• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 6 juillet 2015

Yanis Varoufakis : « Je porterai le dégoût que j’ai inspiré aux créanciers avec fierté. »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 juillet 2015

humanite.fr

Grèce.

Yanis Varoufakis : « Je porterai le dégoût des créanciers avec fierté »

 

CaptureYanisVaroufakis

  Le ministre grec des Finances Yanis Varoufakis a annoncé

  ce matin sa démission du gouvernement, au lendemain

  de la victoire du « Non ».

  Lire la traduction de sa déclaration.

 

  « Le référendum du 5 Juillet restera dans l’histoire comme un moment unique

  où une petite nation européenne s’est levée contre la servitude de la dette.

  Comme toutes les luttes pour les droits démocratiques, le rejet historique

  de l’ultimatum posé le 25 juin ultimatum à la Grèce par l’Eurogroupe n’est pas

  sans coût. Il est donc essentiel que la grande confiance accordé

  à notre gouvernement par le splendide vote NON soit investi immédiatement

d’un OUI à une résolution appropriée – à un accord qui implique une restructuration de la dette, moins d’austérité,

la redistribution en faveur des plus modestes, et de réelle réformes.

Peu après l’annonce des résultats du référendum, j’ai été mis au courant d’une certaine préférence de certains

participants à l’Eurogroupe, et de «partenaires» pour… mon «absence» de ses réunions ; une idée que le Premier

ministre a jugé potentiellement utile pour parvenir à un accord. Pour cette raison, je quitte le ministère

des Finances aujourd’hui.

Je considère qu’il est de mon devoir d’aider Alexis Tsipras à exploiter, comme il l’entend, le capital que le peuple grec

nous a accordé par référendum d’hier.

Et je porterai le dégoût que j’ai inspiré aux créanciers avec fierté.

Nous, à gauche, savons comment agir collectivement, sans attachement aux privilèges de la charge. Je vais soutenir

pleinement le Premier ministre Tsipras, le nouveau ministre des Finances, et notre gouvernement.

L’effort surhumain pour faire honneur au brave peuple de Grèce, et le célèbre OXI (NO) entendu par les démocrates

du monde entier, ne fait que commencer. »

Yanis Varoufakis

Publié dans EUROPE, Grece | Pas de Commentaire »

La victoire du « non » doit être respectée (Pierre Laurent)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 juillet 2015

PCF

La victoire du « non » doit être respectée (Pierre Laurent)

 

Captureoxi1

 

Le peuple grec vient de refuser, avec un « OXI » écrasant (59,7%) l’ultimatum lancé par les créanciers.

C’est la deuxième fois en 6 mois qu’il rejette l’austérité. La deuxième fois qu’il dit en même temps

son attachement à l’Europe.

Les chantages financiers et mesquineries politiques n’auront pas eu raison du souffle de dignité

et de liberté qui a envahi le berceau de la démocratie. Je salue le courage des Grecs, de Syriza

et du gouvernement Tsipras. C’est notre victoire à toutes et tous. Ce soir, nous sommes heureux

et fiers d’avoir tant lutté avec eux, pour que renaisse un espoir.

Je mets en garde contre toute nouvelle entreprise de pression politique et financières sur le peuple grec.

Le respect des choix souverains des peuples doit être la règle à l’avenir, et le point de départ

des futures négociations.

La France devra en tirer les conséquences. J’attends de notre gouvernement un respect total

du résultat de ce referendum et des actes forts pour la recherche immédiate d’un accord.

 

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF et Président du PGE,

Publié dans Grece, PCF, Pierre Laurent, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

L’Édito de l’Humanité (06/07/2015)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 juillet 2015

 

Leçon démocratique

 

L’éditorial de Maurice Ulrich - humanite.fr – 6 juillet 2015

 

Captureoxi2

  OXI !

  C’est un coup de tonnerre dans l’Europe de l’austérité.

  Le non lucide, courageux et puissant d’un peuple debout.

  Un non à l’austérité, pour de nouvelles négociations,

  pas un non à l’Europe.

  C’est un résultat sans appel, venant après une semaine

  de tous les dangers, où les peurs ont été exacerbées

  par cette partie de la presse grecque aux mains

des puissances d’argent, où le chantage au Grexit de nombre de dirigeants européens refusait au peuple grec

le droit de se prononcer en toute liberté, en un véritable déni de démocratie.

Eh bien, c’est une magnifique leçon de démocratie que la Grèce et ses dirigeants ont donnée à l’Europe

et peut-être au-delà, où la situation est suivie de près, comme aux États-Unis même. On a parlé de « pari »,

d’Alexis Tsipras, de coup de poker pour glisser aussitôt l’idée de poker menteur ; on a parlé de coup de force

quand c’est l’Eurogroupe qui avait écarté de sa réunion, au mépris du droit, le ministre grec des Finances.

Mais la réalité est plus simple.

Engagés dans des négociations difficiles, faisant l’objet de pressions toujours plus lourdes pour renouer

avec les politiques d’austérité, face à des dirigeants européens déterminés à donner une leçon politique à la Grèce,

à punir les Grecs, Alexis Stipras et son gouvernement ont choisi d’en appeler à la source de toute légitimité.

Le vote du peuple. Selon un sondage publié hier, 58 % des Français lui donnaient raison. Cette victoire éclatante

de la démocratie nous fait d’autant plus regretter ce que l’on peut appeler la « mollesse » de François Hollande.

La France aurait pu, aurait dû, faire entendre une autre voix, ferme, résolue. Il n’est pas trop tard.

Car, dès aujourd’hui, si ce non-là est un puissant point d’appui pour ouvrir de nouvelles négociations,

de nouvelles pressions vont s’exercer sur le peuple, qui a fait hier la preuve de son courage

et de sa dignité en montrant aussi qu’une autre conception de l’Europe est possible, est en marche.

Le peuple grec va avoir plus que jamais besoin de nous. Son combat, nous le savons bien, est aussi

le nôtre et celui de toutes les forces vraiment de gauche et démocratiques en Europe.

 

Publié dans EUROPE, Grece, Union europeenne | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy