Brésil : Vers la fin de l’impunité pour le massacre de Eldorado de Carajás

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 mai 2012

 

Vers la fin de l’impunité pour le massacre de Eldorado de Carajás

au Brésil ?

 

NdT : nous avions relayé il y a quelques semaines l’appel du Mouvement des travailleurs Sans Terre aux amis

du monde entier pour que justice soit enfin rendue dans ce cas tristement exemplaire d’impunité.

La lutte semble aujourd’hui porter ses fruits.

Par Luiz Felipe Albuquerque

De La Page web du MST, www.mst.org.br

 

Manifestation en hommage aux martyrs

de Eldorado de Carajás (Brasilia – 17 avril 2012)

Brésil : Vers la fin de l'impunité pour le massacre de Eldorado de Carajás dans Amerique latine mst6-300x20016 ans après l’événement connu comme le Massacre de Eldorado dos Carajás,

le Tribunal de Justice de l’État du Pará a émis dans la matinée du 7 mai

un mandat d’arrêt contre le Colonel Mario Colares Pantoja et contre le Major

José Maria Pereira de Oliveira, deux policiers militaires condamnés pour

leur participation directe dans le massacre de 21 travailleurs Sans Terre

dans la municipalité de Eldorado dos Carajás, au sud-est de l’État du Pará,

en 1996.

Les deux policiers avaient été jugés et condamnés en 2002 mais restaient depuis en liberté, déposant depuis dix ans

recours après recours auprès du Pouvoir Judiciaire. Mais le ministre du Tribunal Suprême Fédéral (STF) Gilmar Mendes

a demandé en mars 2012 que le dossier du procès retourne au Tribunal de Justice du Pará, face à ce qu’il a qualifié

comme une tentative de retarder l’exécution des peines. Sur cette base le juge Edmar Pereira, de la Première Chambre

de la Cour d’Assises, a émis le mandat pour que les condamnés purgent leurs peines.

Pantoja a été condamné à 228 ans de prison et le major Oliveira à 158 ans et 4 mois, mais le code pénal brésilien limite

la peine maximale à 30 ans de réclusion.

“Il est important d’attendre l’exécution du mandat et que soit rendu effectif l’emprisonnement, ce n’est qu’alors que nous

pourrons dire que l’impunité a pris fin. L’émission d’un document ne garantit rien”, affirme Giane Alvarez, avocate du MST.

“De tous les crimes perpétrés contre les agriculteurs dans l’état du Para, on compte très peu de condamnations

des responsables intellectuels ou des exécutants. Et quand ils sont condamnés il est plus rare encore que soient

appliquées les décisions de la justice” souligne Giane.

Pour elle la solution des problèmes liés à la question agraire du pays ne se réduit pas au problème de l’impunité.

“Le dénouement de cette affaire a cependant un caractère symbolique quant aux changements en cours dans la région.

L’idée de l’impunité est peut être en train de changer. Tout ne va pas se résoudre en un jour mais c’est un bon signe” note Giane.

 

091061431-300x193 massacre de Eldorado de Carajas dans BresilLe massacre de Eldorado dos Carajás.

Le Massacre de Eldorado dos Carajás s’est produit en 1996, durant

une opération de Police Militaire pour réprimer le barrage

de l’autoroute PA 150, dans la municipalité de Eldorado do Carajás,

dans le sud-est de l’État du Pará.

Lors de cette attaque 19 travailleurs ruraux sans terre furent assassinés

dans l’heure par la PM. Deux autres membres

du Mouvement Sans Terre moururent par suite des blessures reçues durant cette action brutale. Plus de 60 personnes furent 

blessées, et beaucoup conservent des séquelles pour le restant de leur vie.

Même si plus de 150 policiers militaires ont participé au massacre, seuls Pantoja et Oliveira ont été condamnés. Le gouverneur

de l’époque Almir Gabriel (PSDB) n’a pas été puni.

Source : http://www.mst.org.br/Tribunal-de-J…

Traduction : Thierry Deronne, pour www.mouvementsansterre.wordp…

Pour soutenir concrètement le MST dans sa lutte, on peut écrire à Lucas Tinti, prointer@mst.org.br

Pour une information continue en français sur les activités du MST :http://mouvementsansterre.wordpress.com/

 

Source : La Révolucion VIVE  8 mai 2012

URL de l’article : http://www.larevolucionvive.org.ve/spip.php?article2020&lang=es

Creative Commons License

 

Publié dans Amerique latine, Bresil | Pas de Commentaire »

Brésil : Les Awá, la tribu la plus menacée au monde

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 avril 2012

Reçu par courriel

Survival
Brésil : Les Awá, la tribu la plus menacée au monde dans Amerique latine enews_header_fr intro-thumb_widescreen_small_play@2x Survival dans Bresilcolin-firth_widescreen_small@2x dans Peuples indigenes

Au Brésil, de nombreux Indiens awá vivent toujours dans l’isolement, tentant désespérément de préserver leurs vies.

Une ruée de bûcherons clandestins, d’éleveurs et de colons ont envahi leurs terres. Le temps est compté.

Colin Firth nous a généreusement accompagnés dans la campagne d’envergure que nous lançons aujourd’hui pour sauver les Awá, mais nous avons aussi besoin de vous!

‘Un seul homme a le pouvoir d’empêcher les bûcherons d’envahir leurs forêts : le ministre brésilien de la Justice. Mais ce n’est pas sa priorité. Faisons en sorte qu’elle le devienne.’
— Colin Firth

Regardez le film et prenez quelques instants pour envoyer un message au ministre brésilien de la Justice : il a les moyens de lancer la police fédérale à la poursuite des bûcherons et de les expulser pour de bon. Et plus important encore, partagez sans limites ce message avec votre entourage!

Plus nous serons nombreux, plus nous aurons de chances de réussir.

Visionnez la vidéo »

Publié dans Amerique latine, Bresil, Peuples indigenes | Pas de Commentaire »

L’histoire des terres indigènes en 60 secondes

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 mars 2012

 

La terre est…

Image de prévisualisation YouTube

www.youtube.com/

*

Source : Survivalfrance.org/

 

Traduction des titres :

  • La terre est découverte
  • La terre est rasée
  • La terre est développée
  • La terre est défendue
  • La terre est notre avenir
  • La terre est notre survie

 

Publié dans Peuples indigenes | Pas de Commentaire »

La Gente Primero : témoignages de franco-latinos à Paris

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 mars 2012

 

 

Des femmes et des hommes installés à Paris, liés par leurs origines sud-américaines, sont les initiateurs du premier

collectif franco-latino de soutien à une élection présidentielle française. Il s’agit pour eux de faire connaitre

leur parcours, leurs motivations, leur volonté de lutter contre les discriminations, qu’elles soient à l’encontre

des femmes, des travailleurs ou des immigrés. Ils témoignent ainsi de leur expérience d’un continent frappé par

le néolibéralisme, et de leurs aspirations à construire un monde de paix.

Enfin, ils dénoncent sans détours ce qui aujourd’hui ne leur est plus supportable et appellent à la résistance

en manifestant leur soutien au Front de Gauche. Leurs paroles sont pleines d’intelligence, d’amour pour la France et

pour l’humanité.

 

http://www.dailymotion.com/video/xpomzx

www.dailymotion.com/video/xpomzx

par lepartidegauche

 

Publié dans Amerique latine, Front de Gauche, POLITIQUE, Presidentielle 2012 | Pas de Commentaire »

Argentine : Les effets dramatiques de la privatisation du rail

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 février 2012

 

Catastrophe ferroviaire en Argentine :

les syndicats de cheminots dénoncent les effets dramatiques

de la privatisation du rail dans les années 1990

 

Argentine : Les effets dramatiques de la privatisation du rail dans Amerique latine photo_1315975303459-1-0-300x197Traduction AC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/

Les cheminots dénoncent un sous-investissement chronique et un manque

de régulation dans la catastrophe ferroviaire dramatique de mercredi

à Buenos Aires qui a tué 50 personnes et en a blessé 675 autres.

Presque toutes les victimes se trouvaient dans les deux premiers wagons

de ce train de banlieue qui a percuté une barrière dans la station de la capitale

Once après avoir complètement déraillé au niveau de la station. Ils ont heurté

une barrière pare-choc à 8h33, pulvérisant l’avant de la machine et écrasant les wagons plus légers qui se trouvaient derrière.

La présidente Cristina Kirchner a déclaré deux jours de deuil national.

Dans le cadre de l’enquête sur les causes de la tragédie, les syndicalistes cheminots ont fustigé la chute des investissements

qui a suivi la privatisation de l’entreprise publique du rail Ferrocarriles Argentinos dans les années 1990.

S’exprimant sur Radio del Plata, le leader syndical Roberto Nunez a vilipendé l’entreprise privée Trenes de Buenos Aires (TBA)

pour ses « irrégularités et ses défaillances » sur la ligne de banlieue Sarmiento qu’elle contrôle.

TBA admet qu’elle n’a dépensé que 12% de son budget pour l’entretien du matériel. Et Nunez a averti que bonne partie du

matériel roulant date des années 1950 et 1960. TBA a acheté de vieux matériels hors d’usage dans d’autres pays, se servant

ainsi de plusieurs centaines de wagons Japonais « Toshiba Classic » construits il y a plus de 40 ans.

Le délégué syndical Edgardo Reynoso a déclaré que le crash « est de la responsabilité d’une entreprise connue pour son peu

d’égard pour l’entretien du matériel ainsi que pour son absence d’organisation. Il y a aussi une absence de contrôle de la part

des agences étatiques. »

Reynoso insiste sur le fait que le gouvernement Argentin subventionne massivement les entreprises privées du rail

– qui dilapident ensuite ces fonds publics « dans des acquisitions à l’étranger tout en n’effectuant pas les réparations

adéquates dans les systèmes de frein ».

Il affirme que les cheminots qui refusaient de conduire des trains pour des questions de sécurité « ont été mis à pied ».

Source : Morning Star, quotidien du Parti communiste britannique

Publié sur :  Solidarite Internationale PCF le 24 février 2012

 

Publié dans Amerique latine, Argentine, POLITIQUE, Syndicats | Pas de Commentaire »

Colombie : Pour l’arrêt des violences et du chantier du projet de barrage El Quimbo

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 février 2012

 

Des multinationales européennes détruisent l’Amazonie colombienne

 

Colombie : Pour l'arrêt des violences et du chantier du projet de barrage El Quimbo dans Amerique latine 14-febrero-cronica-de-una-masacre-anunciada-el-quimbo
Manifestations contre le barrage El Quimbo

Sur le site dédié au projet El Quimbo, l’entreprise EMGESA dit s’engager de manière « sociale et culturelle avec la communauté » et adapter ses « stratégies entrepreneuriales à la préservation de l’environnement ». Rien de plus éloigné de la réalité. Pour ce projet hydroélectrique, la Réserve forestière de l’Amazonie a perdu 7500 hectares.

Le 6 mars, cette filiale des multinationales espagnole (ENDESA) et italienne (ENEL) donnera un coup de poignard supplémentaire dans le cœur de l’Amazonie colombienne. Ce jour-là, commencera la dérivation du Magdalena, le plus grand fleuve de Colombie, artère qui traverse le pays et qui sert au transport fluvial de personnes et de marchandises, et qui garantit aussi la fertilité des riches vallées qui le voient serpenter sur 1500 kilomètres. Tout le territoire possède une grande richesse archéologique, culturelle, sociale et historique.

Le méga projet hydroélectrique El Quimbo ne profitera ni aux habitants de la région, ni aux populations espagnoles et italiennes pourtant enfoncées dans une grave crise économique. Pendant ce temps les multinationales européennes continuent à piller les territoires à l’étranger, sans aucun contrôle, en détruisant l’environnement et en spoliant les populations locales. L’imminente ratification du l’Accord de libre échange avec la Colombie ne fera qu’exacerber ce genre de situation.

Le projet hispano-italien Endesa Enel

Demandons au président Juan Manuel Santos d’intervenir immédiatement pour l’arrêt des violences et du chantier du projet de barrage El Quimbo

Signez la pétition sur : http://www.sauvonslaforet.org/

Lire également :

Barrer la route au barrage ! La résistance au projet hydroélectrique du Quimbo

 

Publié dans Amerique latine, Colombie, Environnement, PETITION, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Ethiopie : Graves violations des droits de l’homme à l’encontre des tribus de la vallée de l’Omo

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 février 2012

 

Survival révèle de graves violations de droits de l’homme en Ethiopie 

 

Deux membres de la tribu karo, près de l’Omo,

une rivière indispensable à leur survie.
© Survival

Ethiopie : Graves violations des droits de l'homme à l'encontre des tribus de la vallée de l'Omo  dans AFRIQUE eth-omo-2012-0478_article_column-300x190Survival International découvre de nouvelles preuves choquantes d’abus

de droits de l’homme commis à l’encontre des tribus de la vallée de l’Omo,

au moment où s’intensifient les efforts du gouvernement pour développer

son programme de plantations de canne à sucre.

Les bulldozers rasent les terres et détruisent les villages à proximité d’un site

classé au patrimoine mondial de l’Unesco,

forçant les communautés locales à abandonner leur mode de vie pastoral.

Un lourd climat de frayeur règne, alimenté par une violence grandissante à l’encontre des tribus de l’Omo :

de nombreux cas de brutalités, viols et arrestations ont été signalés. Les familles sont contraintes par le gouvernement

de vendre leur bétail. Comme le dit un habitant de la vallée :

‘Mon bétail c’est ma fortune et mon compte en banque c’est mon bétail’.

[Lire la suite]

Source : http://www.survivalfrance.org/  22 février 2012


Publié dans AFRIQUE, Peuples indigenes | Pas de Commentaire »

Paradoxal : Les Britannniques accusent l’Argentine de visée colonialiste ! Ils devraient revoir leur histoire !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 janvier 2012

 

Paradoxal : Les Britannniques accusent l'Argentine de visée colonialiste ! Ils devraient revoir leur histoire ! dans Amerique latine sky20090218044504al-300x207Iles Malouines/Colonisation :

gesticulation militariste consternante

du gouvernement britannique

Trente ans après une guerre courte mais meurtrière entre l’Argentine et

la Grande Bretagne¹, la question des Iles Malouines revient dans l’actualité.

La revendication, toujours légitime du peuple argentin, d’une souveraineté sur ces Iles

a été une nouvelle fois traitée avec arrogance par le gouvernement britannique.

Le Premier Ministre, David Cameron, a accusé le gouvernement de Cristina Fernandez de « colonialisme »… Il a convoqué

une réunion du Conseil britannique de sécurité nationale pour s’assurer que le dispositif de défense est en ordre de bataille

dans « ses territoires » de l’Atlantique sud.

Cette consternante gesticulation militariste cache mal une mentalité colonialiste et la volonté d’imposer l’exploitation

des ressources naturelles, et notamment des importantes réserves pétrolières des Iles Malouines².

Les gouvernements britanniques successifs n’ont cessé de violer le droit international et les résolutions de l’ONU

qui appellent au dialogue et à la négociation pour permettre la décolonisation de ces territoires.L’occupation de ces îles

est le reliquat d’une époque révolue que l’ensemble des pays de l’Amérique latine ont clairement rejetée

lors des derniers sommets du Mercosur et l’Unasur³.

Le PCF condamne l’attitude des autorités britanniques. Les Iles Malouines ne doivent plus être considérées

comme territoires d’Outre-mer britanniques par les Traités européens.

Il est temps que le gouvernement britannique accepte la négociation et le dialogue proposés par le gouvernement argentin.

Source : Site national du PCF  27 janvier 2012

falkland-map-300x212 dans Argentine

Notes (ndlr)

¹ 2 avril -14 juin 1982

² Les Malouines représenteraient entre 10 % et 15 % des besoins du Royaume-Uni en hydrocarbures. D’où l’imposant dispositif militaire déployé dans les îles par les Britanniques, dispositif qui sera encore renforcé en février 2012 avec la venue du prince William.

³ Les appuis diplomatiques de l’Argentine : Mercosur : Argentine, Brésil, Uruguay, Paraguay ; Unasur : ensemble des pays sud-américains ; Celac : Communauté des Etats latino-américains et des Caraïbes. Plusieurs pays de la région (Brésil, Chili et Uruguay notamment) interdisent désormais leurs ports à des navires battant pavillon des Falklands.

Image de prévisualisation YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=AA2h4sRdGyg

Publié dans Amerique latine, Argentine, Grande Bretagne | Pas de Commentaire »

Mexique : La vallée sacrée des Huichols est en danger / J.M.G. Le Clézio écrit au Point

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 janvier 2012

 

Les Huichols défendent leur terre menacée par une entreprise canadienne

 

Image de prévisualisation YouTube

par  YABASTANOMASANGRE

Le gouvernement mexicain a donné 22 concessions minières à une entreprise canadienne

dans un territoire d’un peuple ancien. La terre des Huichols. Sa terre est en danger.

Ils ont commencé à se mobiliser pour la défendre

 « Calderon, tu t’habilles comme un Huichol et au moment venu tu trahis la nation ! »

Marche pour la défense de Wirikuta,

La vallée sacrée de peuple autochtone Huichol au Mexique

Image de prévisualisation YouTube

par

 

« C’est maintenant où jamais car Wirikuta est en danger. Wirikuta est menacé par des entreprises canadiennes ».

« Nous exigeons que le président de la République qui représente toute la nation, annule les 22 concessions minières qui ont été attribuées dans cette zone. Nous voulons cette solution monsieur le président ».

« C’est quelque chose d’historique ce que nous sommes en train de faire, le peuple Wixárika défendant son patrimoine naturel et culturel qu’est aujourd’hui Wirikuta ».

« Après une année de démarches, le peuple Wixárika a décidé de venir, parce que cela fait un an qu’il dénonce la possibilité que ce n’est pas possible que s’établissent des concessions minières sur la terre sacrée de Wirikuta. La réponse est qu’ils ont ouvert plus de projets miniers dans la zone où croît sa plante sacrée ».

« Ce qui se passe, c’est que nous voulons que Wirikuta soit un précédent historique, si Wirikuta n’est pas respecté alors on ne respectera pas la planète et cela entraînera la ruine de tout le monde »

Source : http://emergenciamx.org/

 

Il faut sauver les indiens Huichols

 

Plaidoyer. Au Mexique, une compagnie minière canadienne menace la montagne sacrée de ce peuple. Indigné, le Prix Nobel de littérature J.M.G. Le Clézio écrit au Point. 

 

Mexique : La vallée sacrée des Huichols est en danger / J.M.G. Le Clézio écrit au Point dans Amerique latine huichols-223x300

Extrait

 

Mais la question n’est pas, qu’on y réfléchisse, seulement celle des Huichols

et du Cerro Quemado. Il ne s’agit pas d’affirmer un privilège exotique en vue de

maintenir une poignée d’hommes dans leur droit, contre l’abus d’une compagnie

minière nord-américaine – même si, de toute évidence, la beauté, la pensée et

la justice sont de leur côté. La question est de mettre un frein, chaque fois que

cela est possible, à la rapacité des puissants exercée contre ce qu’il y a de

précieux et d’unique – l’héritage, le respect, l’équilibre du monde -, mieux que

des symboles, la substance vivante de notre commune humanité.

Nous devons tous soutenir la juste cause des Huichols et demander au gouvernement mexicain d’annuler l’autorisation d’exploiter le Cerro Quemado accordée hâtivement à la First Majestic Silver.

Auteur : J.M.G. Le Clézio - Source : http://www.lepoint.fr/ 

Lu sur : dazibaoueb_logo_700 dans Mexique22 janvier 2012

publié par ambre34
Illustration ajoutée par nous

 

+ d’infos sur les Huichols :

cocomagnanville.over-blog.com/pages/MEXIQUE_les_Huichols

art-huichol.over-blog.com/albums.html

 

Publié dans Amerique latine, Mexique, Peuples indigenes, Solidarite | Pas de Commentaire »

Scandale en Inde : la police impliquée dans des safaris humains aux îles Andaman

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 janvier 2012

 

La police impliquée dans des safaris humains aux îles Andaman¹  

 

 Un touriste filme des Jarawa sur la route andamane.
© Survival

Scandale en Inde : la police impliquée dans des safaris humains aux îles Andaman dans Inde ind-jar-mc-16-crop_article_column-300x190Le journal britannique The Observer a révélé des preuves de l’implication 

de la police dans des safaris humains aux îles Andaman.

Les tour-opérateurs et les chauffeurs de taxi qui conduisent les touristes sur

une route illégale pour accéder à la réserve de la tribu des Jarawa

sont impliqués dans ce scandale que Survival dénonce depuis 2010.

 

The Observer s’est procuré une vidéo montrant un groupe de femmes jarawa dansant devant les touristes à la demande

d’un policier qui s’est laissé corrompre par une somme de 250 euros pour les amener dans la réserve.

Visionner la vidéo

Un touriste avait déjà témoigné avoir participé à une semblable excursion :

‘Notre voyage dans la réserve était un véritable safari : nous pénétrions dans la forêt à la recherche des Jarawa comme s’ils étaient des animaux sauvages.’

Si, ces dernières semaines, les autorités administratives de l’archipel ont une fois de plus ordonné la fermeture de la route ‘Andaman Trunk Road’, elles viennent de révéler le projet de construction d’une route côtière alternative pour contourner la partie centrale de la réserve jarawa.

Survival International a appelé les touristes à boycotter la route dont la fermeture avait été exigée par la Cour Suprême en 2002. En collaboration avec l’organisation locale SEARCH, Survival distribue des prospectus aux touristes débarquant à l’aéroport de l’archipel pour les prévenir des dangers auxquels ils exposent les Jarawa en empruntant la route.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : ‘Cette histoire scandaleuse exhale les relents racistes et dégradants de l’ère coloniale et de ses ‘zoos humains’ qui appartiennent à un passé révolu. Tout porte à croire que le comportement de certains individus à l’égard des peuples indigènes n’a pas changé d’un iota. Les Jarawa ne sont pas des bêtes de foire qu’on peut contraindre à faire des pitreries pour des touristes en mal d’exotisme.’

Source : Survivalfrance.org/9 janvier 2012

 

¹ Situé dans la baie du Bengale, à plus de 1 000 km de la côte est de l’Inde, l’archipel des  îles Andaman  et Nicobar compte cinq tribus indigènes composées toutes de moins de 400 membres. Elles sont de plus en plus menacées par le développement de ces îles au profit du tourisme.

Voir également :

videos.tf1.fr/infos/2012/la-tribu-des-jarawa-menacee-par-les-tours-de-safaris-humains

 

Publié dans Inde, Peuples indigenes | Pas de Commentaire »

1...56789...18
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy