Le travail des enfants (photos, dossier)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 août 2015

 

25 vieux clichés saisissants du travail des enfants vu par Lewis Hine

 

hine_lewis_paris_gamin-web

 

 

  Lewis Hine est sans doute le photographe américain

  le plus important de l’âge industriel.

  Pionnier dans la photographie « sociale » ses clichés

  des ouvriers sur l’Empire State Building ont notamment

  fait le tour du monde.

  Mais Lewis Hine est aussi réputé pour avoir donné

  un visage à ces milliers d’enfants qui travaillaient

  dès le plus jeune âge avant l’abolition.

 

Lire la suite et voir les photos sur mrmondialisation.org

 

 

 

 

Ces clichés n’ont rien de vieux pour certains endroits du monde. Le travail des enfants est toujours d’actualité

pour des millions d’entre-eux.

 

8€/mois pour du t-shirt. Il photographie le travail des enfants…

 

artlimited_img66426-e1418629125134-920x593

 

 

  On estime que 168 millions d’enfants travaillent

  actuellement dans le monde (source).

  Même si c’est moitié moins qu’en 2000, c’est encore

  beaucoup trop. Certains d’entre eux réalisent

  des travaux particulièrement dangereux

  sans la moindre protection légale.

 

 

Un photographe du Bangladesh va se pencher sur cette réalité qui frappe son pays.

« Pour abolir le travail des enfants, vous devez le rendre visible. », c’est l’adage de GMB Akash, un photographe

bangladais concerné par les injustices subies par les enfants de son pays.

Abolir ne suffit pourtant pas toujours. Au Bangladesh, le travail des enfants est interdit depuis 1992.

Mais sur le terrain, la réalité est tout autre. Akash va voir lors d’un reportage un enfant de 12 ans se faire battre

car il était trop lent à la confection d’un t-shirt…

[Lire la suite et voir les clichés sur mrmondialisation.org]

 

 

Publié dans Pauvrete, Photographie | Pas de Commentaire »

Crise du porc à Plérin : Quand une coopérative décide de ne plus rémunérer les paysans !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 août 2015

Confédération paysanne

 

Crise du porc à Plérin :

Quand une coopérative décide de ne plus rémunérer les paysans !

 

Porc

13.08.2015

  Alors que le coût de production du porc

  se rapproche d’1,6 €, que le prix payé

  au producteur s’est stabilisé autour de 1,40 €

  (après une chute de 25% au cours du premier

  trimestre), une coopérative et un opérateur

  privé annoncent qu’ils cessent d’acheter

 

à un prix qu’ils considèrent comme trop élevé comparé à ceux pratiqués par nos voisins européens.

Cette entente entre deux opérateurs n’a qu’un seul objectif : faire baisser des prix. On se demande

dans ces conditions quelle est leur vision de l’avenir de la filière, quel message ils envoient aux paysans

et quelles perspectives ils leur donnent ?

Le marché au cadran est un outil maintenant dépassé pour confronter l’offre et la demande : c’est un marché

qui a pour effet de rapprocher les cours intérieurs des cours mondiaux. Par ailleurs, la Confédération paysanne

combat l’idée trop souvent répandue que l’avenir est aux grands élevages : leur coût de production n’est pas

plus bas. La recherche de la compétitivité par la taille est un leurre, c’est une autre politique qu’il faut mettre

en place. Enfin, cette crise n’est pas que française : même avec un coût de revient inférieur de quelques centimes,

les éleveurs allemands, espagnols ou danois souffrent et sont lourdement endettés.

La Confédération paysanne demande qu’un travail structurant soit organisé pour la filière porc autour de

cinq axes majeurs :

  • travailler à une méthode de fixation des prix permettant une couverture des coûts de production ;
  • réorienter les productions au plus près de la consommation,
  • mettre en place une stratégie de développement de la qualité des viandes ;
  • mettre en place une stratégie de substitution aux importations (1,59 milliards d’€ de viande de porc

importée en France)

  • et enfin, mettre en place des mesures de prévention des crises qui permettent un ajustement de l’offre

à la demande.

A court terme, les pouvoir publics n’ont d’autre choix que d’ouvrir l’intervention publique de manière à encadrer

une production européenne qui a très fortement augmenté ces derniers mois.

————————————————————————————————————————————————————————————————-

Photo : https://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Sus_scrofa_domesticus?uselang=fr#/media/File:Iowa_Pig_%287341687640%29.jpg

Publié dans Agriculture, EUROPE, France | Pas de Commentaire »

Crise porcine : pour des conférences sur le prix regroupant producteurs, transformateurs et distributeurs (PCF)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 août 2015

 

Crise porcine :

pour des conférences sur le prix regroupant producteurs,

transformateurs et distributeurs

(PCF)

 

crise_porcine

 

  Devant la crise porcine auquel est confronté l’élevage

  porcin des mesures politiques fortes sont nécessaires.

  Concentration de la production, démantèlement des outils

  de marché communautaire, travailleurs déplacés, dumping

  social et environnemental, tous les ingrédients

  du capitalisme sont réunis.

 

 

Si aujourd’hui la grande distribution s’achète une bonne conscience en pratiquant les prix d’accord indiqués,

ses pratiques et ses marges exigent un encadrement comme propose le Parti Communiste Français.

Pour affronter la rémunération du travail paysan en posant fermement la répartition de la richesse au sein des filières,

entre producteurs, transformateurs et distributeurs les prix agricoles doivent faire l’objet de négociations, pluralistes

à travers des conférences sur le prix, comme l’on proposé les parlementaires communistes. Faute de police des prix,

la puissance publique laisse les producteurs subir des prix d’achat inférieur au coût de production. A la concurrence

exacerbée entre groupe agroalimentaire doit prévaloir la coopération agricole.

La France doit faire entendre au niveau européen, l’exigence de mécanismes de régulation des marchés agricoles,

d’instauration de prix indicatif rémunérateur, de relocalisation des activités agricoles en lieu et place du dogme

de la compétitivité dévastatrice pour les hommes et les territoires.

A travers la satisfaction des besoins humains, il est urgent de refonder la Politique Agricole au service de l’intérêt

général.

Publié dans Agriculture, France, Liberalisme, PCF | Pas de Commentaire »

ISF : Patrick Apel-Muller invité de l’Humeur du jour sur Europe 1.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 août 2015

ISF :

Les 3290 plus grosses fortunes françaises ont bénéficié  en 2014, grâce au plafonnement de l’ISF,

d’une ristourne moyenne de 264674 euros par foyer.

 

ISF : la chronique de Patrick Apel-Muller sur Europe 1

 

CaptureApelMuller

  Cliquer sur l’image pour voir la vidéo.

 

  Patrick Apel-Muller, directeur de la rédaction

  de l’Humanité, était l’invité ce jeudi matin

  de l’Humeur du jour sur Europe 1.

  Il revient sur le plafonnement de l’ISF,

  qui permet aux riches gagner toujours plus,

  en prenant l’exemple de Bernard Arnault.

 

Les riches, toujours plus riches, payent de moins en moins d’impôt

Publié dans France, Politique fiscale | Pas de Commentaire »

Rien ne décolle. Rien, sauf… l’accumulation des fortunes

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 août 2015

humanite.fr

 

Prime de rentrée pour les riches

 

par Paule Masson – l’Humanité – 11 août 2015

CaptureMulliez

 

  « Rien ne décolle. Rien, sauf… l’accumulation

  des fortunes. Car si le marché du travail est atone,

  celui des actions, lui, est très florissant. Conjugué

  avec l’inflation continue des prix de l’immobilier,

  il réserve aux ménages dotés d’un gros patrimoine

  une belle prime de rentrée. »

  250 000 euros par emploi créé. Fichtre ! Ce chiffre,

  lâché hier sur France Inter par la députée socialiste

  Karine Berger, dit tout du fabuleux cadeau offert

  au patronat.

 

 

Il représente le ratio entre les 25 milliards d’euros d’exonération de cotisations sociales déjà accordées

par le gouvernement aux entreprises dans le cadre du pacte de responsabilité, et le nombre dérisoire d’emplois

annoncés par les branches professionnelles : 100 000 – contre 1 million promis par le Medef. Quand on sait

que le salaire moyen en France est à peine au-dessus de 2 000 euros net, soit 25 000 euros annuels, avouons

que la hotte est richement garnie.

La plupart des entreprises empochent le pactole sans relancer l’investissement, sans créer d’activité,

ni d’emploi. Les chiffres en berne de la croissance appuient à leur façon l’ampleur de l’arnaque. Rien ne décolle.

Rien, sauf… l’accumulation des fortunes. Car si le marché du travail est atone, celui des actions, lui, est très

florissant. Conjugué avec l’inflation continue des prix de l’immobilier, il réserve aux ménages dotés d’un gros

patrimoine une belle prime de rentrée.

La récolte de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) s’annonce exceptionnelle. Les riches de 2014,

plus riches qu’en 2013, pourraient se réjouir de leur contribution à l’effort national. Ce serait oublier la ristourne

que leur accorde le plafonnement de l’ISF à 75 % des revenus en vigueur depuis 2012. L’effet boomerang se met

en marche, au point que les abattements dépassent cette année le montant des chèques du bouclier fiscal

de Sarkozy. Le manque à gagner pour l’État s’élèverait, selon le journal les Échos qui révèle l’affaire,

à 926 millions d’euros. 90 % de cette somme concerne les ménages déclarant un patrimoine supérieur

à 10 millions d’euros, soit les plus grandes fortunes. À l’heure où les avis d’imposition arrivent dans les foyers,

voilà qui vient ternir le « geste fiscal » de François Hollande accordé aux ménages les plus modestes.

Publié dans France, POLITIQUE, Politique fiscale | Pas de Commentaire »

Mon indignation par Jacques Tardi

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 août 2015

humanite.fr

 

Jacques Tardi Mon indignation

 

CaptureTardi

  Polémique

 

  Jacques Tardi – l’Humanité – 11 août 2015

 

 

 

tardi-dessin

 

  C’est mon indignation totale qui a motivé

  ce dessin.

  Un an après les massacres à Gaza, il faudrait

  que l’on fasse la fête sur les berges de la Seine.

  C’est de la provocation. C’est presque une insulte.

  C’est complètement obscène et irresponsable

  de la part de la Mairie de Paris.

  Il y a eu plus de 2 000 morts, et on fait comme si

  de rien n’était,

comme si on voulait effacer les crimes de guerre.

Cette commémoration festive des tueries est monstrueuse. On parle de culture, mais ce qu’il y a de culturel

à Paris Plages, c’est surtout des recettes de cuisine et des raquettes… Tel-Aviv, ville de la tolérance ? Oui,

au sens où elle tolère bien l’apartheid et l’occupation de la Palestine, même si je sais qu’il y a des Israéliens

contre la colonisation.

Quant au procès en antisémitisme, ça ne marche plus : on a le droit de s’exprimer sur la politique d’un état

qui viole chaque jour le droit international. Ces accusations m’indiffèrent. Ce n’est pas le sujet.

 

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Manifestation à Tel Aviv contre le racisme et l’homophobie

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 août 2015

vu sur  Solidarité ouvrière

 

Manifestation à Tel Aviv contre le racisme et l’homophobie

 

Publié le 12/08/2015

maniftelaviv

  A la fin de Shabbat le samedi 8 août, des centaines

  de personnes ont à nouveau manifesté dans les rues

  principales de Tel Aviv contre le racisme et l’homophobie,

  suite aux meurtres d’Ali Saad Daobasa, un bébé

  palestinien de 18 mois, et de son père dans un incendie

  criminel raciste en Cisjordanie,

  et de Shira, une adolescente de 16 ans, tuée

  par un fanatique religieux lors de la Gaypride de Jérusalem.

 

Les manifestants ont clairement accusé l’extrême-droite mais aussi le gouvernement et le premier ministre

pour leurs responsabilités dans ces deux crimes.

«Quiconque incite à la haine entre nous – contre des communautés entières -, nous discrimine et nous définit

comme ‘obscène’ ou comme ‘ennemi’ fait couler notre sang. Quiconque fait cela ne peut fuir ses responsabilité

quand un couteau est brandi ou qu’un incendie est allumé » ont déclaré les manifestants.

[Lire la suite sur communismeouvrier.wordpress.com]

 

Publié dans Israel, Monde | Pas de Commentaire »

Déclaration commune Ensemble ! Paris, EELV Paris, PCF Paris, PG Paris : Paris, plage de paix

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 août 2015

 

Capturenontelavivsurseine

  Un an après les bombardements de Gaza et dans un contexte

  marqué par les crimes d’extrémistes israéliens en Cisjordanie,

  l’opération « Tel Aviv sur Seine », organisée jeudi 13 août

  par la mairie de Paris sonne comme une provocation.

  Contrairement à Mme Hidalgo, nous pensons qu’une telle opération

  de communication contribue inévitablement à banaliser

  et à normaliser la politique gouvernementale israélienne.

 

Tel Aviv est en effet une ville singulière en Israël : c’est le centre diplomatique, en l’absence de capitale reconnue,

d’un État poursuivant, sous la direction d’un gouvernement d’extrême droite, une politique de colonisation

et de répression du peuple palestinien, en opposition à toutes les résolutions de l’ONU.

Sur les plages de Tel Aviv, le bruit de la fête ne peut étouffer celui des avions de chasses qui partent bombarder

Gaza. On ne peut célébrer la dolce vitae de Tel Aviv, ses DJ et ses plages comme si la guerre n’était à 50 km de là !

Alors même que l’eau est un sujet d’affrontements entre Israéliens et Palestiniens et que les Palestiniens ont

un accès très limité à la mer, cette manifestation ne peut être celle qui engage les Parisiennes et les Parisiens

dans le camp des colons.

[Lire la suite sur paris.pcf.fr]

 

Publié dans France, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Peter Mertens : Treize thèses sur le Diktat de Bruxelles, la Grèce et l’avenir de l’Europe

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 août 2015

 

Treize thèses sur le Diktat de Bruxelles, la Grèce et l’avenir de l’Europe

 

CapturePeterMertens

 

 

  Deux semaines après le Diktat de Bruxelles,

  il est temps de faire un bilan provisoire.

  C’est ce que fait Peter Mertens dans un article

  paru sur le site dewereldmorgen.be

  qu’on peut lire comme une mise à jour

  du chapitre « Grèce » de son livre

  « Comment osent-ils ? ».

 

 

Peter Mertens résume la situation en treize thèses, avec une critique sévère de la prise de pouvoir

allemande sur la zone euro, préparée depuis 2011. Mais il termine sur une note optimiste :

« L’expérience grecque a fait réfléchir des millions d’Européens, et ça, c’est une chose positive. »

 

1. Le Diktat de Bruxelles va revenir comme un boomerang sur la zone euro

 

Le Diktat de Bruxelles du 12 juillet, par lequel le gouvernement grec a été crucifié après 17 heures de négociations,

n’a rien résolu. À part le social-démocrate Jeroen Dijsselbloem, ministre des Finances des Pays-Bas,

et le séparatiste repenti, Johan Van Overtveldt (N-VA), ministre des Finances de Belgique, personne en Europe

n’en doute.

« L’euro ne s’est jamais porté aussi bien1 », a déclaré Jeroen Dijsselbloem le 14 juillet à la chaîne d’information

néerlandaise NOS. Dijsselbloem est président de l’Eurogroupe, les ministres des Finances de la zone euro.

Sa déclaration est surréaliste, mais une telle vanité peut se payer cher, même pour des sociaux-démocrates

néerlandais. Tôt ou tard, le Diktat de Bruxelles reviendra comme un boomerang frapper au visage de ceux qui l’ont

conçu. Le Diktat ne résout rien aux inégalités structurelles inscrites dans la zone euro depuis le début. Il ne résout

rien à l’insupportable crise de la dette qui en découle ici. Il ne résout rien aux déséquilibres structurels en Europe

et aux hémorragies internes dont souffre le continent. Et enfin, la situation sans issue de la Grèce n’est en rien

améliorée. Le Diktat de Bruxelles n’est qu’une couverture posée sur un feu de forêt. Tôt ou tard, la couverture

aussi prendra feu.

[Lire la suite sur ptb.be]

 

Publié dans EUROPE, Grece, IDEES - DEBATS - PHILO, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Europe : Mea Culpa (Jean Ortiz)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 août 2015

Chroniques Latines

Europe : Mea Culpa

 

Par Jean Ortiz – 7 août 2015

CaptureEurope3

  « L’UE est devenue, selon Maastricht et consorts,

  une machine de guerre contre précisément

  l’indépendance et la souveraineté des pays et des hommes. »

  Longtemps j’ai cru que pour changer les choses il vaut mieux être

  dedans que dehors, ne pas laisser la chaise vide…

  Longtemps j’ai cru que l’on pourrait peut être un jour changer

  de l’intérieur cette Europe du pognon, cette création à mes yeux

  artificielle, qui entend mettre au pas pour l’éternité et sous la botte

  allemande et de la finance, les peuples, sommés de comprendre

  que hors du néolibéralisme : point de salut. Et qu’ils se le mettent

bien dans la tête : il n’y a pas d’alternative ! Soumission et  résignation. Et  qu’ils passent sous les fourches

caudines « d’experts », de « technocrates » non élus, de traités et pactes liberticides, sinon toute tête dissidente,

comme celle de Tsipras, sera tranchée et brandie comme un trophée, écrit Ignacio Ramonet dans le « Diplo »

édition espagnole. Avertissement à tous ceux qui voudraient un changement : la BCE, le FMI, l’UE, l’OMC …

remplacent désormais les « marines », les « G’Is », l’armée allemande.

L’occupation de la Grèce par la chancelière allemande (cela fait froid dans le dos), par le FMI, l’UE et la BCE,

le traumatisme ressenti par tous les militants de gauche, m’ont interpellé(comme l’on dit). La défaite ô combien

douloureuse, l’humiliation publique, le quasi lynchage d’un dirigeant porté par son peuple, la violence, la brutalité

de la fondée de pouvoir des banques et des « trusts » allemands, m’ont beaucoup secoué.

Dans cette Europe allemande et de la BCE, nous nous trouvons pieds et poings liés, la démocratie n’y est

qu’un alibi, une feuille de vigne et les droits des peuples : du vent.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Grece, IDEES - DEBATS - PHILO, Liberalisme | Pas de Commentaire »

1234
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy