• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 23 avril 2015

La Une de Liberté Hebdo

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 avril 2015

En kiosque dès demain

 

libertehebdo1168

 

Publié dans Liberte Hebdo, Presse - Medias | Pas de Commentaire »

Tous avec Sambre et Meuse

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 avril 2015

 

Vendredi, en grève pour pouvoir vivre et travailler en Sambre Avesnois.

14h, mairie de Maubeuge

Capturecgtmaubeuge

 

Publié dans Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Le PS réintroduit les travaux pénibles et dangereux pour les mineurs

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 avril 2015

 

vu sur le blog de Nicolas Maury :

 

Le PS réintroduit les travaux pénibles et dangereux pour les mineurs

 

jeunesmines

  Les jeunes de 15 à 18 ans pourront,

  grâce au Parti socialiste, participer

  à des travaux dangereux,

  sans déclaration, sans l’autorisation

 préalable de l’inspection du travail

et les entreprises pourront obtenir

des dérogations à l’interdiction

des travaux en hauteur pour tous les mineurs. La France « social-démocrate » est celle du XIXème siècle

Il n’y a pas à dire, la gauche au pouvoir, ça change la vie :

« Annoncé à l’occasion du Conseil de la simplification, le 30 octobre dernier, l’assouplissement de

la réglementation sur l’affectation des jeunes de moins de 18 ans en formation professionnelle

aux travaux dangereux va entrer en vigueur le 2 mai 2015, en vertu d’un décret du 17 avril.

Celui-ci acte la suppression de l’obligation d’obtenir l’autorisation préalable de l’inspection du travail.

Par ailleurs, un autre décret du même jour introduit des dérogations à l’interdiction des travaux

en hauteur pour tous les mineurs. »

(Lamy social quotidien, 21/04/2014).

Le texte de référence : http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F2344.xhtml

Publié dans droit du travail, France, Liberalisme, POLITIQUE, PS, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Les goinfreries de la grande distribution

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 avril 2015

 

Marges et prix : les goinfreries de la grande distribution

 

Capturegrandedistribution

 

  Avec une marge brute de 3,39€ sur un kilo

  de longe de porc, Carrefour, Leclerc et

  les autres distributeurs tirent plus d’agent

  de la simple vente d’un bout de viande

  que les 3,13€ revenant à l’éleveur pour avoir

  nourri le cochon et à l’abattoir pour l’avoir

  tué et débité. C’est ce que révèle le dernier

  rapport de l’Observatoire des marges

  et des prix.

 

 

 

Le troisième rapport de « l’Observatoire de la formation des prix et des marges des produits alimentaires »

a été remis le 21 avril au ministre de l’Agriculture par Philippe Chalmin, le président de l’Observatoire.

Cet organisme a été mis en place par la droite au pouvoir en 2010,  pour mesurer les conséquences

de la Loi de modernisation économique (LME) votée par la majorité de l’époque en 2008.

 

Lait

  La LME a donné plus de moyens aux enseignes

  de la grande distribution pour piller les paysans

  et mettre une pression permanente

  sur les petites et moyennes entreprises

  de l’industrie agroalimentaire.

  Depuis 2010, l’Observatoire tente de mesurer

  ses différents effets, le but affiché étant toutefois

  de tendre à démontrer que le gagnant final serait

  le consommateur bénéficiant des effets

de la concurrence entre les grandes enseignes.

[…]

Sur un poulet standard entier vendu 4,26€ le kilo dans sa barquette en 2014, l’éleveur perçoit 1,34€.

L’abattoir qui est allé le chercher à la ferme et a payé du personnel pour l’abattre, le plumer et le conditionner,

a perçu 0,92€ pour ce travail tandis que l’État a récolté 22 centimes de TVA. La grande surface s’est contentée

de le mettre en rayon pour l’achat en libre service, ce qui lui a rapporté 1,78€ de marge brute pour

chaque kilo de poulet vendu. Pratiquement sans rien faire, la grande surface a touché 44 centimes de plus

par kilo de poulet vendu que l’éleveur qui a investi dans un bâtiment d’élevage coûteux, acheté des aliments

composés, brûlé de l’énergie et assuré les soins quotidiens de plusieurs milliers de têtes de volailles.

[…]

Cette loi avait été préparée par le « Rapport Attali pour libérer la croissance ». Il avait été  remis

au début de l’année  2008 à Nicolas Sarkozy qui l’avait commandé à l’ancien conseiller de François Mitterrand

quelques mois plutôt. Peu de gens savent que  les préconisations de  rapport avaient été « pompées»

de manière éhontée  dans un rapport de l’OCDE consacré à la France en 2008(1) . Il faut aussi se souvenir 

que  le rédacteur final du rapport Attali, rédigé après discussion au sein de la commission du même nom,

était Emmanuel Macron, l’actuel ministre de l’Économie. Lequel a entrepris de faire une nouvelle loi

pour mettre en musique certaines idées inspirées du  libéralisme débridé que Nicolas Sarkozy n’avait

pas osé   reprendre dans les propositions du rapport Attali.

 

[Article complet sur humanite.fr]

 

Publié dans ECONOMIE, France, Liberalisme, SOCIAL | Pas de Commentaire »

22, v’là le sous-Smic! Le président du Medef ressert sa vieille idée

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 avril 2015

 

SALAIRES

CaptureBabouse-Medef

 

Dans un entretien au magazine Challenges,

Pierre Gattaz propose de permettre

aux entreprises d’embaucher à 80 % du Smic

des adultes qu’elles formeraient pendant

une durée déterminée. « Je préconise de créer

des contrats de professionnalisation sur mesure,

en permettant aux entreprises d’embaucher à 80 %

du Smic, comme c’est la règle pour les moins

de vingt-six ans, déclare le patron des patrons.

L’entreprise les formerait pendant une durée de

dix-huit à vingt-quatre mois, un investissement lourd.

Et leur rémunération devrait être complétée par l’indemnité de chômage ou le RSA pour atteindre le Smic. »

Par ailleurs, le président du Medef estime qu’il n’y a « pas assez de différence entre le salaire

et l’indemnisation chômage ». Ce qui lui permet de remettre sur la table les revendications patronales

les plus éculées sur la dégressivité des allocations et sur les sanctions contre les chômeurs

« qui refusent plusieurs fois un job correspondant à leurs qualifications ».

T. L. – humanite.fr

Publié dans Chomage, ECONOMIE, France, Liberalisme, Salaires, SOCIAL | Pas de Commentaire »

François la gaffe ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 avril 2015

 

Une tribune de Jean Ortiz, universitaire. - humanite.fr

 

François la gaffe ?

 

babouse4

François Hollande aurait gaffé en assimilant

les communistes aux fascistes (pour faire court).

Non, non, mille fois non, il a été sincère.

Il renvoie l’extrême droite et le PCF, assimilé à

« l’extrême gauche », volontairement dos-à-dos,

et… balle au centre.

Cette théorie de l’équidistance, des « deux totalitarismes »,

fait florès chez tous les gestionnaires joyeux, zélés,

loyaux, nouveaux et anciens convertis, apostasiques,

du capitalisme, du CAC 40, de la valse des profits, de la corruption structurelle, des travailleurs kleenex,

de la marchandisation galopante, de l’horreur libérale.

Remercions François Hollande de ce parler-vrai. Il y a belle lurette qu’il a passé sa pseudo-gauche à droite

et que les socionéolibéraux ont renoncé à remettre en cause le capitalisme, qu’ils présentent comme un véritable

état de la nature, comme le meilleur (ou le moins pire) des mondes possibles.

L’histoire de la social-démocratie, devenue sociolibérale, démontre que son principal objectif reste d’affaiblir,

de discréditer, de faire taire tous ceux qui veulent une rupture avec le système d’aliénation et d’exploitation ;

et ainsi se débarrasser de toute alternative vers un socialisme du 21ième siècle, un « écosocialisme », peu

importe l’appellation. L’objectif est de rendre éternel le bipartisme, cette « dictature molle », où l’on se passe

la balle à tour de rôle sans marquer des buts contre le système prédateur, liberticide, affameur. Il est présenté

comme « le seul possible » et peut ainsi continuer à détruire les hommes et la planète au nom

de la « libre entreprise », de la « liberté du marché », du « pragmatisme »… Aujourd’hui, on appelle la trahison

« pragmatisme », « réalisme »… La « novlangue » a du mal à cacher la perversion de la sémantique

et des valeurs de gauche.

Mais que faisons- nous dans cette galère ? Le fils de résistant étranger que je suis crie sa colère.

Larguons les amarres ! Refusons d’être malgré nous « socialo-dépendant », assimilés à cette politique politicarde

cradingue, aux relents d’égout, de collaboration de classe, de capitulation devant les maîtres et les saigneurs

du monde.

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

AFPA : grève nationale et manifestation pour exiger des budgets clairs et précis

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 avril 2015

 

« Former à un métier, c’est un métier »

 

Laurence Mauriaucourt – l’Humanité – 23 avril 2015

 

Captureafpa

 

  L’Afpa est en grève nationale

  et manifeste à Paris pour exiger

  des budgets clairs et précis.

  L’Afpa (Association nationale pour la formation

  professionnelle des adultes) souffre depuis

  que l’État a délégué le secteur de la formation

  aux régions. Hier, tous les centres du pays

  étaient en grève avec une manifestation

organisée dans la capitale à l’appel de l’intersyndicale (CGT, CFDT, FO, SUD, CFE-CGC, CFTC).

Les drapeaux de quelque 500 formateurs et administratifs de l’Afpa ont coloré le bitume entre la gare Montparnasse

et le ministère du Travail à Paris, où l’Afpa vient d’être officiellement inscrite au projet de loi « dialogue social »

dans son article 21, qui confère à l’association d’être reconnue dans le service public de l’emploi (SPE),

mais sans précisions budgétaires.

[...]

Depuis janvier, l’État se défile.

« Une formation gratuite et rémunérée pour tous », revendiquent, au fond, les salariés de l’Afpa, s’appuyant

sur la Constitution. Mais la réalité reflète des différences d’une région à l’autre selon qu’elle dispose et attribue

ou non des moyens suffisants pour répondre aux besoins. « En sept ans, le nombre de stagiaires formés

est passé de 137 445 à 82 096 et le nombre de salariés de 11 000 à 8 000 ! Alors que l’augmentation du nombre

de privés d’emploi exigerait l’inverse ! » s’insurge l’intersyndicale.

Depuis janvier, l’État se défile. Patrick Peyrebesse (FO), venu de Picardie, espère enfin « un fléchage budgétaire

clair et précis pour l’Afpa », créée au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, qui dispense aujourd’hui

des formations qualifiantes dans plus de 200 métiers.

[Article complet sur humanite.fr]

 

AFPA : « Il nous faut des besoins sur le terrain »

Image de prévisualisation YouTube

Journal l’Humanitésur youtube

Réalisation : Laurence Mauriaucourt pour l’Humanité.fr.

Tous les centres ‘Afpa du pays étaient en grève hier avec une manifestation organisée dans la capitale

à l’appel de l’intersyndicale (CGT, CFDT, FO, SUD, CFE-CGC, CFTC).

Retrouvez des paroles de formateurs en lutte récoltés dans la manifestation parisienne.

Publié dans Chomage, ECONOMIE, France, Liberalisme, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy