• Accueil
  • > Archives pour février 2015

Élections départementales – Les candidats FN se lâchent : propos racistes, orduriers et violents

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 février 2015

Communiqué du PCF

 

Le Front national n’est pas « anti-système », il est « pro-haine »

 

FN5

 

  L’image lisse que le Front national et Marine Le Pen

  tentent de se construire ne cesse de se fissurer

  dans la campagne des départementales.

  Les déclarations nauséabondes, racistes, et appelant

  à la violence se multiplient sur les blogs et les comptes

  des réseaux sociaux de candidats du Front national.

 

 

La véritable nature du FN réapparait. Ainsi, Fabien Rouquette et Michèle Boisset, candidats dans le canton de Narbonne 2 appellent les « Socialistes, Communistes et musulmans » à faire « Un geste pour la planète : suicidez-vous ! ». « Hihi, un beau rêve » s’autorise même à commenter la candidate FN *. D’autres candidats dans le canton voisin appellent à des « battues contre les arabes »… Ce n’est plus supportable.

La banalisation et l’ultra-médiatisation du Front national libèrent totalement une parole répugnante, ordurière et violente. Chacun est aujourd’hui devant ses responsabilités et doit regarder la réalité en face : le Front national n’est pas « anti-système », il est « pro-haine ». Marine Le Pen répond que ses candidats ne « sont pas des professionnels de la politique ». Il faut probablement entendre par là qu’ils n’ont pas sa technique pour cacher la véritable nature raciste de son parti.

La foire à la haine des musulmans, des juifs ou des hommes et femmes engagés à gauche doit cesser. Nous appelons les hommes et femmes de ce pays à se mobiliser contre les ennemis de la République.

Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF

 

 

 

Publié dans F-Haine, France, Racisme - Xenophobie | Pas de Commentaire »

Bienvenue chez Sanofi : 4 millions d’euros pour le nouveau PDG !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 février 2015

 

Bonus d’arrivée indécent chez Sanofi

 

Kevin Boucaud – l’Humanité – 23 février 2015

 

Capturepatronsfric

 

 

  Ils n’ont pas honte ! Le nouveau PDG du groupe

  pharmaceutique français Sanofi, nommé jeudi soir,

  Olivier Brandicourt, aura droit à un « bonus

  de bienvenue » qui pourrait atteindre 4 millions d’euros.

  Selon un document consultable sur le site Internet de Sanofi,

  une indemnité forfaitaire brute de 2 millions d’euros est

  prévue pour la prise de fonction du nouveau directeur général,

  le 2 avril.

 

 

Olivier Brandicourt pourrait également bénéficier d’une telle indemnité en janvier 2016 s’il est toujours en poste à ce moment-là. L’entreprise explique qu’elle accorde cette prime à son nouveau chef, qui s’occupe actuellement des activités pharmaceutiques du groupe allemand Bayer, en « contrepartie des avantages auxquels il a renoncé en quittant son précédent employeur ». Le groupe précise également que la rémunération de son nouveau PDG sera composée d’une part fixe annuelle brute de 1,2 million d’euros et d’une part variable cible de 150 % de la rémunération annuelle fixe et plafonnée à 250 % – soit entre 3 millions et 4,2 millions d’euros – « soumise à des objectifs à la fois quantitatifs et qualitatifs », précise Sanofi. Olivier Brandicourt touchera par ailleurs 220 000 options de souscription d’actions par an et 45 000 actions de performance.

Cette annonce intervient alors que les salariés luttent depuis trois semaines afin d’obtenir une modeste augmentation de 120 euros par an, soit juste 50 centimes par jour. Une largesse que ne veut pas se permettre la 
direction du groupe pharmaceutique, alors que 
l’entreprise se porte particulièrement bien, affichant un résultat net des activités à 6,847 milliards d’euros (soit une hausse de 2,4 % par rapport à 2013) et possédant la deuxième capitalisation à la Bourse de Paris. Dans le même temps, Sanofi s’est permis de verser 3,7 milliards d’euros de dividendes à ses actionnaires, « soit la 21e année de hausse », précise la direction dans un communiqué. La CGT a tenu à montrer son indignation face à ce qu’elle a perçu « comme une gifle ». Niveau emploi, 
le PDG sortant a annoncé récemment que Sanofi n’avait pas « pris d’engagements » sur la « stabilité des effectifs ».

 

Publié dans ECONOMIE, France, Liberalisme, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Les droits des salariés dans le viseur patronal et gouvernemental

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 février 2015

 

Les droits des salariés dans le viseur patronal et gouvernemental

 

Kareen Janselme – l’Humanité – 23 février 2015

 

Loi sur la sécurisation de l’emploi, loi Macron, négociation sur le dialogue social :

aucun texte n’épargne les comités d’entreprise. Soixante-dix ans après leur naissance,

ils sont toujours craints des patrons alors qu’ils peuvent apporter des solutions alternatives

pour développer l’entreprise.

CaptureMarcelPaulAmbroiseCroizat

  Alors que la négociation sur la modernisation

  du dialogue social s’est soldée par un échec

  au mois de janvier, la CGT, FO et la CFE-CGC

  refusant de signer le texte patronal,

  le gouvernement reprend la main sur cette réforme

  à haut risque.

  Le premier ministre, Manuel Valls, reçoit

  les organisations syndicales et patronales mercredi

  dans le but d’élaborer une « loi travail », qui pourrait

  abonder dans le sens du Medef de fusionner

les instances représentatives du personnel – IRP – (délégués du personnel – DP –, comité d’entreprise – CE –,

comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail – CHSCT) en un conseil d’entreprise.

La perspective d’un possible laminage des droits et prérogatives de ces instances est sur la table, l’année même

où les comités d’entreprise, nés le 22 février 1945, fêtent leurs soixante-dix ans.

Menacé, le CE n’a pas encore passé l’arme à gauche malgré les attaques incessantes du patronat.

Parce que le CE n’est pas juste un distributeur de spectacles à prix réduits, le patronat a toujours voulu limiter

son influence. Contrôle des comptes de l’entreprise, expression des salariés : voici les incontestables prérogatives

qui, depuis la naissance de l’institution, inquiètent malheureusement beaucoup de chefs d’entreprise.

Malheureusement, car cette IRP a été conçue pour aider à mieux diriger l’entreprise… et non freiner sa croissance

comme le font croire les organisations patronales, mais aussi le gouvernement aujourd’hui. Pour preuve, après la loi

dite de « sécurisation » de l’emploi votée en 2013, qui a réduit les délais de consultation et d’expertise,

la loi Macron a voulu restreindre la publicité des comptes et a réussi à dépénaliser le délit d’entrave au comité

d’entreprise…

[...]

Les CE arrivent à stopper et à retarder les procédures de licenciements collectifs.

Ainsi, en 1995, le plan social d’Éverite, filiale de Saint-Gobain, est frappé de nullité par la Cour de cassation

pour « manque d’indications sur le nombre et la nature » des reclassements proposés. En 1997, l’arrêt Samaritaine

va plus loin. Non seulement le plan social prononcé en 1993 est annulé mais la Cour de cassation somme l’enseigne

de réintégrer les salariés licenciés. En 2011, la cour d’appel de Paris annule le plan social de Viveo et cette fois-ci

pour absence de motifs économiques, suite à la démonstration des données fournies par l’expertise du CE. La Cour

de cassation reviendra sur cette décision affirmant que les juges ne peuvent pas annuler un PSE pour défaut

de cause économique puisque ce n’est pas inscrit dans la loi. La haute juridiction ferme la porte à de nombreux

recours possibles qui inquiétaient sensiblement les grands patrons. Il est clairement signalé aux comités d’entreprise

qu’ils ne peuvent que retarder ou améliorer un plan de sauvegarde de l’emploi. Et pourtant…

[...]

Dans les entreprises, les menaces de la loi Macron et les propositions patronales actuelles

pour rénover le dialogue social inquiètent :

« Deux fois par an, nous mandatons un expert pour étudier les comptes annuels, les investissements, les choix

stratégiques, rapporte Maël Le Goff. L’expert obtient des chiffres qui ne nous sont pas communiqués en CE.

Si la publication des comptes n’était plus autorisée comme a essayé de le faire la loi Macron au nom du secret

des affaires, le comité d’entreprise n’aurait plus de raison d’être ! Nous sommes tous dubitatifs par rapport à la loi

sur la modernisation du dialogue social à venir, suite à l’échec des négociations. Les salariés sont très inquiets

de la volonté de créer une instance unique qui entraînerait la disparition du CHSCT (comité hygiène sécurité

et conditions de travail). » Plutôt que de réduire les droits, l’évolution de l’entreprise (mondialisation,

course à la rentabilité, etc.) commanderait plutôt d’en élargir l’accès, d’accorder par exemple

la possibilité aux élus du CE de posséder un « droit de veto » sur les décisions stratégiques.

[Article complet sur humanite.fr]

 

Publié dans droit du travail, ECONOMIE, France, Liberalisme, SOCIAL | Pas de Commentaire »

La Confédération paysanne s’invite au Salon de l’agriculture

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 février 2015

 

OGM

Halte à la biopiraterie !

 

biopirate

  A l’appel de la Confédération paysanne, paysans

  et citoyens se sont retrouvés au Salon de l’agriculture

  pour dénoncer l’appropriation du vivant

  par les multinationales. Lors d’une déambulation

  festive et revendicative, des panneaux « BIOPIRATES »

  ont été apposés sur les stands des ministères

  de l’Agriculture et de l’Écologie, des entreprises

  semencières ainsi que de l’Inra* et du Cirad*

(recherche agricole).

Aujourd’hui, un paysan qui partage sa ressource avec la recherche n’est pas protégé. Un brevet peut être déposé sur un caractère génétique, moléculaire ou biochimique. Le paysan en question peut donc passer du statut de contributeur de la recherche à celui de contrefacteur de la semence, des animaux ou des préparations naturelles qu’il a lui-même sélectionné ! Il s’agit donc bien de piratage !

Des brevets sur des traits natifs (existants à l’état naturel) sont déjà déposés en Europe. On peut craindre leur multiplication si rien n’est fait pour les empêcher.

Il est temps pour le gouvernement de respecter ses engagements internationaux, en protégeant notre alimentation, les paysans et les communautés indigènes de la biopiraterie. Ça doit être le rôle de la Loi biodiversité !

 

Ci-joint le tract distribué ce jour sur le Salon

Photos de l’action

Source

A voir également sur le site :

Lagriculture paysanne expliquee aux urbains

 

Cette BD développée sur un ton humoristique présente

de façon simple et pédagogique l’agriculture paysanne

et ses 6 thèmes : autonomie, répartition, travail avec la nature,

développement local, qualité des produits et transmissibilité

des fermes. La BD retrace l’expérience des parents de Michel

qui à travers la rencontre de nombreux paysans de la Conf’

essaient de reprendre la main sur leur mode de production

et sur le sens de leur métier. A diffuser largement !

Télécharger la BD (PDF – 33Mo)

Publié dans Agriculture, ECONOMIE, France, Liberalisme | Pas de Commentaire »

Salon de l’agriculture : les vaches à la sauce low cost

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 février 2015

 

Salon de l’agriculture : les vaches à la sauce low cost

Viande, lait

 

Gérard Le Puill – Humanité Dimanche – 20 février 2015

 

Le Salon de l’agriculture se tient du 21 février au 1 er mars prochain, porte de Versailles à Paris.

« La plus grande ferme du monde », fréquentée l’an dernier par 703 407 visiteurs, accueillera

cette année 1 050 exposants, venus de 22 pays, qui présenteront près de 4 000 animaux.

Mais derrière cette réussite, la chute des prix du lait, la concurrence entre vaches laitières

et races à viande, le recul du pouvoir d’achat des ménages compromettent la consommation

en viande de qualité et mettent les éleveurs en grandes difficultés.

 

CaptureFr3rougeflamande1  capture d’écran

  Les Salons de l’agriculture se suivent et se ressemblent

  au moins sur un point : une race bovine leur sert toujours

  de tête d’affiche.

  Cette année, la star se nomme Filouse, une « rouge flamande »

  née en 2010. Elle provient d’un rameau qui peuplait autrefois

  les côtes de l’Europe du Nord jusqu’à la mer Baltique.

 

 

Elle a compté plus d’un million de têtes au début du XX e siècle. Dans les régions Nord- Pas-de-Calais

et Picardie, son lait était particulièrement apprécié pour la production du maroilles, le fromage AOC

en Avesnois-Thiérache.

Comme d’autres races supplantées depuis un demi-siècle par la prim’holstein, cette laitière au pelage brun

acajou ne compte plus que deux milliers de têtes aujourd’hui. Elles sont réparties chez 65 éleveurs

passionnés qui n’ont pas accepté de perdre ce potentiel génétique.

[…]

Tandis qu’augmentait en France le nombre de bovins lourds de bonne conformation (à l’arrière imposant),

avec beaucoup de viandes de qualité issues des quartiers arrière des animaux, la politique de l’offre

dans les grandes surfaces favorisait la mise en rayon des viandes blanches moins chères ainsi que les pièces

avant des bovins présentées de plus en plus sous forme de viande hachée en steaks, boulettes et autres

préparations.

Les vaches laitières étant très nombreuses en Europe, avec une durée de vie « active » courte, leur viande

devient un sous-produit du lait quand elles vont à l’abattoir. Du coup, la viande low cost supplante

aussi la viande de qualité comme cela se pratique dans d’autres secteurs économiques. La belle viande

des charolaises et des limousines arrive moins facilement jusqu’à l’assiette des consommateurs quand chacun

regarde les prix en faisant ses courses, tandis que la restauration collective va aussi vers le moins cher.

Au point que nos grandes surfaces importent des morceaux avant de piètre qualité, tandis que les bouchers

peinent à vendre des arrière de premier choix en raison de leur prix. Cette prise en tenaille permet aussi

de peser sur les cours à la production en France plus que dans les autres pays européens.

Telles sont les principales causes des difficultés que connaissent aujourd’hui les éleveurs spécialisés en bovins

à viande.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

 

Publié dans Agriculture, ECONOMIE, Environnement, Liberalisme | Pas de Commentaire »

Macron, l’ex-banquier donneur de leçons, s’attaque de nouveau aux chômeurs

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 février 2015

 

Nouvelle offensive d’Emmanuel Macron à l’attention des chômeurs

 

Alexandra Chaignonl’Humanité – 20 février 2015

 

CapturePlacide5

En assurant le service après-vente de sa loi

à l’antenne de BFMTV, le ministre

de l’Économie a une nouvelle fois stigmatisé

les demandeurs d’emploi.

«Si j’étais chômeur, je n’attendrais pas tout

de l’autre, j’essaierais de me battre d’abord », a

déclaré mercredi matin le ministre de l’Économie

à l’antenne de BFMTV, où il était venu faire

le service après-vente de sa loi et justifier le 49-3.

 

 

Certes, Emmanuel Macron n’est pas à une maladresse près – on se souvient ainsi de sa sortie

sur les « illettrés de Gad ». Sauf que cette petite phrase qui passe très mal n’en est pas une – de maladresse –

et elle illustre une fois de plus la position sociale-libérale « sans tabou ni posture » du ministre.

« Si j’étais chômeur, je ne serais pas déçu de ce qui s’est passé hier, au contraire », a même insisté

Emmanuel Macron, martelant à propos de son texte qu’il « va dans le bon sens pour l’économie française ».

Une fois encore, les chômeurs servent de boucs émissaires. Une fois encore, on nous ressort le leitmotiv

de « tous assistés », niant les difficultés auxquelles les 5 millions de chômeurs peuvent être confrontés.

Mais le ministre de l’Économie n’en est pas à son ballon d’essai. Il avait déjà chargé les privés d’emploi

il y a quelques mois, en lançant que « la question du montant et de la durée de l’indemnisation du chômage

doit être posée », poursuivant ainsi une campagne de stigmatisation entamée par son collègue ministre

du Travail, François Rebsamen. En matière de culpabilisation des demandeurs d’emploi, celui-ci avait affirmé

avec éclat que « les chômeurs ont des droits et des devoirs ».

Macron a avoué qu’il n’était plus « encarté au PS ».

[Lire la suite sur humanite.fr]

Un « immunisé du chômage » se permet de donner des leçons… aux chômeurs

Publié dans Chomage, France, Liberalisme, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Mardi 24 février sur Arte : Puissante et incontrôlée : la troïka

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 février 2015

 

Puissante et incontrôlée : la troïka

 

Captureartetroïka    capture d’écran

 

  Un passionnant travail d’investigation

  du journaliste  économique allemand

  Harald Schumann

 

 

 

 

Réalisation : Arpad Bondy et Harald Schumann

Mardi 24 février 22 h 30

Publié dans ECONOMIE, Presse - Medias, Troika | Pas de Commentaire »

Le milliardaire Gérard Mulliez s’invite chez les Jeunes Communistes de Lille

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 février 2015

 

Le patron d’Auchan s’invite dans une réunion des jeunes communistes de Lille

 

Mulliez

  Le milliardaire Gérard Mulliez a fait intrusion

  lors d’une réunion des jeunes communistes de Lille

  L’information, photo à l’appui, circule sur les réseaux sociaux.

  Le fondateur de l’empire Auchan, le milliardaire Gérard Mulliez

  a fait intrusion dans le local de la section du Parti communiste

  de Lille, rue d’Artois, alors que les jeunes du Mouvement JC

  tenaient leur conseil départemental.

 

 

afficheJCnord

 

 

  « Il est venu nous rendre visite, pour se plaindre

  de l’affiche du PCF Nord, dénonçant l’augmentation

  des dividendes de ses actionnaires

  alors que son groupe licencie à tour de bras.

  Il est ensuite tout naturellement reparti

  avec sa femme dans son énorme Range Rover »,

  indique un porte-parole du MJCF sur le compte twitter

  de l’organisation lilloise.

 

 

Auchan dégraisse quand l’État passe à la caisse

Publié dans France, Jeunes Communistes, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Mercredi : Numéro exceptionnel de l’Humanité : 12 pages consacrées à la Grèce

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 février 2015

 

Les reportages des envoyés spéciaux de l’Humanité en Grèce.

 

Capturehumagrèce

 

Ce qui a déjà changé dans le pays. Le récit d’une politisation populaire.

Des reportages, des portraits sur l’élargissement des soutiens à l’action du gouvernement.

Un entretien avec Costa Gavras.

Un numéro exceptionnel de l’Humanité, mercredi 25 février, dans les kiosques

et chez les marchands de journaux.

 

Publié dans Grece, l'Humanité, Presse - Medias | Pas de Commentaire »

Humour et Politique

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 février 2015

 

L’intégrisme a encore frappé

49.3bis

http://www.legrandsoir.info/l-integrisme-a-encore-frappe.html

Publié dans Humour, Le Grand Soir, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

12345...8
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy