Continuez à ne rien faire. Les patrons pensent pour vous

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 mai 2015

Gauche de combat.net

 

Continuez à ne rien faire. Les patrons pensent pour vous

 

Captureretraite4

 

  Message à ceux qui ne croient pas ou plus en la politique,

  aux abstentionnistes quels qu’en soient les raisons,

  à ceux et celles qui ne font jamais grève, aux démotivés,

  à ceux qui pensent que l’on ne peut rien faire, aux désabusés,

  aux anars, aux gauchistes. Voilà la liste des mesures  du Medef,

  de la CGPME et de l’UPA (Union professionnelle artisanale)

  pour renflouer les caisses de l’Agirc-Arrco (caisses de retraite) :

 

 

♦ Forte incitation  à prendre leur retraite à 67 ans. Ceux qui liquideraient leur retraite avant cet âge subiraient des abattements définitifs : 22% s’ils partent à 62 ans, 17% à 63 ans, 12% à 64 ans, 8% à 65 ans, 4% à 66 ans.

♦ Application à partir de la génération née en 1957 pour les retraites prises à partir du 1er janvier 2017. En seraient exemptés les bénéficiaires des dispositifs de retraite « carrières longues », « pénibilité », « amiante », « travailleurs handicapés » et « aidants familiaux ».

♦ Mise à contribution des actuels retraités. Leur pouvoir d’achat reculerait par l’effet d’une revalorisation des pensions inférieure de 1,5 point à l’inflation, sans pouvoir baisser toutefois les montants des pensions. Les sommes consacrées à l’action sociale reculeraient quant à elles de 2% par an

♦ pension de réversion versée aux veufs et aux veuves : elle ne serait plus accordée à partir de 55 ans mais de 60 ans et au prorata des années de mariage.

♦ à partir de janvier 2019, disparition de la caisse des cadres

source

Alors, on reste sans rien faire ? On continue à se dire qu’on ne peut rien ? On laisse ces gens-là nous tondre jusqu’à l’os ? On travaille jusqu’à la mort ?

Publié dans droit du travail, Emplois, France, Liberalisme, POLITIQUE, RETRAITES, SOCIETE | Pas de Commentaire »

L’Édito de l’Humanité : « Le racisme bleu Marine de Robert Ménard »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 mai 2015

humanite.fr – 6 mai 2015

 

Le racisme bleu Marine de Robert Ménard

L’éditorial de Patrick Apel-Muller

 

Capturerobertmenard

 

 

  Il incarne la vague bleu Marine. Le maire de Béziers, Robert Ménard,

  s’est vanté d’établir des statistiques sur les confessions des élèves

  de sa commune.

 

 

Il incarne la vague bleu Marine. Le maire de Béziers, Robert Ménard, s’est vanté d’établir des statistiques

sur les confessions des élèves de sa commune, en se servant de leurs prénoms, et a affirmé que la ville

comptait « 64,6 % » d’écoliers de confession musulmane. Ainsi donc, celui qui se prétendit

« reporter sans frontières » constitue un fichage illégal à caractère religieux et ethnique au mépris des lois

de la République. Notre pays connut cela sous Vichy. L’édile pratique dans le plus parfait crétinisme raciste :

puisque cette petite se prénomme Malika, elle est musulmane ; David est assurément juif et Marion,

indéniablement catholique… Sous l’étiquette Marine transparaît la trame Jean-Marie ; on peut dire

que sa meute chasse de race.

Demain, la justice dira la violation de la loi, mais aujourd’hui, les plus élémentaires valeurs de la République

sont piétinées. Les sophistes médiatiques pourront toujours arguer que ce Ménard étant élu, il n’est pas

anti-républicain, ils auront du mal à le coiffer des lauriers de la démocratie. D’ailleurs, le Front national version

junior ne s’est pas montré prompt à condamner ce fichage et cette partition des enfants entre Mohamet,

Jéhovah et Jésus. À l’heure où ces lignes sont écrites, il préfère toujours le silence… Les Aliot et Philippot

qui flanquent la patronne ne trouvent pas le même profit à parader dans les médias que pour réduire au silence

le vieux leader de l’extrême droite. Mais ne nous y trompons pas, le maire de Béziers ne cherche pas tant

à transgresser qu’à accoutumer à ces divisions, qu’à banaliser le refrain de la haine.

« En même temps que le vieil ordre politique et social agonise, écrivait Jean Jaurès, une poussée

nouvelle de forces brutes, d’appétits ignobles ou de fanatisme meurtrier soulève l’écorce

crevassée de la vieille terre. »

Ménard est de ces remugles exhalés. Si loin de la liberté, de l’égalité et de la fraternité.

 

 

Publié dans l'Humanité, Montée du fascisme, Racisme - Xenophobie, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Loi sur le renseignement : Cinq personnalités dénoncent les graves atteintes aux libertés (l’Humanité)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 mai 2015

 

Le refus d’une société sous surveillance

 

Alexandre Fache – l’Humanité – 4 mai 2015

Captureloirenseignement3

 

Militant des droits de l’homme, magistrat, syndicaliste,

élus… Cinq personnalités expliquent leur opposition

au projet de loi sur le renseignement, soumis au vote

de l’Assemblée demain. Toutes dénoncent de graves

atteintes aux libertés et une efficacité douteuse

pour lutter contre le terrorisme.

La littérature de science-fiction peut se révéler glaçante.

Elle le devient encore plus quand le législateur vient à

s’en inspirer, consciemment ou non.

 

Soumis au vote des députés demain, le projet de loi sur le renseignement pourrait bien accoucher d’un monde

coincé entre le 1984 de George Orwell, dans lequel chacun est placé sous surveillance permanente,

et le Minority Report, de Philip K. Dick, où les autorités prétendent pouvoir stopper les crimes avant même

qu’ils ne soient commis.

Très mobilisés contre un texte jugé non seulement dangereux mais aussi inefficace pour lutter contre le terrorisme,

une pléiade d’associations (comme la LDH, la Quadrature du Net, Amnesty International, Attac…), de syndicats

(CGT, Solidaires, Confédération syndicale des familles…) et de partis politiques (PCF, PG, EELV…) appellent

à se mobiliser, ce lundi, pour refuser « cette menace pour les libertés politiques et les mobilisations à venir ».

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans l'Humanité, LIBERTES, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Le 29 avril 1945, les femmes votent pour la première fois !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 avril 2015

 

Le vote des femmes n’a que 70 ans

 

Adrien Rouchaleou – l’Humanité – 29 avril 2015

 

Capturevotedesfemmes(capture d’écran)

  Les Français votent depuis plus de deux siècles.

  Mais les Françaises n’ont gagné ce droit que beaucoup

  plus récemment.

  Mais au fond, cette question, « Ginette, comment voteras-tu ? »,

  tout le monde (ou presque) se la pose. Depuis longtemps,

  les opposants au suffrage réellement universel ont fait

  leur argument d’une prétendue incapacité des femmes

  à se saisir des enjeux politiques.

Ainsi, le Dr François Labrousse, sénateur de la Corrèze, estime en 1922 que « la puissance, la profondeur

dans les idées, la logique absolue, le raisonnement rigoureux, l’abstraction sont des qualités de l’esprit

que la plupart des femmes ne peuvent présenter. (…) La femme est surtout un être émotif et sensible ».

La même année, son collègue Paul Régismanset, de Seine-et-Marne, s’étonne : « Les suffragettes affirment

que les Françaises veulent donner leur avis (….). Cela m’étonne car lorsque trois femmes sont réunies,

elles se mettent aussitôt à parler chiffons. »

Même à gauche, certains – en particulier, les radicaux – craignent de voir les femmes voter car elles le feraient

comme le curé le leur a dit. Quant à la deuxième Internationale, elle ne connaît que la lutte de classe

et ne tolère pas l’autonomie des féministes.

Plus d’un siècle et demi de lutte pour l’égalité politique

Le débat est en fait déjà vieux : il date de la Révolution. Il faut pourtant se souvenir que des femmes avaient

voté aux États généraux de 1789. L’année suivante, Condorcet s’exprime dans le Journal de la société :

« Pourquoi des êtres exposés à des grossesses et à des indispositions passagères ne pourraient-ils exercer

des droits dont on n’a jamais imaginé de priver les gens qui ont de la goutte tous les hivers et qui s’enrhument

aisément ? » Pourtant la République créera la figure du citoyen en oubliant totalement la citoyenne.

S’en suivra plus d’un siècle et demi de lutte pour l’égalité politique, avec ses grandes figures :

Olympe de Gouges, évidemment, avec sa Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne en 1791 ;

Jeanne Deroin, candidate aux élections législatives de 1849, parce que « la cause du peuple et la cause

des femmes sont intimement liées », Hubertine Auclert et son journal la Citoyenne…

[Lire la suite sur humanite.fr]

Le pouvoir hypnotique de la domination

Publié dans Droits des femmes, France, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Non à la surveillance généralisée !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 avril 2015

loirenseignement

 

Loi renseignement, on est tous suspect – KillForPetrol

Image de prévisualisation YouTube

Kill for petrolsur youtube

Renseignement : Malaise au pays des droits de l’homme et des services spéciaux

Un exposé pédagogique :

une loi liberticide qui aura toutes les chances d’être inefficace.

Cliquer sur l’image ci-dessous pour lire le tract.

Captureloirenseignement2

Publié dans France, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Le PCF appelle à la mobilisation du 4 mai contre la loi sur le renseignement

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 avril 2015

Communiqué du PCF – 29 avril 2015

 

Captureloirenseignement1

Le PCF appelle à la mobilisation

du 4 mai contre la loi

sur le renseignement

Le vote solennel du projet de loi « sur le renseignement »

(sic) aura lieu à l’Assemblée nationale le 5 mai.

Ce vote fait suite à une procédure accélérée

pour étouffer le débat dans la société française

sur les libertés et les droits des citoyen-ne-s en matière

de numérique.

 

Ce projet de loi, s’il était adopté, légaliserait la surveillance masse sous responsabilité administrative

à partir d’une collecte généralisée des données exploitées par des algorithmes, permettant ainsi

de profiler des « comportements suspects ». Sa mise en œuvre sera soumise à l’arbitraire des services

de l’État, sans véritable contrôle même de la part de la justice.

Derrière cette loi liberticide se cache l’utopie mortifère d’une société totalitaire du contrôle social

à travers des techniques de surveillance qui cibleraient les nouvelles classes dangereuses,

et permettraient d’anticiper les mouvements sociaux et de pratiquer de la répression préventive.

Le PCF s’associe à la journée de mobilisation du 4 mai contre cette loi et participera

au rassemblement le 4 mai à 10h, devant le Tank – 22 bis rue des Taillandiers 75011 à Paris

pour organiser la pression sur les député-e-s pour qu’ils votent contre la loi.

Une « action mystère » sera organisée vers 12h.

Publié dans France, LIBERTES, PCF, POLITIQUE, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Loi « Renseignement » : Stop Big Brother !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 avril 2015

 

Capturepcfloirenseignement

  La loi dite sur le renseignement risque d’être

  adoptée le 5 mai à l’Assemblée nationale

  en procédure accélérée aux termes de

  seulement quatre jours de « débat ».

  Cette loi légalise la surveillance masse

  sous responsabilité administrative à partir

  d’une collecte généralisée des données

  exploitées par des algorithmes, permettant

  ainsi de profiler des « comportements

  suspects ».

  La loi, loin de s’appliquer au seul terrorisme,

  concernera aussi « les intérêts (…)

  de la politique étrangère», « les intérêts

  économiques, industriels et scientifiques (…)

  de la France ».

  Les motifs d’application de la loi sont flous et

  extrêmement larges. Leur appréciation sera

  soumise à l’arbitraire des services de l’État

  sans véritable contrôle même de la part

de la justice.

Le gouvernement a tout fait pour interdire le débat politique sur cette loi :

  • mise en avant de la nécessaire lutte contre terrorisme alors que le champ d’application de la loi

dépasse très largement ce cadre et que les mesures qu’elle contient, n’auraient en aucun cas

empêché les actes de Mohamed Merah, ni ceux du 7, 8 et 9 janvier derniers ;

  • dramatisation à outrance du piratage de « TV 5Monde » alors que les règles les plus élémentaires

de sécurité informatique n’étaient pas mise en œuvre sur cette chaine de télévision ;

  • il fut répéter en boucle par le gouvernement et ses communicants qu’il faut savoir sacrifier

un peu de liberté pour avoir beaucoup de sécurité…

Au fond, ce qu’exige aujourd’hui l’État français, ce sont les mêmes possibilités d’accès, d’utilisations et

d’exploitations des données personnelles des citoyens que celles que prennent les acteurs privés

dominants du numérique : Google, Facebook, Amazon, Apple,…

[Lire la suite sur pcf.fr]

Pétition : Stop Loi Renseignement

Publié dans France, LIBERTES, PCF, POLITIQUE, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Le groupe Air Liquide condamné à plus de 700 000 € pour ses pratiques discriminatoires à l’encontre des militants de la CGT

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 avril 2015

CGT Nord

 

CaptureFNICCGT

 

  Le groupe Air Liquide condamné à

  plus de 700 000 € pour ses pratiques

  discriminatoires à l’encontre

  des militants de la CGT

 

 

Loin des discours pompeux et mensongers d’un « dialogue social » inexistant, quotidiennement les militants CGT

sont souvent les premières cibles de la vindicte patronale, subissant la répression, la discrimination

pour leur action de défense des sala­riés.

Mais un jour ou l’autre, il faut rendre des comptes : la direction d’AIR LIQUIDE paye pour ses actes.

En 2008, une consultation nationale des élus et manda­tés du groupe Air Liquide montre des situations anor­males,

quant à l’évolution salariale et professionnelle d’élus et mandatés CGT…

 

Lire la suite

Publié dans CGT, Discriminations, droit du travail, Justice, LIBERTES, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Loi sur le renseignement : Une surveillance généralisée inacceptable (PCF)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 avril 2015

Communiqué du PCF – 14 avril 2015

Loi sur le renseignement :

Une surveillance généralisée inacceptable 

 

Captureurtikan7

Hier, l’Assemblée nationale a débuté l’examen

du projet de loi relatif au renseignement.

Avec ce dispositif, l’atteinte à la liberté

devient la règle, la protection l’exception.

« Pas de moyens d’exception » et « Pas de surveillance

généralisée des citoyens » ?

Sonoriser des espaces privés, capter des images,

accéder en temps réel aux données de connexion

Internet ou installer des dispositifs de recueil

des communications couvrant de larges périmètres

de l’espace public, voilà donc les dispositifs

qui ne constituent pas « des moyens d’exception » !

Prévoir que les pouvoirs spéciaux de renseignement pourront être mis en œuvre pour assurer, notamment,

« la prévention des violences collectives de nature à porter atteinte à la sécurité nationale».

Au nom de la lutte contre le terrorisme, ce sont donc aussi les mouvements de contestation

sociale qui pourront faire l’objet de cette surveillance accrue. L’ensemble des citoyens

constituera ainsi la cible potentielle du contrôle, à rebours de ce qui est affirmé.

La détection par traitement automatique des comportements suspects à partir du « big data » va exercer

un contrôle social totalitaire sur la population à partir de la mise en corrélation systématique de toutes

les données et traces numériques produites par chacun : vidéo surveillance, comptes bancaires, dossiers

médicaux, scolaires, professionnels, réseautages sociaux, consultations sur le web, achats, géo-localisation.

Ce projet de loi s’intègre en outre au projet européen INDECT ( Intelligent Information System Supporting

Observation, Searching and Detection for Security of Citizens in Urban Environment ).

Plus grave, tout le dispositif d’autorisation est placé entre les mains de l’exécutif évitant

le contrôle par le juge judiciaire de mesures pourtant gravement attentatoires aux libertés

individuelles qu’il est constitutionnellement chargé de protéger.

Ce projet de loi installe un dispositif pérenne de contrôle occulte des citoyens dont il confie au pouvoir

exécutif un usage quasi illimité. Il est à ce titre inacceptable et le Parti Communiste Français ne peut

que s’y opposer dans l’état.

Publié dans France, PCF, Politique nationale, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Les « droits rechargeables » rechargent la misère

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 avril 2015

ASSURANCE CHÔMAGE

Comment les chômeurs les plus vulnérables ont sombré

dans la pauvreté à cause des « droits rechargeables »

 

par Eva Thiébaud, Morgane Remy 13 avril 2015

 

pochesvides

Une allocation chômage de 9 euros par jour après avoir

travaillé à plein temps au Smic… Cette situation ubuesque

est loin d’être isolée et concerne des dizaines de milliers

de demandeurs d’emploi. Elle est le résultat de l’entrée

en vigueur des « droits rechargeables » :

ils devaient permettre aux chômeurs les plus précaires,

naviguant entre CDD et intérim, de bénéficier de l’ensemble

des droits ouverts par leur carrière professionnelle. Ils se sont transformés en calvaire. Enquête.

Depuis le 1er avril dernier, un choix cornélien, digne d’une mauvaise plaisanterie, s’offre à certains demandeurs d’emploi : ils ont la possibilité de renoncer à de nouveaux droits leur procurant pourtant une durée d’indemnités chômage plus longue. Il est même très probable que beaucoup adoptent cette solution. Ce « droit d’option » pourrait leur permettre de retrouver une allocation chômage décente, proportionnelle à leur dernier salaire.

Tout avait pourtant commencé par un véritable progrès. Dans son article 10, la loi de sécurisation de l’emploi votée en 2013 prévoyait la mise en œuvre de « droits rechargeables ». Leur principe était simple : plus une personne travaillait, plus elle accumulait de droits à l’assurance-chômage. Ainsi, un demandeur d’emploi qui acceptait un poste sur un temps court ne perdait pas ses droits précédents, et pouvait y recourir plus tard. L’objectif affiché était de sécuriser les chômeurs aux parcours complexes, composés de CDD et de missions d’intérim : les droits rechargeables les autorisaient à travailler pendant de courtes périodes sans craindre de perdre leurs anciennes allocations.

« L’assistante sociale est dépitée pour moi »

 

droits rechargeables

  Ces « droits rechargeables » auraient clairement

  pu être classés dans la catégorie des avancées

  sociales… du moins jusqu’à leur application.

  Les nouveaux chômeurs se voient dorénavant

  attribuer leurs allocations chronologiquement.

  Le droit correspondant à la période de travail

  la plus ancienne est alloué en premier.

  Si vous avez commencé par un mi-temps pour

  ensuite travailler à plein temps, avant de vous

  retrouver au chômage, vous percevrez

  une allocation correspondant au temps partiel

initial, donc bien inférieure.

[Lire la suite sur Basta ! ]

CGT chômeurs rebelles du Morbihan

 

Publié dans Basta!, CGT, Chomage, Emplois, France, Pauvrete, Salaires, SOCIAL | Pas de Commentaire »

1...34567...76
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy