• Accueil
  • > France
  • > L’Édito de l’Humanité : « Les moulinets du sabre de bois »

L’Édito de l’Humanité : « Les moulinets du sabre de bois »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 mars 2015

Les moulinets du sabre de bois

 

L’éditorial de Patrick Apel-Muller – 16 mars 2015

 

Capturedépartementales2015

 

Le 22 mars, en choisissant des élus courageusement

à gauche, attachés aux services publics et à l’égalité,

partisans du progrès social et écologiste,

les électeurs peuvent défricher une voie d’avenir,

une alternative.

 

 

« Réfléchis longuement avant de te faire applaudir par tes ennemis », lançait Victor Hugo.

Il faut croire qu’Emmanuel Macron, en compagnie de l’UMP Benoît Apparu, jeudi soir sur France 2,

manquait de temps… ou que l’élu de droite n’était pas un adversaire. L’un et l’autre voulaient déréglementer,

alimenter la concurrence, amputer les garanties sociales. À se demander si les deux hommes ne s’étaient pas

accordés pour administrer un remède contre la participation aux élections départementales, dimanche.

Le mécontentement à l’égard des politiques conduites, hier par le tandem Sarkozy-Fillon et aujourd’hui

par le duo Hollande Valls, incite en effet à bouder les urnes, et pire encore, à y fortifier le Front national.

C’est ce qui rend vains les moulinets du sabre de bois du premier ministre s’il garde le même cap,

celui des cadeaux aux multinationales et des efforts pour les salariés, il donnera un sérieux coup de pouce

à Marine Le Pen.

S’il se borne à agiter les peurs en ­escomptant que les électeurs apeurés se grouperont autour de lui,

il se trompe.

Et il s’égare aussi, s’il imagine unir la gauche à la trique ou sur la politique antisociale qu’il veut poursuivre.

Il n’est plus temps pour lui de se rêver en manipulateur de marionnettes. La créature a échappé

à ses promoteurs.

Les scrutins des 22 et 29 mars sont pourtant une ­occasion à ne pas rater.

En premier lieu, pour protéger les missions sociales et de solidarité qui sont celles des départements

et qui sont menacées par les coupes budgétaires et par les candidats du Front national qui veulent

les détruire au nom de leur refus de « l’assistanat ».

Ensuite, c’est, par un message national, l’occasion de mettre un coup d’arrêt aux politiques

d’austérité et à ceux qui les portent. Enfin, en choisissant des élus courageusement à gauche, attachés

aux services publics et à l’égalité, partisans du progrès social et écologiste, les électeurs peuvent

défricher une voie d’avenir, une alternative.

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy