• Accueil
  • > F-Haine
  • > Départementales 2015 : Le Front national vide son sac d’ordures

Départementales 2015 : Le Front national vide son sac d’ordures

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 mars 2015

 

Le Front national vide son sac d’ordures

 

Grégory Marin – l’Humanité – 3 mars 2015

 

decla_fn

Florilège de propos nauséabonds distillés sur les réseaux sociaux par les candidats FN.

 

Afin d’accélérer son implantation locale, le parti d’extrême droite a recruté tous azimuts

nombre de candidats très éloignés de la sphère républicaine.

« Un sans-faute », estime pourtant Marine Le Pen.

Oui, il existe un « danger » Front national que la gauche – et cette partie de la droite qui ne l’a pas

nourri de l’abandon de ses valeurs républicaines – doit reconnaître. Mais il ne suffit pas de crier

au 21 avril pour inciter au vote utile, comme le font certaines écuries médiatiques et politiques qui,

du coup, dédouanent les exécutifs, national et locaux, quand c’est leur absence de réponse politique

à la crise économique et sociale qui fait le lit de l’empire Le Pen. Le danger, encore pointé hier

par le secrétaire national du PCF (lire également en page 7), réside autant dans ce que le parti

d’extrême droite ne dit pas clairement de ses projets antisociaux que dans ce que ses candidats révèlent,

le plus souvent sur des réseaux sociaux utilisés comme déversoir d’une haine débordante.

Que sait-on de la volonté des candidats frontistes de réserver le RSA aux « Français d’abord » ?

Que dit le parti de Marine Le Pen sur la suppression de la clause de compétence générale des départements ?

Des généralités, rabâchées lors de « formations » parisiennes auxquelles sont tenus de participer

(sous peine d’être mal vus de la direction nationale) les candidats frontistes aux élections.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy