• Accueil
  • > Competitivite
  • > Accord de compétitivité chez Faurecia : Plus de 1 200 personnes touchées avec une baisse de leur revenu à la clé

Accord de compétitivité chez Faurecia : Plus de 1 200 personnes touchées avec une baisse de leur revenu à la clé

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 février 2015

 

Au nom de la compétitivité, Faurecia sacrifie les salaires

 

Kevin Boucaud – l’Humanité – 25 février

 

Capturefaurecia1

  Pourtant bien portant, l’équipementier automobile

  a conclu un accord de compétitivité.

  L’entreprise s’engage à n’effectuer aucun plan

  social contre de fortes concessions salariales.

 

Un des plus grands accords de compétitivité depuis le début de la crise a été signé, en fin de semaine dernière,

chez Faurecia, filiale de PSA Peugeot Citroën spécialisée dans la production d’équipements automobiles.

Plus de 1 200 personnes sont touchées avec une baisse de leur revenu à la clé. Le groupe, qui met

régulièrement en compétition ses usines pour l’attribution de nouveaux produits, a déjà mis en œuvre plusieurs

accords de ce type, mais c’est la première fois qu’autant de sites sont concernés.

Un gel des salaires pour les trois prochaines années

Dans la division échappements, l’une des quatre grandes de l’équipementier automobile, la direction

de l’entreprise s’est engagée à ne pas lancer de plan social pendant les trois prochaines années en échange

de grosses concessions de ses salariés. L’accord a été signé par la CFE-CGC et la CFDT,

à l’issue d’un référendum interne qui a recueilli 55 % de suffrages favorables. Alors que, de son côté, la CGT a

annoncé, dès le 2 février, dans un communiqué, qu’elle refuserait de faire partie des signataires de cet accord

qu’elle juge « injuste » et dangereux pour « les acquis sociaux » des salariés de l’entreprise.

Selon le représentant du syndicat, Andrès Gomez, « la direction n’a donné aucune contrepartie ».

« Il n’y avait pas de plan social de prévu et l’entreprise se porte très bien, la preuve

c’est que les profits devraient doubler en 2015 par rapport à 2014 », rappelle-t-il.

L’accord de compétitivité prévoit un gel des salaires pour les trois prochaines années,

une suppression de l’intéressement en 2015, puis sa baisse en 2016 et 2017. De plus, les salariés

devront accepter qu’un jour de congé d’ancienneté soit supprimé.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy