Pour que vive notre presse

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 juin 2015

Liberté Hebdo

Nous avons plus que jamais besoin d’une presse comme la nôtre,

au service des mouvements sociaux et des forces progressistes

 

CaptureLibertéHebdo2

  Nous ne cessons de le dire. Toute la presse

  est en difficulté. Mais certains s’en sortent

  mieux que d’autres.

  Nous n’avons pas la chance(!) d’être soutenus

  par des groupes financiers. Nos actionnaires

  sont tout simplement nos lecteurs; c’est

  au travers du tissu militant que les exemplaires

  du journal se diffusent.

 

Si le réseau s’étiole, la diffusion diminue. Si la diffusion baisse, les idées reculent….

*
Merci d’accorder quelques instants à la lecture de cet appel lancé par Patrick Le Hyaric, Directeur de l’Humanité,

qui a aussi la lourde tâche de trouver chaque jour les ressources nécessaires pour, au plan national, permettre

le développement des idées de progrès. Depuis que le mouvement social existe, il n’a de cesse de trouver

les moyens pour faire connaitre ses actions.

La presse dite bourgeoise n’a que faire des combats que nous menons ou défendons; ils n’ont d’intérêt pour eux

qu’en termes de lectorat à gagner. Nous avons plus que jamais besoin de journaux aptes à comprendre,

analyser, faire savoir….tout ce qui peut faire progresser les idéaux qui nous portent. Le grand patronat

n’a pas d’état d’âmes. Sa boussole reste le bénéfice.

Pour nous, c’est plus compliqué… Les idées et les hommes ne sont pas des marchandises.

Nous avons plus que jamais besoin d’une diversité de titres capables de franchir le seuil d’un maximum de foyers.

L’expression ne doit pas être limité à quelques titres.

Pour Liberté-Hebdo, votre aide, vos parrainages, souscriptions, contributions…sont indispensables

à notre survie. Comme pour l’Humanité.

Franck Jakubek

 

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy