• Accueil
  • > CGT
  • > « Isolé, l’exécutif perd ses nerfs et cogne à tout-va contre les grévistes »

« Isolé, l’exécutif perd ses nerfs et cogne à tout-va contre les grévistes »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 mai 2016

humanite.fr – 25 mai 2016

Isolé, le pouvoir se déchaîne contre les syndicalistes

Sébastien Crépel, Gérald Rossi, Aurélien Soucheyre et Lionel Venturini

*

Capture.PNGHuma2505

 

  Gouvernement et patronat s’agitent

  pour décrédibiliser les salariés grévistes.

  Leur cible :

  la CGT, pour diviser les syndicats entre

  eux et fédérer les Français contre

  le mouvement social. Quitte à inverser

  les responsabilités dans la situation

  créée par le passage en force de la loi

  El Khomri. Décryptage.

  L’exécutif perd ses nerfs et cogne à tout-va

  contre les grévistes, au point d’en oublier

  ses responsabilités dans le conflit en cours

  et sa propre situation de faiblesse devant

  l’opinion et le Parlement.

  « Dérive », « impasse », « chantage »,

  « preneurs d’otages », « blocage d’une minorité »…

*

En s’exprimant lundi et mardi, Manuel Valls et François Hollande ont montré une fébrilité qui contredit leur assurance

répétée sur tous les tons d’aller « jusqu’au bout » sur la loi travail. Comme dans toute opération de division, il faut

une tête de Turc : c’est donc la CGT sur laquelle se concentrent les tirs, pour tenter de l’isoler dans l’intersyndicale.

La panique est au pouvoir : et si le mouvement dans les raffineries entraînait d’autres secteurs professionnels ?

Une peur non dénuée de fondement, en fait, puisque de nouveaux mouvements se dessinent un peu partout.

Alors que six raffineries sur les huit que compte le pays étaient toujours à l’arrêt ou tournaient au ralenti hier,

et que les dépôts de carburant du Nord étaient bloqués, les personnels des terminaux pétroliers des ports du Havre,

de Fos-sur-Mer et de Lavera, qui acheminent le carburant d’importation, étaient aussi en grève.

D’autres entreprises s’apprêtent à les imiter : à la SNCF aujourd’hui et demain à l’appel de la CGT et de Solidaires ;

à la RATP où une « grève illimitée » débutera le 2 juin ; grève enfin dans l’aviation civile, sur des revendications

propres à ce secteur, à l’appel de tous les syndicats représentatifs, les 3, 4 et 5 juin…

Le spectre d’une France paralysée hante les cauchemars du gouvernement et du patronat.

Alors, on s’agite en haut lieu pour décrédibiliser très vite ceux qui s’y impliquent, et tenter

de fédérer les Français contre eux.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy