• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 8 décembre 2014

Des milliers de manifestants contre le chômage et la précarité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 décembre 2014

 

Les chômeurs à l’offensive pour l’emploi

 

Capturemanifchomeursprecaires

  Près de 8000 chômeurs ont manifesté

  samedi à Paris, plusieurs centaines

  d’autres en régions.

  Une mobilisation d’ampleur contre

  le chômage et la précarité, mais également

  particulièrement dirigée

 contre les récentes actions de patrons.

8000 manifestants, selon les organisateurs, ont  défilé de la Place Stalingrad, dans le Xe arrondissement,

à la place de Clichy (XVIIIe), à l’appel de plusieurs organisations (AC, Apeis, CGT Chômeurs, MNCP, CIP-IDH,

CGT Spectacle…).  Chômeurs et précaires s’en sont avant tout pris au gouvernement.

« Hollande, l’autre pays du chômage », pouvait-on lire sur la banderole en début de cortège.

Capturemanifchomeursprecaires1
  Pour Pierre Laurent, secrétaire national

  du Parti communiste français, qui défilait

  en soutien aux chômeurs,

  « cette manifestation prend une importance

  d’autant plus grande au vu du contexte actuel,

  alors que des milliards d’euros sont reversés

  dans les caisses patronales ».

 

« Cette manifestation est aussi une riposte à l’action du MEDEF toute la semaine passée », a-t-il déclaré

à l’AFP.

« La loi Macron va participer de la dégradation des conditions des travailleurs du dimanche et du soir,

et cette manifestation est l’occasion de dénoncer aussi cela », a affirmé Jérôme Gleizes, conseiller de Paris

et membre du Groupe écologiste de Paris.

« Actuellement, j’ai 2 contrats et j’arrive à 20h par semaine et 500 euros de salaire par mois :

ce n’est pas vivable », déplore Fred, travailleur dans l’animation. « On parle d’abrogation des 35 heures

mais beaucoup aimeraient bien pouvoir travailler au moins ce nombre d’heures-là », ajoute-t-il.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

etatsgenerauxps

 

Le PS matraque des chômeurs et précaires

 

États généraux du PS : dialogue à coups de taser…

Publié dans Austerite, CGT, Chomage, ECONOMIE, France, Liberalisme, PRECARITE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Travail du dimanche : les opposants affûtent leurs arguments

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 décembre 2014

 

Les opposants au travail du dimanche affûtent leurs arguments

 

Fanny Doumayrou – 7 décembre 2014

travail-dimanche-3

Le Front de gauche, l’intersyndicale

du commerce Clic-P et des associations

organisaient jeudi à Paris

une « assemblée «populaire ».

L’occasion de démonter pièce par pièce

le discours des tenants

de la déréglementation des horaires

de travail.

 

Steaks on white foam meat tray

  Veillée d’armes chez les opposants au travail du dimanche.

  Alors que le projet de loi Macron, prévoyant la déréglementation

  des horaires dans le commerce, est présenté ce mercredi

  en conseil des ministres, le Front de gauche, l’intersyndicale

  parisienne du commerce Clic-P et des associations comme

  Femmes-égalité organisaient jeudi soir à Paris un meeting

  pour populariser les arguments contre cette libéralisation.

  Et motiver les troupes pour faire reculer le gouvernement.

  Le contexte était favorable car le matin même, la mission

  d’information et d’évaluation (MIE) du Conseil de Paris avait

  rendu un rapport prenant nettement le contre-pied

du projet gouvernemental, en s’opposant à une extension massive du travail du dimanche dans la capitale

(voir notre édition du week-end).

Un premier point d’appui, dans une bataille qui ne fait que commencer. « Le projet de loi sera débattu

à l’Assemblée nationale en janvier pour un vote fin janvier, puis au Sénat en mars 2015, a détaillé

Didier Le Reste, élu communiste à Paris et animateur du Front des luttes au sein du Front de Gauche.

La généralisation du travail du dimanche est toujours présentée au nom de la liberté de consommer partout

à n’importe quel moment, au nom de la relance économique. Mais il faut parler de l’impact sur les conditions

de vie et de travail des salariés, sur les petits commerces, sur le vivre ensemble ».

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans droit du travail, ECONOMIE, France, Liberalisme, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Loi Macron : Le MEDEF ne cache plus sa joie (PCF)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 décembre 2014

 

Loi Macron : Le MEDEF ne cache plus sa joie

(Olivier Dartigolles, PCF)

medef predateur

  Réagissant à l’intervention de Manuel Valls,

  hier soir sur France 2, le MEDEF note que

  “les engagements pris sur un certain nombre

  de problèmes concernant les entreprises vont

  dans le bon sens ». 

  Ce matin, c’est Thibault Lanxade, membre

  du comité exécutif du MEDEF, pour qui, la loi Macron,

  qui sera présentée mercredi en Conseil des ministres,

  va  » véritablement dans la bonne direction ».

Un MEDEF soutien officiel du gouvernement mais qui ne lâche pas les commandes, quand, tout en félicitant

le premier Ministre, il demande des « corrections » sur le dispositif pénibilité, de « rester cohérent

dans la stratégie de baisse des charges », de continuer les démarches en faveur de la « simplification »,

et de « corriger les errements sur le temps partiel (24h) qui détruisent actuellement de l’emploi ».

 Fidèle à lui même, il mène sa lutte des classes en attaquant toujours plus fort les intérêts, les droits

et protections des salariés.

Le MEDEF ne cache plus sa joie. Mais la France n’est pas à la fête tant cette politique provoque dégâts

et désolation. A l’évidence, la Loi Macron va cristalliser un grand débat politique, un vrai débat de société,

un débat sur « la direction à prendre ».  Nous savons qui va la soutenir. Des forces considérables, politiques,

associatives, syndicales et citoyennes, n’en voudront pas et peuvent mettre en échec le gouvernement

tout en ouvrant une perspective positive.

Publié dans France, Liberalisme, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

L’Édito de l’Humanité (08/12/14) : « La régression sociale façon puzzle »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 décembre 2014

 

l'huma0812

La régression façon puzzle

 

L’éditorial de Patrick Apel-Muller.

« À gauche, la loi Macron, que de plus

en plus de députés de droite se disent

disposés à voter, suscite une indignation

et des mobilisations croissantes. »

« On place ses éloges comme on place de l’argent,

pour qu’ils nous soient rendus avec les intérêts »,

écrivait Jules Renard. Xavier Bertrand, candidat UMP

à la primaire pour 2017, n’avait pas d’autre dessein

en couvrant hier de compliments Manuel Valls : « Prenez le pouvoir ou prenez vos responsabilités. »

Égrenant sa liste d’un programme ultralibéral, l’ancien ministre des Affaires sociales appuie Matignon

pour « faire des réformes jusqu’au bout ».

Le calcul est limpide : la démission du premier ministre devant l’idéologie du Medef conforte le discours

de l’UMP et les brutalités infligées aujourd’hui serviront de point d’appui à celles envisagées demain.

C’est dire encore combien le ralliement à l’austérité du petit cercle
des gouvernants fortifie les projets

les plus réactionnaires. C’est un scénario qui s’est déjà déroulé en Allemagne
avec le résultat qu’on sait,

et une Angela Merkel 
qui danse désormais sur les décombres du Parti social-démocrate.

À gauche, la loi Macron, que de plus en plus de députés de droite se disent disposés à voter,

suscite une indignation et des mobilisations croissantes. Cela a même secoué les états généraux

du Parti socialiste, pourtant anesthésiés par une charte sans odeur, ni saveur. En mettant en cause

ce projet, Marie-Noëlle Lienemann l’a emporté à l’applaudimètre. Un nombre croissant de députés

socialistes hésitent à se compromettre en votant à l’Assemblée une telle régression. La protestation

n’est pourtant pas si aisée à organiser. En éparpillant façon puzzle les garanties sociales, le patron

de banque promu ministre s’efforce de disperser les oppositions.

Le Front de gauche a décidé hier, dans la variété de ses composantes, de s’engager dans une campagne

qui permette de donner corps au mécontentement à l’égard d’un texte qui puise son inspiration

dans les bréviaires du Medef. Le pire n’est pas certain.

Publié dans Liberalisme, POLITIQUE, Politique nationale | Pas de Commentaire »

Briser les tabous

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 décembre 2014

Capturelestagirite

Image de prévisualisation YouTube

Le Stagiritesur youtube

Les « briseurs de tabou », par un vocabulaire très efficace, cherchent à faire passer

la défense de certains statuts et droits sociaux pour de l’entêtement irresponsable.

Ils ont raison !

Il faut briser les tabous, en effet : cesser de se défendre, pour passer à l’offensive

et systématiquement exiger la généralisation des statuts les plus avantageux !

https://www.facebook.com/pages/Le-Stagirite

Publié dans IDEES - DEBATS - PHILO, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy