18 février : Réplique aux attaques contre le droit de grève

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 février 2015

 

Droit de grève. Riposte mondiale à l’offensive patronale

Pierre-Henri Lab – Humanité Dimanche – 13 février 2015

Capturedroitdegrève

  Le 18 février, la réplique s’organise

  face aux assauts répétés

  contre le droit de grève menés

  par les instances patronales au sein

  de l’organisation onusienne, OIT.

  Sharan Burrow, la secrétaire générale

  de la Confédération syndicale

  internationale qui appelle

  à la mobilisation, participera à Paris

  au rassemblement (1) des organisations

  affiliées dont la CGT, FO et la CFDT.

 

Turquie, mieux vaut être djihadiste que gréviste. Très accueillante et tolérante avec les égorgeurs

de « l’État islamique » qui peuvent gagner ainsi la Syrie voisine, la Turquie réprime avec beaucoup

de zèle les travailleurs en lutte. La grève des ouvriers de la métallurgie, contre la remise en cause

de leur convention collective, notamment la baisse des salaires des jeunes embauchés, vient

d’être interdite. Débuté le 29 janvier, le conflit paralyse 22 usines, dont certaines travaillent

pour des multinationales françaises comme Alstom ou Schneider, et devait toucher 18 autres

entreprises le 18 février. Mais c’était compter sans le Conseil des ministres qui, le 30 janvier, a suspendu

par décret le mouvement pour 60 jours, comme l’y autorise la loi turque au prétexte qu’il risquerait

« de compromettre la sécurité nationale ». Ce motif avait déjà permis de casser les mobilisations

dans les mines et dans le secteur du verre en 2014.

Travailleurs, pas esclaves !

Autant dire que « Ne touchez pas au droit de grève », la mobilisation internationale organisée

le 18 février par la Confédération syndicale internationale (CSI), tombe à pic et pas seulement

en Turquie.

Cette journée sera l’occasion de dénoncer les atteintes aux libertés syndicales dans des dictatures

comme le Kazakhstan, où la répression d’un conflit du secteur pétrolier avait fait 16 morts

en décembre 2011. Mais les attaques contre le droit de grève ne sont pas l’apanage des régimes

autoritaires ou des pays en développement au Code du travail embryonnaire.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy