• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 16 février 2015

18 février : Réplique aux attaques contre le droit de grève

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 février 2015

 

Droit de grève. Riposte mondiale à l’offensive patronale

Pierre-Henri Lab – Humanité Dimanche – 13 février 2015

Capturedroitdegrève

  Le 18 février, la réplique s’organise

  face aux assauts répétés

  contre le droit de grève menés

  par les instances patronales au sein

  de l’organisation onusienne, OIT.

  Sharan Burrow, la secrétaire générale

  de la Confédération syndicale

  internationale qui appelle

  à la mobilisation, participera à Paris

  au rassemblement (1) des organisations

  affiliées dont la CGT, FO et la CFDT.

 

Turquie, mieux vaut être djihadiste que gréviste. Très accueillante et tolérante avec les égorgeurs

de « l’État islamique » qui peuvent gagner ainsi la Syrie voisine, la Turquie réprime avec beaucoup

de zèle les travailleurs en lutte. La grève des ouvriers de la métallurgie, contre la remise en cause

de leur convention collective, notamment la baisse des salaires des jeunes embauchés, vient

d’être interdite. Débuté le 29 janvier, le conflit paralyse 22 usines, dont certaines travaillent

pour des multinationales françaises comme Alstom ou Schneider, et devait toucher 18 autres

entreprises le 18 février. Mais c’était compter sans le Conseil des ministres qui, le 30 janvier, a suspendu

par décret le mouvement pour 60 jours, comme l’y autorise la loi turque au prétexte qu’il risquerait

« de compromettre la sécurité nationale ». Ce motif avait déjà permis de casser les mobilisations

dans les mines et dans le secteur du verre en 2014.

Travailleurs, pas esclaves !

Autant dire que « Ne touchez pas au droit de grève », la mobilisation internationale organisée

le 18 février par la Confédération syndicale internationale (CSI), tombe à pic et pas seulement

en Turquie.

Cette journée sera l’occasion de dénoncer les atteintes aux libertés syndicales dans des dictatures

comme le Kazakhstan, où la répression d’un conflit du secteur pétrolier avait fait 16 morts

en décembre 2011. Mais les attaques contre le droit de grève ne sont pas l’apanage des régimes

autoritaires ou des pays en développement au Code du travail embryonnaire.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans droit du travail, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Découvrez le casier judiciaire de votre banque (enquête Basta !)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 février 2015

 

DÉLINQUANCE FINANCIÈRE

Évasion fiscale, fraudes et manipulations :

découvrez le casier judiciaire de votre banque

 

par Ivan du Roy, Rachel Knaebel 16 février 2015

 

HSBC

  La banque dont vous êtes client a-t-elle été

  déjà été condamnée pour blanchiment d’argent

  ou défaillance dans la surveillance des risques

  qu’elle prend sur les marchés ?

  A-t-elle déjà payé des amendes

  ou des indemnités en France, aux Etats-Unis

  et en Allemagne ?

 

Nous avons recensé les pénalités et sanctions qui, depuis la crise de 2008, ont frappé

quatorze grandes banques, dont les six principaux établissements français :

BNP, Société générale, Crédit agricole, BPCE, Crédit mutuel et Banque postale.

Un tableau interactif vous permet d’étudier leur casier judiciaire.

Depuis la crise financière de 2008, les scandales bancaires se multiplient. Et de toutes sortes.

Il y a ceux directement liés à la commercialisation de produits financiers toxiques qui ont conduit

à la crise des subripmes. Il y a les manipulations de taux, les fraudes ou les failles

dans la « gestion des risques ». Sans oublier l’évasion fiscale ou le blanchiment d’argent de la drogue,

du terrorisme ou de régimes dictatoriaux. Le catalogue des exactions bancaires est presque aussi

varié que celui des produits financiers complexes qu’elles vendent à leurs clients ! 

La gravité de ces délits financiers n’est évidemment pas de même nature. Les amendes

ou les pénalités dont doivent s’acquitter les banques diffèrent en conséquence.

JP Morgan a ainsi payé une amende globale de 683 millions d’euros en septembre 2013

aux autorités états-uniennes et britanniques pour avoir laissé un trader londonien jouer

avec six milliards de dollars.

HSBC, Crédit Suisse et UBS collectionnent les amendes pour évasion fiscale – aider les riches

contribuables à échapper au fisc – aux États-Unis, en Allemagne ou en France. Ces pratiques

frauduleuses vont, pour HSBC, jusqu’au blanchiment de l’argent sale des cartels mexicains de la drogue :

pour arrêter les poursuites judiciaires aux États-Unis, la banque britannique s’acquitte en 2012

d’une amende de 1,9 milliard de dollars (1,48 milliard d’euros) [1].

Blanchiment d’argent, drogues, terrorisme, évasion fiscale…

Basta ! s’est intéressé à quatorze grandes banques, dont les six principaux groupes bancaires français

– BNP, Société générale (et sa filiale, le Crédit du Nord), le Crédit agricole (dont LCL),

BPCE (Banque populaire – Caisse d’épargne, dont Natixis), le Crédit mutuel (dont le CIC) et la Banque

postale. Nous avons recensé les sanctions financières qu’elles ont dû payer entre 2009 et 2014,

et les possibles amendes qui les menacent lorsque des procédures en cours arriveront à leur terme.

Au total, ces 14 banques ont déboursé près de 60 milliards d’euros de pénalités en cinq ans !

Et les banques françaises ne sont pas en reste.

[Lire la suite sur Basta !]

Creative Commons License

livrenoirdesbanques

 

 

 

  A découvrir : « Le livre noir des banques », co-écrit

  par des journalistes de Basta ! et des économistes d’Attac.

  Disponible en librairie depuis le 11 février ou à commander

  en ligne sur cette page (372 p, 21,5 € Ed. Les liens qui libèrent).

Publié dans Basta!, Evasion fiscale, Finance, Speculation | Pas de Commentaire »

L’Expert, la dette et les calendes grecques !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 février 2015

Les retraités CGT du 13

 

L’Expert, la dette et les calendes grecques !

 

grece_dette

Prenez un « Expert de la Télévision »

Faites lui dire une « grosse sottise »

(genre la dette grecque c’est 650 euros par français)

Et vous aurez la Vérité du lendemain

dans « tous les journaux sérieux »

Mais ce calcul, outre qu’il repose sur l’hypothèse

peu probable d’une annulation de la totalité

de la dette grecque, pose plusieurs problèmes :

D’abord, «l’État […] ne rembourse jamais la dette publique». Il n’existe en effet aucune ligne budgétaire

consacrée au remboursement des emprunts. «Quand un emprunt arrive à échéance, l’État le rembourse,

via l’Agence France Trésor (AFT), en empruntant à nouveau.» Autrement dit, la dette contractée

auprès des marchés se rembourse via une autre dette.

Ensuite, et c’est le plus important, les 42 milliards d’euros prêtés par la France à la Grèce l’ont été

via un emprunt de l’AFT. Autrement dit, la dette française les a déjà absorbés.

Enfin, la seule véritable conséquence pour les recettes de l’État français d’une annulation de la dette

grecque serait qu’il ne percevrait plus les intérêts liés à celle-ci. Selon les estimations, la Grèce ayant

emprunté à ses camarades européens à un taux de 1,5%, le manque à gagner annuel serait

de 400 millions d’euros, soit… 10,50 euros par an et par adulte résidant en France.

Bref, inutile de commencer à mettre de côté 650 euros, ni même un billet de 10 ! et profitez

donc de l’augmentation future de votre retraite …elle-même repoussée…aux calendes grecques !

Publié dans ECONOMIE, EUROPE, France, Grece | Pas de Commentaire »

Loi Macron : « Quand l’archéo-libéralisme réveille la gauche progressiste » (André Chassaigne)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 février 2015

 

Quand l’archéo-libéralisme réveille la gauche progressiste

 

macron2

 

  Le débat qui s’est achevé à l’Assemblée nationale

  sur le « projet de loi Macron » a mis en évidence

  la dérive libérale du Gouvernement.

  Présenté comme un tournant, le texte confirme

  la ligne économique, suivie depuis le début

  du quinquennat de François Hollande, qui érige

  en dogme l’idée que l’on répondrait mieux aux besoins

  des populations en œuvrant à la concurrence

  et en faisant appel à l’entreprenariat privé.

  Ce n’est pas une révolution, mais une consécration.

 

Ce texte, que le ministre de l’Économie n’a eu de cesse de défendre au nom de la « modernité »,

est en réalité hanté par la vieille doctrine néo-libérale, plus que jamais archaïque. On connait les résultats

auxquels ont abouti les politiques de Thatcher, Blair ou Schröder, fondées sur un triptyque dévastateur

pour les peuples: déréglementation tous azimuts, concurrence sauvage et régression sociale,

pour plus de chômage et de précarité. Pourtant, dans le logiciel idéologique du ministre de l’Économie,

celui qui n’est pas libéral est forcément « ringard » ou « démagogue ». Une logique binaire qui trahit

par son dogmatisme l’abandon de toute perspective de transformation sociale.

[Lire la suite sur le blog d’André Chassaigne]

 

Publié dans André Chassaigne, France, Liberalisme, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Barcelone : Communistes et Podemos unis pour les municipales

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 février 2015

 

Communistes et Podemos unis pour Barcelone

article et traduction Nico Maury

 

Le 24 mai 2015 doit se tenir en Espagne une série d’élections locales

(notamment dans certaines régions comme Madrid) et les élections municipales.

 

Barcelone

  A Barcelone (Catalogne) la coalition

  écolo-communiste (ICV-EUiA) et Podemos

  seront unis pour les municipales -

  

  Si Podemos refuse tout rapprochement avec

  Izquierda Unida (IU), accusé d’être une vieille

  structure politique, la situation est différente

  en Catalogne où les responsables locaux

  de Podemos ont fait le choix de s’allier

aux écolo-communistes d’ICV-EUiA (Iniciativa per Catalunya Verds – Esquerra Unida i Alternativa).

« Barcelone est une ville avec un grand potentiel, une ville que nous aimons, mais maintenant nous sentons

ce que nous avons perdu, avec le chômage, les expulsions, les inégalités croissantes, la privatisation

et la corruption. Dans cette perspective, Barcelone doit se relever et franchir une étape historique :

Un accord pour un candidat commun gagnant ».

« Barcelona en comú » s’intitule le projet municipal qui rassemble Podemos et ICV-EUiA. L’objectif politique

ambitieux pour Barcelone vise à « travailler pour le bien commun, et la défense de tous » en plaçant les habitants

de la capitale de la catalogne au cœur des institutions et en développant une participation citoyenne et législative.

[Lire la suite sur le blog de Nicolas Maury]

 

Publié dans Espagne, EUROPE, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Venezuela : Echec d’une tentative de putsch soutenue en sous-main par Washington

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 février 2015

 

Venezuela : La stratégie du coup d’État permanent

 

Jean Ortiz – L’Humanité – 16 février 2015
*
*

Une tentative de putsch, soutenue en sous-main par Washington,

a été déjouée les 11 et 12février grâce à de jeunes officiers.

 

venezuela

  Des jeunes officiers des forces armées nationales

  bolivariennes ont permis qu’avorte, le 12 février 2015,

  une tentative de putsch impliquant de hauts gradés

  de l’aviation militaire et des civils liés à l’organisation

  d’extrême droite Primero Justicia.

 

 

Le Venezuela est confronté, depuis le coup d’État éphémère d’avril 2002 contre Hugo Chavez,

à ce que l’on pourrait appeler un « coup d’État permanent », une stratégie aussi évidente que cynique,

une « guerre de basse intensité », implacable, menée sous la supervision et la planification nord-américaine.

Le porte-parole du département d’État Jan Psaki a qualifié de « ridicules » les accusations du Venezuela

contre les États-Unis. Caracas crierait : « Au loup ! » alors qu’il n’y aurait aucun danger. Histoire de

décrédibiliser les craintes fondées, preuves à l’appui, de la révolution bolivarienne et d’endormir la vigilance

de son peuple et des soutiens internationaux. Le scénario putschiste, écrit aux États-Unis, est mis

en œuvre par une opposition haineuse, revancharde, qui était au courant des préparatifs du coup d’État.

Il s’agit, pour cette coalition (la MUD), qui va de l’ultradroite aux ex-sociaux-démocrates, de parvenir

à diviser et à battre le chavisme, par la conjugaison déstabilisatrice de tous les moyens possibles.

Déstabilisation économique et guerre idéologique

En premier lieu, la guerre économique, via l’accaparement et le stockage illégal, à des fins spéculatives,

d’aliments, de médicaments, de produits sanitaires… Via la spéculation tous azimuts, la hausse des prix,

la contrebande, afin de fatiguer la population par des pénuries organisées, de provoquer la colère,

d’inciter aux pillages.

Les chavistes sont au gouvernement, mais la réalité du pouvoir économique reste encore majoritairement

aux mains des patrons et de la droite. Qui plus est, un embargo financier international se met peu à peu

en place contre Caracas…

La déstabilisation économique se double d’une guerre idéologique de tous les instants : désinformation,

mensonges, manipulations, faux sondages, afin de créer un climat défaitiste à l’intérieur et de brouiller l’image

internationale du pays, de l’isoler, en créant un effet repoussoir (les « experts » en intox ont attribué

au Venezuela le plus important « risque pays »). Tout cela alimente une stratégie de la violence, renforcée

par les sabotages, les infiltrations massives de groupes paramilitaires par la frontière colombienne (aujourd’hui

disséminés partout dans le pays, y compris dans la capitale), l’assassinat de dirigeants chavistes,

comme le jeune Robert Serra, etc.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

 

Publié dans Amerique latine, ETATS-UNIS, Venezuela | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy