• Accueil
  • > France
  • > Canton de Tremblay : Une candidate UMP-UDI fait appel à la police municipale de son mari pour intimider un militant communiste

Canton de Tremblay : Une candidate UMP-UDI fait appel à la police municipale de son mari pour intimider un militant communiste

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 mars 2015

Vu sur le blog de Nicolas Maury

 

Un militant communiste arrêté par la police municipale

de Vaujours devant chez lui à Tremblay en France

 

Pierre Laporte, Conseiller général et maire adjoint de Tremblay en France (Front de gauche)

rapporte cette information cocasse d’un militant communiste intimidé et menacé

par une autorité locale

Capturearrestationmiltantcommuniste 

La candidate de la droite appelle

à la rescousse la police municipale de son mari

La candidate UMP-UDI pour le canton de Tremblay

a fait appel à la police municipale dont son mari,

maire de Vaujours, est le patron, pour intimider

un militant communiste.

 

La police municipale de Vaujours a interpellé, sur le territoire de Tremblay (!), et menotté, un militant

communiste, Claude Pineau, seulement parce qu’il décollait une affiche sur un panneau de libre affichage.

La police municipale l’a ensuite conduit manu militari et menotté au commissariat de Livry-Gargan

en exigeant sa mise en garde-à-vue !

La police nationale de Livry-Gargan a immédiatement demandé que les menottes soient retirées,

et a refusé de placer Claude Pineau en garde-à-vue, estimant qu’une simple contravention aurait fait

l’affaire : heureusement, il existe encore une police républicaine.

Xavier Lemoine a déjà radié frauduleusement des listes électorales la candidate du Front de Gauche

et conseillère municipale Angélique Planet-Ledieu, lui interdisant d’être candidate. A présent, la droite utilise

la police municipale à des fins partisanes pour intimider les militants dans le cadre d’une élection.

Claude Pineau a été interpellé devant chez lui comme un vulgaire délinquant !

Ces méthodes sont inacceptables, et indignes d’élus de la République. Le climat d’intimidation et de peur

que fait régner la droite sur notre canton est incompatible avec l’exercice du débat démocratique

et ne peut que favoriser le vote Front National.

http://www.pierre-laporte.org/2015/03/un-militant-arrete-par-la-police-municipale-de-vaujours-devant-chez-lui-a-tremblay-en-france.html

Laisser un commentaire