• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 10 novembre 2014

Irak : Comment Daech fixe les prix de vente des femmes esclaves yézidies ou chrétiennes

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 novembre 2014

 

Comment Daech fixe les prix de vente des femmes esclaves

 

Le Parisien, 5 novembre 2014 :

ventefemmes

 

  C’est un document effroyable. L’agence de presse

  irakienne Iraqinews est parvenue à se procurer

  une liste établie par l’organisation État Islamique,

  fixant le prix de vente des femmes Yézidis ou

  chrétiennes en tant qu’esclaves. Selon leur âge,

  les femmes peuvent être achetées pour un prix

  variant de 35 à 138 euros.

 

[Lire la suite sur Solidarité ouvrière]

Article original

D’après des ONG, plus de 4.600 femmes yazidies sont portées disparues depuis l’offensive de Daech en Syrie et en Irak.

 

 

 

Publié dans Irak | Pas de Commentaire »

Comprendre la dette publique belge

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 novembre 2014

 

Avec des frites et une bière… savoureux !

 

Image de prévisualisation YouTube

voir sur youtube

suppressiondette

 

Publié dans Belgique, ECONOMIE, Liberalisme | Pas de Commentaire »

A la Une de Liberté Hebdo

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 novembre 2014

Cliquer sur les images pour agrandir.

liberte-hebdo1144

*

Le hors-série pour les 70 ans de Liberté

Livrable sur commande (6 € l’exemplaire plus un € de frais d’envoi) :

SEPECN – Liberté Hebdo, 6bis rue Roger Salengro, 59260 Hellemmes-Lille

liberté70ans

 

Publié dans Liberte Hebdo, Presse - Medias | Pas de Commentaire »

La Revue du Projet : dossier spécial « La première guerre mondiale »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 novembre 2014

 

Cliquer sur l’image pour lire.

Capturerevueprojet

La Revue du projet, n°41, novembre 2014

Publié dans Culture, HISTOIRE, PCF | Pas de Commentaire »

« Les salariés ne peuvent pas se contenter d’être déçus, il faut réagir » (Bernard Thibault)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 novembre 2014

 

Bernard Thibault :

« Les salariés ne peuvent pas se contenter d’être déçus, il faut réagir »

 

Entretien réalisé par Clotilde Mathieu

B.Thibault

 

  Élu au conseil d’administration de l’Organisation

  internationale du travail, l’ancien secrétaire général

  de la CGT Bernard Thibault revient sur l’offensive

  patronale contre le Code international du travail.

 

 

Cette semaine, Pierre Gattaz a lancé une nouvelle offensive, en demandant à la France

d’abroger la convention 158 de l’Organisation internationale du travail (OIT)

qui oblige un employeur à motiver le licenciement. Vous êtes actuellement élu comme

représentant des travailleurs français au conseil d’administ ration de l’OIT.

Comment réagissez-vous ?

BERNARD THIBAULT Dans de nombreux pays, les entreprises peuvent licencier sur un claquement

de doigts. Cette convention, ratifiée par la France en 1989, protège les salariés. Si le CPE (contrat

première embauche – NDLR) est mort dans la rue, après quatre mois et demi de mobilisations,

et c’est grâce à cette convention que nous avons pu obtenir le retrait du CNE (contrat nouvelles

embauches – NDLR) fin 2007, consécutivement à un avis de la commission des experts de l’OIT.

La France est un des pays qui a ratifié le plus de conventions de l’OIT, nous pouvons en être fiers.

Il n’est donc pas surprenant que l’offensive patronale soit forte en France dans la mesure

où notre pays est en avance sur d’autres en ce domaine.

Après le travail du dimanche, les seuils sociaux, cette nouvelle sortie témoigne d’un Medef

avec, à sa tête, un Pierre Gattaz totalement décomplexé…

BERNARD THIBAULT Je suis convaincu que Pierre Gattaz et le Medef sont bien décidés à tirer

à son maximum les bénéfices d’un gouvernement qui est à son écoute permanente. 

Lorsqu’un gouvernement qui s’affiche à gauche permet des réformes jusqu’alors impossibles

avec un gouvernement de droite, autant, pour le Medef, pousser l’avantage jusqu’au bout.

C’est ce qui est en train de se produire : sur le travail du dimanche, sur le temps de travail,

sur les perspectives d’un contrat de travail unique, etc.

Vous avez appelé en 2012 à voter pour François Hollande, n’êtes-vous pas déçu d’avoir pris

cette décision ?

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans CGT, ECONOMIE, France, l'Humanité, Liberalisme, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Maubeuge : organisation d’un rassemblement contre l’extrême droite le 29 novembre (communiqué PCF-Maubeuge)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 novembre 2014

Communiqué de presse du PCF Maubeuge concernant

l’organisation d’un rassemblement contre l’extrême droite le 29 novembre.

 

Maubeuge, capitale de la résistance populaire antifasciste -

Le PCF soutient l’initiative

contre l’extrême droite du 29 novembre

*

Depuis quelques jours, sur les réseaux sociaux, des citoyens, dont certains sont membres de notre parti, ont lancé l’idée d’un rassemblement contre les idées nauséabondes véhiculées par l’extrême droite. La Cellule Albert Maton officialise aujourd’hui le soutien de notre parti.

Le Parti Communiste Français se veut l’héritier des jacobins de la Révolution Française, de la Commune de Paris et de la Résistance. Nous défendons les idéaux universalistes des Lumières, qui peuvent se résumer ainsi : chaque être humain est un citoyen, et tous les citoyens sont égaux.

A ce titre, nous combattons tous les extrémismes, toutes les intolérances religieuses, qui tendent à nier ce principe fondateur de notre pays.

A Maubeuge, et ailleurs en France, le Front National est à la parade. Notre territoire serait, à ses yeux, un fruit mûr qu’il suffirait de cueillir. Nous en sommes loin. Maubeuge fut la capitale nordiste de la résistance populaire au fascisme pendant la seconde guerre mondiale. Maubeuge, par la victoire de Wattignies, a sauvé la République en 1793.

Il n’y a pas de place dans notre ville pour les héritiers politiques du pétainisme, pour les descendants des généraux vendéens.

Depuis des décennies, les républicains de Maubeuge et du Val de Sambre sont fiers de vivre sur un territoire multiculturel. A leurs côtés, nous entendons continuer de faire de la Sambre/Avesnois une terre d’accueil.

Certes, les communistes sont conscients que le FN n’est que le dernier rejeton du système capitaliste. Nous combattons les politiques libérales de gauche et de droite qui ont permis à l’extrême droite d’exister.

Convaincus que le rassemblement fait la force, nous appelons au rassemblement du 29 novembre sur des bases claires :

  • Refus de toutes les intolérances
  • Refus du racisme, du sexisme, de l’homophobie, de toutes les discriminations
  • Défense de la devise républicaine : elle ne doit plus n’être que de simples mots, mais une orientation

politique à part entière pour notre ville, notre région, notre Nation.

C’est sur ces bases que nous appelons les partis, associations et syndicats républicains à co-organiser un rassemblement le 29 novembre.

 

LIBERTÉ ÉGALITÉ FRATERNITÉ

Républicains de l’Avesnois,

rassemblons nous le 29 novembre,

rendez-vous à 10h sur le parvis de l’Hôtel de Ville

Maubeugeois, pavoisez la ville aux couleurs tricolores !

 

Courriel de Xavier Dubois, Secrétaire de la cellule Albert Maton

Contact :

Cellule Albert Maton (PCF Maubeuge)

125, Rue d’Hautmont

59 600 MAUBEUGE

pcf.maubeuge@laposte.net

06 30 04 16 02

 

Publié dans Extreme-droite, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Espace culturel Casadesus de Louvroil : les 3 concerts de novembre

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 novembre 2014

 

http://www.espace-casadesus-louvroil.com/

Cliquer sur l’image pour agrandir.

Louvroilculture

Publié dans Culture, INFOS, Musiqe | Pas de Commentaire »

Rencontre avec Odette Hardy à la librairie « Par mots et merveilles »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 novembre 2014

Reçu par courriel

Chers amis,

Je vous recommande cette initiative autour du livre de mon amie Odette Hardy, historienne,

sur un fusillé pour l’exemple de notre région en 1914.

Bien cordialement,

Xavier Dubois

odette Hardyfusillé vivant

 

À lire

Publié dans Culture, HISTOIRE, INFOS, Litterature | Pas de Commentaire »

La dernière lettre de Kader Ortakaya, une jeune combattante kurde assassinée par l’armée turque.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 novembre 2014

 

    La lettre d’une Kurde assassinée par l’armée d’Erdogan

 

Ce lundi dans l’Humanité, la lettre de Kader Ortakaya, une jeune combattante kurde

près de Kobané, assassinée par l’armée turque.

 

Suruç (frontière turco-syrienne), envoyé spécial.

lettreKaderOrtakaya 

  Elle avait vingt-huit ans. Elle s’appelait Kader

  Ortakaya. Elle rêvait d’un monde de paix,

  de liberté, de justice sociale. Kurde de Turquie,

  elle n’a jamais accepté l’injustice faite

  à son peuple, la répression policière,

  les arrestations, les tortures.

 

 

Jeune femme engagée, elle se démenait sans compter pour soutenir la résistance de Kobané face

aux obscurantistes, aux barbares de l’organisation de l’« État islamique ». Depuis près d’un mois,

avec d’autres membres de son mouvement, le Parti de l’initiative pour la liberté sociale (TÖPG),

elle se trouvait dans le village de Mahser, à la frontière entre la Turquie et la Syrie, à une portée

de pierres de Kobané. Une veille active qui visait à empêcher toute tentative de passage des éléments

de l’« État islamique » dans cette zone et à développer la solidarité avec ses sœurs et ses frères kurdes

de l’autre côté de cette ligne de partage tracée par les colonisateurs français et britanniques

il y a un siècle et qui a divisé les populations. Jeudi, sa vie s’est arrêtée. Avec un groupe de jeunes

elle a tenté de franchir pacifiquement cette frontière. L’armée turque, qui n’a pas un geste pour arrêter

l’afflux de djihadistes, a ouvert le feu. Ortakaya est tombée, le crâne transpercé par une balle

alors que son regard était tourné vers Kobané.

 

La dernière lettre de Kader Ortakaya

Quelques semaines avant d’être abattue par les gendarmes d’Erdogan, Kader Ortakaya, vingt-huit ans,

avait écrit une lettre poignante à ses parents expliquant les enjeux de son engagement.

« Ma chère famille, Je suis à Kobané. Cette guerre n’est pas seulement la guerre du peuple

de Kobané mais une guerre qui nous concerne tous. Je rejoins ce combat pour ma famille

bien-aimée et pour l’humanité. Si nous ne saisissons pas aujourd’hui que cette guerre est

aussi la nôtre, alors, demain, nous serons seuls quand les bombes frapperont nos maisons.

Gagner cette guerre signifie la victoire des pauvres et des exploités. »

Lire l’intégralité de la lettre de Kader Ortakaya dans l’Humanité lundi 10 novembre 2014

Publié dans l'Humanité, Monde | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy