L’agriculture industrielle, un modèle toxique

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 février 2015

 

      MOBILISATION

  • Carte de l’industrialisation de l’agriculture :

               Une dérive destructrice pour les paysans

 

nonindustriagriculture

 

  A la veille de l’ouverture du Salon de l’agriculture,

  la Confédération paysanne rend publique

  la carte de l’industrialisation de l’agriculture.

  Certes non exhaustive, elle met cependant

  en évidence comment, au-delà du symbole

  des 1000 vaches, une agriculture destructrice

  se met en place.

 

La Loi Macron (articles 27 à 30) et les récentes annonces de Manuel Valls démontrent clairement

que cette dérive correspond à la volonté du gouvernement.

Il y a donc une réelle intention de livrer notre métier aux mains d’industriels plus soucieux de leurs parts

de marché que de l’emploi, de l’alimentation ou de l’environnement. L’exemple de la pieuvre Sofiprotéol

(avec sa nouvelle entité Avril) est particulièrement parlant. Producteur d’aliments, fournisseur de conseils

et de débouchés, financeur, la société du Président de la FNSEA* s’accapare la production et la valeur

ajoutée au mépris des paysans

[Lire la suite confederationpaysanne.fr]

 

      AGROBUSINESS

  • Les dessous de votre assiette :

la carte de France des fermes géantes

 

par Sophie Chapelle 20 février 2015

Capturecarteindustriagriculture

  Alors que le Salon de l’agriculture s’ouvre le 21 février,

  la Confédération paysanne vient de publier une carte

  de l’industrialisation de l’agriculture. Vous connaissiez

  la célèbre « ferme-usine des Mille vaches » en Picardie ?

  Découvrez un élevage de 250 000 poules pondeuses

  dans la Somme et de 125 000 poulets dans le Vaucluse,

  un centre d’engraissement de 2000 taurillons dans l’Aube,

  une maternité industrielle de 900 truies pour 23 000

  porcelets par an dans les Côtes d’Armor, ou bien encore les 3 000 brebis laitières dans les Pyrénées Atlantiques…

Ces fermes géantes sont-elles des exceptions dans le paysage français ? « Sur 71 000 exploitations laitières,

on a à peine 5 000 ateliers de plus de 100 vaches, 128 de plus de 200 vaches et peut-être deux ou trois de plus

de 300 vaches », souligne l’Institut de l’élevage, dans un entretien à Terra Eco.

Pour autant, le gouvernement ne cesse d’encourager l’agrandissement des exploitations agricoles. L’exécutif a ainsi

annoncé le 18 février des mesures facilitant l’agrandissement des élevages de volailles, en relevant le seuil

à partir duquel une autorisation est requise de 30 000 à 40 000 volailles. Il y a un an, le gouvernement avait déjà

relevé le seuil des porcheries de 450 à 2000 porcs (notre article).

[Lire la suite sur Basta !]

Pour aller plus loin :

l’enquête de Basta !  sur l’accaparement des terres et la concentration foncière en France

Creative Commons License

 

       SOCIÉTÉ

    ENQUÊTE 

  • Le maître caché de l’industrialisation de l’agriculture française

 

Barnabé Binctin et Laure Chanon (Reporterre) – 20 février 2015

ferme

 

  Les nombreux projets de fermes-usines en cours

  annoncent l’industrialisation de l’agriculture.

  Un chemin totalement différent du modèle mis

  en scène par le Salon de l’agriculture qui s’ouvre

  samedi.

  Le but : une agro-industrie avec peu de travailleurs

  et maximisant le profit de grandes entreprises.

 

Une holding nommée Avril – nouvel avatar de Sofiprotéol – joue un rôle clé dans cette mutation forcée.

Reporterre a exploré les méandres du maître secret de l’agriculture française.

[Lire la suite sur reporterre.net]

La carte de France des projets de fermes-usines

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy