AFGHANISTAN : « Pas de démocratie sous occupation »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 février 2010

L’Humanité – 20 février 2010 – Entretien réalisé par Dominique BariE

À la une dans l\'Humanité

Malalai Joya, une femme en colère


« Pas de démocratie sous occupation »

Entretien exclusif avec la jeune députée, exclue du Parlement afghan pour avoir dénoncé l’ingérence des puissances étrangères.

AFGHANISTAN : Malalai Joya est une femme en colère. En colère contre la guerre que mène la coalition internationale en Afghanistan, son pays, en colère contre les bombes de l’Otan qui tuent les civils dans les villages, en colère contre l’appel à la réconciliation avec les talibans et les seigneurs de guerre. « Faites cesser les massacres dans mon pays, faites retirer les troupes étrangères pour que s’arrête la talibanisation ! » lance la jeune députée afghane aux opinions publiques occidentales.

 

La conférence de Londres, qui s’est tenue fi n janvier, a officialisé une négociation avec les dirigeants de l’ancien régime taliban. Que peut-il se passer ?

Malalai Joya. Des millions de dollars ont été promis au régime de Karzai pour que les insurgés déposent les armes alors que des millions d’Afghans meurent de pauvreté. Cela va conduire à la réhabilitation des talibans, ils vont prendre le contrôle de la Loya Jirga, l’assemblée des anciens et des représentants des tribus qui doit se réunir prochainement. Croit-on pouvoir établir la démocratie avec de tels réactionnaires ? Mais les talibans ne sont pas les seuls intégristes. Quand les États- Unis et leurs alliés ont renversé le régime du mollah Omar, ils ont installé à sa place d’autres fondamentalistes, des seigneurs de guerre alliés à l’Alliance du Nord, que dirigeait Massoud. Ce groupe ressemble aux talibans sur le plan des croyances. Au cours des dernières années, il y a eu toute une série de lois et de décisions de justice scandaleuses. Sous prétexte de réconciliation nationale, on a accordé l’immunité aux seigneurs de guerre et autres criminels de guerre connus, dont plusieurs siègent au Parlement. Ces anciens seigneurs de guerre ont des postes élevés, ils sont au Parlement, dans les ministères, l’administration judiciaire, et ils sont tous corrompus. Et voilà maintenant que l’ONU elle-même biffe de sa « liste noire » les noms d’anciens dirigeants talibans. Est-ce avec de tels actes que l’on construit l’avenir d’un peuple ?

[Lire la suite]

Publié dans Afghanistan, International, Luttes, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

AFGHANISTAN

Posté par communistefeigniesunblogfr le 31 janvier 2010

humanite.fr/ - 31 janvier 2010 - Pierre Barbancey

 

Les droits de l’homme à la porte des prisons

 

AFGHANISTAN dans Afghanistan guataaaaa

Les témoignages de ces Afghans, recueillis par notre envoyé spécial à Kaboul, détenus sans raison pendant des années sur la base aérienne de Bagram contrôlée par l’armée américaine, ou à Guantanamo reposent la question des prisons secrètes.

 

Des témoignages à découvrir dans l’Humanité de lundi 1 février.

Kaboul (Afghanistan), Envoyé spécial.

La conférence de Londres qui s’est tenue la semaine dernière a été à la mesure de l’échec des États-Unis et de l’Otan en Afghanistan. Á entendre les différents protagonistes, il suffirait de tout effacer et de recommencer à zéro. Oubliés les milliers de morts de cette guerre qui ne dit pas son vrai nom. Effacées ces centaines de maisons détruites par les bombardements. Rayés d’un trait de plume ces milliers de prisonniers, emmenés de force, détenus dans des cellules secrètes, sans aucun droit, conduits d’abord à Bagram, cette base aérienne américaine à quelques dizaines de kilomètres de Kaboul, puis emmenés loin, très loin, à Guantanamo. Les témoignages recueillis ne sont pas isolés. Et si le changement d’administration à Washington s’est traduit par de nouvelles annonces, elles ne sont pas vraiment suivies d’effets : Guantanamo fonctionne toujours. Et rien ne permet de penser que les prisons secrètes, les « black jails », ont vraiment disparu à Bagram.

Selon le quotidien américain New York Times, celles-ci seraient gérées par les forces spéciales américaines. « Les gens se posent beaucoup de questions », souligne Mohammad Farid Hamidi, qui travaille pour le comité afghan des droits de l’homme (AHRC). « Pourquoi ce double standard s’agissant des droits humains et de la justice ? » 

[Lire la suite]

 Vous avez un travail pour moi ?

Source : http://www.tlaxcala.es/detail_artistes.asp?lg=fr&reference=29

gal_2559 dans ETATS-UNIS

Image de prévisualisation YouTube

 

Lire également :

Centre de détention de Guantánamo : huit ans d’injustice. Questions et réponses

lundi 11 janvier 2010, par Françoise Guillitte

http://www.amnestyinternational.be/doc/article15712.html

 

Publié dans Afghanistan, ETATS-UNIS, Justice, LIBERTES | Pas de Commentaire »

Afghanistan : Non à la guerre – Non au renforcement des troupes françaises

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 janvier 2010

Manifestation Afghanistan samedi 23 janvier – 14h Place de la République

Afghanistan : Non à la guerre - Non au renforcement des troupes françaises dans Afghanistan arton4427-4de2e

MANIFESTATION à l’appel du collectif national unitaire OTAN-Afghanistan


Non à la guerre – Non au renforcement des troupes françaises

 

Cela fait maintenant huit ans qu’ont débuté les opérations militaires en Afghanistan au nom de la « guerre contre le terrorisme ». Huit ans que les troupes s’enlisent et que les victimes se comptent par milliers. Huit ans que l’on renforce les troupes : 25 000 soldats en 2003, 150 000 aujourd’hui. Huit ans que l’on instrumentalise les Nations Unies pour légitimer une guerre de l’OTAN. Huit ans que l’on empêche ainsi d’ouvrir une autre perspective au peuple afghan fondée sur la sécurité et la reconstruction. Il n’y a pas de solution militaire.

Non au renforcement des troupes françaises !

À télécharger

Publié dans Afghanistan | Pas de Commentaire »

1...34567
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy