Chroniques vénézuéliennes de Jean Ortiz : Le peuple dans la rue en soutien à Chavez

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 janvier 2013

 

Venezuela :

le peuple dans la rue en soutien à Chavez

 

Chroniques vénézuéliennes de Jean Ortiz : Le peuple dans la rue en soutien à Chavez dans Venezuela chavez3

Les chroniques vénézuéliennes de Jean Ortiz.

Le président Hugo Chavez vient d’annoncer que son état

de santé ne lui permettra pas de prêter serment le 10 janvier.

Une « aubaine » pour une opposition viscéralement et

irrationnellement antichaviste et pour ses maîtres

de Washington, qui voudraient saisir l’occasion pour provoquer

un coup d’État « d’apparence constitutionnelle »,

comme au Paraguay, au Honduras…

C’est plus efficace, et moins contestable internationalement, que les GI’S.

On sait que le président Chavez a été opéré le 11 décembre 2012, pour la quatrième fois, à Cuba.

Une opération complexe, à hauts risques. Depuis, l’état d‘Hugo Chavez reste incertain. Les derniers

bulletins de santé, bulletins publiés régulièrement en toute transparence par la direction bolivarienne,

indiquent qu’il « assimile les traitements », suite à une complication postopératoire (infection pulmonaire).

L’opposition, qui va de la social-démocratie très socio-libérale, à l’extrême droite, s’acharne sans compassion,

malgré un contexte qui devrait inciter au respect, à la pudeur. Chavez n’étant pas présent le 10 janvier,

jour prévu par la Constitution pour la prise de fonction, que dit celle-ci ?

>>> Lire : L’opposition piaffe d’impatience

L’article 235 prévoit que, en cas d’absence prolongée du territoire national, le président doit avoir reçu

l’aval de l’Assemblée nationale. Le Président Chavez a été autorisé, à l’unanimité, par le Parlement, à quitter

le territoire. L’opposition s’accroche à une lecture biaisée de la Constitution, pourtant claire. Elle cherche à

faire oublier ses raclées électorales récentes.

La Constitution, à l’article 233, établit les cas de «défaut absolu» pour assumer les fonctions présidentielles :

mort, démission, destitution, incapacité physique ou mentale attestée par un «Conseil médical» désigné

par le Tribunal Suprême de Justice, avec approbation de l’Assemblée nationale, etc. Dans ces cas de figure,

de nouvelles élections devraient être convoquées dans un délai de 30 jours, et l’intérim serait assuré

par le président de l’Assemblée nationale.

[Lire la suite sur humanite.fr]


Publié dans Venezuela | Pas de Commentaire »

Venezuela : les charognards à l’affût (Jean Ortiz)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 décembre 2012

 

Attendez-vous à ne pas savoir…

Venezuela : les charognards à l’affût.

Venezuela : les charognards à l'affût (Jean Ortiz) dans Venezuela chavez2Jean ORTIZ

L’opposition vénézuélienne a mis en marche une nouvelle tentative

de déstabilisation de la Révolution. Les chavistes prépareraient un coup d’État

constitutionnel pour le 10 janvier, date à laquelle le président réélu

pour un mandat de six ans devrait prêter serment

De l’extrême droite à l’ex-social-démocratie, les battus du 7 octobre ne respirent

que par et pour le 10 janvier, comme s’il s’agissait d’un deuxième tour.

A l’approche du 10 janvier, la coalition fourre-tout prépare le terrain à une xième

campagne de dénigrement de la Révolution bolivarienne.

Une opération médiatico-politique se développe, visant encore une fois

à accuser le chavisme (« liberticide » !) d’autoritarisme, de putschisme. Il faut avoir un sacré culot

pour reprocher au chavisme ses propres forfaitures. Cette opposition, du 11 au 13 avril 2002, organisa

un coup d’État pour se débarrasser de Chavez ; ses premières décisions furent de suspendre le Parlement,

les principales libertés, d’interdire les médias et radios associatifs, de déclarer l’État d’exception,

et de désigner président le leader du MEDEF local (FEDECAMARAS), Pedro Carmona, appelé depuis « Pedro le Bref ».

Ce que l’opposition ne supporte pas, c’est le verdict sans appel des urnes du 7 octobre :

réélection avec 11 points d’écart, et près de 56% des voix du président Chavez, et celui du 16 décembre

(20 États sur 23 ont désormais un gouverneur chaviste). D’échec en échec, elle cherche sa revanche

par des voies détournées. Lire la suite… »

Publié dans Venezuela | Pas de Commentaire »

Le billet de Théophraste R.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 décembre 2012

 

Le macaque vous salue bien

 

Le billet de Théophraste R. dans Humour chavez1

Le choc des photos : un quotidien vénézuélien avait transformé

un geste d’amour en menace armée.

Le poids des mots : la presse (opprimée, n’est-ce pas ?) de son pays

qualifie Hugo Chavez de « macaque » quand celle du nôtre (objective)

se contente de « singe. » (1)

Le sacrifice humain  : est-ce que des médecins caribéens réussiront

à mater le cancer du président bolivarien ? C’est le vœu que je formule

pour son pays et pour toute l’Amérique latine. S’il faut une offrande,

un sacrifice des Français, acceptons que Ségolène entre au gouvernement.

La vérité tu diras : malgré la gravité du mal, on peut rester optimistes :

« Prodigieuses avancées de la médecine cubaine », « Faible mortalité infantile,

augmentation de la longévité : Cuba, l’île où l’on défie la muerte. » ont titré

Le Monde et Libération (nan, c’est faux, j’invente, là).

Allez, tous ensemble : « Uh, ah, chavez no se va ! »

(www.youtube.com/watch?v=ooRRtigvZoY)

 

 

Théophraste R. (Jauressien bolivarien et donc : patriote internationaliste).

 

(1) Dans Le Figaro du 18 août 2004, Adler nous alerta sur l’antisémitisme de Chavez et sur « le désir évident »

de ce « gorille bolivarien » de « confisquer le pouvoir  » pour instaurer « une dictature rouge-brune ».

http://www.acrimed.org/article1745.html

On comprend pourquoi Adler est si volumineux : Cruella Guyet est cachée dedans.

URL de cette brève  http://www.legrandsoir.info/+le-macaque-vous-salue-bien-3145+.html

Publié dans Humour, POLITIQUE, Venezuela | Pas de Commentaire »

Venezuela : « Une claque pour Obama, un succès de plus pour Chavez »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 décembre 2012

 

Une claque pour Obama, un succès de plus pour Chavez

 

Venezuela : Bernard Cassen. Mémoire des luttes.

Au Venezuela, les citoyens ont répondu à leur manière

à Barack Obama qui, à la veille des élections régionales

du 16 décembre, avait fustigé sur une chaine de télévision

américaine « les politiques autoritaires de Chavez

par le passé, sa répression des opinions contraires ».

Il avait en outre précisé, comme si ce n’était pas

actuellement le cas, que « l’avenir du Venezuela doit être entre les mains du peuple vénézuélien ».

Le peuple vénézuélien l’a pris au mot : sur les 23 Etats que compte le pays, 20 (contre 18 auparavant) seront

désormais dirigés par des gouverneurs issus du Parti socialiste unifié du Venezuela (PSUV),

la formation politique du président.

Sur les 23 États que compte le pays, 20 seront désormais dirigés par des gouverneurs issus du Parti

socialiste unifié du Venezuela (PSUV), la formation politique du président.

La coalition de l’opposition réunie au sein de la Table de l’unité démocratique (MUD) perd quatre États

par rapport aux élections régionales de 2010 (Carabobo, Nueva Esparta, Táchira, Zulia). Deux de ces États

sont particulièrement stratégiques. L’État de Zulia est le plus peuplé du Venezuela et celui où se concentre

la majeure partie de l’industrie pétrolière, autour du golfe du Venezuela et du lac de Maracaibo.

Avec cette victoire et celle remportée dans l’État de Tachira, la Révolution bolivarienne conquiert deux États

limitrophes de la Colombie.

[Lire la suite sur Mémoire des luttes]

Publié dans ETATS-UNIS, POLITIQUE, Venezuela | Pas de Commentaire »

AHMADINEJAD / VENEZUELA : l’AFP prise « la main dans le sac » !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 janvier 2012

Lu sur : PCF Arras - 15 janvier 2012

L’AFP EN FLAGRANT DÉLIT DE MANIPULATION

 

AHMADINEJAD / VENEZUELA : L’AFP TV DÉFORME LE DISCOURS DE CHAVEZ
Arrêt sur images le 12/01/2012

Lundi dernier, le président vénézuélien Hugo Chavez recevait son homologue iranien Mahmoud Ahmadinejad. Relayée par une vidéo de l’AFP, une phrase étrange avait trouvé sa place dans le discours du président vénézuélien. Il déclarait qu’il allait  »attaquer Washington ». Déclaration de guerre ? Rodomontade ? Replacée dans son contexte, l’intervention s’avère être une plaisanterie, comme le souligne sur son compte Dailymotion Vincent Lapierre, un internaute partisan de Chavez.

Qu’a dit exactement Chavez ? Les images de l’AFP TV, sans commentaires et destinées à d’autres médias, montrent les deux chefs d’État sur le perron du palais présidentiel. En bande son, une traduction du discours de Chavez, qui interpelle :  »Ahmadinejad et moi, depuis le perron du palais présidentiel, viserons Washington avec des canons et des missiles. Parce que nous allons attaquer Washington. »

La déclaration est franchement étrange, et la sélection d’images de l’AFP ne permet pas d’en savoir plus. En fait, replacée dans l’ensemble du discours, la phrase de Chavez, volontairement caricaturale, veut dénoncer la diabolisation de l’Iran et du Venezuela par les  »impérialistes » :

Sa déclaration complète est totalement différente :  »Les porte-paroles de l’impérialisme disent [...] qu’Ahmadinejad est à Caracas, car en ce moment même, à 2h30 de l’après-midi, nous allons, Ahmadinejad et moi, pratiquement depuis les sous-sols du palais présidentiel, ajuster notre tir en direction de Washington, et que vont sortir de là de grands canons et des missiles car nous allons attaquer Washington. C’est pratiquement ce qu’ils disent. Ou que la colline où sont les journalistes, là, va s’ouvrir, et qu’une grande bombe atomique va sortir. » 

Cette caricature du discours occidental sur l’Iran et le Venezuela s’est donc transformée en quasi-déclaration de guerre dans le reportage de l’AFP. (…)

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Mais la plupart des médias ne sont pas tombés dans le panneau, et ont bien perçu le caractère humoristique de l’intervention de Chavez. Ainsi, 20minutes.fr signale que  »Chavez et Ahmadinejad se moquent des Etats-Unis », Euronews.net parle de  »plaisanteries irano-vénézueliennes », et La Tribune précise que les deux chefs d’État ont affirmé  »sur le ton de la plaisanterie, détenir chacun la bombe atomique. »

Mise à jour – 18 heures : L’AFP a modifié le titre de la vidéo et ajouté un bandeau précisant « Chavez ironise en disant qu’il va attaquer les USA ». Face à la polémique qui enflait sur Facebook, l’agence a publié une réponse sur le réseau social (dans les commentaires concernant la Birmanie)

(Par Julie Mangematin : http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=12871)

Version intégrale des deux discours :

Chavez et Ahmadinejad : déclaration d’amour aux… by librepenseur007

Publié dans Amerique latine, Iran, Manipulation, Presse - Medias, Venezuela | Pas de Commentaire »

Venezuela : Interview de Aloha Núñez, vice-ministre vénézuélienne pour les peuples indigénes

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 mai 2011

Lu sur : Venezuela : Interview de Aloha Núñez, vice-ministre vénézuélienne pour les peuples indigénes dans Amerique latine dazibaoueb_logo_700

publié par roland (webmaster) – 29 mai 2011

 

Venezuela : 

“Avant la révolution, les indigènes n’étaient même pas

reconnus comme faisant partie de la société »

Source : La revolución vive

Interview par Brasil de Fato de la vice-ministre vénézuélienne pour les peuples indigènes Aloha Núñez

 

4442499399d0386cd76aojwb dans Peuples indigenesDe passage au Brésil où elle assistait a une réunion de l’Organisation

du Traité de Coopération Amazonienne (OTCA), la vice-ministre du

Pouvoir Populaire pour les Peuples Indigènes du Venezuela,

Aloha Nuñez (photo) a conversé avec « Brasil de Fato ».

La vice-ministre Aloha Núñez, 27 ans, est une indigène Wayuu

(état du Zulia).

Par : Vinicius Mansur de Brasília (DF)

 

Q/ A combien s’élève la population indigène au Venezuela ?

R/ Selon le recensement effectué en 2001, nous sommes entre 2 et 3 pour cent de la population, c’est à dire un peu

plus de 500 mille indigènes. Mais ces chiffres ne correspondent pas à la réalité car ce recensement ne parvient pas

à rendre compte de toutes les communautés. Le fait est qu’il n’était pas facile de s’avouer indigène ; c’étaient les

débuts de la révolution et avant celle-ci, pas question de droit ni de reconnaissance pour les peuples indigènes.

Dire que l’on était indigène provoquait le rejet. Aujourd’hui les choses sont différentes.

Il existe une Loi Organique pour les Peuples Originaires. Nous avons des droits. En 2001, le recensement faisait état

de l’existence de 36 peuples indigènes . A présent, 44 ont été reconnus ainsi que 2800 communautés indigènes

contre 2400 à l’époque.

Q/ Il y a-t-il un mouvement indigène organisé au Venezuela ?

R/ Oui, il existe plusieurs organisations indigènes tant au niveau régional que national. Chaque peuple ou tout du

moins chaque région compte avec des organisations représentant leur état respectif. Au niveau national,

nous comptons sur des organisations comme le Conseil National Indigène du Venezuela,

le Front Indigène Waike’puru ou la Confédération Bolivarienne Indigène du Venezuela.

Q/ Comment décrire la relation de ces mouvement avec la révolution bolivarienne ?

R/ La lutte des peuples indigènes a commencé il y a très longtemps. C’est à travers notre mobilisation sur tout le

continent américain, quand commença la lutte pour les droits des peuples originaires à l’ONU,

quand la convention 169 de l’Organisation Internationale du Travail fut obtenue, que les organisations indigènes

acquirent une certaine visibilité. Ensuite vint la révolution. Avant d’être élu à la présidence, le commandant Chavez

s’était engagé auprès des peuples originaires afin de faire tout ce qui était possible afin d’arriver au règlement

de la dette historique accumulée. L’ouverture du président vis-à-vis des communautés indigènes date des débuts

de la révolution. Elle se manifesta à travers cet engagement et ensuite, dès son arrivée au pouvoir,

quand il convoqua l’assemblée constituante et y impliqua la population indigène.

[Lire la suite sur : dazibaoueb.fr/]

 

Publié dans Amerique latine, Peuples indigenes, Venezuela | Pas de Commentaire »

12
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy