• Accueil
  • > Austerite
  • > Pour dire non au budget d’austérité du gouvernement Valls : Mobilisation nationale le 15 novembre

Pour dire non au budget d’austérité du gouvernement Valls : Mobilisation nationale le 15 novembre

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 octobre 2014

 

3A, le collectif qui appelle à manifester contre l’austérité

 

manif15nov  Le Collectif pour l’alternative à l’austérité (3A), qui réunit des acteurs

  du monde politique, 
syndical et associatif, a lancé, hier,

  un appel à une journée de mobilisation, le 15 novembre, 


  dans les grandes villes du pays contre la politique du gouvernement.

  «Pour dire non au budget d’austérité du gouvernement Valls

  et appeler à ce qu’il soit rejeté, pour dire non aux exigences

  du Medef, pour rassembler et construire une alternative

  à la politique actuelle ! »

  Le menu de la journée du 15 novembre s’annonce copieux.

  Alors que la politique de François Hollande est massivement rejetée

  (84 % de mécontents, selon le dernier sondage Ifop pour le JDD),

le Collectif pour l’alternative à l’austérité (3A) a lancé, hier, avec une conférence de presse à Paris,

un appel à manifester ce jour-là dans les grandes villes de France.

Issu de la manifestation du 12 avril dernier contre l’austérité, « qui avait réuni 100 000 personnes à Paris »

rappellent ses organisateurs, le collectif 3A s’est étoffé depuis ses derniers rendez-vous.

Outre les nombreux syndicalistes de la CGT, Solidaires, FO, FSU, et responsables associatifs, l’horizon

politique s’est élargi. « Nous sommes, cette fois, une dizaine à avoir signé l’appel (du collectif – NDLR),

ce que nous n’avions pas fait pour le 12 avril même si certains avaient participé à la manifestation »,

a expliqué, hier, Jérôme Gleizes, d’Europe Écologie-les Verts. Au-delà des composantes du Front

de gauche qui avaient pris part au lancement de la marche du 12 avril, le rassemblement s’étend

désormais du NPA d’Olivier Besancenot aux socialistes affligés de Liêm Hoang-Ngoc.

Le « gouvernement nous emmène droit dans la crise »

La première cible dans le viseur de ces nouvelles marches, c’est le budget 2015 qui doit être voté

à l’Assemblée nationale le 18 novembre. « Les engagements pris n’ont pas été respectés, la politique

conduite à la place est un échec et tous les instituts de conjonctures annoncent une catastrophe »,

a dénoncé, hier, François Auguste, pour le PCF.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy