Élections en Bolivie : La démocratie triomphe

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 décembre 2009

Élections en Bolivie : Evo Morales plébiscité par le peuple

Evo Morales aurait obtenu plus de 60 % des voix et le Mouvement pour le socialisme (MAS) recueillerait la majorité absolue des deux tiers au Sénat.

« Cette majorité de plus des deux tiers des députés et sénateurs nous fait obligation,

me fait obligation, d’accélérer le processus de changement »

Evo Morales

 

L’Humanité – 5 décembre – Bernard Duraud

Evo Morales met sur le métier la refondation de la Bolivie

Les élections générales ont lieu demain. Evo Morales, favori, brigue un deuxième mandat présidentiel et entend 
poursuivre son projet de réformes politiques, économiques et sociales en direction des plus pauvres.

Evo Morales se présente demain devant les urnes, pour la reconduction de son mandat présidentiel. Lors de ces élections générales, le premier président indien (Aymara) du pays est donné largement favori, tandis que le parti dont il est le fondateur, le MAS (Movimiento al socialismo), tentera de maintenir sa majorité à la Chambre des députés et de conquérir le Sénat, actuellement aux mains de l’opposition. Les derniers sondages parus cette semaine attribuent à Morales entre 52 et 55 % des votes et une avance d’environ 30 points sur son principal rival de droite. Cette opposition n’a pas su faire émerger de candidat sérieux hors de ses bastions. L’ex-gouverneur de Cochabamba, Manfred Reyes Villa (destitué en août 2008, il s’était illustré dans la répression des mouvements sociaux), n’a pas rassemblé au-delà d’un noyau dur d’oligarques (21 %). Samuel Doria Medina, un entrepreneur et ex-ministre de l’Unité nationale (centre droit), recueillerait seulement 9,4 % des voix.

[Lire la suite]

 

A lire également :

ÉLECTION EN BOLIVIE: UNE GRANDE VICTOIRE POUR LA DÉMOCRATIE

Publié sur : http://humanisme.blogspot.com/6 décembre 2009 – Oscar Fortin

 

Publié dans Amerique latine, Monde, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Voyage au coeur d’une »Amérique latine à la reconquête d’elle-même »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 décembre 2009

A voir absolument sur : Primitivi

Arte : l’Amérique Latine à la reconquête d’elle-même

Un documentaire en deux parties, visible en ligne.

Un documentaire en deux parties réalisé par Gonzalo Arijon sur les mouvements de reconquête au sein de l’Amérique Latine et diffusé sur Arte le 03/12/2009.
Au moment où ici on privatise à tout va c’est à voir absolument.

[Lire l’article] (Ne pas cliquer sur les liens « sur le site d’Arte« , les vidéos n’y sont plus disponibles)

 

+ d’infos sur Eduardo Galeano sur :

http://www.unesco.org/courier/2001_01/fr/dires.htm

http://www.legrandsoir.info/_GALEANO-Eduardo_.html

Publié dans Amerique latine, POLITIQUE, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Honduras : Le Front national de résistance appelle au boycott de la « farce » électorale

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 novembre 2009

Cathy Ceïbe

Mascarade électorale au Honduras

 

Cinq mois après le coup d’état qui a renversé le président Zelaya les putschistes organisent des élections générales pour légitimer leur maintien au pouvoir. Boycott du Front national de résistance

Difficile de trouver un tel précédent. Ce dimanche 29 novembre, 4,5 millions de Honduriens sont appelés aux urnes. Les élections générales (présidentielle, législatives, municipales) étaient certes prévues de longue date, mais elles se déroulent dans un contexte totalement inédit, après le coup d’État du 28 juin qui a renversé le président, Manuel Zelaya. Le putsch a été quasi unanimement condamné par les gouvernements et les organismes politiques et financiers internationaux Nations unies (ONU), Organisation des États américains (OEA), Commission européenne, Fonds monétaire international. Le putsch s’est durablement installé, grâce aux secteurs réactionnaires et oligarques. Á commencer par ceux du Parti libéral dont sont issus Manuel Zelaya et le président usurpateur, Roberto Micheletti. Les assassinats, menaces de mort, arrestations, censures sont quotidiens. Et pourtant les Honduriens sont priés d’aller voter, en dépit de tout cadre légal et sans que les accords de sortie de crise dits de « San José-Tegucigalpa », qui prévoient, entre autres, la restitution du pouvoir à Manuel Zelaya, ne soient appliqués.

[Lire la suite]

 

 

Primitivi.org/ – 26 novembre 2009

AFFICHES CONTRE LA GRANDE FRAUDE ÉLECTORALE? NE VOTEZ PAS !

  11236_104085952941002_100000187921601_119692_6142274_n-98936 dans Monde

27 affiches appelant à l’abstention pour les élections de novembre. Élections qui en toute logique légitimeront le putsch puisque les candidats aux présidentielles sont des soutiens du coup d’état et qu’une grande part de l’oligarchie hondurienne est elle-même putschiste. – -Lire l’article-

 

Honduras : interview de Manuel Zelaya

 

Enfermé dans l’ambassade du Brésil depuis septembre Zelaya a donné, mercredi, une interview à l’Agence Pulsar et à Democracy Now, TeleSur a également recueilli ses propos. Le président destitué accuse les État-Unis de promouvoir le modèle dictatorial qui sévit dans (…) -Lire l’article-

 

  Où est mon vote ??

Voir également l’article de Serge Charbonneau (Québec) sur :

http://www.legrandsoir.info/Aimeriez-vous-recevoir-une-langue-La-farce-electorale-du-Honduras.html

Extrait :

[Serge Charbonneau s'adresse aux médias canadiens ; le silence de la plupart des médias français n'est-il pas aussi coupable ?]

« Nos médias qui sont à l’affut de la moindre contestation en Iran, ferment les yeux sur les assassinats commis au Honduras.

C’est une honte.

Le cirque médiatique de normalisation de la dictature de droite au Honduras est honteux.

On va nous parler de cette élection du 29 novembre comme d’un événement « démocratique » alors que près de deux cents candidats se sont retirés de l’élection.

Alors que le Président constitutionnel est gardé prisonnier dans son propre pays à l’ambassade du Brésil.

Alors que des milliers de citoyens sont terrorisés et confinés à leur demeure.

Alors que l’ONU n’enverra pas d’observateurs pour l’élection.

Alors que la grande majorité de la communauté internationale dénonce cette mascarade.

Nos médias vont nous présenter comme un résultat « de facto » à normaliser les conséquences de cette farce grotesque.

Comment comprendre cette attitude renversante de nos médias qui se gargarisent quotidiennement de démocratie et de droits humains pour justifier ou pour dénigrer à qui mieux mieux ?

Cette complicité médiatique qui supporte cette dictature est à la limite criminelle.

L’Histoire nous a clairement enseigné les rouages de ces atrocités, il est criminel de ne pas dénoncer ces affronts faits au grand jour contre la démocratie et les droits humains. »

 

Publié dans Amerique latine, Monde | Pas de Commentaire »

Paraguay : Utilisation de pesticides contre une communauté indigène

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 novembre 2009

Source : Amnesty International

 

Une communauté indigène du Paraguay est menacée d’expulsion forcée

et attaquée aux pesticides

10 novembre 2009

Amnesty International condamne l’utilisation de pesticides vraisemblablement toxiques dans le but d’intimider une communauté indigène qui a résisté à l’expulsion forcée de ses terres ancestrales.

L’organisation a exhorté les autorités du Paraguay à intensifier leurs actions afin d’assurer la protection des membres de cette communauté, de leur prodiguer des soins et d’enquêter sur ces récents événements.

Vendredi 6 novembre 2009, plus de 50 hommes, qui représenteraient les producteurs de soja brésiliens revendiquant la propriété de ces terres, sont arrivés dans le district d’Itakyry, dans l’est du Paraguay, afin d’expulser les indigènes par la force. Ils ont riposté à l’aide d’arcs et de flèches.

Ce même jour, un avion a survolé leurs habitations et aurait déversé des pesticides utilisés habituellement pour la culture du soja. Plus de 200 personnes ont été touchées, souffrant notamment de vomissements et d’évanouissements. Au moins sept d’entre elles ont été conduites à l’hôpital. 

[Article complet sur amnesty.org/]

Publié dans Amerique latine, Peuples indigenes | Pas de Commentaire »

Honduras : Soutenu par les USA, Micheletti restera au pouvoir

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 novembre 2009

Publié sur :

primitivi.org/

Honduras : Les États-Unis se dédient de leur parole, Micheletti restera à la tête de l’État

Une dictature entérinée pour des questions de promotions au sein de l’administration US.

La présidence d’Obama déçoit chaque jour un peu plus. Dans le cas du Honduras les USA ferment les espoirs de démocratie et consacrent un dictateur, ce dernier est soutenu par une frange républicaine qui a su bloquer les promotions prévus par Obama dans son administration. Micheletti restera donc au pouvoir et la guerre civile reprend de plus belle dans le petit pays d’Amérique Centrale. Décidément les États-Unis, quelle que soit leur couleur politique, sont la plaie de l’Amérique Latine.

-Lire l’article-

Pour voir les vidéos du site, cliquer ICI

 

PCF.fr/

Le PCF condamne les manoeuvres contre le retour de la démocratie au Honduras

Honduras : Soutenu par les USA, Micheletti restera au pouvoir dans Amerique latine arton4084-db026

 

En s’opposant à la restitution dans ses fonctions du président élu du Honduras, le régime de facto issu du coup d’État du 28 juin dernier a fait échouer le retour de la démocratie. C’est une décision lourde de conséquences pour le peuple de ce pays.

Le Parti communiste français condamne cette violation des engagements pris après des négociations longues et difficiles.

 

En s’opposant à la restitution dans ses fonctions du président élu du Honduras, le régime de facto issu du coup d’État du 28 juin dernier a fait échouer le retour de la démocratie. C’est une décision lourde de conséquences pour le peuple de ce pays.

Le Parti communiste français condamne cette violation des engagements pris après des négociations longues et difficiles.

Il s’agît, de toute évidence, d’une manœuvre de plus visant à mettre le peuple hondurien et la communauté internationale devant le fait accompli. C’est aussi une tentative d’imposer la tenue des élections, prévues pour le 29 novembre prochain, sous le contrôle d’un régime illégitime et autoritaire qui ne cherche qu’à pérenniser les privilèges d’une classe dominante en refusant des réformes pour plus de justice sociale et de démocratie.

Les objectifs sont clairs : écarter à tout prix la possibilité d’un gouvernement progressiste au Honduras et arrêter les avancées des forces progressistes en Amérique centrale.

[Lire la suite]

Publié dans Amerique latine, ETATS-UNIS, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Dernière étape d’un génocide du XXIe siècle

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 octobre 2009

 
Publié sur : survivalfrance.org

Une tribu amazonienne réduite à cinq individus

Dernière étape d'un génocide du XXIe siècle dans Amerique latine DSC_0187_thumb‘Dernière étape d’un génocide annoncé’

Les Indiens akuntsu d’Amazonie brésilienne viennent de perdre leur doyenne, Ururú. La tribu ne compte désormais plus que cinq membres dont le plus âgé, son frère Konibú, est dans un état critique.

Altair Algayer, chef de l‘équipe de la FUNAI (le département des affaires indigènes du gouvernement brésilien) chargée de la protection du territoire akuntsu, a fait valoir que ‘Ururú était une battante, une femme très forte qui a résisté jusqu’au dernier moment’.

Ururú a été témoin du génocide de son peuple et de la destruction de sa forêt après l’installation d’éleveurs de bétail et de leurs hommes de main sur son territoire dans l’Etat de Rondônia. Dans les années 1960 et 1970, le gouvernement avait ouvert cet Etat à la colonisation, notamment avec la construction scandaleuse de la route BR 364.

[Lire la suite]

Publié dans Amerique latine, Monde | Pas de Commentaire »

Teotihuacan : Cité des Dieux

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 octobre 2009

Pour la première fois en Europe, le musée du Quai Branly présente jusqu’au 24 janvier la mythique civilisation de Teotihuacan à travers une exposition exceptionnelle qui rassemble plus de 450 pièces.

Teotihuacan est situé non loin de Mexico. C’est le site archéologique d’une ville monumentale construite longtemps avant l’empire aztèque par les anciens occupants de la région. On pense que la cité florissait entre le premier siècle et le 7ème siècle de notre ère. A son apogée, elle comptait sans doute plus de 150 000 habitants.

Selon la légende rapportée par les Aztèques, après quatre tentatives infructueuses pour donner naissance au cosmos, les dieux se réunirent à Teotihuacan pour créer le cinquième soleil. Deux d’entre eux furent choisis pour être sacrifiés afin que, par leur mort, ils pussent animer le monde. Au moment de se jeter dans le brasier, ils hésitèrent, mais s’exécutèrent. Cependant, l’un d’eux, secouru par l’aigle, se transforma en soleil, tandis que l’autre, grâce au jaguar, put renaître de ses cendres et devint lune. Cela ne suffit pas, car les astres demeuraient immobiles, et les dieux durent consentir à offrir leur sang en échange de la vie cosmique.

visuel de l'affiche Teotihuacan

AccueilLes dieux aztèques renaissent au musée du Quai Branly

 

Les Aztèques l’ont nommée Teotihuacan, « le lieu où naissent les dieux ». Cette cité du Mexique précolombien, devenue célèbre pour ses imposantes pyramides érigées à la seule force humaine, fait l’objet d’une grande exposition que le musée du Quai Branly vient d’inaugurer. Une occasion de découvrir la conception de l’univers et les symboles d’une civilisation mythique.

[Article complet sur Rue89.com/]

Pour voir le zoomorama suivez ce lien

D’autres photos sur lemonde.fr/

Cité préhispanique de Teotihuacán

Patrimoine mondial de l’UNESCO

Vue sur la Chaussée des Morts depuis la Pyramide de la LunePour en savoir plus sur Teotihuacan visiter :

http://www.vivamexico.info/Index1/Teotihuacan.html#

http://www.clio.fr/bibliotheque/Teotihuacan_une_architecture_cosmique.asp

 

Vue sur la Chaussée des Morts

depuis la Pyramide de la Lune

Source : wikipedia.org/

Publié dans Amerique latine, Culture, HISTOIRE | Pas de Commentaire »

Le FBI rassure les habitants de « Simi Valley »…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 octobre 2009

Le FBI rassure les habitants de

Lu sur : politis.fr/

« Hooooonnnnn-Haaaaa-Tuuuuu-Haaaaa-Tiooooonz-Hooooo-Haaaaan-Hooooo-Hiiiiin »

par Sébastien Fontenelle

1. Un glaçant phénomène réveille toutes les nuits, ces temps-ci, des habitant(e)s de Simi Valley (USA) : selon plusieurs centaines de témoins terrifiés, « vers deux heures du matin, une voix d’outre-tombe » psalmodie, obsessivement, « quelque chose comme « hooooonnnnn-haaaaa-tuuuuu-haaaaa-tiooooonz-hooooo-haaaaan-hooooo-hiiiiin », et ça fout salement les jetons, croyez-moi ».

Rejetant (« catégoriquement ») l’idée (affolante) qu’une (hideuse) entité lovecraftienne ait pu se réveiller pile sous la Californie (« merde alors, déjà que ces pauvres gens doivent se fader Schwartzenegger, faut pas non plus exagérer »), les (plus fins) limiers du FBI ont finalement résolu l’énigme…

[Article complet : Politis.fr/]

 

Publié dans Amerique latine, Humour, POLITIQUE, Presse - Medias | Pas de Commentaire »

Amérique latine : « Au Hondiras, il ya une bombe à retardement mise en marche »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 octobre 2009

Extrait d’un article publié sur : primitivi.org/

Le destin de l’Amérique Latine se joue maintenant au Honduras

par Bruno Lima Rocha

Dans les lignes suivantes je pointe quelques réflexions commencées à la chaleur des heures qui suivent le retour de Zelaya sur le sol hondurien. J’ai continué d’observer et de prendre des notes les jours suivants, quand l’ambassade du Brésil s’est fait l’épicentre du tremblement de terre politique de l’Amérique Centrale. J’aborde le sujet à partir d’un angle différent de celui de la vision majoritaire. Je cherche, à travers le président renversé, de trouver les protagonistes organisés dans les organismes de base et dans le Front National de Résistance.

Trois coups en sept ans : l’Empire en a perdu deux et il court le risque

d’en perdre un de plus

Dans les sept dernières années, trois tentatives de coup d’état ont été pratiquées par une oligarchie latino-américaine coordonnée, avec une participation active, de manière officielle ou non, des États-Unis à travers le Département d’État, le Commandement Sud et les agences comme la CIA et la DEA.

[...]

Au Honduras, il y a une bombe à retardement mise en marche

Il y a des moments dans la trajectoire d’un pays pour lequel la prise de décision est fondamentale. Dans le cas du Honduras, suivant toute considération et en plus de toutes les alliances et manoeuvres diplomatiques réalisées par le président déposé José Manuel Zelaya Rosales, il y a un facteur stratégique. Ce facteur a un nom et s’appelle courir les risques. Si le leadership du président constitutionnel voulait se maintenir légitime, le latifundiste en leader populaire aurait à lutter, à se mettre sur une droite ligne et à risquer sa vie. Le pays a souffert d’un putsch à travers une armée fidèle et loyale à l’École des Amériques qui l’a entraîné, et subordonné aux pleins pouvoirs institués sous le contrôle de l’oligarchie locale. C’est le type de troupe qui ne joue pas et qui ne se repent pas. Tout coup d’État est synonyme d’une violence et d’un danger. Pour récupérer les parties de ce pouvoir, il fallait jouer avec toutes les possibilités, incluant également celle de la vie. Et, Zelaya, quand il a traversé la frontière et qu’il s’est réfugié dans l’ambassade brésilienne dans Tegucigalpa, a pris sur lui cette charge.

[Lire l’article complet sur primitivi.org/

Publié dans Amerique latine | Pas de Commentaire »

Honduras : La solidarité est une urgence

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 octobre 2009

Publié sur : bellaciao.org/fr/

Honduras : La solidarité est une urgence dans Amerique latine honduras_terror-d9f7f
La nuit, la terreur règne au Honduras

jeudi 1er octobre 2009 (15h21)
rien dans INFOS

de Angel Palacios

La dictature a fait du Honduras une immense prison où les nuits sont mises à profit par des meutes de policiers et de militaires qui perquisitionnent, torturent et pillent. La nuit, au Honduras, seule la terreur circule dans les rues : bottes, casques et uniformes. La nuit, des véhicules de militaires et de policiers encagoulés patrouillent les rues et tirent sur les maisons. Ils sortent à grande vitesse des commissariats pour revenir peu après avec leurs camionnettes pleines de citoyens frappés, humiliés, en sang…

La nuit est le théâtre préféré des limiers. Le couvre-feu, sans garanties constitutionnelles, sans caméras de télévision, ni foule dans les rues, est le moment dont profitent les chiens de la dictature pour semer la terreur. La nuit dernière, nous avons pu parcourir plusieurs quartiers, et voici ce que nous avons vu :

On nous prévient qu’un commando de policiers est arrivé sans prévenir à l’un des escaliers du quartier et qu’il va perquisitionner un logement. Il s’agit de la maison d’une peintre très connue du voisinage. Au détour d’un escalier, 8 policiers, comme des chats dans l’obscurité encerclent la maison. La façade porte un graffiti contre le coup d’Etat. Les policiers cognent sur la porte avec des bâtons, cassent les vitres des fenêtres.

L’un d’eux, bombe lacrymogène en main, calcule l’angle nécessaire à l’atterrissage à l’intérieur de la maison. Le véhicule de la Police Nationale les attend au bas des escaliers. Le policier qui conduit les avertit qu’un groupe de journalistes enregistre. Le chef de l’opération (le sous-commissaire García) bouche l’objectif d’une de nos caméras. D’autres camouflent le nom qu’ils portent cousu sur leur veste. Quelques voisins, mis en confiance par la présence de la presse internationale, ouvrent leurs portes et leurs fenêtres pour crier et dénoncer les auteurs de ces actes. Les policiers essaient de se replier. Le policier García se justifie en disant qu’il vit dans ce quartier et qu’il ne supportait pas que sa voisine ait peint sur la façade : « PUTSCHISTES : LE MONDE VOUS CONDAMNE, VIVE MEL ». Tel fut l’argument du fonctionnaire pour déclencher la terreur contre une humble femme.

[Lire la suite]

bellaciao.org/fr/ 30 septembre

JPEG - 106.8 ko

Malgré la répression fasciste, Radio Globo continue à émettre par internet depuis un appartement clandestin à Tegucigalpa. Vous pouvez l’écouter sur

http://radiotrinchera.org/

En trois mois de putsch, le gouvernement nord-américain et LES GOUVERNEMENTS des pays d’EUROPE ne dénoncent pas la violation des droits de l’homme.

Alors qu’en Espagne, à l’appel de l’organisation syndicale Commissions Ouvrières et du Parti Communiste et autres partis et organisations de gauche on manifeste devant l’ambassade du Honduras à Madrid, délégation diplomate anti-putschiste, en France RIEN !!!

Publié dans Amerique latine, INFOS, POLITIQUE, Solidarite | Pas de Commentaire »

1...1415161718
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy