Tombouctou aux mains des rebelles touaregs

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 avril 2012

 

Mali : Tombouctou est tombée aux mains des rebelles touaregs 

 

Tombouctou aux mains des rebelles touaregs dans AFRIQUE mali125-300x200 Les rebelles touareg sont entrés ce dimanche dans Tombouctou

dont la chute annoncée consacre leur main mise sur la quasi-

totalité du nord-est du Mali, tandis qu’à Bamako la junte militaire

en déroute promettait son retrait et un gouvernement de transition

sans toutefois fixer de calendrier.

Selon des sources concordantes, les rebelles ont négocié leur entrée.

Des contacts ont été pris avec une milice arabe loyaliste

qui avait pris position après la défection de la plupart des soldats maliens.

Après s’être emparés dans la nuit de Gao, capitale régionale du Nord Mali, les rebelles ont avancé dimanche sur Tombouctou

où des tirs d’armes lourdes avaient visé dans la matinée le camp militaire. Celui-ci avait été déserté par les soldats,

dont beaucoup ont abandonné leurs uniformes et quitté leurs positions sur les points stratégiques. 

Le MLNA dément la présence de combattants d’AQMI

 

1113-MaliTouaregue Tombouctou dans Mali

Selon les miliciens loyalistes, plusieurs groupes

rebelles participent à l’encerclement de Tombouctou,

le Mouvement national pour la libération

de l’Azawad (MNLA) – principale composante de la

rébellion – et des islamistes.

Plusieurs groupes armés prennent part à l’offensive

en cours à côté du Mouvement national pour la libération

de l’Azawad (MNLA), principale composante de la rébellion.

En particulier le groupe islamiste Ansar Dine du chef touareg

Iyad Ag Ghaly, principal artisan de la prise de Kidal.

Selon certaines sources, des éléments d’Al-Qaïda au Maghreb

islamique (Aqmi) sont présents, ce que le MNLA, d’obédience laïque,

dément régulièrement.

Le « Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest » (Mujao), une dissidence d’Aqmi dirigée par des Maliens

et des Mauritaniens, a également revendiqué sa participation à l’attaque de Gao.

[Lire la suite]

humanitefr Touareg le 1er Avril 2012

Carte vue sur : http://filsduvent.kazeo.com/

Note : * Azawad signifie “territoire de la transhumance”. Cette zone correspond au Nord-Mali (voir carte).

 

Pour + d’infos, lire également :

Extrait :

toureg-3-74ba9-300x202

 » Je suis né berger nomade, de parents touaregs, dans le nord

du Mali entre Tombouctou et Gao, le sable dans les yeux

en regardant les étoiles « , écrit-il dans son blog.

L’homme qui s’exprime ainsi s’appelle Moussa AG Assarid.

Il est poète, écrivain, aujourd’hui révolutionnaire par la force

des choses. « 

[...]

 » Je ne peux pas assister passif à la destruction de mon peuple au prétexte que je suis un pacifiste. « 

 

 

 

Qui sont les Touaregs ?

caravane – aquarelle   A. Tambo

65168359_p-300x222

Ceux sont des populations berbères nomades musulmanes. Bergers,

ils vivent essentiellement au Niger, au Mali, en Algérie et en Libye.

Les Touaregs sont organisés en tribus. Les hommes portent un voile

indigo (tagelmust), d’où leur surnom d’“hommes bleus”.

Ce sont des musulmans sunnites et ils parlent une langue berbère :

le tamacheq.

Nomades dans l’âme, les Touaregs se nomment eux-mêmes Imajeren

(hommes libres). Ce peuple compte de 1 à 3 millions d’individus, d’après l’Unesco ;

85 % d’entre eux vivent au Mali, où ils représentent 10 % de la population. Dans la société touareg, les femmes bénéficient

d’un statut inégalé : détentrices des savoirs et des richesses, elles sont les gardiennes des traditions.

 » Pour le nomade, la pensée n’existe qu’en marchant ou en chantant ; et tout ce qui est nomade doit être soit chanté,

soit marché pour être vraiment tel.  »

Hawad, poète

 

Publié dans AFRIQUE, Mali | 1 Commentaire »

12
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy