• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 6 janvier 2015

Transport par autocar : communiqué de la Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports (FNAUT)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 janvier 2015

autobus

Communiqué de la Fédération Nationale des Associations
*
d’Usagers des Transports (FNAUT)
*
*
*

Le Chef de l’État a justifié la libéralisation du transport à longue distance par autocar à partir de données

économiques et écologiques contestables. Il a passé sous silence les risques que cette libéralisation

présente pour les voyageurs.

Le prix de l’autocar pour le voyageur

L’autocar n’est ni 8 à 10 fois moins cher que le train, comme l’affirmait récemment le ministre de l’Économie, ni 4 fois, comme l’affirme aujourd’hui le Chef de l’Etat.

En réalité, l’autocar est, en moyenne, environ deux fois moins cher que le train. Certains tarifs SNCF sont même compétitifs avec ceux de l’autocar (et même du covoiturage) pour les voyageurs acceptant des contraintes sur l’horaire et la durée du voyage.

Et le train offre souvent plus de vitesse, de sécurité et de confort que l’autocar.

Le bilan écologique de l’autocar

Selon l’écocomparateur de l’ADEME, le train est, en moyenne, moins consommateur d’énergie et moins émetteur de gaz à effet de serre que l’autocar. Que des véhicules « propres » puissent améliorer sensiblement le bilan carbone de l’autocar reste à démontrer.

D’autre part le transfert de services ferroviaires sur l’autocar engendre généralement des reports de trafics sur la voiture qui dégradent fortement le bilan énergétique du transport. 

Les besoins des voyageurs

Il est certain que des services réguliers d’autocar doivent être créés sur des itinéraires actuellement non desservis par le train, afin de répondre à des besoins non satisfaits de mobilité.

Mais il est choquant que le Chef de l’État préconise l’autocar pour assurer des liaisons sur lesquelles l’État a laissé se dégrader le chemin de fer alors qu’il pouvait être modernisé, offrir une qualité de service bien supérieure à celle de l’autocar et desservir correctement les villes intermédiaires du parcours.

L’incohérence de la politique des transports

Le Chef de l’État vante les mérites de la concurrence dans le secteur des transports. Qu’attend donc le gouvernement pour l’introduire dans le secteur ferroviaire et ainsi améliorer ses performances ?

La FNAUT est favorable à la concurrence entre opérateurs d’un même mode, mais hostile à la concurrence entre modes. Une politique cohérente consiste à organiser une complémentarité entre le train et l’autocar et à égaliser leurs conditions de concurrence, qu’il s’agisse des infrastructures ou des conditions d’exploitation.

Publié dans ECONOMIE, France, SOCIAL | Pas de Commentaire »

L’avenir du TER

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 janvier 2015

CaptureTER

Image de prévisualisation YouTube

CE SNCF NPDCsur youtube

Une nouvelle convention entre la Région Nord-Pas de Calais et la SNCF va être signée début 2015.

Quels en sont les enjeux ?

Le Comité d’Établissement des Cheminots Nord-Pas de Calais apporte des réponses à vos questions.

Publié dans INFOS, Transports - SNCF | Pas de Commentaire »

Manifestation contre la réforme ferroviaire le 29 janvier à Paris (CGT Cheminots)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 janvier 2015

 

Les Cheminots CGT appellent à manifester le 29 janvier

contre la réforme ferroviaire

 

manifcgtcheminots

 

  La fédération CGT-Cheminots appelle

  à une manifestation le 29 janvier à Paris

  pour dénoncer l’ »impact » de la réforme

  ferroviaire et obtenir des « négociations »

  sur sa mise en œuvre.

 

  Elle invite les usagers et leurs associations

  à se joindre à cette initiative

  pour reconquérir un Service Public SNCF

  de qualité.

  Source

 

Publié dans CGT, France, INFOS, Luttes, Transports - SNCF | Pas de Commentaire »

« Et si de nouveau, on rêvait »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 janvier 2015

 

         « Et si de nouveau, on rêvait« 

 

par Marie-George Buffet, députée Front de gauche 

 

Marie-George-Buffet

 

  Espérer, rêver, imaginer, créer, progresser, construire :

  ces mots, les libéraux de tous bords, les mal penseurs experts

  de l’austérité ont presque réussi à les éradiquer,

  tant la politique avec eux se conjugue avec régression

  et conservatisme. D’alternance en alternance, la gauche s’est

  décomposée, la droite s’est extrémisée.

 

Le débat politique n’est plus un débat de valeurs, n’est plus un débat sur un projet de société,

mais une opération de calcul mental se résumant à plus ou moins 3 % de déficit public. Les fondements

de notre République, Liberté, Égalité, Fraternité, sont calibrés au minimum dans les carcans de l’économie

de marché et des directives européennes. Tout ce qui a fondé l’espérance et le combat de générations,

changer le quotidien et bâtir des jours meilleurs, est aujourd’hui tu. Le mot salaire est banni, le mot coût

règne. Le travail est malmené par la flexibilité et la compétitivité devenues cultes. Le mot révolution est jeté

aux oubliettes de l’histoire, le pragmatisme est la référence. Des hommes et des femmes de par le monde

peuvent subir les pires dominations, les pires violences, peu importe si la planète de la finance tient !

Mais tient quoi ? Quel est le sens d’un monde où la seule vision serait d’acheter au plus bas prix le travail

des êtres humains pour le revendre au plus bas prix à d’autres de moins en moins rémunérés ?

Un monde où les marchés du gaz, du pétrole ou de l’uranium feraient office de cache-misère des droits

humains ou du développement durable. Alors, on me demande de parler de ce qui nous attend en 2015 ?

Les sondages nous ont déjà suggéré une réponse, les scores de l’UMP et du FN seront conséquents

et la gauche va continuer à perdre. En 2017, le pire est à craindre… Sortez les mouchoirs, braves gens

et laissez les experts en austérité travailler !

Désolée ! Je n’ai pas envie de regarder passer l’enterrement de l’espoir. Et je crois ne pas être la seule.

Nous sommes nombreux à penser que l’engagement politique n’a de sens que s’il fait tomber les murs

et vise à faire vivre tous les possibles ! Alors si en 2015 on se bougeait ?

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans France, IDEES - DEBATS - PHILO, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

C’est au peuple grec de décider souverainement de son avenir (Pétition)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 janvier 2015

 

Pétition : Grèce rendons-leur la démocratie ! Troïka Basta !

 

syriza

  Plus de 80 personnalités lancent un appel

  intitulé

  « Grèce : Rendons-leur la démocratie ! Troïka basta ! »

  dans lequel ils interpellent « Union européenne,

  dirigeants européens, FMI, agences de notation :

  cessez votre chantage, votre ingérence

  dans la campagne électorale grecque !

Laissez le peuple décider ! »

Dans un contexte où les mauvais coups se multiplient en Grèce (corruption de députés, désinformation,

restriction des libertés démocratiques…) pour empêcher la victoire possible du mouvement de gauche

Syriza aux élections législatives prévues le 25 janvier, voilà que le FMI annonce la suspension de son « aide »

et que le commissaire européen à l’économie Pierre Moscovici s’adresse directement aux électeurs grecs

pour leur dire dans quel sens voter. Jean-Claude Juncker, président de la Commission  européenne,

déclare quant à lui qu’il « n’aimerait pas que des forces extrêmes arrivent au pouvoir » à Athènes.

En Allemagne, le ministre des Finances Wolfgang Schaüble réaffirme au passage qu’il n’y a « aucune alternative »

aux réformes conduites en Grèce. Les agences de notation commencent à menacer de dégrader

– est-il encore possible ! – la note de l’économie grecque. Dans la presse européenne, on s’emploie

à diffuser la peur du changement afin de dissuader les peuples de l’Union de se tourner vers des formations

politiques progressistes proposant le même type de rupture économique que Syriza.

Il est vrai qu’une victoire de Syriza en Grèce pourrait remettre en cause pour l’ensemble

de l’Union européenne les politiques d’austérité imposées par la Troïka (banque européenne, commission

européenne et FMI) aux peuples contre leur volonté : comme le montrent les manifestations massives

au Portugal, en Espagne et plus récemment en Italie, ou la grève générale en Belgique, (…)

[Lire la suite sur humanite.fr]

Signez l’appel

 

Publié dans FMI "affameur des peuples", Grece, Union europeenne | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy