• Accueil
  • > F-Haine
  • > Le FN, avec Air France, a montré sa convergence avec le patronat (décryptage)

Le FN, avec Air France, a montré sa convergence avec le patronat (décryptage)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 octobre 2015

 

   Pourquoi le Front national est-il l’ennemi du monde du travail ?

 

demasquons-le-front-national

  Le FN, avec Air France, a montré sa convergence

  avec le patronat.

  Décryptage par Alain Hayot, délégué national

  à la culture du PCF, Valérie Igounet, historienne,

  spécialiste du négationnisme et Mourad Lafitte,

  réalisateur.

 

Marine, Marion, Jean-Marie, ou l’ordre inégalitaire établi    

par  Alain Hayot Délégué national à la culture du PCF

Le poids du lepénisme pèse lourdement sur l’air du temps. Il éclaire la vraie nature du parti du clan Le Pen,

plus uni que ne le laisse voir la tragi-comédie qu’il nous sert. Le FN donne le la au débat politique.

On le mesure entre autres aux ignobles propos de Nadine Morano ou au fait que Sarkozy prétend combattre

le FN tout en calquant sa vision sociétale sur celle des lepénistes.

[…]

Ainsi du monde du travail où la situation à Air France a montré la convergence du FN avec le patronat,

le gouvernement, les forces politiques et les médias qui s’en sont pris avec une violence inouïe aux salariés.

Là encore, les Le Pen, Philippot ou Collard ont étalé leur haine de classe. Contrairement au discours social

qu’ils tiennent, ils n’ont pas eu un mot de solidarité avec les salariés, encore moins d’attention à leur détresse

face aux licenciements. Philippot en a même rajouté en menant une charge contre les syndicats,

accusés de politiser les enjeux. Comme si l’économie et l’emploi ne dépendaient pas de choix politiques.

Ainsi des élus régionaux FN qui ont systématiquement voté contre toutes les délibérations qui allaient

dans un sens social et culturel au service des populations et des territoires et dont toutes les interventions

transpiraient la haine et le racisme.

Il est désormais clair, pour ceux qui en doutaient encore, que la dédiabolisation ne consiste pas

à changer la nature du FN. En s’adaptant aux enjeux contemporains, il s’agit une réponse d’extrême

droite, nationaliste et populiste, xénophobe et autoritaire aux peurs engendrées par la crise

capitaliste et sur laquelle la famille Le Pen est sur la même longueur d’onde.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy