• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 13 janvier 2016

Communiqué de presse commun CGT, FNIC CGT, UD 80, UL AMIENS Z.I., SYNDICAT CGT Goodyear

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 janvier 2016

CGT

Prison ferme contre 8 syndicalistes

Le gouvernement devra rendre compte !

 

CapturesoutienexGoodyear1

 

  Les 7 longues années de lutte des salariés de Goodyear,

  face à la multinationale, ont été marquées de conflits

  durs et âpres avec un patronat violent ayant recours

  à des vigiles, des hommes de main omniprésents

  dans les ateliers, l’entreprise, pour faire peur, faire

  taire les salariés et leur faire accepter la fermeture

  de leur usine.

  Toutes les plaintes des militants CGT Goodyear

  pour que le droit du travail, la santé des salariés soient

  respectés, ont été déposées au commissariat,

transmises au Procureur de la République ; mais mises au panier et classées sans suite.

Après 7 années de combat, un accord est signé entre la direction et la CGT, avec des dimensions sociales

et l’abandon de toutes les procédures judiciaires à l’encontre des militants CGT.

Le Procureur de la République, sans doute soutenu par sa hiérarchie, voire le 1er Ministre, décide

seul de poursuivre l’action devant les tribunaux contre 8 militants CGT.

Il demande au juge de condamner ces 8 militants à 24 mois de prison dont la moitié ferme. Le juge vient

de prendre la décision de suivre le procureur en condamnant 8 représentants des salariés de Goodyear

à 24 mois de prison dont 9 mois fermes avec 5 années de mise à l’épreuve.

Défendre les intérêts des salariés devient ainsi un délit aux yeux de ce pouvoir qui prétend rendre justice

dans le pays ! Justice à soi-même, puisqu’il n’y a plus aucune plainte de la société Goodyear, ni de quelconque !

POURQUOI TANT DE HARGNE CONTRE LA CGT ?

C’est la première fois dans l’histoire de la République que, sous un gouvernement dit « de gauche »,

de telles peines sont infligées à des syndicalistes. Le gouvernement devra rendre des comptes aux salariés,

à la population, aux électeurs le moment venu.

Le gouvernement est responsable de la justice de son pays ! Une justice qui place le militant syndical

au rang de délinquant est une justice de classe.

Le contexte actuel qu’utilise le gouvernement de « l’état d’urgence » ne justifie pas la mise en cause

de l’activité et de l’action syndicales. Cette décision est un choix politique répressif contre les droits

et libertés des citoyens à se défendre dans leur travail avec les syndicats, ce que dénonce la CGT

depuis l’instauration de « l’état d’urgence ».

LA CGT, TOUTE LA CGT, NE LAISSERA PAS EMPRISONNER SES MILITANTS !

Si le gouvernement veut déclarer la guerre au syndicalisme CGT, il devra en assumer les conséquences.

Toute la CGT, tous ses militants avec les salariés et tous ceux, pour qui la justice n’est pas un instrument

politicien, sont appelés à organiser la riposte.

L’APPEL CONTRE CETTE DÉCISION EST ENGAGÉ ET DÈS MAINTENANT,

PARTOUT, DES COMITÉS DE DÉFENSE POUR LES DROITS ET LIBERTÉS

DOIVENT ORGANISER, RASSEMBLER, MOBILISER L’ENSEMBLE DES SALARIÉS,

DE LA POPULATION CIVILE POUR LE RESPECT DES DROITS ET LIBERTÉS

INDIVIDUELLES ET COLLECTIVES.

Montreuil, le 12 janvier 2016

Publié dans CGT, France, Luttes, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

L’appel des Goodyear : signez la pétition !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 janvier 2016

 

Pétition adressée à François Hollande par la CGT Goodyear d’Amiens-Nord.

 

CapturesoutienexGoodyear

Pour la première fois depuis un demi siècle un gouvernement

a demandé que soit requis des peines de prison ferme

contre des syndicalistes pour avoir participer avec les salariés

à des actions en vue d’empêcher la fermeture de leur usine.

En même temps qu’ils préparent la suppression dans quelques

mois de plus 1000 articles du Code du travail, Hollande, Valls

et Macron ont décidé de déclencher une répression

sans précédent des syndicalistes qui luttent dans les entreprises.

Avec les 8 condamnés de GOODYEAR l’exécutif veut faire un exemple.

Le gouvernement affiche sa volonté de mettre les Procureurs

et les forces de polices aux services des grands groupes

pour briser toute résistance à la destruction des emplois

et de l’industrie.

 

Évidemment les militants de terrain en général et ceux de la CGT en particulier sont les plus touchés.

C’est pourquoi nous en appelons à l’ensemble des salariés, aux militants, aux syndicats d’entreprises,

unions locales, départementales, régionales, fédérations ou simples salariés solidaires, pour qu’ensemble

nous fassions la démonstration de notre force.

Nous pouvons être des millions à faire reculer Hollande, Valls et Macron en commençant par leur imposer

l’arrêt des poursuites contre les 8 de GOODYEAR et en organisant le plus grand rassemblement solidaire

en prévision de l’appel.

Je signe l’appel Nous Sommes Tous Des Goodyear

Publié dans ECONOMIE, France, Luttes, PETITION, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Condamnation des 8 syndicalistes de Goodyear : réaction de Fabien Roussel

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 janvier 2016

PCF Nord

               Prison ferme pour des ex Goodyear

 

CaptureMJCGoodyear

  Deux poids, deux mesures !

  Inacceptable !

 

  Huit anciens salariés de Goodyear Amiens

  jugés pour avoir séquestré deux cadres

  de l’entreprise en 2014 viennent d’être

  condamnés à deux ans de prison,

  dont neuf mois fermes, par le tribunal

  correctionnel d’Amiens.

 

 

Je suis totalement indigné d’apprendre que la « justice » vient de condamner huit ex-salariés de l’usine Goodyear

d’Amiens en lutte pour sauvegarder leur entreprise, leur outil de travail et leur emploi, à 9 mois de prison ferme

(et 15 mois avec sursis).

C’est une décision inique qui montre une nouvelle fois que s’applique en France une justice de classe

selon que l’on est ouvrier ou dirigeant, citoyen ou ministre, justiciable ou évadé fiscal. Ex-ministres,

grands patrons et autres fraudeurs à grande échelle, eux, s’en sortent toujours à bon compte.

Deux poids, deux mesures !

Les salariés de Goodyear se sont battus pour vivre dignement et empêcher l’usine de mettre la clé sous la porte.

L’histoire récente a pourtant donné raison à leur combat alors que le pays connaît un certain regain de l’industrie

automobile, particulièrement dans la région Nord Pas de Calais Picardie où les carnets de commande reprennent

de la vigueur et qu’il y aura besoin ici de ces ouvriers qualifiés dans leur domaine.

Ce jugement vise purement et simplement à servir d’exemple pour étouffer dans l’œuf toute tentative

de relever la tête contre les décisions les plus inacceptables.

Nous refusons cette justice à deux vitesses et sommes solidaires des salariés condamnés injustement.

Fabien Roussel

Publié dans France, Justice, PCF Nord, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

9 mois de prison ferme pour 8 syndicalistes de Goodyear : une décision ignoble

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 janvier 2016

 

8 syndicalistes de Goodyear condamnés comme des criminels

 

Olivier Morin – l’Humanité – 12 janvier 2016

Capturehuma21838

 

Les ex-salariés de l’usine d’Amiens-Nord

ont écopé de 9 mois de prison ferme.

Une première, alors que les cadres « séquestrés »

et l’entreprise avaient retiré leur plainte.

Le prétexte de la séquestration cache mal

une volonté de criminaliser l’action syndicale.

L’infamie. Hier, traduits devant le parquet,

ce sont des travailleurs que la justice a décidé

d’enfermer en prison.

Les huit ex-salariés de l’usine Goodyear d’Amiens-Nord

(Somme) ont été condamnés à neuf mois de prison

ferme pour la « séquestration », durant 30 heures,

en 2014, de deux cadres dirigeants de cette usine

qui a fermé en 2014.

 

Les militants accusent le coup d’une décision qui en dit long sur l’état du rapport de forces dans le pays.

Les patrons de l’usine de production de pneus agricoles Goodyear d’Amiens-Nord, promise à la fermeture

en janvier 2013, allaient laisser 1 173 travailleurs sur le carreau. Durant six années, les projets de restructuration

et le manque d’investissement dans l’outil de production avaient été combattus et dénoncés par la CGT.

À la fin de 2013, les salariés ont décidé de bloquer les stocks de l’usine, ne laissant ni rentrer ni sortir aucun pneu

du dépôt, afin de mettre une pression supplémentaire sur la direction pour qu’elle rejoigne la table des négociations.

En janvier 2014, la direction du site d’Amiens-Nord consent à rencontrer les salariés et leur organisation syndicale,

« mais nos questions sont restées une nouvelle fois sans réponse », racontait alors Franck Jurek, élu CGT

et secrétaire adjoint du comité d’entreprise. Si bien que, le 6 janvier, à 10 h 30, « les 200  salariés de l’équipe

de nuit présents sur le site n’ont laissé repartir ni le directeur de la production, Michel Dheilly, ni le directeur

des ressources humaines, Bernard Glesser », rapportait alors l’Humanité. Une décision sans préméditation…

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans ECONOMIE, France, SOCIAL | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy