« Lame de fond sociale au Chili »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 mai 2013

 

Lame de fond sociale au Chili

Paul Walder

Traduit par Pascale Cognet

Édité par Fausto Guidice Фаусто Джудиче فاوستو جيوديشي 

 

 

gal_6780 Amérique Latine | Mouvement étudiant | Mouvements sociaux | Luttes de travailleurs | Assemblée Constituante | Gauche chilienne dans Chili

La première marche de cette année, appelée

par l’ensemble des organisations étudiantes,

a atteint tous ses objectifs.

La mobilisation du 11 avril non seulement a

permis de démontrer  que le mouvement étudiant

chilien s’est consolidé sans fractures après plusieurs

années de lutte, mais aussi qu’il s’est imposé

comme référent sur lequel commencent

à s’aligner d’autres organisations sociales :

la manifestation massive du jeudi 11 

a eu comme antécédents immédiats un débrayage national des travailleurs du cuivre des secteurs public

et privé, des actions de protestations en guise d’avertissement de la part des quinze mille puéricultrices

et jardinières d’enfants d’Integra [Fondation privée gérant des crèches et jardins d’enfants, NdT] et l’arrêt

de travail des travailleurs portuaires, réussissant  à paralyser pendant plusieurs jours le trafic maritime

de marchandises et à mettre sur les dents le gouvernement et les entrepreneurs exportateurs qui chiffraient

 déjà  les pertes possibles en millions de dollars.

La  manifestation importante  des étudiants, qui a atteint les chiffres de 2011, ainsi que les mouvements

de protestations des travailleurs, sont des actions qui  se déroulent pendant une année d’élections

et que l’on présente comme le début d’une stratégie d’activisme social qui aura tendance à se renforcer

au cours des prochains mois. A la différence des grèves sporadiques et sectorielles antérieures ou aussi 

contrairement aux premières protestations étudiantes des débuts de cette décennie, les manifestations

actuelles, au départ sectorielles et corporatistes, tendent à déboucher sur le politique. Les différents

mouvements sociaux et syndicaux se retrouvent aujourd’hui sur un plan politique dont ils partagent chaque

fois davantage  les axes. Le renouvellement du discours politique est impulsé depuis la base.

[Lire la suite sur TLAXCALA]

Copyleft

Publié dans Amerique latine, Chili, Luttes, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Nuit de cristal au Venezuela par Romain Migus.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 avril 2013

 

Nuit de cristal au Venezuela

 

Nuit de cristal au Venezuela par Romain Migus. dans Amerique latine venezuela

Caracas, le 17/04/13

Il avait pourtant clairement annoncé

la couleur. Le 9 avril, cinq jours avant

l´élection présidentielle, Henrique

Capriles déclarait :

« je ne suis pas le même que le 7 octobre,

je défendrai les votes »[1].

Dès le lendemain, le président de

l´Assemblée Nationale, Diosdado

Cabello, présentait sur la chaine publique

des preuves confirmant les intentions

de la droite de contester les résultats électoraux afin de tenter un coup d´État coloré

au Venezuela[2].

Au soir des élections, malgré une différence de 272.865 votes[3] en faveur du candidat socialiste Nicolas

Maduro, le candidat de la droite refuse d´admettre sa défaite. Pourtant, tous les observateurs internationaux

insisteront sur la transparence des élections vénézuéliennes. Vicente Diaz, un des recteurs du Centre

National Électoral (CNE), ouvertement lié aux partis d´opposition affirmera n´avoir « aucun doute

sur le résultat de l´élection »[4] donnant comme vainqueur l´héritier d´Hugo Chávez.

Voilà bien la seule promesse que le candidat de la droite aura tenue.

Oubliée la rhétorique d´union, de paix et de sécurité qu´il vociférait encore une semaine auparavant.

Il appelle ses partisans à se mobiliser afin d´obtenir un audit total des résultats. Curieuse manière démocratique

de l´obtenir que d´envoyer les ultras de la droite prendre les rues du pays. La loi électorale vénézuélienne

est pourtant très claire. Elle oblige les candidats à remettre au CNE des preuves de fraude, et dans le cas

où celui-ci les rejette, un appel est possible par le Tribunal Suprême de Justice. Aucune démarche administrative

n´a été engagée. Il est vrai que ces accusations ne résistent pas au fait que les membres de l´opposition

désignés pour superviser les bureaux de vote ont tous donné leur aval aux résultats dans leur centre électoral

respectif[5].

Qu´importe, le but recherché n´est pas de renforcer la démocratie électorale mais bien de lancer un coup

d´État soft dans le meilleur style des précédents en Serbie, Géorgie, Ukraine, Iran, etc. Les jeunes néofascistes

qui, aujourd’hui´hui, mettent le pays à feu et à sang ont pour la plupart été formés en Serbie par le groupe Otpor,

et se revendiquent des techniques de l´Albert Einstein Institution, matrice idéologique des Révolutions colorées[6].

Dès l´annonce de Capriles, des groupuscules néofascistes déferlent dans les rues du pays. Des symboles

du chavisme sont détruits, des militants attaqués et assassinés, des petits commerces sont saccagés et brulés.

On dénombrera 7 morts et 61 blessés, par balles pour la plupart. Cinq sièges régionaux du Parti Socialiste Uni

du Venezuela (Psuv) sont dévastés par les flammes, tout comme douze cliniques populaires où officient

des médecins cubains.

[Lire la suite sur Le grand Soir]

 

Publié dans Amerique latine, Extreme-droite, Venezuela | Pas de Commentaire »

Exposition Roberto Matta dans le cadre du Festival « CulturAmerica » à Pau

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 mars 2013

 

Haro sur Matta, Exposition évènement

Exposition Roberto Matta dans le cadre du Festival

Chronique du festival latino-américain,

CulturAmerica, par Jean Ortiz.

Les conservateurs de tous pinceaux,

de toutes couleurs, de toutes écoles

s’acharnèrent de son temps contre

ce peintre et graveur chilien,

Roberto Matta, qui avait sur eux

toujours une longueur d’avance.

Roberto Matta fait partie des grands plasticiens du XXe siècle, et est reconnu comme l’un des plus beaux

fleurons d’un surréalisme mâtiné d’Afrique et d’Amérique latine. L’exposition de nombreuses

de ses gravures à la Galerie GSN (8, rue Valéry Meunier) de Pau dans le cadre du Festival CulturAmérica,

jusqu’au 20 avril, est soulignée par plusieurs médias latino-américains, comme un événement de premier plan.

[...]

matta3 CulturAmerica dans Chili

L’exposition consacrée cette année à Roberto

Matta est exceptionnelle car il s’agit de gravures

qui n’ont jamais, à quelques exceptions près,

été exposées auparavant.

Roberto Matta a connu Lorca, Neruda, Alberti,

Picasso, Dalí, Breton, Pollock; il a produit une œuvre

dense et touffue. Breton et Dalí lui diront

« Tu es surréaliste », Matta ignorait jusqu’alors

la signification du mot et de la pratique.

Au fil des années, parallèlement à son travail avant-gardiste, l’engagement politique s’affirme de plus en plus.

Il consacre des œuvres aux Rosemberg, à La question d’Henri Alleg, à l’exécution de Julián Grimau,

au Viet-Nam, au soutien de Salvador Allende; il aime Cuba et s’y investit.

Matta a fait de l’exil¹ un creuset de métissage artistique; son talent se décline en plusieurs facettes :

peintre, sculpteur, graveur. Il épouse son temps.

[Lire l’article complet sur humanite.fr]

 

¹  « J’ai coupé tout lien avec mon pays natal : C’est cet exil qui a déterminé toute ma vie, entre deux cultures.

Mon travail est un travail de séparation. [...] De l’exil, je suis passé à l’ »Ex-il », quelque part entre le connu et l’inconnu,

entre la réalité et l’imaginaire. Là où commence la poésie. »

 

r.matta_ festival dans Culture

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

Rosa Corleone

Voir également :

http://cocomagnanville.over-blog.com/article-roberto-matta-109405888.html

http://peinturesetpoesies.blog50.com/peintres-surrealistes/

http://www.youtube.com/watch?v=U1LqT_3eSnY

Publié dans Amerique latine, Chili, Culture, Peinture - Graphisme | Pas de Commentaire »

François, un Pape de combat… contre la gauche d’Amérique Latine

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 mars 2013

 

François, un Pape de combat… contre la gauche d’Amérique Latine

 

François, un Pape de combat… contre la gauche d’Amérique Latine dans Amerique latine capturepape1

Le nouveau souverain pontife est présenté comme

« progressiste modéré ». Mais derrière l’image du Pape

humble et proche des nécessiteux, il y a un farouche

réactionnaire, fermement opposé aux réformes sociétales

de gauche en Amérique Latine et un peu trop proche

de certains dictateurs militaires.

 

“Ne soyons pas naïfs : il ne s’agit pas seulement d’un combat politique. Il y a [Ndlr : dans le mariage

homosexuel] la prétention de détruire le plan de Dieu” expliquait l’archevêque de Buenos Aires en 2010

lors du débat sur l’ouverture du mariage aux couples de même sexe en Argentine, où il s’est fermement

opposé à Christina Kirchner. « Il faut y voir aussi, ajoutait le cardinal, le dessein du Démon, responsable

du péché en ce monde, qui cherche sournoisement à détruire l’image de Dieu ». Le cardinal de Buenos

Aires avait également qualifié l’homosexualité de « démon infiltré dans les âmes ».

Même position inflexible sur l’avortement, y compris en cas de viol, ou encore sur l’euthanasie. Et comme

jésuite, Golias rappelle qu’il s’est fermement opposé à la ligne d’ouverture.

Opposé aux prêtres progressistes

*
pape1 pape dans Argentine

Son opposition aux prêtres, réellement progressistes, serait même allée bien

plus loin  pendant la dictature militaire. Jean-Luc Mélenchon l’explique sur son blog :

« Ce Bergoglio peut être jugé politiquement parce qu’il s’est impliqué dans l’action

politique de son pays. Il est, non seulement, exactement à l’opposé de la théologie

de la libération mais il en a combattu les prêtres. Mes amis argentins l’accusent

d’avoir dénoncé des prêtres progressistes sous la dictature. Il a été formellement

reconnu et accusé par deux d’entre ces prêtres en 2012 dans un procès.

Ces deux prêtres avaient été dénoncés, arrêtés et torturés et n’avaient échappé à la mort que par chance. »

Jean-Luc Mélenchon fait ici référence aux cas des prêtres Orland Yorio et Francisco Jalics, qui ont été

kidnappés  et torturés en 1976 et qui ont nommément accusé Bergoglio de les avoir dénoncés comme

guerilleros et opposants au pouvoir du dictateur Videla. Alors qu’il leur avait fait croire au préalable

qu’il les protègerait.

[Lire la suite sur humanite.fr]


porte dans Jean-Luc Melenchon

Lire également :

Les arguments qui accablent le nouveau pape

Pape Francois, qu’as-tu dit quand la dictature argentine tuait des prêtres ?

Jean Ferrat : Le sabre et le goupillon

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

 

 

Publié dans Amerique latine, Argentine, Jean-Luc Melenchon | Pas de Commentaire »

L’archevêque de Buenos Aires devient le nouveau pape

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 mars 2013

 

L’archevêque de Buenos Aires devient le nouveau pape dans Argentine capturepape

L’Argentin Jorge Mario Bergoglio, archevêque de Buenos Aires,

a été choisi mercredi à la surprise général pour prendre la tête

de l’église catholique en crise sous le nom de François. Qui, étant

le premier du nom, restera certainement François jusqu’au deuxième.

Le pape, qui est âgé de 76 ans, s’est montré au balcon central

de la basilique Saint-Pierre une heure après l’apparition d’une fumée

blanche sur le toit de la chapelle Sixtine, signe de son élection.

Son élection est prise comme une surprise, notamment du fait que c’est le plus âgés des candidats en lice.

Source : humanite.fr

Lire également :

Le jésuite Jorge Mario Bergoglio était le chef d’une Église argentine contestée

Extrait :

« Contrairement aux Églises du Brésil et du Chili, qui ont joué un rôle capital dans la défense des victimes

de la répression et dans la lutte pour les libertés, la hiérarchie argentine a montré une indifférence coupable

face aux horreurs commises. Elle fermait la porte aux proches des victimes et refusait de s’impliquer

dans des démarches humanitaires. Les religieux et religieuses solidaires des Mères de la place de Mai étaient

des francs-tireurs, qui n’étaient pas soutenus par leurs supérieurs, et qui ont payé parfois avec leur vie

leur compassion et leur fraternité. »

Rappel :

La dictature argentine a fait près de 30 000 « disparus », 15 000 fusillés, 9 000 prisonniers politiques,

et 1,5 million exilés pour 30 millions d’habitants.

Publié dans Argentine, INFOS | Pas de Commentaire »

L’Humanité Dimanche : Entretien exclusif avec Evo Morales

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 mars 2013

 

Evo Morales : « Nous ne sommes plus un État mendiant colonisé,

nous avons récupéré notre dignité »

 

L'Humanité Dimanche : Entretien exclusif avec Evo Morales dans Bolivie hd1403

Lire dans l’Humanité Dimanche, notre entretien

exclusif avec Evo Morales, le président bolivien

à l’occasion de sa visite de travail en France

les 12 et 13 mars.

Révolution citoyenne, conquêtes sociales, émancipation

de la tutelle américaine… À l’occasion de sa visite

de travail en France les 12 et 13 mars et d’un entretien

exclusif avec l’Humanité-Dimanche, le président bolivien,

Evo Morales, n’a pas seulement évoqué la disparition

d’Hugo Chavez, qu’il juge « plus vivant que jamais même

s’il a laissé un grand vide ».

Réélu en 2009, il devrait solliciter un troisième mandat

en 2014. Il ouvre également des pistes susceptibles

d’inspirer la vieille Europe qui subit, depuis 2008,

les ravages d’une austérité que la Bolivie, elle,

a dû supporter quinze longues années.

 

Les photos de l’entretien d’Evo Morales avec François Hollande

Publié dans Bolivie, Humanite Dimanche | Pas de Commentaire »

Des millions de Vénézuéliens rendent un dernier hommage à Hugo Chavez

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 mars 2013

Venezuela : 

Nouvelle journée d’hommages à Hugo Chavez

 

Des millions de Vénézuéliens rendent un dernier hommage à Hugo Chavez dans Venezuela chavez5

 

C’est la deuxième journée de procession et d’émotion

pour des millions de Vénézuéliens. Après la longue

procession d’hier, ils défilaient ce jeudi

devant la dépouille d’Hugo Chavez, pour apercevoir

une dernière fois le visage du défunt dans une chapelle

ardente de l’Académie militaire de Caracas.

 

chavez6 Hugo Chavez dans VenezuelaLa file d’attente fait plusieurs kilomètres.

Le Commandante présente une expression sereine

et est vêtu d’un costume vert olive et de son fameux

béret rouge.

Les funérailles nationales auront lieu vendredi.

 

Source :   humanite.fr/multimedia


Publié dans Venezuela | Pas de Commentaire »

Venezuela : Mort de Hugo Chavez, le « dernier des Libertadors »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 mars 2013

 

Hugo Chavez, un phare s’est éteint

 

Venezuela : Mort de Hugo Chavez, le

Les chroniques vénézuéliennes, par Jean Ortiz.

Hugo Chavez est mort ce mardi à l’âge de 58 ans

des suites de complications respiratoires.

Chroniqueur de l’actualité vénézuélienne

pour l’Humanité.fr, l’universitaire Jean Ortiz

revient sur la vie du président de la république

bolivarienne du Venezuela.

Un phare s’est éteint. Comme Bolivar lors de son serment de Rome, à 20 ans, dès le départ, Chavez

s’est engagé à consacrer sa vie à améliorer le sort de ses concitoyens. Il se réclamait de lui, et était

l’une des consciences de l’Amérique des peuples. Je me souviens que, lors de sa première visite à Cuba,

en décembre 1994, il avait déclaré à l’université : « Un jour, nous espérons venir à Cuba les bras ouverts,

et pour construire ensemble un projet révolutionnaire latino-américain ». Il annonçait une « ère d’éveils ».

Soldat rebelle, il avait créé le Mouvement bolivarien avec une vision à long terme pour rompre

avec le bipartisme répressif et corrompu, inféodé aux Etats-Unis, de la IV République.

Chavez avait une obsession : que le Venezuela soit désormais une vraie patrie, une nation souveraine,

indépendante.

Socialisme endogène

Depuis sa première élection en 1998, il s’est « radicalisé », et a, par contrecoup, contribué à politiser

profondément un peuple combattif, avançant un projet anticapitaliste, sans doute le plus radical au monde

depuis la chute du Mur de Berlin. Le chavisme ne relève pas du culte de la personnalité, mais bien

d’une création collective permanente, pour sortir du néolibéralisme par la voie électorale, démocratique,

pacifique, et aller vers un socialisme endogène, participatif, un pouvoir populaire :

des « communes socialistes », des Conseils communaux…

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire aussi :

 

capturechavez dans Venezuela

capture d’écran euronews

Cliquez sur l’image pour voir la vidéo

Publié dans Amerique latine, Venezuela | Pas de Commentaire »

Hugo Chavez annonce qu’il est rentré au Venezuela sur Twitter

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 février 2013

 

Hugo Chavez annonce qu'il est rentré au Venezuela sur Twitter dans Venezuela chaveztwitt

Deux mois après son opération à Cuba,

le président vénézuélien Hugo Chavez a

annoncé sur son compte Twitter être rentré

à Caracas :

« Nous sommes rentrés dans la Patrie

vénézuélienne. Merci mon Dieu !

Merci mon peuple aimé ! Nous allons

continuer le traitement ici ! ».

Selon le vice-président Nicolas Maduro, Hugo Chavez s’est envolé vers 2h30 locales de La Havane.

Il se trouve actuellement dans un hôpital militaire à Caracas. « Je reste attaché au Christ et fais confiance

à mes infirmières et à mes médecins. En avant pour la victoire ! Nous vivrons et vaincrons ! » a également

lancé le président sur Twitter. Il a remercié les dirigeants cubains Raul et Fidel Castro pour le traitement

suivi chez eux. Les ministres vénézuéliens sont apparus radieux. L’un a entonné : « Il est de retour,

il est de retour », en direct à la télévision publique. « Nous sommes si heureux », a déclaré Nicolas Maduro.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Venezuela | Pas de Commentaire »

Cuba crée quatre vaccins contre le cancer

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 janvier 2013

 

Cuba crée quatre vaccins contre le cancer :

une leçon aux firmes pharmaceutiques.

 

Cuba crée quatre vaccins contre le cancer dans Cuba cuba

José Manzaneda, coordinateur de Cubainformación.

Que Cuba ait déjà développé quatre vaccins contre différents types

de cancer est sans doute une nouvelle importante pour l’Humanité (1),

si nous tenons compte que, selon l’Organisation Mondiale de la Santé,

chaque année meurent dans le monde, par cette maladie,

environ 8 millions de personnes (2). Toutefois, les grands moyens

internationaux l’ont ignorée presque complètement.

 

 

En 2012 Cuba brevetait le premier vaccin thérapeutique contre le cancer du poumon au niveau mondial,

le CIMAVAX-EGF (3). ET en janvier 2013 on annonçait secondement, le Racotumomab (4).

Des essais cliniques dans 86 pays démontrent que ces vaccins, bien qu’ils ne traitent pas la maladie,

obtiennent la réduction des tumeurs et permettent une étape stable de la maladie, en augmentant

l’espérance et la qualité de vie.

Le Centre d’Immunologie Moléculaire de La Havane, appartenant à l’État cubain, est le créateur de tous

ces vaccins. Déjà en 1985 a été développé le vaccin de la méningite B (5), unique dans le monde, et plus

tard d’autres, comme celles qui combattent l’hépatite B ou la dengue (6). En outre, il fait des recherches

depuis des années pour développer un vaccin contre le VIH-SIDA (7). Un autre centre étatique cubain,

les laboratoires LABIOFAM, développe des médicaments homéopathiques aussi contre le cancer :

c’est le cas du VIDATOX, élaboré à partir du venin du scorpion bleu (8).

Cuba exporte ces produits pharmaceutiques dans 26 pays, et participe dans des sociétés mixtes en Chine,

au Canada et l’Espagne (9). Tout ceci casse complètement un stéréotype très étendu, renforcé par le silence

médiatique sur les avances du Cuba et d’autres pays du Sud : selon lequel la recherche

médico-pharmaceutique d’avant-garde se produit seulement dans les pays appelés « développés ».

[Lire la suite sur Le Grand Soir]

Vidéo1

Vidéo2

Publié dans Cuba, SANTE | Pas de Commentaire »

123456...18
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy