• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 16 janvier 2015

« L’urgence est de sortir de chez soi, de tendre la main, de comprendre, de dialoguer, de se rassembler pour un nouveau progressisme. »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 janvier 2015

 

Nos chagrins et notre raison

 

L’éditorial de Patrick Le Hyaric – Humanité Dimanche

16 janvier 2015

 

Charlie-marche

  Contre la criminelle barbarie, le peuple uni

  a marché partout en France pour dire « Non ».

  Il a marché contre l’obscurantisme et pour être libre.

  Il a marché d’un même pas, en silence,

  contre l’exécution de journalistes, de policiers

  ou de français de confession juive, abattus

  parce que juifs.

 

Ce peuple de France, héritier de la Commune de Paris, des Lumières, de Voltaire, de la Révolution

et d’Hugo, refuse d’être soumis, refuse qu’on lui vole sa liberté d’expression, qu’on blesse

sa République. L’émotion et la solidarité populaire mondiale se sont manifestées partout en Europe,

en Afrique, en Amérique jusqu’à Gaza.

N’oublions pas que la même haine, la même terreur, inondent de sang les marchés

de Bagdad, de Kaboul ou d’Alep. Que les mêmes fanatiques ont tenté d’enrayer le processus

constitutionnel en Tunisie en y assassinant nos camarades. C’est également la même haine

qu’affrontent, avec un courage infini, les kurdes de Kobané et qui décime les populations de confession

musulmane en Lybie, en Syrie, en Irak ou en Algérie. Ces forces de terreur, apôtres de la réaction

la plus noire, sont nos ennemis comme ils sont les ennemis de tous les peuples et des musulmans,

chaque jour assassinés par eux.

Le peuple debout s’est rassemblé autour d’un seul et simple mot d’ordre :

« Je suis Charlie ». Ce cri de ralliement est devenu le symbole de la défense de la liberté d’expression

et de conscience, incluant le droit à l’humour, au rire, à l’irrespect, la laïcité et le droit au blasphème.

Ces trois mots sont devenus comme le manifeste de l’immense majorité de celles et ceux qui refusent

qu’on attaque notre République et son esprit rebelle.

[Lire la suite]

 

Publié dans Democratie, France, Humanite Dimanche, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Des cercueils, des dessins, des larmes et des rires (l’Humanité)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 janvier 2015

 

Capturehumatignous

 

 

Après Cabu et Michel Renaud, mercredi,

les obsèques de Tignous, Wolinski,

Elsa Cayat et Bernard Maris ont eu lieu

jeudi.

À Montreuil, au Père Lachaise, au cimetière

du Montparnasse, une foule émue

et nombreuse avait tenu à être présente.

 

 

 

 

CaptureTignous

  Bien avant le début de la cérémonie, ils sont déjà là,

  sur le parvis de mairie de Montreuil, nombreux, le cœur gros,

  sous le regard amusé de l’autocaricature de Tignous.

  Il pleut, on a sorti les parapluies et, comme si tout le monde

  s’était donné le mot, ils sont de toutes les couleurs,

  un arc-en-ciel fendant cette vilaine grisaille. 

  Là-haut, dans la salle des fêtes, on a encore peine à croire 

  que c’est Tignous qu’on entoure. Son cercueil a été recouvert 

  de dessins par des copains, des proches, des inconnus venus

 pour un dernier salut. Sur les écrans, les dessins défilent. Ils disent l’irréligieux, l’homme de gauche,

l’éditorialiste au trait féroce. Les notes de jazz d’Ibrahim Maalouf, présent, vacillent entre mélancolie 

et espérance. 

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

L’hommage de Corinne Rey dit Coco, dessinatrice à Charlie Hebdo et rescapée de l’attaque,

à Tignous lors de la cérémonie qui a lieu ce jeudi à Montreuil (Seine-Saint-Denis).

 

« Mon Titi, ça te ferait bien chier de nous voir tous là avec nos gueules ravagées. »

Image de prévisualisation YouTube

 

Publié dans France, Hommages, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Loi Macron : numéro spécial de l’Humanité Dimanche pour décrypter les menaces sur le contrat social

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 janvier 2015

 

Loi Macron : le décryptage des menaces sur le contrat social

 

Chez les marchands de journaux et auprès des diffuseurs militants, un supplément

exceptionnel à l’Humanité Dimanche, avec une série de dessins de Charb réalisés

avant la tuerie du 7 janvier.

 

humamacron

Une loi de classe

Par Patrick Le Hyaric, directeur de l’humanité

 

  Quelle profession de foi ! « Les jeunes Français doivent

  avoir envie de devenir milliardaires. » Elle est du ministre

  de l’Économie Macron, loin d’ici, à Las Vegas,

  lors d’un grand salon de l’électronique. Quelle profession

  de foi de la part de l’ancien banquier qui ne sait pas

  ce que signifie vivre dans la précarité absolue, travailler

  la nuit pour payer ses études, dormir dans la rue

  ou dans sa voiture pour certains, tout en ayant un emploi,

  ne pas pouvoir finir le mois pour un jeune couple.

 

Non ! Ayez « envie de devenir milliardaires », lui, le même qui veut rétablir pour les pauvres la troisième

classe en car, faire travailler tout le monde le dimanche, allonger la semaine de travail et… abaisser

le « coût du travail » ! C’est notre nouveau Guizot avec son « enrichissez-vous ». Lui, le super-millionnaire,

explique donc aux jeunes, d’un ton culpabilisateur, que s’ils ne deviennent pas « milliardaires », ils ne sont

pas dans le coup.

D’ailleurs, le président de la République a expliqué sans rire, lors de ses vœux, que ce projet de loi censé

donner « un coup de jeune à la France » était aussi « une loi pour le siècle à venir ». Il faut se pincer

pour ne pas s’écrouler de rire devant de telles grossièretés. C’est au contraire une loi de retour

au XIXe siècle. C’est la contre-révolution libérale et anti-écologique.

Le ministre de l’Économie est chargé de tenter de faire changer des législations qui relèvent d’autres

ministres, comme ceux du Travail, de la Justice, du Commerce ou de l’Artisanat, des Transports,

du Logement. Il tente de modifier des pans importants de notre droit du travail :

     travail du dimanche élargi à la possibilité de douze dimanches travaillés par an,

     travail de nuit modifié, facilitation des licenciements, allongement du temps de travail,

     juridictions prud’homales mises en cause, inspection du travail affaiblie,

     médecine du travail dénaturée.

Autrement dit, la régression pour les travailleurs. Il projette aussi d’introduire les logiques

marchandes dans des professions qui étaient jusque-là protégées, non pas pour diminuer les tarifs,

mais pour les livrer à de grands consortiums capitalistes anglo-saxons. Sa logique est de faire

admettre que plus rien ne doit échapper à la loi du marché capitaliste et à sa recherche de plus-value,

extorquée du travail et de la consommation.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans droit du travail, ECONOMIE, France, Humanite Dimanche, Liberalisme, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy