• Accueil
  • > France
  • > L’éditorial de Patrick Le Hyaric, directeur de l’Humanité.

L’éditorial de Patrick Le Hyaric, directeur de l’Humanité.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 octobre 2015

 

Turbulences aériennes !

 

CaptureHD482

 

 

  « Dialogue social », encore une expression qui ne dit rien

  des réalités d’aujourd’hui. Comment en effet oser baptiser

  « dialogue » une convocation d’instances représentatives

  pour toujours demander aux organisations syndicales

  d’accepter ce que l’employeur a déjà décidé et annoncé

  par voie de presse plusieurs jours avant ?

  À Air France, il s’agit d’un nouveau plan de suppression

  de 3 000 postes après un précédent de 5 000 et avant

  un nouveau, encore caché, d’encore 3 000.

 

 

 

Où est le social là-dedans ? C’est de l’antisocial à l’état pur ! Que ces procédures soient désormais

baptisées de ce drôle de nom de « plan de sauvegarde de l’emploi » n’y change rien. Défense de rire !

Les penseurs du capitalisme sauvage twistent les mots pour cacher la profondeur des maux qu’ils sèment

dans les familles. Jamais la violence physique n’a fait avancer la cause ouvrière. À Air France, elle va encore

la desservir. Le complexe médiaticopolitique s’en donne à cœur joie. Les donneurs de leçons qui n’ont pas

à souffrir des fins de mois difficiles sont de sortie. Le chef de la droite, toujours aussi modéré dans ses propos,

n’hésite pas à parler de « chienlit », quand le chef d’un gouvernement qui se prétend de gauche appelle

à de lourdes sanctions contre des travailleurs syndiqués, baptisés « voyous ». En conséquence de quoi,

la police est dépêchée au petit matin à leur domicile pour les arrêter comme de dangereux criminels

devant leur famille, leurs enfants effarés, pour les placer en garde à vue. Inadmissible et révoltant !

Rien que cela !

Au fait, quel qualificatif doit-on employer pour celles et ceux qui sont jetés comme des éponges

dans la nuit d’errance de 6 à 8 millions de chômeurs ? Là est la véritable violence ! Là est l’insupportable !

Cet opprobre, lancé devant les caméras contre quelques salariés qui n’en peuvent plus, sert à bien empêcher

et à camoufler le débat de fond qui devrait s’instaurer sur le devenir de l’un de nos fleurons nationaux.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy