« Cotisants solidaires » : ces agriculteurs privés de tous les droits, sociaux et politiques

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 septembre 2012

 

DISCRIMINATIONS

Ces agriculteurs à qui on refuse le droit de vote

 

Par Sophie Chapelle (12 septembre 2012)

Ils sont plus de 60 000, exercent pour la plupart le métier

d’agriculteur, cotisent au régime agricole…

mais ne bénéficient pas du droit de vote aux élections

professionnelles, ni de l’ensemble des droits sociaux.

La raison ? Trop petite surface, trop petit revenu.

La Confédération paysanne a lancé une campagne

pour la reconnaissance des droits de ces « cotisants solidaires ». Enquête sur ces paysans de seconde

zone, pas assez productifs pour voter.

Imaginez un règlement qui vous interdise de voter aux élections professionnelles et prud’homales pour l’unique raison

que votre salaire est trop modeste… C’est pourtant bien ce qui se passe pour 61 417 petits agriculteurs, appelés

« cotisants solidaires ». Soit 12% du monde agricole. Ils dépendent du régime agricole, cotisent à la Mutualité sociale

agricole (MSA) – l’organisme de protection sociale obligatoire des salariés et exploitants du secteur en France – mais ne

disposent que de droits très restreints.

Les chambres d’agriculture, dont les élections auront lieu en janvier 2013, les instances de la MSA ou les tribunaux paritaires,

leur sont fermés. Pas d’éligibilité, pas de droit de vote. Et ce, même dans le cas où l’agriculture constitue leur activité principale.

Cotiser à la MSA ne leur ouvre aucun droit à l’assurance maladie, à la retraite ou aux allocations familiales [1]. Les cotisants

solidaires ne bénéficient pas non plus des aides à l’installation, ni du droit à construire un logement en zone agricole. Et l’accès

au foncier ? « Si une parcelle est en vente et qu’un cotisant solidaire est intéressé, il n’est pas prioritaire », déplore Michel David,

secrétaire national de la Confédération paysanne.

Trop petit pour voter

La raison de cette discrimination ? Une trop petite surface, et une trop petite production. « L’idée au départ de cette cotisation était

de faire contribuer aux caisses de la MSA ceux qui avaient des terres et qui n’en faisaient rien », explique Michel David.

Une manière notamment d’encourager les retraités à louer ou à vendre leur terre. «  Le problème aujourd’hui c’est qu’avec

ce « faux statut », non seulement les cotisants solidaires ne sont pas considérés comme des agriculteurs, mais ils sont en plus privés

de tous les droits, sociaux et politiques ».

[Lire la suite sur Basta !]

Photo : source

Publié dans Agriculture, Democratie, Discriminations, France | Pas de Commentaire »

Roms : Les conditions de vie inacceptables dans les camps ne peuvent conduire à jeter à la rue des enfants, des femmes et des personnes âgées.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 août 2012

 

Sédentaires, les Roms ont besoin d’un logement

 

 Roms : Les conditions de vie inacceptables dans les camps ne peuvent conduire à jeter à la rue des enfants, des femmes et des personnes âgées. dans Discriminations roms_71Quelques jours après les annonces gouvernementales, reçues

favorablement tant par la gauche que par Bruxelles, quant à

l’accueil des Roms dans notre pays, le démantèlement d’un camp

de Roms à Evry (91) hier a bouleversé tous les démocrates.

En particulier, les 4 millions d’électeurs du Front de gauche

qui ont contribué par leur voix à la victoire de François hollande.

Les conditions de vie inacceptables dans les camps ne peuvent conduire à jeter à la rue des enfants, des femmes

et des personnes âgées. Les hébergements d’urgence pour une durée de quelques jours ne peuvent que rendre

les possibilités de logement un peu plus précaires, entraînant pour beaucoup d’entre eux la perte de leur emploi et même

l’accès à la scolarisation, et renvoyant ces populations à la mendicité.

Le PCF regrette que le gouvernement n’ait pas eu le souci des conséquences de cette expulsion, sur les conditions de vie

de ces hommes et ces femmes.

Être de gauche c’est se battre pour offrir les solutions. Les Roms sont sédentaires et comme nombre de nos compatriotes,

ils ont besoin d’un logement. Face à la crise du logement que connait notre pays il n’y a d’autre solution durable

que d’envisager un véritable plan Marshall de construction de logement sociaux.

À court terme il faut mettre en place un dispositif engageant l’état et les collectivités territoriales dans un esprit responsable

et solidaire.

D’ores et déjà, des villes et des départements ont engagé des expériences porteuses d’avenir et d’espoir. Il faut en prendre

la mesure et lancer une réflexion nationale et départementale s’appuyant sur ces expériences.

L’organisation de tables rondes nationales et départementales associant représentants du gouvernement, élus des collectivités

territoriales et associations qui agissent auprès des familles devient après les événements d’aujourd’hui le geste que doit

produire le gouvernement Ayrault.

Avant toute nouvelle initiative du ministre Valls, il faut imposer un moratoire sur les expulsions.

Communiqué du Parti Communiste Français 28 août 2012

http://www.dailymotion.com/video/xt3ywu

sur dailymotion

Par BFMTV

Lire également :

Publié dans Discriminations, France, Logement, PCF, POLITIQUE, Politique nationale, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Roms : Ne pas en rester aux effets d’annonce (communiqué du PCF)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 août 2012

 

Roms : Ne pas en rester aux effets d’annonce

 

Roms : Ne pas en rester aux effets d'annonce (communiqué du PCF) dans Discriminations roms_1-300x210Après les années de lutte au côté des associations de défense des migrants Roms,

le Parti communiste se félicite de sentir le souffle d’une volonté affichée

de changement. L’annonce de la suppression de la taxe de 700 euros due par

les employeurs pour chaque embauche de Roms est à cet égard une bonne nouvelle.

Toutefois, l’absence de moratoire sur les expulsions et de remise en cause

des contraintes administratives pour accéder à un emploi provoque notre inquiétude.

Rien ne serait plus décevant que de voir croître le nombre d’expulsions

et de démantèlement de camps sans la mise en place de réelles solutions alternatives.

Comme la Commissaire européenne à la Justice Viviane Reding, nous incitons vivement le gouvernement à aller au bout de

ses intentions.

Aussi, le PCF propose :

  • L’adoption immédiate d’un moratoire sur les expulsions.
  • L’arrêt des discriminations au regard du droit du travail.
  • L’ organisation de tables rondes départementales associant représentants du gouvernement, élus des collectivités

territoriales et associations qui agissent auprès des familles.

Il faut pour aller de l’avant, s’appuyer sur les expériences menées dans des villes et des départements. Ce n’est pas d’effets

d’annonce dont les Roms ont besoin, mais d’annonces ayant des effets.

Le droit au travail, le droit au logement, le droit à l’école et à la santé sont les conditions d’une vie digne du pays des droits

de l’Homme.

Lire également :

La Voix des Rroms : Lettre ouverte à la Commission européenne et au Premier ministre français

Publié dans Discriminations, France, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Marcelle jeune princesse de 25 ans…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 mars 2012

Marcelle jeune princesse de 25 ans... dans Discriminations header-1-300x45

Marcelle jeune princesse de 25 ans…

planche_louison_ Louison dans Droits des femmes

 

Publié dans Discriminations, Droits des femmes, Front de Gauche, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Le collectif Fier-e-s et Révolutionnaires soutient la Journée internationale de luttes pour les droits des femmes

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 mars 2012

 

8 mars :

Le PCF soutient les luttes communes des femmes et des personnes LGBT

 

Le collectif Fier-e-s et Révolutionnaires soutient  la Journée internationale de luttes pour les droits  des femmes dans Discriminations femmes-pcf2-300x202

Le collectif Fier-e-s & Révolutionnaires soutient

la Journée internationale de luttes pour les droits

des femmes, qui rejoint bon nombre de ses propres

combats.

 

 

Les inégalités de traitements et violences subies par les femmes et les LGBT dans notre société sont

intimement liées à une tradition sexiste et machiste, qui évolue dans ses formes plutôt qu’elle ne recule

réellement. Le démantèlement de notre système éducatif par la droite sakozyste constitue, à cet égard,

un facteur aggravant.

 

5890306395_afec2b7bcc_m Fier-e-s et Révolutionnaires ! dans Droits des femmesLe PCF et son collectif Fier-e-s & Révolutionnaires est partie prenante

du combat des lesbiennes qui font l’objet d’une double discrimination,

à la fois en tant que femmes et en tant que minorité sexuelle, en France

et à l’étranger. Il en est de même pour les personnes trans.

Dans le cadre de la dynamique de campagne du Front de Gauche,

Fier-e-s & Révolutionnaires porte les revendications du programme

« L’Humain d’abord » pour la création d’un ministère des Droits des femmes

et de l’Égalité.

 

Le PCF et son collectif lutte pour la mise en place d’instances partenariales en faveur de l’égalité professionnelle

hommes/femmes, pour le vote d’une loi-cadre contre les violences faites aux femmes, dont la marchandisation

de leur corps – abolition de la prostitution et refus des mères-porteuses- et pour l’accès à la procréation

médicalement assistée en faveur des lesbiennes.

Pierre Laurent, Secrétaire national du PCF et Président du Conseil national de campagne du Front de gauche et

Marie-George Buffet, Députée et ancienne ministre, ainsi que les militants communistes et du collectif Fier-e-s &

Révolutionnaires seront présents lors de la manifestation du 8 mars 18h30 au départ de Bastille (vers Nation)

 

Publié dans Discriminations, Droits des femmes, Luttes, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Israël : les femmes victimes du « judaïsme taliban »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 décembre 2011

 

Israël : les femmes victimes du Dans la ville de Beit Shemesh, la discrimination envers les femmes prônée

par les « haredim »,des ultra-orthodoxes, a dégénéré ces derniers jours.

C’est dans cette même ville, située à 30 Km de Jérusalem, qu’est né

le phénomène effrayant des « femmes talibanes », juives orthodoxes

qui sont totalement recouvertes hormis les yeux, comme leurs consoeurs

des régimes les plus rétrogrades de l’Islam.

Depuis plusieurs semaines, les femmes y sont victimes d’agressions verbales

et physiques de la part des extrémistes religieux qui veulent imposer

la séparation entre hommes et femmes.

 

 

Lundi après-midi, des heurts ont éclaté entre les forces de l’ordre et plusieurs centaines d’hommes réclamant une séparation

stricte des sexes.

Dimanche, déjà, une équipe de télévision avait été agressée parce que les journalistes filmaient des panneaux enjoignant

les femmes à ne pas s’arrêter devant une synagogue. D’autres écriteaux les exhortent à se vêtir « modestement », c’est-à-dire

couvertes de la tête aux pieds, avec des manches et des jupes longues.

Image de prévisualisation YouTube

 

Le 16 décembre, Tanya Rosenblit, une jeune israélienne pourtant vêtue « modestement » a été agressée par un « haredim »

qui n’a pas supporté qu’elle se soit assise derrière le chauffeur.

Dans un reportage, diffusé le 23 décembre, un « intégriste juif » estimait qu’il était « permis de cracher sur une fille si elle n’est

pas correctement vêtue ». C’est ce qu’ a vécu, la semaine dernière, Hadassah Margolis, une petite fille de huit ans. Alors qu’elle

se rendait à l’école, elle été insultée et victime de crachats , sous prétexte qu’elle n’était pas « vêtue décemment ».

Image de prévisualisation YouTube

 

Source illustration : http://canaille-le-rouge.over-blog.com/

Lire également :

http://www.rfi.fr/une-grande-manifestation-israel-contre-segregation-femmes-imposee-ultra-orthod

http://www.lepost.fr/israel-la-revolte-de-femmes-contre-la-segregation-sexuelle-imposee-par-les-haredim-craignant-dieu.html#reactions

 

Publié dans Discriminations, Droits des femmes, Integrisme, Israel | Pas de Commentaire »

Tartufferie : Chasser les sans-logis pour cacher la misère…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 décembre 2011

Lu sur : PCF Grésivaudan7 décembre 2011

URL article original : http://www.bastamag.net/article1960.html

Photo : Arslan

De Marseille à Hambourg, la chasse aux pauvres se généralise

 

Tartufferie : Chasser les sans-logis pour cacher la misère... dans Allemagne arton1960-530e4

Par Christian Jakob 

Plusieurs villes françaises ont adopté des arrêtés

antimendicité ces derniers mois.

En Allemagne, l’installation d’une clôture pour empêcher

des sans-domicile de camper sous un pont de Hambourg

a suscité des protestations.

Partout, les sans-logis sont poussés hors des centres-villes

par des grillages, des amendes ou des milices privées.

Une véritable chasse aux pauvres.


Le 17 octobre, la ville de Marseille a pris un arrêté antimendicité pour

la quasi-totalité de son centre-ville.

Quelques jours plus tôt, la préfecture de Paris a interdit de mendier

sur les Champs-Élysées. D’autres mesures du même type ont été prises par les maires de Nogent-sur-Marne

(Val-de-Marne) et de La Madeleine (Nord). La municipalité de Beauvais (Oise) a même eu l’idée d’assigner

au tribunal des sans-papiers installés sous un pont !

Ce genre de mesures n’est pas le propre de la France. À Hambourg, deuxième ville allemande, la municipalité

du quartier de Saint-Pauli a déboursé 18 000 euros début août pour ériger un grillage autour du pont

Kersten-Miles, où campaient des sans-abri. Après de vives protestations, la clôture a finalement été retirée fin

septembre. Mais les occupants sont toujours priés de quitter les lieux.

La chasse aux sans-toit va probablement se poursuivre ailleurs en Allemagne. Depuis le 1er novembre,

la Deutsche Bahn (le principal opérateur ferroviaire) dispose d’un « droit spécial d’utilisation » des terrains

alentour de la gare. Contre paiement d’une taxe, la société des chemins de fer a ainsi récupéré le droit de

jouissance sur une zone jusqu’ici publique. Des firmes de sécurité privées peuvent maintenant décider d’en

expulser qui elles souhaitent. Cette procédure pourrait être étendue à d’autres gares dans d’autres villes.

Pour Stefan Karrenbauer, travailleur social au journal de sans-abri hambourgeois Hinz & Kunzt, la clôture du pont

est « une première dans le pays ». Mais les tentatives diverses de bannir les sans-domicile de la ville

« reviennent régulièrement ».

22 000 personnes à la rue

En Allemagne, plus de 240 000 personnes n’ont pas de logement fixe  [1], selon les derniers chiffres publiés en

novembre par le groupement d’associations BAWG (Bundesarbeitsgemeinschaft Wohnungslosenhilfe).

C’est 10 % de plus qu’en 2008. 22 000 personnes se retrouvent véritablement à la rue.

Lire la suite

Creative Commons License

Publié dans Allemagne, Discriminations, France, LIBERTES, PRECARITE, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Sida

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 décembre 2011

Source : Site national du PCF4 décembre 2011

 

Lutte contre le Sida, ne rien lâcher !

 

Sida
 Aujourd’hui, 30 ans après l’identification des premiers cas,

on estime à 30 millions le nombre de personnes vivant avec

le VIH et 1,8 million de morts du Sida dans le monde.

 En France, chaque année, 7000 personnes sont

découvertes séropositives.

 L’épidémie, au cours des 30 dernières années, a prouvé

que la médecine préventive est efficace, que les actions

de préventions réalisées en majeure partie par le monde

associatif ont eu un impact notable sur la vie des personnes.

Aujourd’hui l’objectif est d’enrayer l’épidémie en garantissant l’accès aux soins pour tous, égal, et sur l’ensemble

du territoire.

Pour éradiquer toute discrimination dont sont perpétuellement victimes les séropositifs, il faut refuser

l’isolement social et permettre une meilleure insertion dans la société des personnes vivant avec le VIH.

Il faut également réintroduire la notion de personne vulnérable et sortir de la logique discriminatoire

des catégories des personnes à risque.

De vrais crédits doivent être alloués à la lutte contre les hépatites qui reste le parent pauvre. Nous avons

aujourd’hui des réponses scientifiques ; il est indispensable d’engager les moyens financiers et une réelle

volonté politique pour en finir avec la transmission de ces virus. Le financement de la lutte contre le VIH/SIDA

et les hépatites doit non seulement être garanti mais accru de manière sensible et pérenne.

Nous serons comptables collectivement devant la société si nous ne relevons pas le défi de l’éradication

de la transmission du virus du VIH et si nous n’accordons pas les moyens suffisants à la lutte contre les hépatites.

 

Lire également :

Sida : objectif Zéro

 

objectif Zéro

 

Télécharger

Publié dans Discriminations, SANTE, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Contrôle au faciès : une violation de la loi sur le contrôle d’identité et de celle interdisant l’incitation à la discrimination, à la haine et à la violence

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 août 2011

Accueil 21 août 2011
Entretien réalisé par Christelle Pire

 

controleidentitefaciesweb.jpg

Délit de faciès :

 

 

«Il est nécessaire que les conditions de la loi soient strictement définies»

 

La Cour de Cassation a refusé hier de transmettre au Conseil Constitutionnel deux Questions

prioritaires de constitutionnalité (QPC) portant sur les vérifications d’identité effectuées par la police.

Selon une cinquantaine d’avocats qui avait surveillé en mai dernier les dossiers présentés devant les

tribunaux d’Île-de-France, de Lyon et de Lille pour soulever une QPC, l’article 78-2 du code Pénal qui

définit le contrôle d’identité donne lieu à des délits de faciès. La Cour de Cassation a motivé sa décision

par le fait que le Conseil Constitutionnel avait déjà jugé l’article 78-2, qui décrit les conditions du

contrôle d’identité, conforme à la Constitution.

Pierre Mairat, avocat du Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP),

décrypte les conséquences de cette décision.

Sur quoi les QPC portaient-elle ?

L’enjeu de ces QPC était la définition du contrôle d’identité dans le code pénal, plus précisément l’article 78-2.

Avant 2003, le contrôle d’identité n’était possible que s’il y avait un indice qui présumait une infraction, par exemple

lorsqu’une personne jette un sachet de drogue par terre à la vue des policiers, ou lorsqu’il y a une transaction

entre de l’argent et un sachet. Mais cet indice a été remplacé par une ou plusieurs « raisons plausibles ».

Et ça change tout : lorsque quelqu’un court, on peut penser qu’il fuit. Ce n’est pas un indice, mais une raison

suffisante pour effectuer un contrôle d’identité.

L’article 78-2 permet donc des dérives discriminatoires…

Le contrôle au faciès n’est pas une bulle d’esprit, il existe et peut être identifié. En 2009, un rapport établi par

l’Open Society Foundations, une organisation américaine, a démontré qu’à la Gare du Nord, les Noirs ont sept fois

plus de risques d’avoir un contrôle d’identité que les Blancs, et les Arabes treize fois plus[i] ! Il est donc nécessaire

que les conditions de la loi soient strictement définies. Aujourd’hui, beaucoup de contrôles sont irréguliers.

[Lire la suite sur : humanite.fr/]

[i] http://www.soros.org/initiatives/justice/articles_publications/publications/search_20090630/french_20090630.pdf

 

Publié dans Discriminations, Racisme - Xenophobie, Sans Papiers - Immigration, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Communiqué de Médecins du Monde : « Le gouvernement veut expulser les étrangers malades – Nous, médecins, continuerons à les soigner »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 mai 2011

Lu sur : Les échos de la gauchosphère – 4 mai 2011

Hipprocrate est encore vivant

Communiqué de Médecins du Monde : Communiqué de presse

Le gouvernement veut expulser les étrangers malades – Nous, médecins, continuerons à les soigner

Aujourd’hui, le droit français prévoit qu’une personne de nationalité étrangère, résidant en France, et atteinte

d’une maladie grave, a droit à une carte de séjour pour soins et ne peut être expulsée si elle n’a pas la garantie

d’un accès effectif à une prise en charge médicale dans son pays d’origine.

Depuis quelques mois, le projet de loi relatif à l’immigration remet substantiellement en cause ce droit au séjour

pour soins et cette protection contre l’éloignement des étrangers malades. Le processus législatif a aggravé les restrictions au gré des navettes

parlementaires ; il touche très bientôt à sa fin avec la commission mixte paritaire ce 4 mai.

Aussi, face aux enjeux en cause, nous, médecins de terrain, engagés dans des associations, des sociétés savantes

ou des syndicats, avons interpellé, ensemble, le Premier ministre fin mars pour connaitre sa position et tenter

d’infléchir le cours des choses.

[Lire la suite sur : gauchedecombat.wordpress.com/]

 

Publié dans Discriminations, Politique nationale, Racisme - Xenophobie, Sans Papiers - Immigration, SANTE, SOCIETE | Pas de Commentaire »

12345
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy