimade (comité inter-mouvements auprès des évacués) de Maubeuge tient ses permanences le mercredi (de 14 heures à 16 h 30) et le samedi (de 9 heures à 11 heures), au temple protestant, 5, quai Berteaux à Maubeuge (derrière l’Arsenal). Tél. : 03 27 64 67 54 (aux heures de permanence).
Les bénévoles : Jean-Marie Rausenberger, Pierre Vray, Zoltan Farkas, Annie Cathelain, Thomaz Pieczko, Louisa Kenfer, Pierre-Alain Geraud, Nassera Hamrouche.
Plus de renseignements : www.cimade.org

Rappel :

Prochain Cercle de Silence à Maubeuge, place des Nations (face au jet d’eau),

Samedi 31 janvier 2009, de 11 h à 12h


sanspapiers.jpg  

Soyons nombreux à former ce cercle pour manifester notre désaccord concernant la manière dont sont traités les Sans-Papiers et dénoncer pacifiquement les atteintes aux droits fondamentaux de tout être humain dont ils sont victimes.

Publié dans SOCIETE | Pas de Commentaire »

La bourse ou la vie

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 janvier 2009

Le plan d’urgence pour sortir de la crise

 

Nicolas Sarkozy a annoncé « une année 2009 dure pour tous ». Pour tous ? Mon oeil. Les salaires sont bloqués et le chômage augmente. Mais, malgré la crise, 2008 a été l’année des profits records. On ne touche pas aux dividendes des actionnaires, y compris pour les entreprises qui délocalisent ou licencient. Les PDG François Pinault et Bernard Arnault ont empoché respectivement 259 et 376 millions d’euros. La crise a bon dos.

Tout le monde s’accorde à dire : le capitalisme est en crise. On parle de le «moraliser » ! Autant vouloir apprivoiser un requin. Ce système est obsédé par l’enrichissement sans limite de quelques-uns au détriment du développement de chacun. Il va de crise en crise : sociale, alimentaire, écologique, financière… A force d’orienter l’argent disponible vers la finance et la spéculation, il asphyxie la vie. La solution du Président : des millions aux entreprises et aux banques sans contreparties. Et rien pour les salaires. C’est une fausse relance qui nous conduits droit dans le mur.

Commencer, tout de suite, à changer cette logique qui nous mène à la catastrophe, c’est possible, urgent et nécessaire. C’est le sens du plan d’urgence que porte le Parti communiste. Les communistes, dès maintenant, prennent des initiatives pour bouger la situation. Bouger la situation, c’est aussi résister. Les luttes et les mobilisations font entendre une toute autre voix que celle des recettes éculées, au profit des mêmes intérêts.

4 urgences

     

     

     

      1. Sécuriser l’emploi et les salariés

      2. Relever les salaires et le pouvoir d’achat

      3. Relancer les services publics et l’investissement

      4. Contrôler et réorienter les banques

     

    Le tract PCF est ici  →   La bourse ou la vie dans Politique nationale pdf tract4pa5planurgencecriseweb.pdf

    Publié dans Politique nationale, SOCIETE | Pas de Commentaire »

    1...7273747576
     

    ahmed remaoun |
    Fabrice FRICHET |
    LE BLOG EDUCATIF |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
    | MATTNA
    | Bloc-notes de Raoul d'Andrésy