• Accueil
  • > France
  • > L’éditorial de Patrick Le Hyaric : La République comme arme commune

L’éditorial de Patrick Le Hyaric : La République comme arme commune

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 novembre 2015

 

La République comme arme commune

 

attentats_repuPhoto : Denis Allard/Réa

 

  Le terrorisme sera d’autant plus efficacement

  combattu que nous resterons une société ouverte,

  tolérante, qui refuse la stigmatisation,

  de confondre nos concitoyens de confession

  musulmane avec l’étendard de la mort djihadiste,

  qui combat le racisme sous toutes ses formes.

 

La République comme arme commune et la solidarité comme bannière pourront renverser

les montagnes de haine et de division que cherchent à ériger la barbarie fondamentaliste

et ses exécutants.

Depuis des mois, les alertes de nombreux spécialistes et de nos institutions n’ont pourtant pas manqué. On avait

peine à l’imaginer. Et pourtant ! Vendredi soir, des loups sont une nouvelle fois entrés dans Paris et Saint-Denis,

provoquant un horrible carnage et irriguant les rues d’un sang innocent. L’effroi, l’émotion et le chagrin continuent

d’envahir la France et, au-delà, le monde entier. Chacun reste abasourdi par ce drame innommable.

Jamais depuis la Libération, notre pays n’avait eu à faire face à un tel déchaînement de violence,

à des attaques-suicides menées simultanément en différents endroits de la région capitale.

Jamais la France n’avait pleuré autant de victimes d’actes terroristes. Ces criminels ne font aucune distinction

d’origine ou de religion. Ils frappent l’humanité.

Moins d’un an après les crimes barbares contre Charlie Hebdo et à l’Hyper Cacher de Vincennes, nous voici

à nouveau pris dans le redoutable tourbillon de la terreur fanatique. Cette fois, aucun symbole politique ou religieux

sous le feu des assassins, mais une foule heureuse, vivante, jeune et festive, qui contraste tant avec le visage

hideux du fondamentalisme. Un palier supplémentaire vient d’être franchi dans la barbarie qui frappe indistinctement

au cœur des lieux où s’ébat la vie : au bar, au restaurant, au concert ou au stade. Il s’agit bien d’un acte de guerre,

au cœur de notre société, d’une insondable cruauté.

La solidarité qui s’est levée le soir même, des hôpitaux débordés par l’afflux de donneurs de sang à l’expression

intense de liens solidaires sur les réseaux sociaux, en passant par les portes ouvertes de centaines de foyers,

incarne cette résistance morale qui réchauffe autant nos cœurs qu’elle donne confiance en l’avenir. L’efficacité

des services publics de sécurité, de santé, de protection civile, des fonctionnaires territoriaux fut exemplaire.

Ils étaient ce soir-là l’expression d’une nation solidaire et fraternelle.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy