Poème de Wafae Charaf du fond de sa cellule

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 mars 2015

 

      Poème de Wafae Charaf du fond de sa cellule

 

Traduction, Aziz HMOUDANE – Wafae CHARAF, prison civile de Tanger

humanite.fr – 8mars 2015

CaptureWafaeCharaf

 A l’occasion de cette journée internationale

 de la lutte pour les droits des femmes,

 une traduction de l’arabe au français

 d’un poème de la jeune militante Wafae Charaf

 du fond de sa cellule.

 La jeune Marocaine avait été emprisonnée,

 suite à son soutien aux luttes syndicales,

  dans sa ville de Tanger.

 

S’il vous plait, ne m’interrogez pas
Est-ce une vérité ?
Est-ce un rêve ?
Interrogez-moi…oui…interrogez-moi
Je suis liberté éternelle absolue
Je suis la patrie libre
Je suis une femme révolutionnaire
Je suis une jeune rebelle
Je suis une jeune militante…J’ai abandonné ma famille et mes camarades
Je suis derrière les barreaux des cellules de la réaction
Ma voix…Résistance.
Ma voix…Révolution
Mon amour…Résistance.
Mon militantisme…continu
Emprisonnée, opprimée, réprimée et j’ai souffert
Je me suis rebellée et je me rebellerai…J’ai milité et je militerai
Je réfléchis et je dis
S’il vous plait, avez-vous vu une détenue se consoler elle-même ?
Je renouvelle confiance en moi
Mon sourire augmente d’avantage mon espoir
Mon amour est celui d’une patrie libre
Mon amour est celui de la femme libre
Prisonnière je le suis mais libre malgré les chaines

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy