• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 24 avril 2015

Coupables d’être syndiqués à la CGT

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 avril 2015

Alexandra Chaignon – humanite.fr/ – 23 avril 2015

 

Coupables d’être syndiqués à la CGT

 

castmetal

 

 

  Chez Castmetal, la direction apprécie peu

  la création du syndicat CGT, qui pourrait

  remporter des voix lors des prochaines

  élections professionnelles du 17 juin, et l’a

  fait savoir en s’attaquant à cinq militants.

  Une  pratique pas du goût des salariés,

  qui se sont mis en grève.

 

 

L’exercice du droit syndical est de plus en plus compliqué. Les salariés de la fonderie Castmetal de Colombier-Fontaine,

dans le Doubs, peuvent en témoigner. Cinq salariés syndiqués à la CGT ont été convoqués à un entretien disciplinaire

lundi dernier. La direction a annoncé qu’elle se prononcerait sur leur sort le 4 mai prochain. Pour l’union locale du Pays

de Montbéliard, il ne fait aucun doute que l’objectif de la direction de Castmetal est de « décapiter » le syndicat CGT,

créé en décembre 2014.

« Plusieurs de ces salariés sont venus à la rencontre de la CGT fin 2014 pour se syndiquer. Ils nous ont expliqué

que les conditions de travail relevaient de l’époque du moyen-âge, avec des machines-outils non conformes et

très dangereuses pour leur sécurité, expose Dalila Fontaine, l’une des deux secrétaires de l’union locale CGT du pays

de Montbéliard. Depuis, et alors que les prochaines élections professionnelles auront lieu le 17 juin, la direction

s’attaque aux militants de la CGT, qui avaient commencé à mettre en lumière la situation dramatique de la fonderie :

des conditions de travail qui ne cessent de se dégrader, causant des accidents du travail récurrents,

le manque d’investissement sur les outils de production qui deviennent obsolètes. »

[Lire la suite sur humanite.fr]

Publié dans CGT, ECONOMIE, Liberalisme, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaire »

L’Édito de l’Humanité : Les longs chemins d’Arménie

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 avril 2015

 

Les longs chemins d’Arménie

 

patrick-apel-muller_0   L’éditorial de Patrick Apel-Muller :

 

  « la Turquie ne se libérera des démons qui l’habitent

  et l’agitent toujours qu’en les nommant et les dénonçant. »

 

 

 

Le déni dure depuis un siècle. Le génocide planifié et minutieusement organisé des Arméniens de Turquie ne peut plus être contesté historiquement. Il lui reste à être reconnu par le régime autoritaire d’Ankara et par ses alliés. Certes, les complicités du silence se sont pour beaucoup brisées et dix-neuf pays ont officiellement mis en cause le crime. D’autres choisissent encore de fermer les yeux, comme les États-Unis qui ménagent, au nom des solidarités de l’Otan avec un pays si proche de la Russie, un nationalisme qui opprime aussi les Kurdes et un régime autoritaire aux complaisances avérées à l’égard de Daesh. Pourtant, la Turquie ne se libérera des démons qui l’habitent et l’agitent toujours qu’en les nommant et les dénonçant.

En France même le chemin fut ardu. Combien de manifestations, de pétitions, de protestations au fil des années ! Longtemps, les demandes des députés communistes, et notamment de Guy Ducoloné, d’une reconnaissance de ce crime se sont heurtées au mur de la droite. Il fallut attendre une autre initiative de sénateurs communistes, en particulier d’Hélène Luc, pour venir à bout des réticences de Lionel Jospin, qui ne voulait pas mettre à l’ordre du jour du palais du Luxembourg la proposition votée par l’Assemblée. Cette histoire-là non plus ne doit pas être oubliée.

Rappeler les massacres, les déportations et les exils n’est pas un rituel de l’histoire et de la mémoire. C’est une condition pour que l’humanité s’extirpe des sauvageries qui l’endeuillent toujours ; c’est aussi pour la nation française prendre conscience de l’un de ses constituants. La figure du poète arménien Missak Manouchian, l’un des premiers résistants et un martyr de l’Affiche rouge, incarne « ces étrangers et nos frères pourtant » qui ont fertilisé les combats libérateurs. Comment ne pas s’interroger sur le fait qu’il ne repose toujours pas au Panthéon, symbole d’une France creuset contre les racismes et de l’engagement communiste ?

 

Capturegenocidearmenien Capturegenocidearmenien1

 

 

Publié dans l'Humanité, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Robert Guédiguian rédacteur en chef de l’Humanité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 avril 2015

 

humanite-24-04-15

 

Le cinéaste de Marius et Jeannette a passé

la journée à la rédaction. Arménie, FN,

François Hollande, engagement communiste,

droits des malades, migrants, culture, etc.

De nombreux sujets d’actualité l’ont inspiré.

 

Robert Guédiguian, rédacteur en chef

d’un jour : « Je fais appel à l’intelligence

et au coeur »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Robert Guédiguian :

   «Les identités ne s’opposent pas, elles se superposent»

 

CaptureR.Guédiguian

  Le cinéaste est le rédacteur en chef

  exceptionnel de l’Humanité du 24 avril,

  un numéro spécial consacré à la mémoire

  du génocide arménien.

  A cette occasion il revient sur son enfance,

  son histoire familiale, la place de l’Arménie

  dans ses films et son engagement infaillible

  pour une humanité plus juste et solidaire.

 

Écoutez l’entretien.

 

« La reconnaissance du génocide arménien dépasse les Arméniens, c’est pour l’humanité entière »

Image de prévisualisation YouTube

Journal l’Humanitésur youtube

Réalisation : Abrahim Saravaki

 

 

Publié dans HISTOIRE, l'Humanité | Pas de Commentaire »

Loi « Renseignement » : Stop Big Brother !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 avril 2015

 

Capturepcfloirenseignement

  La loi dite sur le renseignement risque d’être

  adoptée le 5 mai à l’Assemblée nationale

  en procédure accélérée aux termes de

  seulement quatre jours de « débat ».

  Cette loi légalise la surveillance masse

  sous responsabilité administrative à partir

  d’une collecte généralisée des données

  exploitées par des algorithmes, permettant

  ainsi de profiler des « comportements

  suspects ».

  La loi, loin de s’appliquer au seul terrorisme,

  concernera aussi « les intérêts (…)

  de la politique étrangère», « les intérêts

  économiques, industriels et scientifiques (…)

  de la France ».

  Les motifs d’application de la loi sont flous et

  extrêmement larges. Leur appréciation sera

  soumise à l’arbitraire des services de l’État

  sans véritable contrôle même de la part

de la justice.

Le gouvernement a tout fait pour interdire le débat politique sur cette loi :

  • mise en avant de la nécessaire lutte contre terrorisme alors que le champ d’application de la loi

dépasse très largement ce cadre et que les mesures qu’elle contient, n’auraient en aucun cas

empêché les actes de Mohamed Merah, ni ceux du 7, 8 et 9 janvier derniers ;

  • dramatisation à outrance du piratage de « TV 5Monde » alors que les règles les plus élémentaires

de sécurité informatique n’étaient pas mise en œuvre sur cette chaine de télévision ;

  • il fut répéter en boucle par le gouvernement et ses communicants qu’il faut savoir sacrifier

un peu de liberté pour avoir beaucoup de sécurité…

Au fond, ce qu’exige aujourd’hui l’État français, ce sont les mêmes possibilités d’accès, d’utilisations et

d’exploitations des données personnelles des citoyens que celles que prennent les acteurs privés

dominants du numérique : Google, Facebook, Amazon, Apple,…

[Lire la suite sur pcf.fr]

Pétition : Stop Loi Renseignement

Publié dans France, LIBERTES, PCF, POLITIQUE, SOCIETE | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy