Les institutions européennes n’aiment pas les femmes

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 mars 2013

 

Les institutions européennes n’aiment pas les femmes

 

Les institutions européennes n’aiment pas les femmes  dans Austerite femmes1par Capitaine Martin

On commémorait le 8 mars la journée internationale des femmes.

Cette journée, héritage d’une proposition faite en 1910

par Clara Zetkin à la deuxième conférence de l’Internationale

socialiste des femmes, est historiquement liée au mouvement

révolutionnaire, à l’émancipation des femmes contre l’exploitation

capitaliste.

Le 8 mars est devenu, au fil du temps, une célébration symbolique

des luttes de toutes les femmes pour leur émancipation.

 

Les institutions européennes ont fait mine de se mobiliser à l’approche de cette journée. Une table ronde

a été organisée sur les mutilations génitales. Le Parlement a quant à lui organisé un séminaire consacré

aux effets de la crise économique sur les femmes. Beaucoup de bruit mais au bout du compte, rien

de vraiment concret.  

Toutes les statistiques présentées par l’Union européenne ou la commission européenne montrent bien

entendu que les conditions de travail des femmes en Europe ne sont en rien comparables à celles

des hommes. Elles subissent plus sévèrement les effets de la crise, c’est désormais un lieu commun.

Elles sont plus touchées par la destruction des fonctions sociales de l’État. Elles ne sont pas loin

d’un tiers (31,6 %) à travailler à temps partiel dans l’Union européenne (tandis que les hommes ne sont

que 8,1% à évoluer dans les mêmes conditions). Très peu de femmes parviennent à prendre les commandes

d’une grande entreprise (2,4 % en 2012), et l’écart salarial moyen est de 8.000 euros par an… en faveur

des hommes. Et si plus de femmes que d’hommes détiennent un diplôme universitaire (60 % contre 40 %

en 2007), leur taux d’emploi est plus faible (62,5 % contre 75,8 % en 2009), particulièrement si elles ont

des enfants en bas âge.

Enfin, 80 millions de personnes (16,4 % de sa population) vivaient sous le seuil de pauvreté au sein

de l’Union européenne, et l’appauvrissement de la population touche principalement les femmes,

en particulier les femmes âgées et celles qui sont à la tête d’une famille monoparentale.

Mais ce qu’on s’est bien gardé de dire lors de cette journée est que la cause de ces régressions sociales

dont sont victimes les femmes est à rechercher dans les politiques libérales qui visent à démanteler

les services publics tout en s’attaquant aux lois sociales qui protégeaient jusque-là la main-d’œuvre féminine

d’une plus grande exploitation.

[Lire la suite sur Résistance]

Publié dans Austerite, Droits des femmes, POLITIQUE, Union europeenne | Pas de Commentaire »

8 mars

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 mars 2013

 

Ce vendredi dans l’Humanité :

le parcours de combattante des mères seules

8 mars   dans Droits des femmes huma0803

En France, 85% des familles monoparentales sont

des femmes seules. Trois mères courage témoignent

d’une vie quotidienne harassante, élevant leurs enfants

avec dignité malgré les difficultés économiques

et sociales.

Un sujet qui ne manque pas de faire réagir les rédactrices

en chef d’un jour, qui ont fait ce journal du 8 mars.

Contre l’isolement et 
la précarité, l’égalité
par Marie-George Buffet

Oui, ces femmes veulent travailler ! Pour elles, c’est la liberté,

une place dans la société. Avec le chômage ou l’assignation

à résidence, faute d’accueil collectif pour leurs enfants,

la souffrance de l’isolement s’ajoute aux difficultés matérielles.

Le travail est un des nœuds du combat féministe et de la double lutte à mener contre le patriarcat

et le capitalisme. Il faut des lois, mais aussi que les mentalités évoluent.

Tant que le travail domestique –  donc gratuit – reposera à 64 % (selon l’Insee) sur les femmes, il sera

difficile de faire reconnaître qu’un emploi occupé par une femme peut avoir la même valeur.

Tant que l’éducation des enfants relèvera essentiellement des femmes, la maternité sera culpabilisée

dans le milieu professionnel.

Tant que l’on considérera que la chose publique va mieux aux hommes, le plafond de verre continuera

d’exister dans les entreprises. Alors oui, mobilisation générale pour l’égalité professionnelle !

Lire aussi :  Aminata Traoré : « Indignons-nous et agissons ! »

hd0803 dans Humanite Dimanchefemmes0803 dans l'Humanité

 

Publié dans Droits des femmes, Humanite Dimanche, l'Humanité, Luttes, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

8 mars 2013 : L’égalité, c’est possible maintenant !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 mars 2013

 

Cliquez sur les images pour agrandir

8 mars 2013 : L'égalité, c'est possible maintenant ! dans Discriminations 8-mars8mars1 8 mars dans Droits des femmes

Publié dans Discriminations, Droits des femmes, Front de Gauche, Luttes, PCF, POLITIQUE, Salaires, TRACT | Pas de Commentaire »

Vœux du Front de Gauche Féministe

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 janvier 2013

 

 

http://www.dailymotion.com/video/xwdy09

sur dailymotion

Publié dans Droits des femmes, Front de Gauche, POLITIQUE | 1 Commentaire »

Foxfire, confessions d’un gang de filles, de Laurent Cantet (entretien)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 janvier 2013

 

Laurent Cantet :

Foxfire « montre les bienfaits de la résistance »

 

Foxfire, confessions d'un gang de filles, de Laurent Cantet (entretien) dans Cinema cine1

Foxfire, confessions d’un gang de filles, le nouveau long

métrage de Laurent Cantet, sort aujourd’hui en salles.

A cette occasion, le cinéaste, palme d’or en 2008

avec « Entre les murs » a accordé un grand entretien

à l’Humanité Dimanche, à retrouver dès jeudi en kiosque.

Premier volet de la rencontre.

 

Deuxième volet :

Laurent Cantet, « Foxfire assume l’idée d’être un film classique »


Que vouliez-vous dire en abordant la question de la domination

sexuelle masculine?

Laurent Cantet. Il y a d’abord l’envie de ne pas hiérarchiser

les oppressions. Le sexisme est le point de départ

de leur résistance. C’est l’oppression qu’elles ressentent

le plus directement dans leur corps, la plus difficile à justifier. Ce sont des gamines. Elles n’ont pas envie

d’être violées par des mecs. Le groupe se constitue face à cette violence. A partir de là, les autres formes

d’oppressions leur apparaissent. Le sexisme est presque le déclencheur de cette conscience

qui se fabrique progressivement.

Je voulais aussi traiter du racisme et montrer comment, dans ces années là aux États-Unis, la question

du racisme n’était même pas un problème. Il ne venait à l’idée de personnes de questionner l’idée d’un partage

entre Noirs et Blancs. Legs a rencontré d’autres opprimés en maison de redressement. Elle veut créer une maison

pour toutes les femmes opprimées de la terre. Elle introduit de la complexité dans la façon de voir le monde

de ses copines. Mais elle se heurte à une espèce d’évidence historique puisque les autres filles ne voient pas

pourquoi elles intégreraient une Noire dans leur bande.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Cinema, Droits des femmes, ETATS-UNIS, l'Humanité, Racisme - Xenophobie | Pas de Commentaire »

L’Inde face aux violences faites aux femmes après la mort de « fille de l’Inde »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 décembre 2012

 

L’Inde face aux violences faites aux femmes après la mort de « fille de l’Inde »

 

 

L'Inde face aux violences faites aux femmes après la mort de

La mort samedi matin de l’étudiante de 23 ans

victime d’un viol collectif mettra-t-elle fin

aux violences faites aux femmes en Inde 

en toute impunité ?

C’est ce que suggèrent les premières réactions

politiques et gouvernementales.

 

Le Premier ministre, Manmohan Singh, a été le premier dans la classe politique à rendre hommage à la jeune

femme, dont on ignore le nom et qui a été surnommée « la fille de l’Inde » (« India’s Daughter »), affirmant

comprendre la vague de protestations. Il a été imité par Sonia Gandhi, chef du parti du Congrès (au pouvoir) :

« En tant que femme et mère, je comprends la douleur. Son combat n’aura pas été vain ».

Manifestations

Le chef des autorités locales de New Delhi, Sheila Dikshit, a demandé l’apaisement et assuré que « des décisions

substantielles seraient prises très bientôt » pour protéger les femmes dans la capitale. Samedi, la population est

sortie dans les rues en Inde pour exprimer son émotion après la mort de l’étudiante, dont le viol brutal avait déjà

provoqué d’importantes manifestations.  »Le viol de la jeune femme et le traumatisme qu’elle a vécu ne sont pas

nouveaux et cela est arrivé dans le passé mais cette affaire a fait sauter le couvercle de la marmite », a expliqué

l’une des manifestantes à l’AFP, lors d’un rassemblement.

Craignant de nouvelles manifestations, la police de New Delhi a appelé samedi la population au calme et a bouclé

 la zone autour du monument de l’India Gate, épicentre de la colère des protestataires, et de dix stations de métro.

Viols collectifs quotidiens

La nouvelle du décès a été rapidement diffusée en Inde à travers les réseaux sociaux. Les chaînes de télévision

ont assuré une large couverture de l’événement. La chaîne NDTV a notamment fait défiler un bandeau

« RIP India’s Daughter » (« Repose en paix fille de l’Inde »).

Les viols collectifs sont quotidiens en Inde et beaucoup d’entre eux ne font pas l’objet d’une plainte de la part

des victimes, qui ne font pas confiance au système judiciaire poussif et sont découragées par les réactions

des policiers hommes. Mais la nature particulièrement violente de l’attaque du bus a fait exploser la colère jusque-là

contenue et a poussé le gouvernement à promettre plus de sécurité pour les femmes et des peines plus lourdes

pour les crimes sexuels.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire également :

Femmes manquantes en Inde et ailleurs. Une logique imparable, frustration sexuelle, viols,

violences entre mâles, barbarie, les femmes sont une denrée rare

 

Publié dans Droits des femmes, Inde | 1 Commentaire »

« 100 affiches pour l’égalité hommes-femmes »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 décembre 2012

 

L’égalité hommes-femmes s’affiche aux Arts Décoratifs

 

Les dix affiches lauréates de l’exposition Posters for tomorrow : 

« 100 affiches pour l’égalité hommes-femmes »,

aux Arts décoratifs à Paris, du jeudi 6 au dimanche 9 décembre 2012.

[Voir les autres affiches sur humanite.fr]

Publié dans Droits des femmes, France, INFOS, l'Humanité, Peinture - Graphisme, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Espagne : Le retour des femmes au foyer ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 décembre 2012

 

Le retour des femmes au foyer ?

 

Espagne : Le retour des femmes au foyer ? dans Droits des femmes 25nPar Esther Vivas  (membre de Izquierda Anticapitalista)

Ramener les femmes au foyer. Tel est, semble-t-il, ce que cherchent

les politiques actuelles de sortie de crise. Des politiques qui ont

une claire orientation idéologique, tant au niveau économique que social.

Dans la mesure où l’on coupe dans les services publics de base,

comme la santé et l’enseignement, et dans des prestations sociales

diverses, comme la Loi de Dépendance, il y a tout un travail de soin,

invisible mais nécessaire, qui finit par retomber, majoritairement,

sur les femmes. L’attaque frontale contre un État Providence en piteux état, de même que le transfert du coût

de la crise sur les secteurs populaires se fait sur notre dos.

Ce n’est pas pour rien que le système capitaliste se perpétue dans une bonne mesure à partir du travail domestique

non salarié que nous, les femmes, réalisons surtout au foyer. Une quantité de travail énorme, non rémunéré,

dont on ne peut se passer et dont le capitalisme a besoin pour subsister.

A peine arrivé au pouvoir, le gouvernement du PP (Parti populaire espagnol, ndlr) avait annoncé une réduction

de 283 millions d’euros dans la déjà très anémique Loi de Dépendance, l’entraînant au bord de la disparition.

Une mesure qui, outre qu’elle laisse quelques 250.000 personnes sans aide et rend quasiment impossible son octroi

à de nouveaux bénéficiaires, a augmenté la pression sur les femmes. Les soins qui ne sont déjà plus assumés

par l’administration publique retombent dans le domaine privé, dans le foyer et tout particulièrement sur les mères

et les filles de personnes dépendantes. Le bien être familial se maintient par l’augmentation du travail domestique.

Si, nous analysons les chiffres des personnes inactives en 2010 fournit par l’Institut National de Statistiques (INE) ;

96,4% des personnes qui avaient déclaré ne pas chercher du travail pour raisons familiales (élever les enfants,

s’occuper d’adultes malades, de personnes handicapées, etc.) étaient des femmes. Et dans la mesure où elles ont

des enfants, leur taux d’occupation diminue. Sans enfants, le taux d’emploi des femmes se situait à 77%,

tandis qu’avec enfants il était de 52%. (…)

[Lire la suite sur esthervivas.com]

Publié dans Droits des femmes, Espagne, POLITIQUE, SOCIETE | Pas de Commentaire »

« Pour une loi-cadre contre toutes les violences faites aux femmes »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 novembre 2012

 


Dimanche 25 novembre 2012, plusieurs milliers de personnes ont manifesté à Paris

pour dire «ça suffit» à toutes les violences subies par les femmes.

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

par

 

 

Publié dans Droits des femmes, Luttes, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Viol, les dégâts collatéraux

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 novembre 2012

 

 Viol, les dégâts collatéraux

*

*

Viol, les dégâts collatéraux dans Droits des femmes vb

Clic sur l’image pour agrandir

Lien avec l’article

 

Auteur : Hélène Larrivé - Source : http://risquecensure.blogspot.fr

 

Vu sur : dazibaoueb_banniere_400-300x56 viol dans Integrisme

Publié dans Droits des femmes, Integrisme, SOCIETE | Pas de Commentaire »

1...34567...11
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy