Le gouvernement de Syrisa

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 février 2015

 

Grèce :

le nouveau gouvernement de Syriza laisse une large place

aux activistes et aux chercheurs

 

CaptureTsipras

  par Nikos Smyrnaios 29 janvier 2015

  Le nouveau gouvernement grec vient de prendre ses fonctions.

  Qui sont et d’où viennent les ministres sur qui pèse la lourde

  responsabilité de sortir la Grèce de la crise et de montrer

  qu’une alternative de gauche à l’austérité est possible ?

  L’alliance de Syriza avec le petit parti souverainiste de droite

  les Grecs indépendants est-elle contre-nature ?

  Les femmes sont-elles présentes au gouvernement

  et dans quelle proportion ?

Quelle sera la place de l’écologie alors que tous les regards sont braqués sur la reprise

économique ? Voici quelques réponses…

 

tsipras1

  Alexis Tsipras a agi très rapidement pour donner

  les signes du changement. Premier chef de gouvernement

  dans l’histoire de la Grèce à refuser de jurer sur la Bible

  et devant un pope, il a effectué une visite symbolique

  dans la foulée de sa prise de fonction. Il a ainsi déposé

  une gerbe de fleurs dans le quartier athénien

de Kessariani sur le monument aux 200 héros communistes de la Résistance exécutés par les nazis

le 1er mai 1940.

Ce geste se veut symbole de la continuité historique entre les nombreuses générations qui se sont

battues au péril de leur vie à travers les décennies – contre la barbarie, pour la démocratie, la justice

sociale et l’indépendance nationale – et le nouveau gouvernement. C’est aussi un message aux néonazis

de l’Aube dorée qui seront présents de nouveau au Parlement. Enfin, c’est un rappel à l’Allemagne

concernant sa dette historique envers la Grèce.

[Lire la suite sur Basta !]

Creative Commons License

Le blog de Nikos Smyrnaios, enseignant à l’université de Toulouse et observateur de l’actualité grecque

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy