• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 16 mars 2015

Un dessin pas mal et qui dit tout. A voir …

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 mars 2015

Publié par Front de Gauche de Pierre Bénite

 

CaptureLe Pen1

Publié dans Dessin de presse, Extreme-droite, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Humour et politique…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 mars 2015

gattaz1

FN6

FN7

vu sur Moissac au Coeur

 

Publié dans Humour, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Les retraites chapeau des patrons du CAC 40

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 mars 2015

 

         Les retraites en or assurées à des patrons ruineux

 

DOMINIQUE SICOT de l’Humanité Dimanche – 12 mars 2015

Capturechimulus5

La dégradation des conditions de vie des retraités,

contre laquelle huit organisations (1) manifestent

le 17 mars, épargne certains.

Les pensions des grands patrons atteignent

des montants faramineux, ponctionnés sur les fonds

des entreprises. Les riches héritiers font mieux :

l’heure de la « retraite » sonne sans qu’ils aient

travaillé.

Un pouvoir d’achat qui fout le camp, des soins toujours

plus coûteux, un accompagnement indigent des personnes

vieillissantes … rien ne va plus pour les retraités !

 

Les salariés toujours en activité ne sont pas mieux lotis. Au fil des réformes de la retraite de base et

des exigences patronales qui dominent les négociations sur les retraites complémentaires obligatoires ARRCO

et AGIRC , la possibilité de bénéficier d’une pension correcte à un âge décent s’éloigne toujours plus. Qu’on y soit

ou que l’on coure après, la retraite devient synonyme de galère.

Pas tout à fait pour tout le monde, cependant.

Quelques chanceux bénéficient d’une retraite « surcomplémentaire »

par capitalisation, dite « à prestations définies». Du toutconfort : c’est l’entreprise qui paie les cotisations et,

quoi qu’il arrive sur les marchés financiers, le montant de la future pension est assuré.

Dans le langage courant, on appelle ça une « retraite chapeau». À en croire les compagnies d’assurances,

plus d’un million de salariés seraient couverts par de tels contrats.

Selon les statistiques du ministère des Affaires sociales, 205 000 personnes touchaient en 2012 une telle pension,

soit environ 1,3 % des retraités. Peu de monde. Quant au « chapeau », il n’a pas la même largeur pour tous :

41 % de ces heureux élus touchaient moins de 500 euros par an, 43 % de 500 à 4 999 euros

et 16 % plus de 5 000 euros.

36 MILLIARDS D’EUROS PRÉVUS

Et c’est là que commence l’infini! Entre les quelques centaines voire quelques milliers d’euros annuels, certes fort

bons à prendre, d’ex-cadres plus ou moins supérieurs et les rentes stratosphériques des dirigeants du CAC 40,

on change de dimension. Selon le rapport demandé fin 2014 à l’Inspection générale des finances et à l’Inspection

générale des affaires sociales par le ministre de l’Économie Emmanuel Macron – qui faisait mine alors de vouloir

en finir avec ce système –, « seulement 50 personnes » jouiraient d’une rente annuelle de plus

de 300 000 euros, dont quelques-unes de montants très supérieurs.

LES PDG DE DANONE ET DE L’ORÉAL PERCEVRONT 125 000 EUROS PAR MOIS POUR LEURS VIEUX JOURS,

SOIT PLUS DE 96 FOIS LA RETRAITE MOYENNE D’UN SALARIÉ.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

LE TOP 10 DES RETRAITES CHAPEAUX PROMISES AUX PATRONS DU CAC 40

(MONTANT BRUT ANNUEL DE LA PENSION LORS DU DÉPART EN RETRAITE)

Capturepatronsruineux

 

DANONE.

Franck Riboud, 1 583 424 euros.

L’ORÉAL.

Jean-Paul agon, 1 560 000 euros.

♦ AXA.

Henri de Castries, 1 056 000 euros.

CAPGEMINI.

Paul Hermelin, 858 000 euros.

AIRBUS GROUP.

Thomas enders, 840 000 euros.

♦ GDF SUEZ. Gérard mestrallet, 831 640 euros.

CRÉDIT AGRICOLE. Jean-Paul Chifflet, 688 800 euros.

RENAULT. Carlos ghosn, 687 375 euros.

LVMH. Bernard arnault, 630 000 euros.

LAFARGE. BRUNO LAFONT, 620 207 euros.

(Source: Prixinvest/« Les Échos». À partir des doc. de référence 2013)

 

RETRAITES CHAPEAUX : ENCADRÉES … MAIS PAS TROP !

Loin de supprimer les retraites chapeaux, la loi Macron (article 64 bis) se contente de poser

quelques garde-fous :

♦ conditionnement du versement de la pension à la « performance » de la société pendant la carrière

du bénéficiaire;

♦ approbation annuelle par le conseil d’administration;

plafonnement à 3 % par an de l’accroissement des droits à pension;

limitation de la vitesse d’acquisition de la pension à un taux de remplacement (1) de la rémunération

annuelle de 3 % par année de présence dans l’entreprise.

Mais comment évalue-t-on la « performance » ? De quelle « rémunération annuelle » s’agit-il ? Fixe ?

Fixe et variable ?

Sachant qu’un patron du CAC 40 gagne en moyenne 2,9 millions d’euros par an, il pourra toujours empocher

90 000 euros annuels de pension en 10 ans de carrière … assortis d’un petit portefeuille d’actions gratuites –

la fiscalité sur leurs plus-values vient fort à propos d’être allégée par la loi Macron …

(1) Rapport entre le salaire et la pension de retraite.

Publié dans ECONOMIE, France, Liberalisme, RETRAITES, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Élections départementales

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 mars 2015

 

Élections départementales : tout ce qu’il vous faut savoir

 

Capturedépartementales

Les élections départementales qui se tiendront

à la fin du mois sont les premières d’un genre

nouveau, qui ne va pas sans critique ni soupçon.

Quoi qu’il en soit, le pluralisme risque fort d’en pâtir.

Ils reviennent de loin, les départements. Les élections

départementales de la fin du mois ne sont pas passées

loin d’être à la fois les premières sous ce nom

(en remplacement des ex-cantonales) et les dernières.

Il n’y a pas si longtemps, l’échelon intermédiaire

entre la commune et la région était menacé de disparition pure et simple.

Au début du quinquennat, les socialistes avaient hérité de la réforme territoriale menée par Nicolas Sarkozy,

qui devait fusionner les mandats de conseiller général et conseiller régional en un seul : le conseiller territorial.

Dans cette configuration, l’échelon départemental devenait en quelque sorte une sous-assemblée du niveau

régional. Heureusement, le 3 mars 2012, dans son discours de Dijon, François 
Hollande, encore en campagne,

promettait pour les départements « un nouveau mode de scrutin qui devra assurer une proximité

mais aussi une meilleure représentation de toutes les sensibilités, et respecter le principe de parité posé

dans la Constitution ».

Cela paraissait simple annoncé ainsi, mais depuis 2012, le chef de l’État et ses gouvernements successifs

traînent leur grande réforme territoriale, maintes fois changée, découpée, tournée et retournée.

 

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Il est encore temps pour les procurations. Le premier tour des élections départementales (ex-cantonales)

se déroulera dimanche 22 mars. Le second tour est prévu le dimanche suivant. 
Le conseil général de chaque

département devient le conseil départemental. 
Le scrutin se déroulera dans tout le pays, sauf à Paris,

dans la métropole de Lyon, en Guyane et en Martinique. Les conseillers seront élus pour six ans.

Pour voter, il faut être inscrit sur les listes électorales. 
En cas d’absence le jour du scrutin, 
on peut voter

par procuration (en faveur d’une personne votant dans la même commune), à faire établir au plus vite

au commissariat de police, à la gendarmerie ou au tribunal d’instance.

Publié dans France, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Spécial Jean Ferrat : Partez à la rencontre des amis du poète

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 mars 2015

 

Avant, avec, après Ferrat : Antraigues, comment peut-on t’imaginer…

 

Laurence Mauriaucourt – 13 mars 2014

 

CapturedocuFerrat

 

L’Humanité a posé ses valises en Ardèche,

à la rencontre des villageoises et villageois

d’Antraigues-sur-Volane, terre de toutes

les cultures.

[Lire l’article sur humanite.fr]

Cliquer sur l’image ci-contre pour voir

le documentaire

 

 

Publié dans Culture, Musiqe, Poesie | Pas de Commentaire »

Pierre Laurent sur France Info

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 mars 2015

 

 Pierre Laurent : « Il va falloir changer de politique »

http://www.dailymotion.com/video/x2jai7c

par France Infosur dailymotion

Publié dans France, PCF, Pierre Laurent, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

L’Édito de l’Humanité : « Les moulinets du sabre de bois »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 mars 2015

Les moulinets du sabre de bois

 

L’éditorial de Patrick Apel-Muller – 16 mars 2015

 

Capturedépartementales2015

 

Le 22 mars, en choisissant des élus courageusement

à gauche, attachés aux services publics et à l’égalité,

partisans du progrès social et écologiste,

les électeurs peuvent défricher une voie d’avenir,

une alternative.

 

 

« Réfléchis longuement avant de te faire applaudir par tes ennemis », lançait Victor Hugo.

Il faut croire qu’Emmanuel Macron, en compagnie de l’UMP Benoît Apparu, jeudi soir sur France 2,

manquait de temps… ou que l’élu de droite n’était pas un adversaire. L’un et l’autre voulaient déréglementer,

alimenter la concurrence, amputer les garanties sociales. À se demander si les deux hommes ne s’étaient pas

accordés pour administrer un remède contre la participation aux élections départementales, dimanche.

Le mécontentement à l’égard des politiques conduites, hier par le tandem Sarkozy-Fillon et aujourd’hui

par le duo Hollande Valls, incite en effet à bouder les urnes, et pire encore, à y fortifier le Front national.

C’est ce qui rend vains les moulinets du sabre de bois du premier ministre s’il garde le même cap,

celui des cadeaux aux multinationales et des efforts pour les salariés, il donnera un sérieux coup de pouce

à Marine Le Pen.

S’il se borne à agiter les peurs en ­escomptant que les électeurs apeurés se grouperont autour de lui,

il se trompe.

Et il s’égare aussi, s’il imagine unir la gauche à la trique ou sur la politique antisociale qu’il veut poursuivre.

Il n’est plus temps pour lui de se rêver en manipulateur de marionnettes. La créature a échappé

à ses promoteurs.

Les scrutins des 22 et 29 mars sont pourtant une ­occasion à ne pas rater.

En premier lieu, pour protéger les missions sociales et de solidarité qui sont celles des départements

et qui sont menacées par les coupes budgétaires et par les candidats du Front national qui veulent

les détruire au nom de leur refus de « l’assistanat ».

Ensuite, c’est, par un message national, l’occasion de mettre un coup d’arrêt aux politiques

d’austérité et à ceux qui les portent. Enfin, en choisissant des élus courageusement à gauche, attachés

aux services publics et à l’égalité, partisans du progrès social et écologiste, les électeurs peuvent

défricher une voie d’avenir, une alternative.

Publié dans France, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Maintenant, le Medef veut faire les poches des veuves !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 mars 2015

 

Maintenant, le Medef veut faire les poches des veuves !

 

huma-dimanche

HUMANITÉ DIMANCHE – 12 mars 2015

 

 

babouse2

En pleines négociations sur le financement

des complémentaires, le patronat fait feu

de tout bois pour réduire toujours plus les pensions.

Le 1er avril, les retraites complémentaires des 14,7 millions

de pensionnés de l’AGIRC et de l’ARRCO n’augmenteront pas

d’un fil.

L’accord conclu par le patronat, la CFDT, FO et la CFTC

le 13 mars 2013, et censé prendre des mesures conservatoires

dans l’attente de la fin des négociations (ouvertes le 17 février

dernier) sur le financement des deux caisses, prévoit en effet

de minorer d’un point par rapport à l’inflation l’évolution des pensions.

Or celle-ci n’a été que de 0,9 % en 2014. Ce gel sonne comme un avant-goût de ce à quoi pourrait aboutir

la négociation en cours.

Le 5 mars, le MEDEF a en effet présenté ses propositions, dont l’objectif est de diminuer les pensions. Outre un gel

des retraites pour 2016, 2017 et 2018, le patronat veut repousser à 67 ans, contre 65 ans actuellement,

l’âge auquel un salarié pourra toucher 100 % de sa complémentaire.

POUR LE PATRONAT, IL FAUDRAIT ATTENDRE 67 ANS, CONTRE 65 ACTUELLEMENT,

POUR TOUCHER 100 % DE LA COMPLÉMENTAIRE.

Pour y parvenir, il mise sur l’instauration d’une progressivité du taux. À 62 ans, on ne pourrait prétendre

qu’à 60 % de sa pension, 68 % à 63 ans … Les pensions de réversion sont aussi dans son collimateur.

Pour faire bénéficier le conjoint survivant d’un taux de 60 %, le titulaire de la pension devrait renoncer

à vie à 5,5 % de sa pension. À défaut, le conjoint ne toucherait que 30%.

Les salariés ayant connu des périodes de chômage seraient soumis à la double peine car ils se verraient

attribuer uniquement le nombre de points correspondant aux cotisations versées par l’UNEDIC.

Nul doute que le MEDEF n’espère pas obtenir gain de cause sur toutes ces revendications, mais cette surenchère

devrait être suivie de « concessions » permettant d’arracher un accord. Car, si le secrétaire de la CGT,

Philippe Martinez, parle « de ligne de fracture » avec le MEDEF, la CFDT s’est déjà déclarée prête à faire

des économies.

Publié dans Austerite, France, Humanite Dimanche, Liberalisme, RETRAITES, SOCIAL | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy