Comparez votre salaire à celui des hauts cadres de la finance

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 avril 2015

INÉGALITÉS

Comparez votre salaire avec celui des traders et des dirigeants

des grandes banques françaises

 

par Ivan du Roy 9 avril 2015

 

Captureargent

 

  8300 hauts cadres de la finance ont perçu,

  en France, 2,4 milliards d’euros. C’était il y trois ans.

  Mais cette véritable captation de richesses,

  prélevée par les opérateurs de marché

  et leurs hiérarchies grâce à la spéculation financière,

  se poursuit.

 

Dans l’économie réelle, les salaires ne progressent quasiment pas, mais dans les salles de marchés,

les bonus n’ont pas été sérieusement encadrés. Avec cette animation interactive, Basta !

vous propose de prendre la mesure des rémunérations stratosphériques dont bénéficient plusieurs

milliers de traders et dirigeants au sein des cinq principales banques françaises.

Pour chaque euro de salaire mensuel inscrit sur votre fiche de paie, combien gagnent-ils ?

Environ 2300 euros bruts (soit autour de 1730 euros nets), c’est le salaire médian en France pour un emploi

à temps plein [1] : 50% des salariés perçoivent une rémunération inférieure, l’autre moitié touche un salaire

supérieur. 2300 euros bruts, c’est également ce que percevra, en moyenne, l’un des 353 traders de la BNP Paribas

pour à peine une demi-journée de travail.

Si vous gagnez un salaire médian, vous devrez travailler pendant presque trois ans pour percevoir un montant

équivalent à son salaire mensuel : 80 712 euros en moyenne, dont 70% en bonus.

L’ampleur de ce fossé et de ce que certains qualifient de « hold-up », c’est ce que montre l’animation interactive

que nous avons réalisée en partenariat avec les infographistes québécois de FFunction, basé à Montréal

et spécialisé dans la visualisation de données. En comparant votre salaire à celui des dirigeants et

des « opérateurs de marché » – les fameux traders – des grandes banques françaises, elle vous permet

de prendre la mesure de ces revenus stratosphériques.

[...]

Capturesalairesbanquiers

 

Cliquez sur l’image pour accéder à l’animation

et lire ci-dessous pour en savoir plus

Comment fonctionne l’animation ?

Les données présentes dans notre animation

concernent l’exercice 2013 des cinq grandes

banques françaises. Une fois entré votre salaire,

il est automatiquement comparé avec celui

d’un trader de BNP Paribas.

 

Vous pouvez ensuite sélectionner une autre banque, en bas à droite, ainsi que une fonction (PDG, haut

dirigeant, trader, salarié). Leur rémunération brute moyenne s’affiche au-dessus ainsi que le nombre

de personnes concernées par cette rémunération. Et l’animation la compare avec votre salaire.

Exemple :

avec 2300 euros bruts par mois, quand vous gagnez 1 euro, le PDG de la Société générale en

gagne 133. Vous devrez donc travailler 11 années pour égaler son salaire mensuel de 306 312 euros.

Bon courage !

Quand 8300 « preneurs de risques » perçoivent 2,4 milliards d’euros

BNP Paribas est la banque qui rémunère le mieux ses traders tandis que la Société générale est celle

qui paie le plus son PDG. En bas de tableau, le Crédit mutuel/CIC et la Banque postale semblent bien

raisonnables. Au sein des grandes banques de marché de BNP Paribas, de la Société générale, du Crédit

agricole et du groupe BPCE (Natixis), ces niveaux de rémunération stratosphériques sont qualifiés de

« hold-up » par le sociologue Olivier Godechot.

En 2012, ces quatre banques ont ainsi versé à leurs 8300 « preneurs de risques » 2,4 milliards d’euros,

dont la moitié en bonus ! Une véritable captation de richesses, prélevées sur les valeurs créées

par l’économie réelle. Vous pouvez même observer en direct cette démesure.

[Lire l’article sur Basta !]

Creative Commons License

Publié dans Finance, Inegalite, Salaires | Pas de Commentaire »

Jean-Jacques Urvoas, le commis aux basses œuvres du gouvernement, veut empêcher les citoyens de se protéger

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 avril 2015

 

Renseignement :

         un amendement pour empêcher de se protéger

 

Humanite.fr – 6 avril 2015

 

Captureinternet

  Jean-Jacques Urvoas entend, dans un amendement

  à sa loi, contraindre les services de cryptologie,

  qui permettent de protéger, en les chiffrant,

  les données de leurs utilisateurs à lui remettre les clés.

  Ce qui lui permettra de lire tous les contenus,

  même les plus protégés, échangés en ligne.

 

C’est vraiment la fin du secret des correspondances, autant que de l’argumentaire boiteux du gouvernement

qui promettait ne capter que les métadonnées, sans regarder le contenu des échanges et en garantissant

l’anonymat des citoyens. Ce dernier argument ne tenait déjà pas la route, puisque lorsqu’on intercepte

l’adresse email, postale, le numéro de téléphone, de carte bleu, ses achats, ses déplacements, avec qui

il communique… on n’a pas besoin de connaître le nom pour tout savoir.

Mais avec ce nouvel amendement, déposé par Jean-Jacques Urvoas, les services de renseignements

entendent obliger les services de cryptologie à leur confier les clés de chiffrement, afin de lire les contenus

protégés échangés.

«Article L244-1 du projet de loi sur le renseignement.

Les personnes physiques ou morales qui fournissent des prestations de cryptologie

visant à assurer une fonction de confidentialité sont tenues de remettre aux agents

autorisés dans les conditions prévues à l’article L. 242-1, sur leur demande,

les conventions permettant le déchiffrement des données transformées au moyen

des prestations qu’elles ont fournies… »

Selon l’article L245-2 du CSI, le fait de ne pas déférer aux demandes des autorités habilitées est puni

de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende.

La France rejoint là encore des mesures déjà prises par les États-Unis. Ladar Levison, fondateur de Lavabit,

l’outil de cryptologie utilisé par Edward Snowden pour communiquer en toute confidentialité, avait expliqué

au Parlement Européen les dangers d’une telle mesure et pourquoi l’injonction du FBI va le forcer à fermer

boutique. On en arrive à une situation absurde, où vouloir garder une conversation privée, devient un acte

suspect.

[Lire la suite]

 

Projet de loi sur le renseignement : un texte liberticide

Loi renseignement : tous surveilles !

Publié dans France, LIBERTES, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Fin de la trêve hivernale : la Fondation Abbé Pierre dénonce la passivité de l’État

Posté par communistefeigniesunblogfr le 31 mars 2015

 

Fin de la trêve hivernale :

la Fondation Abbé Pierre dénonce la passivité de l’État

 

Captureexpulsion

 

  Le 1er avril au matin reprendra le drame des expulsions locatives.

  Mais qui s’en soucie ?

  Depuis plusieurs années, la Fondation Abbé Pierre dénonce

  sans relâche l’augmentation alarmante des procédures

  d’expulsion.

 

 

Les chiffres nationaux sont effrayants : près de 162 000 assignations et 126 000 décisions de justice

prononçant l’expulsion en 2013, 12 760 expulsions par la force publique en 2011 (le ministère de l’Intérieur

ne diffuse plus de résultats fiables depuis), et sans doute des dizaines de milliers de familles qui anticipent

leur expulsion en partant d’elles-mêmes chaque année. Sur le terrain, même si certains départements

ont réussi à limiter le nombre de procédures entre 2012 et 2013, de nombreux autres affichent

une tendance alarmante, avec des hausses allant de +9 à +24% dans le Var, la Seine-Saint-Denis, l’Isère,

le Finistère ou le Pas-de-Calais.

Face à ces scandales quotidiens, que fait la puissance publique ?

Comme le démontre un récent rapport d’évaluation, la politique nationale de prévention

des expulsions reste globalement lacunaire et incohérente. Les préfets ne jouent pas toujours

leur rôle, la dynamique locale est inégale, et les moyens très insuffisants.

L’accompagnement des ménages dans leurs démarches juridico-administratives est également un facteur

déterminant. C’est pourquoi la Fondation Abbé Pierre soutient son développement depuis plus de 15 ans,

grâce à sa permanence parisienne d’accès au droit et aux nombreuses actions associatives soutenues

sur l’ensemble du territoire.

Depuis 2009, la plateforme téléphonique « Allô Prévention Expulsion » a permis d’orienter

vers ces permanences plus de 9 200 ménages informés et conseillés, dont 1 400 en 2014.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire également :

Publié dans France, Logement, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Samedi 28 mars : prochain Cercle de Silence de Maubeuge

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 mars 2015

 

Cliquer sur l’image pour agrandir

Capturecercledesilence

Publié dans Droits de l'homme, INFOS, Sans Papiers - Immigration, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Éric, 49 ans, mort à la rue un soir de novembre

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 mars 2015

Exclusion : Éric, 49 ans, mort à la rue un soir de novembre

Pierre Duquesne – l’Humanité – 17 mars 2015

Capturemortsdelarue

 

Capturemortsdelarue1

 

Au moins 480 personnes sont mortes à la rue en 2014,

dénonce le collectif des Morts de la rue qui leur rend

hommage aujourd’hui.

Parmi elles, Éric. Un sans-abri dont tous les riverains

ont partagé un peu la vie.

 

 

«Chateaubriand habita ici de 1826 à 1838 », explique une immense plaque en marbre, avenue Denfert-Rochereau,

à Paris. Sur le trottoir d’en face, une autre, bien plus petite, indique : « Éric Farvacque, 1965-2014 ».

Pas besoin d’une grande explication ni d’une longue épitaphe. Ici, personne n’a vu Chateaubriand. Mais Éric,

tout le monde le connaissait, dans ce coin paisible du 14e arrondissement. Catherine, sa voisine, se souvient

de sa première rencontre avec cet homme à la rue qui a planté sa tente au pied d’un peuplier, à deux pas

de son immeuble. Ce qu’elle remarqua d’abord, ce sont ses yeux, son visage et sa grande moustache.

« De beaux yeux bleus », répète cette avocate, et un tempérament un peu trop discret. « Ce n’est pas parce

que l’on vit sur la voie publique que l’on n’a pas de vie privée, assure Catherine. Éric tenait énormément à sa dignité. »

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans France, Logement, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Les inégalités hommes-femmes en France dans le monde du travail

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 mars 2015

 

   Travail : les inégalités hommes-femmes en France

 

humanite.fr – 8 mars 2015

 

Captureégalitésalaires

 

  Si les inégalités entre les hommes

  et les femmes en France face à l’accès

  au travail se sont estompées, l’écart

  entre les salaires lui demeure.

 

De même, les femmes se voient de plus en plus imposer des contrats à temps partiels. Infographies.

 

CaptureinégalitéssalairesNPDCCaptureécartsalairesHF

 

Les inégalités de salaires moyens et des cadres

en région Nord-Pas-de-Calais

 

A voir sur humanite.fr

Publié dans Droits des femmes, France, Inegalite, Salaires, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Le maître caché de l’agriculture française (Reporterre)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 mars 2015

Vu sur Moissac au Coeur.

 

La grande enquête sur le maître caché de l’agriculture française

 

Barnabé Binctin et Laure Chanon (Reporterre)

 

agricultureTommy

Son nom est méconnu, mais ce groupe pèse

aussi lourd qu’Areva. Agrocarburants, lait, oeufs,

huile, finances, semences : il est partout,

et influe d’autant plus sur l’agriculture française

que son patron préside le puissant syndicat agricole

devant lequel plient les gouvernements.

Le résultat : profits d’un côté, disparition

des petits paysans, artificialisation des terres

et pollution de l’autre.

 

Voici Avril-Sofiproteol. Une grande enquête de Reporterre.

 

1 – Le maître caché de l’industrialisation de l’agriculture française

ferme

 

2 – Au coeur de l’agro-industrie française, les tentacules d’Avril Sofiproteol

pieuvre-dessin

 

 

Lire la suite

Article original

 

Publié dans Agriculture, France, Liberalisme, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Coupures d’eau : le PCF souhaite la création d’un service public décentralisé de l’eau (PCF)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 mars 2015

Communiqué du PCF – 4 mars 2015

Coupures d’eau :

le PCF souhaite la création d’un service public décentralisé de l’eau

 

Capturecoupured'eau

  A l’occasion de la discussion au Sénat sur la loi sur la transition énergétique,

  un sénateur UMP a présenté et fait adopter par la majorité de droite au Sénat,

  avec le soutien de la ministre de l’Environnement, un amendement qui légalise

  à nouveau les coupures d’eau pour les familles.

  Ce retour en arrière va dans le sens des souhaits des multinationales de l’eau

  qui s’enrichissent outrageusement sur le dos des familles et souhaitent avoir

  ce moyen de chantage à leur disposition. Mais dans leur égoïsme de financiers,

   elles ignorent la détresse de larges pans de la population victimes de la crise,

du chômage.

Pourtant la loi sur l’eau de 2006 et la loi Brottes de 2013 affirmaient ce droit à l’eau, même de façon imparfaite.

L’ONU en a même fait un des droits universels de l’homme.

Les sénateurs et sénatrices communistes se sont opposés à cet amendement et ont fait savoir qu’ils déposeront,

en Commission mixte paritaire un amendement afin de rétablir dans la loi l’interdiction des coupures

et qu’ils continueraient à porter ce principe chaque fois que cela serait nécessaire.

Le mouvement de protestation dans le pays est tel que Ségolène Royal a rétropédalé et annoncé

qu’elle soutiendrait un retour au texte initial dans le cadre de la prochaine commission mixte paritaire.

C’est une victoire pour toutes celles et ceux qui luttent pour le droit à l’eau.

Les communistes réaffirment l’exigence du droit à un égal accès à l’eau pour toutes et tous, la création d’un service

public décentralisé de l’eau et la mise en œuvre de mesures concrètes d’aide aux familles en difficulté

afin que le prix de l’eau ne dépasse pas 3% du revenu comme le recommande l’ONU.

Publié dans France, PCF, POLITIQUE, Senat, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Communiqué du comité V’là la facture

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 mars 2015

 

V’là la facture des politiques anti-sociales !

 

2 mars par Collectif V’là la facture

Capturev'la lafacture

 

Le 6 mars prochain, à l’occasion du lancement

de la Marche Mondiale des Femmes à Bruxelles

et dans le cadre de la journée internationale

des droits des femmes, le comité « V’là la facture »

lance son action qui vise à mettre en lumière

les impacts pour les femmes des mesures d’austérité

mises en place au nom d’une dette largement illégitime.

Cette dette n’a pas servi au bien-être de la société

et nous ne la paierons pas.

 

 

Lire la suite sur CADTM

Publié dans Austerite, Droits des femmes, ECONOMIE | Pas de Commentaire »

L’agriculture industrielle, un modèle toxique

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 février 2015

 

      MOBILISATION

  • Carte de l’industrialisation de l’agriculture :

               Une dérive destructrice pour les paysans

 

nonindustriagriculture

 

  A la veille de l’ouverture du Salon de l’agriculture,

  la Confédération paysanne rend publique

  la carte de l’industrialisation de l’agriculture.

  Certes non exhaustive, elle met cependant

  en évidence comment, au-delà du symbole

  des 1000 vaches, une agriculture destructrice

  se met en place.

 

La Loi Macron (articles 27 à 30) et les récentes annonces de Manuel Valls démontrent clairement

que cette dérive correspond à la volonté du gouvernement.

Il y a donc une réelle intention de livrer notre métier aux mains d’industriels plus soucieux de leurs parts

de marché que de l’emploi, de l’alimentation ou de l’environnement. L’exemple de la pieuvre Sofiprotéol

(avec sa nouvelle entité Avril) est particulièrement parlant. Producteur d’aliments, fournisseur de conseils

et de débouchés, financeur, la société du Président de la FNSEA* s’accapare la production et la valeur

ajoutée au mépris des paysans

[Lire la suite confederationpaysanne.fr]

 

      AGROBUSINESS

  • Les dessous de votre assiette :

la carte de France des fermes géantes

 

par Sophie Chapelle 20 février 2015

Capturecarteindustriagriculture

  Alors que le Salon de l’agriculture s’ouvre le 21 février,

  la Confédération paysanne vient de publier une carte

  de l’industrialisation de l’agriculture. Vous connaissiez

  la célèbre « ferme-usine des Mille vaches » en Picardie ?

  Découvrez un élevage de 250 000 poules pondeuses

  dans la Somme et de 125 000 poulets dans le Vaucluse,

  un centre d’engraissement de 2000 taurillons dans l’Aube,

  une maternité industrielle de 900 truies pour 23 000

  porcelets par an dans les Côtes d’Armor, ou bien encore les 3 000 brebis laitières dans les Pyrénées Atlantiques…

Ces fermes géantes sont-elles des exceptions dans le paysage français ? « Sur 71 000 exploitations laitières,

on a à peine 5 000 ateliers de plus de 100 vaches, 128 de plus de 200 vaches et peut-être deux ou trois de plus

de 300 vaches », souligne l’Institut de l’élevage, dans un entretien à Terra Eco.

Pour autant, le gouvernement ne cesse d’encourager l’agrandissement des exploitations agricoles. L’exécutif a ainsi

annoncé le 18 février des mesures facilitant l’agrandissement des élevages de volailles, en relevant le seuil

à partir duquel une autorisation est requise de 30 000 à 40 000 volailles. Il y a un an, le gouvernement avait déjà

relevé le seuil des porcheries de 450 à 2000 porcs (notre article).

[Lire la suite sur Basta !]

Pour aller plus loin :

l’enquête de Basta !  sur l’accaparement des terres et la concentration foncière en France

Creative Commons License

 

       SOCIÉTÉ

    ENQUÊTE 

  • Le maître caché de l’industrialisation de l’agriculture française

 

Barnabé Binctin et Laure Chanon (Reporterre) – 20 février 2015

ferme

 

  Les nombreux projets de fermes-usines en cours

  annoncent l’industrialisation de l’agriculture.

  Un chemin totalement différent du modèle mis

  en scène par le Salon de l’agriculture qui s’ouvre

  samedi.

  Le but : une agro-industrie avec peu de travailleurs

  et maximisant le profit de grandes entreprises.

 

Une holding nommée Avril – nouvel avatar de Sofiprotéol – joue un rôle clé dans cette mutation forcée.

Reporterre a exploré les méandres du maître secret de l’agriculture française.

[Lire la suite sur reporterre.net]

La carte de France des projets de fermes-usines

 

Publié dans Agriculture, ECONOMIE, Environnement, France, Liberalisme, SOCIETE | Pas de Commentaire »

1...45678...76
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy