• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 8 juillet 2015

Les conditions de travail dans le monde (rapport de la Confédération Syndicale Internationale)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 juillet 2015

 

     Où fait-il bon travailler dans le monde ? (Ou pas…)

 

Sonia Jelaiel – humanite.fr – 6 juillet 2015

 

Capturecarteconditionstravail

Carte des conditions de travail.

Source CSI.

 

Au vu des nombreux bouleversements

géopolitiques survenant au niveau

international, cette carte des conditions

de travail est en constante évolution,

avec ses améliorations et ses états

d’alarme, dressant la réalité d’un monde

du travail à enjeux complexes.

 

 

 

Dans son rapport annuel, la Confédération Syndicale Internationale a pointé du doigt

les plus mauvais élèves en matière de droit du travail.

Comme chaque année, la première organisation internationale syndicale fondée en 2006, a publié un rapport

dressant la liste des pays où il fait bon travailler, mais aussi les pires pays du monde pour les salariés.

 

Les pires régions du monde

 

CapturepiresrégionsCapturenotesrespectconditionstravail

 

Alors que les pays européens sont de loin les meilleurs dans le monde à garantir les droits du travail,

l’Europe est également la région qui en a connu la plus frappante détérioration cette année. 

La note moyenne a augmenté de 1,84 à 2,32, reflétant une nette érosion des lois et des institutions

garantissant le droit du travail et la démocratie. Les droits des travailleurs continuent d’être l’objet

d’attaques sous le couvert de mesures d’austérité dans les pays tels que la Grèce et le Portugal. 

Dans le même temps, de nombreux gouvernements ont de plus en plus pris pour cible des travailleurs à l’aide

de sanctions pénales et de mises en détention pour s’être opposés à leurs politiques par des grèves

et des protestations, notamment en Espagne et en Russie.

 

Les 10 pays où il ne fait pas bon travailler

 

Capture10pays

 

 

 

 

  La CSI tire dans son rapport la sonnette

  d’alarme pour dix pays ne respectant pas

  les conditions de travail requises

  pour le respect et le bien être des salariés.

  Ces irrégularités engendrent d’inévitables

  inégalités entre pays, alors que 1,2 milliard

  de personnes vivent dans une extrême pauvreté.

 

 

 

  [Article complet sur humanite.fr]

 

 

Publié dans Monde, SOCIETE, Syndicats | Pas de Commentaire »

André Chassaigne : « Le courage et la dignité du peuple grec face au chantage et à l’injustice est un message de résistance et d’espoir pour toute l’Europe. »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 juillet 2015

 

Débat sur la Grèce à l’Assemblée nationale.

Intervention d’André Chassaigne – mercredi 8 juillet 2015.

 

Grèce.

Captureandréchassaigne

 

  André Chassaigne :

 

  « Le courage et la dignité du peuple grec

  face au chantage et à l’injustice

  est un message de résistance et d’espoir

  pour toute l’Europe. »

 

 

 

Monsieur le Président,

Monsieur le Ministre,

Chers collègues,

 

Nous vivons un moment historique : la politique et la démocratie sont de retour en Europe !

Le courage et la dignité du peuple grec face au chantage et à l’injustice est un message de résistance et d’espoir pour toute l’Europe.

Les Grecs ont dit « Non » aux diktats de la Troïka, « Non » à l’Europe de l’austérité aveugle, générale et absolue, « Non » à l’Europe des financiers, principaux responsables de la crise qui frappe l’Europe des peuples.

La Grèce a dit « Non » aux humiliations. Elle a refusé de courber l’échine et relevé la tête.

Le peuple grec a signifié, en notre nom, qu’il est insupportable de voir M. Juncker, organisateur de la fraude et l’évasion fiscales lorsqu’il était premier ministre au Luxembourg, jouer les pères-la-vertu. 

Qu’il est insupportable de voir M. Draghi et la BCE se montrer inflexibles, alors même que l’actuel président de la BCE était responsable de Goldman Sachs en 2006 et a contribué à falsifier les comptes de l’État grec pour favoriser son entrée dans l’euro. 

Qu’il est encore plus insupportable de voir Mme Lagarde aussi intransigeante pour 1,6 milliard d’euros dus au FMI, alors qu’elle était si conciliante avec Bernard Tapie quand elle était ministre de M. Sarkozy.

Le dogmatisme n’est pas du côté de Tsipras, comme certains voudraient le faire croire. Il est de celui d’une Troïka autiste qui impose un cadre austéritaire et rigoriste, sans possibilité de négociation

A l’inverse, le gouvernement grec ne cesse de chercher la voie du dialogue et du compromis. 

Alexis Tspiras n’est ni radical, ni irresponsable.

Il n’est pas pour le statu quo. 

Son programme prévoit des réformes fiscales et économiques d’importance.

Il propose des mesures fortes de lutte contre la corruption et la fraude fiscale.

Il entend faire tomber les cartels et rétablir la justice sociale, dans un pays où 10% de la population détient 56% de la richesse nationale.

Il ne demande pas l’effacement de la dette, mais son rééchelonnement.

Il ne parle pas de quitter la zone euro, mais souhaite clairement continuer à négocier avec les créanciers de la Grèce.

Son sens des responsabilités et son volontarisme se heurtent aux ultimatums successifs de l’Eurogroupe et à une intolérable opération de diabolisation. Notre ministre de l’économie en a fourni une illustration en comparant Syriza au Front national. Quel manque de culture historique et politique ! 

Le référendum de dimanche dernier a révélé la vraie nature de la crise européenne. Elle n’est pas économique et financière. Elle est idéologique et politique.

Ce que craignent les dirigeants européens, c’est une contagion politique du référendum de dimanche, qui verrait les peuples reprendre le pouvoir pour mettre fin aux politiques d’austérité. Le processus est pourtant enclenché. Après la Grèce, le mouvement Podemos, en Espagne, prend le relais et montre la voie en remportant des victoires significatives à Madrid et Barcelone.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

 

Publié dans André Chassaigne, Assemblee nationale, EUROPE, France, Grece, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Appel de parlementaires français « pour le maintien de la Grèce dans la zone Euro et la restructuration de sa dette »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 juillet 2015

 

« Pour le maintien de la Grèce dans la zone Euro

et la restructuration de sa dette »

 

Appel de parlementaires français

Extrait

CaptureAssembléenationale

  Alors que des réunions cruciales se tiennent à Bruxelles,

  nous, représentant-e-s du peuple français,  appelons

  donc dès aujourd’hui le Gouvernement  à user de tout

  son poids pour faire entendre la voix de la solidarité

  et de la démocratie dans l’Union, seules garantes

  de notre avenir commun, et ainsi à s’engager pleinement

  pour le  maintien de la Grèce dans la zone Euro

  et de s’opposer avec vigueur à toute stratégie

  visant à sa sortie ;

  • à ouvrir dès à présent les discussions pour la restructuration de la dette grecque, et plus

généralement de la dette des États européens, afin de la rendre soutenable , y compris avec la tenue,

à terme, d’une Conférence européenne de la dette,

  • à accompagner le Gouvernement grec dans les nécessaires réformes  pour une fiscalité

plus juste et une lutte renforcée contre la corruption tout en mettant un veto à de nouvelles mesures

d’austérité  visant de manière indiscriminée la population grecque déjà  exsangue ;

  • à appuyer la mise en œuvre d’un grand plan d’investissements européens destiné

à financer l’économie réelle dont la transition écologique, dont la Grèce serait l’un des premiers bénéficiaires.

Pour toutes ces raisons, nous demandons que le débat sur la Grèce qui aura lieu demain soit suivi

d’un vote, comme la Constitution le permet au titre de son article 50.1.

Premiers signataires : 

Danielle AUROI, Députée, Groupe Écologiste - André CHASSAIGNE député, président du groupe

 Gauche Démocrate et Républicaine (GDR) - Barbara POMPILI, Députée, coprésidente du Groupe

Écologiste - François DE RUGY, Député, coprésident du Groupe Écologiste – (…)

[Article complet sur humanite.fr]

 

Publié dans Assemblee nationale, France, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Alexis Tsipras : «Nous voulons un meilleur partage du fardeau»

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 juillet 2015

 

Alexis Tsipras

« Nous souhaitons un accord (…) avec des réformes

et un meilleur partage du fardeau »

 

CaptureAlexisTsipras5

  Alexis Tsipras a prononcé un important discours

  devant le Parlement européen.

  Le premier ministre a rappelé que sa priorité est

  « la réforme de l’état et la lutte contre les oligarchies ».

  Voir et revoir son intervention en vidéo.

  […]

  [Alexis Tsipras] a joué cartes sur table en indiquant

  que le peuple grec a fait des efforts plus lourds

  que n’importe quel autre pays, évoquant un réel échec

  de ces mesures.

 

La fermeté est de rigueur chez Tsipras : « Nous souhaitons un accord qui nous montre une possibilité de sortir

de la crise, avec des réformes et un meilleur partage du fardeau. (…) Il faut trouver une solution durable

sur la dette grecque« . Le leitmotiv de son discours est en effet de souligner les besoins de la Grèce,

qu’il estime en grande difficulté : « Notre premier objectif doit être de lutter contre le chômage et d’aider

les entreprises« . C’est une véritable remise en question des tenants et des aboutissants de la crise grecque

qui a ponctué le discours du premier ministre grec.  »Nous ne voulons pas faire supporter la charge de la dette

grecque sur les contribuables européens (…) La réforme de l’état et la lutte contre les oligarchies sont notre

priorité« .

[…]

[Il] s’est également montré incisif envers ses partenaires européens, évoquant le fait que « La crise grecque

n’est que le signe de l’impuissance de la zone euro à régler la crise de l’endettement« , avant de tempérer :

« nous voulons trouver un compromis honorable pour éviter une rupture. (…) Nous allons préciser

nos propositions dans les deux prochains jours« .

[Article complet sur humanite.fr]

 

http://www.dailymotion.com/video/x2x6ojs

par Public Sénatsur dailymotion

Publié dans EUROPE, Grece, Union europeenne | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy