• Accueil
  • > Austerite
  • > Plus les riches s’enrichissent, plus faible est la croissance. Moins il y a de syndiqués, plus le revenu des 1% les plus riches augmente.

Plus les riches s’enrichissent, plus faible est la croissance. Moins il y a de syndiqués, plus le revenu des 1% les plus riches augmente.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 juin 2015

 

La concentration des richesses nuit à la croissance,

et c’est le FMI qui le dit

 

Pierric Marissal – humanite.fr – 16 juin 2015

 

CaptureChimulus riches

 

  Plus les riches s’enrichissent, plus faible est la croissance.

  Moins il y a de syndiqués, plus le revenu des 1% les plus

  riches augmente.

  Et la flexibilisation du travail accroît les inégalités.

  A contre-pied total de sa politique, des économistes

  du FMI publient une étude appelant à la redistribution

  des richesses.

 

 

   Selon leur calcul, si les 20 % les plus riches augmentent leur fortune de 1 %, le PIB global lui baisse de 0,08%.

[…]

   A l’inverse, une hausse similaire des revenus des 20% les plus pauvres doperait la croissance de près de 0,4 point

explique ainsi l’étude.

[…]

   C’est le FMI qui le dit : la diminution du taux de syndicalisation est fortement corrélée à la hausse

des revenus des 1 % plus riches. Casser le droit du travail augmente donc les inégalités.

 

Capturedeligneriches

  Mais ces économistes montrent également

  que l’enrichissement « croissant » des plus riches

  et la stagnation des bas revenus est un facteur

  de déclenchement des grandes crises financières.

  « Une période prolongée d’inégalités plus élevées

  dans les économies avancées a été associée à la crise

  financière (de 2008-2009) en renforçant l’endettement

  par effet de levier (…) et en permettant aux groupes

  de pression de pousser vers plus de dérégulation financière »,

  explique l’étude.

Ces économistes préconisent donc davantage de taxes sur le patrimoine et la propriété immobilière,

un renforcement de la lutte contre l’évasion fiscale, le tout pour mieux répartir les richesses.

   Ce n’est pas la première fois que des économistes hétérodoxes s’expriment au FMI et réalisent des études

passionnantes (exemple : Le FMI le confirme : l’austérité était une erreur de calcul).

[…]

 

Captureoxfamégalité

  L’ONG Oxfam s’est toutefois saisie

  de l’occasion offerte par ce rapport

  pour relancer sa campagne contre les inégalités.

  « Le FMI démontre que l’enrichissement

  des plus riches est mauvais pour la croissance,

  alors que se concentrer sur les plus pauvres

  et les classes moyennes, cela marche !

  […] Les gouvernements doivent de manière urgente

réorienter leur politique, pour réduire le fossé qu’il y a entre les plus riches et les autres, s’ils veulent une reprise

de la croissance économique. »

   L’OCDE avait également publié une étude allant dans ce sens il y a quelques mois, (…)

 

[Article complet sur humanite.fr]

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy