Loi Macron : Les sénateurs communistes mènent la bataille contre « ce véritable monstre juridique »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 avril 2015

 

Loi Macron :

     « Nous soulevons points par points les dangers de ce texte »

 

Capturemacron1

  Le groupe communiste, républicain et citoyen (CRC) mène la bataille

  contre la loi Macron au Sénat, dans un climat où la droite souhaite

  l’aggraver alors que les forces pro-gouvernementales attendent

  de la graver dans le marbre.

  « Quand on prend la parole dans l’hémicycle, on entend des souffles

  d’exaspération venus de certains bancs. Ceux qui soutiennent la loi Macron

  ou qui veulent l’aggraver nous accusent de jouer l’obstruction, de faire ralentir

  le débat, alors que nous exerçons pleinement notre rôle et effectuons

  notre travail de parlementaires en décortiquant et en soulevant points

par points les dangers de cette loi.

Nous, nous prenons nos responsabilités en amendant ce texte et en alertant les salariés sur les dispositions

les plus inquiétantes », s’indigne Laurence Cohen, sénatrice communiste du Val-de-Marne.

Jeudi 16 avril, au Sénat, le groupe Communiste républicain et citoyen (CRC) organisait une conférence de presse

pour dénoncer la précipitation dans laquelle est examiné « ce véritable monstre juridique » et la stigmatisation

orchestrée face à leur opposition. « Deux semaines n’y suffiront pas pour inspecter cette loi correctement.

Je mets d’ailleurs au défi la plupart des sénateurs qui ne participent pas à ces débats nécessaires de résumer

et d’expliquer cette loi. Ils seront dans l’incapacité de le faire. Quand les gens verront les conséquences

bouleversantes que ce texte va avoir sur leur vie de tous les jours, ils se demanderont comment

les parlementaires ont pu laisser passer ça », accuse Pierre Laurent, sénateur de Paris et secrétaire

national du PCF.

[...]

Captureloimacron2

  « Le caractère fourre-tout de ce projet ne relève pas

  de la maladresse, il est voulu » dénonce Eliane Assassi,

  présidente du groupe CRC, qui pointe

  la « généralisation du travail le dimanche »,

  la « mise en concurrence du transport par car

  avec le ferroviaire »,

  mais aussi « la remise en cause du logement social »,

  « le gonflement des niches fiscales en faveur

de l’actionnariat », « les privatisations à tout va »,

« l’affaiblissement des conseils de prud’hommes (et) la dérégulation du droit de licenciement ».

Autant de mesures particulièrement nocives pour une société et ses citoyens pourtant très largement

passées sous silence dans la plupart des médias.

[…]

« C’est en plus une loi qui n’a absolument pas prouvé sons efficacité et qui ne sera pas créatrice

d’emploi, tranche Pierre Laurent, tout comme ni l’ANI ni le CICE n’ont créé d’emploi.

Toutes les évaluations sérieuses le montrent, et les seules études qui existent sur la loi Macron,

dont celle réalisée par la Ville de Paris, concluent qu’il n’y aura pas d’impact sur la croissance

ou de réduction du chômage avec ce texte. »

Capturefauujour

« Les services publics ont un rôle énorme à jouer

sur la croissance, sur la relance économique,

et ils sont comme par hasard les grands absents

de ce texte », embraye Annie David, sénatrice PCF

de l’Isère. (…)

 

[Article complet sur humanite.fr]

 

Groupe Communiste Républicain et Citoyen au Sénat 

Publié dans France, Liberalisme, PCF, POLITIQUE, Senat | Pas de Commentaire »

STOP TAFTA : Journée internationale d’action

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 avril 2015

 

18 avril : Journée internationale d’action contre les traités

de libre-échange et d’investissement

 

PCF Nord

stoptafta

  Le collectif Stop TAFTA de la métropole lilloise appelle

  à une marche le 18 avril 2015 à Lille pour faire échouer

  le projet de Grand Marché Transatlantique (TAFTA, CETA) !

  Des accords internationaux sur le commerce international

  et l’investissement se négocient actuellement, dans la plus grande

  opacité, entre les États-Unis et l’Union Européenne (TAFTA),

  avec le Canada (CETA), et avec l’Afrique de l’ouest (APE).

 

Ces projets sont porteurs de grands dangers pour les citoyens du monde et mettent en péril nos services publics

et sociaux (TISA).

Ces projets d’accord sont largement inspirés par les multinationales, avec l’appui de la Commission Européenne,

de la BCE et du FMI et aussi par les gouvernements européens et outre-Atlantique.

Partout en France, en Europe, au Canada, aux États-Unis et ailleurs dans le monde, les mouvements sociaux

et écologistes, syndicats, partis politiques, paysans, citoyen.ne.s, se rassembleront le 18 avril pour montrer

leur opposition à ces projets d’accord.

Le 18 avril dès 14h30, c’est à la convergence de ces organisations et des citoyen.ne.s que nous assisterons

Grand’Place à Lille.

Nous entamerons alors une marche ludique, parodique et militante au travers des rues de Lille, à la rencontre

des sièges des multinationales et des lieux de pouvoir.

Chacun de nos arrêts sera le prétexte pour rappeler la puissance de ces multinationales, leurs intérêts cachés

pour ce Grand Marché Transatlantique mais aussi l’impact très négatif sur la population.

Les lieux de pouvoir ne seront pas oubliés qu’ils soient publics ou privés.

Le collectif Stop TAFTA est soutenu par : ATTAC métropole, Ligue des droits de l’Homme, Solidaires 59/62,

les Amis du Monde Diplomatique, RESO, Résistance Sociale, Confédération paysanne, Nouvelle Donne,

Collectif Houille-ouille-ouille, Objecteurs de croissance, Les Amis de la Terre Nord, Le collectif eau,

Mouvement Républicain et citoyen, PG, Fédération Nord du PCF, EDA…

 

Capturestoptafta2

https://www.collectifstoptafta.org/l-actu/article/le-18-avril-stop-tafta-stop-ceta

Publié dans ECONOMIE, Luttes | Pas de Commentaire »

L’Édito de l’Humanité : « Ce travail qui tue »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 avril 2015

 

L’éditorial de Jean-Emmanuel Ducoin

 

lhumanite21652

 

“Ceux qui se suicident au travail ne sont que

très rarement des dépressifs ou des mélancoliques,

mais plutôt ceux qui aiment leur travail

et se dévouent sans compter… »

Le suicide, disait Victor Hugo, est une « mystérieuse voie

de fait sur l’inconnu » . Parfois ce mystère – appelons-le

« les racines du mal » – se trouve là sous nos yeux,

identifiable et identifié, prêt à ruiner les êtres les plus solides.

Répétons-le : ceux qui se suicident au travail ne sont

que très rarement des dépressifs ou des mélancoliques,

mais plutôt ceux qui aiment leur travail et se dévouent

sans compter.

 

 

Les salariés d’Orange, ex-France Télécom, en savent quelque chose. Un rapport accablant de l’inspection

du travail révèle à quel point les pratiques managériales sont à la source, aujourd’hui encore, de la détresse

extrême des salariés. Après les vagues de suicides des années 2000, les dirigeants actuels avaient affirmé,

la main sur le cœur, que tout avait changé. Il n’en est rien. Travailler tue encore chez Orange :

21 suicides en 2014, déjà 6 en 2015…

Idée insupportable, celle que le suicide puisse devenir un acte ultime de renoncement, parfois de résistance.

Faut-il s’étonner que des entreprises comme Orange soient concernées ? Celles dont les missions de service

public s’incarnaient jadis dans leurs salariés, eux-mêmes fiers et heureux de participer à ce bien commun

que la République exalte tant.

 

CaptureRG

Orange, ce fleuron que le monde entier nous

enviait, a connu toutes les dérives des nouveaux

modes de gestion par le stress, la rentabilité,

les mobilités forcées, les objectifs irréalisables,

les restructurations, les changements de métiers,

la détérioration des rapports entre salariés

visant à briser tout esprit de corps.

Les remaniements de l’identité exigés, relevant de

l’injonction à trahir les règles de l’art puis l’éthique

personnelle, ont conduit les salariés,

consciemment ou non, à se trahir eux-mêmes

pour satisfaire les exigences. Ces organisations du travail ont détruit le collectif et la coopération,

la solidarité et le vivre-ensemble, laissant place à la solitude de chacun, la peur.

Et le désespoir absolu.

Travailler : est-ce seulement produire de la richesse pour des actionnaires invisibles, sans horizon

d’épanouissement ni possibilité de se transformer soi-même, au service des autres ?

 

Publié dans France, SOCIAL, Souffrance au travail | Pas de Commentaire »

Nokia-Alcatel.Lucent : une fusion financière contre l’intérêt de l’industrie et de l’emploi

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 avril 2015

Communiqué du PCF – 15 avril 2015

Nokia-Alcatel Lucent :

un mariage contre l’intérêt de l’industrie et de l’emploi

 

Capturealcatel

  Les deux géants d’équipementiers dans la téléphonie

  ont annoncé leur future fusion, pour le premier semestre

  2016. Ce mariage de grands groupes du CAC 40

  qui comptent chacun plus de 50 000 personnes,

  dans le monde se fait sous la bénédiction

du gouvernement français et même du Président de la République qui a reçu à l’Élysée les dirigeants

des deux entreprises, il y a quelques jours. « Bonne nouvelle pour l’industrie française» comme vient

de le déclarer le porte-parole du gouvernement ! C’est une affirmation qui demande à être vérifiée !

Est-ce défendre notre industrie nationale et ses emplois industriels que d’accepter le rachat d’un groupe

français par un groupe finlandais dont le futur siège sera en Finlande, avec à sa tête le PDG actuel de Nokia ?

Présenté comme un mariage ou une fusion, l’opération capitalistique de Nokia est connue : le film, on le connait :

c’est un film noir avec beaucoup de casse à l’arrivée pour l’emploi industriel et la fuite de brevets vers l’étranger.

Que valent les promesses d’un groupe de ne pas supprimer d’emplois quand il annonce une réduction

du cout d’exploitation, d’environ 900 millions d’euros, dans les 3 ans ?

La mariée est belle : elle apporte dans la corbeille le marché français hautement technologique de la téléphonie,

les métiers et sa matière grise au groupe finlandais Nokia !

Le PCF dénonce cette fusion financière qui va affaiblir l’industrie et jouer contre l’intérêt de la France

et de l’emploi. Nous partageons l’inquiétude des salariés d’Alcatel Lucent et de leurs syndicats qui ont connu

ces dernières années de nombreuses restructurations et suppressions d’emplois.

Il n’y aura pas de redressement économique possible pour notre pays, sans redressement de notre industrie.

Cette fusion en tourne le dos.

 

A lire également :

 

Capturealcatel1

www.humanite.fr

 

Captureagoravox

www.agoravox.fr

 

Publié dans ECONOMIE, Emplois, Finance, France, Liberalisme, PCF, SOCIAL | Pas de Commentaire »

A la Une de Charlie Hebdo

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 avril 2015

charlie-hebdo-1186

 

Publié dans Presse - Medias | Pas de Commentaire »

Loi Macron : la loi qui oublie les banques (Eric Bocquet)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 avril 2015

CapturePlacide6

 

La loi Macron, la loi qui oublie les banques,

par Eric Bocquet, sénateur du Nord

http://www.dailymotion.com/video/x2mo6uf

Publié dans ECONOMIE, Finance, France, Liberalisme, PCF, POLITIQUE, Senat | Pas de Commentaire »

FN : Entre la tante et le grand-père, ne pas choisir pour ratisser large

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 avril 2015

CaptureUlrich

 

L’arrangement familial des Le Pen pour les élections régionales de PACA et les arguments de Bernard Cazeneuve,

Ministre de l’Intérieur, en faveur du projet sur le renseignement ont donné du grain à moudre à

 Maurice Ulrich, journaliste à l’Humanité.

 

Image de prévisualisation YouTube

Journal l’Humanitésur youtube

Réalisation : Abrahim Saravaki

urtikanlepen

 

Publié dans F-Haine, France, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Galeries Lafayette : Belle Epine et Bonneuil mobilisent

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 avril 2015

 

Capturegalerieslafayette1

 

  Mardi 14 avril 2015, 5h45 du matin.

  Des syndicalistes CGT des Galeries Lafayette

  du centre commercial Belle Epine (Thiais – 94),

  en lutte contre la fermeture de leur magasin,

  viennent à la rencontre des salariés du dépôt

  logistique du groupe basé à Bonneuil-sur-Marne,

 

qui sont eux aussi concernés par un projet de fermeture annoncé le 31 mars dernier.

Le groupe Galeries Lafayette est aux mains de la famille Moulin, milliardaire. Il entend notamment poursuivre

son développement à l’étranger, en particulier au Qatar et en Turquie et vient de racheter d’importantes

parts de Carrefour.

Les salariés ont reçu le soutien de la Fédération CGT-commerce, de la CGT du Val de Marne et des militants

PCF de Bonneuil. 

Développement dans l’Humanité du mercredi 15 avril. 

Reportage vidéo Laurence Mauriaucourt pour l’Humanité.fr

 

Image de prévisualisation YouTube

Journal l’Humanitésur youtube

Publié dans Emplois, France, Liberalisme, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Philippe Torreton, rédacteur en chef de l’Humanité de ce mardi 14 avril 2015.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 avril 2015

 

lhumanite21650

Il faut prendre les mots politiques au sérieux

Image de prévisualisation YouTube

Journal l’Humanitésur youtube

Réalisation : Abrahim Saravaki

Philippe Torreton, comédien, auteur du livre « « Cher François » Lettres ouvertes à toi Président » est rédacteur

en chef de l’Humanité de ce mardi 14 avril 2015.

Il nous confie son espoir, sa déception et nous parle de ses convictions et de culture.

Publié dans Culture, l'Humanité, POLITIQUE, Presse - Medias | Pas de Commentaire »

Loi sur le renseignement : Une surveillance généralisée inacceptable (PCF)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 avril 2015

Communiqué du PCF – 14 avril 2015

Loi sur le renseignement :

Une surveillance généralisée inacceptable 

 

Captureurtikan7

Hier, l’Assemblée nationale a débuté l’examen

du projet de loi relatif au renseignement.

Avec ce dispositif, l’atteinte à la liberté

devient la règle, la protection l’exception.

« Pas de moyens d’exception » et « Pas de surveillance

généralisée des citoyens » ?

Sonoriser des espaces privés, capter des images,

accéder en temps réel aux données de connexion

Internet ou installer des dispositifs de recueil

des communications couvrant de larges périmètres

de l’espace public, voilà donc les dispositifs

qui ne constituent pas « des moyens d’exception » !

Prévoir que les pouvoirs spéciaux de renseignement pourront être mis en œuvre pour assurer, notamment,

« la prévention des violences collectives de nature à porter atteinte à la sécurité nationale».

Au nom de la lutte contre le terrorisme, ce sont donc aussi les mouvements de contestation

sociale qui pourront faire l’objet de cette surveillance accrue. L’ensemble des citoyens

constituera ainsi la cible potentielle du contrôle, à rebours de ce qui est affirmé.

La détection par traitement automatique des comportements suspects à partir du « big data » va exercer

un contrôle social totalitaire sur la population à partir de la mise en corrélation systématique de toutes

les données et traces numériques produites par chacun : vidéo surveillance, comptes bancaires, dossiers

médicaux, scolaires, professionnels, réseautages sociaux, consultations sur le web, achats, géo-localisation.

Ce projet de loi s’intègre en outre au projet européen INDECT ( Intelligent Information System Supporting

Observation, Searching and Detection for Security of Citizens in Urban Environment ).

Plus grave, tout le dispositif d’autorisation est placé entre les mains de l’exécutif évitant

le contrôle par le juge judiciaire de mesures pourtant gravement attentatoires aux libertés

individuelles qu’il est constitutionnellement chargé de protéger.

Ce projet de loi installe un dispositif pérenne de contrôle occulte des citoyens dont il confie au pouvoir

exécutif un usage quasi illimité. Il est à ce titre inacceptable et le Parti Communiste Français ne peut

que s’y opposer dans l’état.

Publié dans France, PCF, Politique nationale, SOCIETE | Pas de Commentaire »

1...34567...9
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy