• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 21 octobre 2015

Quel dialogue ?, l’éditorial de Maurice Ulrich

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 octobre 2015

Captureairfrance

 

 

  La réalité, c’est que le progrès social

  est toujours quoi qu’on en dise un enjeu

  de ce qui s’appelle la lutte des classes,

  du conflit toujours plus vif dans ses formes

  actuelles entre le capital et le travail.

 

 

 

 

 

CaptureFaujoursocial


  « non et non, le bien des entreprises

  et des actionnaires comme les volontés

  du Medef ne se confondent pas

  avec le bien de la nation et avec le progrès

  social. »

  Parlons-en du dialogue ! Car de quel dialogue

  social parle-t-on ces jours-ci ?

 

 

On retiendra comme un symptôme du grave déficit démocratique qui travaille en profondeur la France

d’aujourd’hui ce qu’il faut bien appeler une véritable duplicité du pouvoir.

Le président réunissait lundi ceux que l’on appelle les « partenaires sociaux » pour leur tenir les beaux discours

du rassemblement, de l’apaisement, des défis de l’avenir et donc du nécessaire dialogue social. Mais, dans le même

temps, le gouvernement s’attache par exemple à déconstruire pièce par pièce l’institution prudhommale

avec un projet de décret multipliant les obstacles à l’accession des plus démunis et des plus fragiles à la justice.

Cela en plus de la volonté réitérée par Emmanuel Macron de plafonner les indemnités dues aux salariés en cas

de licenciement abusif. Cela semble du petit, du mesquin, du tripatouillage, mais c’est en réalité une pièce parmi

d’autres de ce qui se met progressivement en place et dont l’objectif est de subordonner l’ensemble de la vie

publique aux logiques des entreprises et du profit. Cela au prix d’un brouillage du langage aussi ambitieux

qu’un brouillage des ondes. Oui, il faut des entreprises qui assument une responsabilité sociale

et environnementale mais non et non, le bien des entreprises et des actionnaires comme les volontés

du Medef ne se confondent pas avec le bien de la nation et avec le progrès social. C’est bien en ce sens

que la conférence sociale de lundi apparaît pour ce qu’elle est, un travestissement.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans France, l'Humanité, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Appel de Calais

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 octobre 2015

 

Au gouvernement français : APPEL DE CALAIS

CaptureAppeldeCalais

 

Signez la pétition sur change.org

Publié dans PETITION, Sans Papiers - Immigration | Pas de Commentaire »

Élection régionale : Fabien Roussel, tête de liste PCF-Front de Gauche, sera à Maubeuge mardi 27 octobre

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 octobre 2015

 

FabienRoussel

 

 

 

  Notre région a besoin d’un grand élan populaire

  pour développer l’emploi, le logement, la santé,

  les conditions de vie des jeunes…

  autant de domaines vitaux dans lesquels la région

  a des compétences importantes permettant

  de combattre l’austérité.

  Réunion publique à la Maison Folie à 18 h

 


Publié dans Elections regionales, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

A La Courneuve : « De toute façon, on ne croit plus aux promesses, alors, le président peut toujours venir… »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 octobre 2015

 

François Hollande n’a pas tout vu à La Courneuve

Capturelacourneuve2

Des dizaines de syndicalistes ont été encerclés par les forces de l’ordre plus de deux heures durant

à La Courneuve, au pied des tours de la Cité des 4000. Parmi eux, des retraités, des salariés du public

et du privé, des syndicalistes d’Air France, qui souhaitaient croiser le chemin de François Hollande,

en visite mardi 20 octobre 2015 dans la ville.

 

Image de prévisualisation YouTube

Journal l’Humanité - sur youtube

Reportage de Laurence Mauriaucourt

À La Courneuve, les promesses de Hollande ne font plus illusion

Extrait

Capturelacourneuve  Dans une adresse à François Hollande, distribuée

  aux habitants, les communistes de la Courneuve

  expliquent :

  « Nous voulions vivre mieux : la loi Macron ­banalise

  le travail du dimanche et de nuit, avec le risque

  d’une remise en cause 
des bonifications en termes

  de salaire pour celles et ceux qui y sont contraints.

  Nous voulons en finir avec le chômage :

  ici, il n’a cessé d’augmenter pour compter 20 %

  de la population. »

Sur la place du Centre commercial de la Tour, le maire communiste Gilles Poux ­explique : « Je suis présent,

je respecte le protocole républicain, mais sans la moindre illusion ni le moindre soutien. Certes, cette Agence

de développement économique va mobiliser des fonds en faveur de la très petite entreprise et de l’emploi,

mais c’est à la marge, loin des difficultés que rencontrent les populations au jour le jour, poursuit le maire.

Car, dans le même temps, l’immense majorité de la jeunesse reste au ban de la société, de l’emploi…

Franchement, les banlieues méritent autre chose. » Alors que les dotations d’État à la ville seront amputées

de 4 millions d’euros en 2016, « forcément, cela se traduira par moins de marchés passés avec les entreprises,

ce qui les contraindra à engager de nouvelles réductions d’emploi », déplore l’élu.

Un peu plus loin, assis sur un banc, trois « habitants de ces 4 000 où l’on vit comme l’on peut », se confient :

« De toute façon, on ne croit plus aux promesses, alors, le président peut toujours venir… »

[Article complet sur humanite.fr]

 

Publié dans France, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Le FN, avec Air France, a montré sa convergence avec le patronat (décryptage)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 octobre 2015

 

   Pourquoi le Front national est-il l’ennemi du monde du travail ?

 

demasquons-le-front-national

  Le FN, avec Air France, a montré sa convergence

  avec le patronat.

  Décryptage par Alain Hayot, délégué national

  à la culture du PCF, Valérie Igounet, historienne,

  spécialiste du négationnisme et Mourad Lafitte,

  réalisateur.

 

Marine, Marion, Jean-Marie, ou l’ordre inégalitaire établi    

par  Alain Hayot Délégué national à la culture du PCF

Le poids du lepénisme pèse lourdement sur l’air du temps. Il éclaire la vraie nature du parti du clan Le Pen,

plus uni que ne le laisse voir la tragi-comédie qu’il nous sert. Le FN donne le la au débat politique.

On le mesure entre autres aux ignobles propos de Nadine Morano ou au fait que Sarkozy prétend combattre

le FN tout en calquant sa vision sociétale sur celle des lepénistes.

[…]

Ainsi du monde du travail où la situation à Air France a montré la convergence du FN avec le patronat,

le gouvernement, les forces politiques et les médias qui s’en sont pris avec une violence inouïe aux salariés.

Là encore, les Le Pen, Philippot ou Collard ont étalé leur haine de classe. Contrairement au discours social

qu’ils tiennent, ils n’ont pas eu un mot de solidarité avec les salariés, encore moins d’attention à leur détresse

face aux licenciements. Philippot en a même rajouté en menant une charge contre les syndicats,

accusés de politiser les enjeux. Comme si l’économie et l’emploi ne dépendaient pas de choix politiques.

Ainsi des élus régionaux FN qui ont systématiquement voté contre toutes les délibérations qui allaient

dans un sens social et culturel au service des populations et des territoires et dont toutes les interventions

transpiraient la haine et le racisme.

Il est désormais clair, pour ceux qui en doutaient encore, que la dédiabolisation ne consiste pas

à changer la nature du FN. En s’adaptant aux enjeux contemporains, il s’agit une réponse d’extrême

droite, nationaliste et populiste, xénophobe et autoritaire aux peurs engendrées par la crise

capitaliste et sur laquelle la famille Le Pen est sur la même longueur d’onde.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans F-Haine, France, IDEES - DEBATS - PHILO, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy