• Accueil
  • > Austerite
  • > Et maintenant, la retraite à 63 ans ! Au minimum. Et avec des pensions revues à la baisse !

Et maintenant, la retraite à 63 ans ! Au minimum. Et avec des pensions revues à la baisse !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 octobre 2015

 

     Retraites : un recul social imposé sous haute pression

 

retraitesgattaz

 

 

  Après des mois de forcing du Medef,

  et avec le concours du gouvernement,

  les négociations sur l’Arrco et l’Agirc 
se soldent

  par un accord austère allongeant d’un an

  la durée de cotisation, sous peine d’une décote

  dissuasive.

 

 

Et maintenant, la retraite à 63 ans ! Au minimum. Et avec des pensions revues à la baisse.

Dans la série des reculs enregistrés en matière de droit à retraite depuis une vingtaine d’années,

l’« accord de principe » trouvé vendredi entre les organisations patronales et trois syndicats (CFDT, CFTC, CGC)

sur les régimes complémentaires Arrco et Agirc est à marquer d’une pierre noire.

Après le recul de l’âge légal de départ à 62 ans imposé par la droite en 2010, et l’allongement de la durée

de cotisation obligatoire à 43 ans dans le régime de base par Hollande en 2014, c’est une nouvelle vague

de mesures austères qui menace le monde du travail. Vendredi soir, la satisfaction était franche du côté

patronal, mais aussi chez Manuel Valls qui, selon plusieurs témoignages, n’a pas hésité à exercer des pressions

sur des négociateurs syndicaux pour les amener à passer outre leurs réticences et à « s’engager ».

Le chef de file de la délégation du Medef, Claude Tendil, jubilait, parlant d’« un accord historique » (une ultime

séance de discussion pour finaliser le projet est prévue le 3 novembre).

À peine moins enthousiaste, le patron de la CFDT, Laurent Berger, évoquait « un accord équilibré »,

des « mesures justes ». Tandis que Philippe Pihet, de FO, prononçait un « avis défavorable », dénonçant

des efforts déséquilibrés, Éric Aubin, pour la CGT, regrettait « un jour très triste pour les retraités actuels

et futurs ». Qu’on en juge.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy