• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 30 octobre 2014

Répression antisyndicale à La Poste

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 octobre 2014

 

 La répression antisyndicale bat son plein à La Poste

 

  par Cécile Rousseau - 29 octobre 2014

postepactesocialrecalé  

  Mercredi, Sud-PTT donnait une conférence

  de presse pour alerter sur la multiplication

  des cas de sanctions de syndicalistes

  pour faits de grève.

  La discrimination antisyndicale monte encore d’un cran

  à La Poste.

 

 

Ce mercredi, Sud-PTT alertait la presse sur la montée de la criminalisation des représentants des salariés

au sein du groupe. Pour Régis Blanchot, administrateur Sud-PTT, la situation n’a jamais été aussi tendue.

« Il y a des dizaines d’agents qui passent en conseil de discipline pour faits de grève, surtout du côté

des syndicats les plus offensifs, c’est-à-dire Sud et la CGT. L’entreprise laisse pourrir les conflits

et ensuite sort la matraque. Pire, La Poste refuse même aujourd’hui toute critique de sa stratégie,

qu’elle soit constructive ou non. »

Le cas de Yann Le Merrer est  inédit. Ce fonctionnaire, secrétaire départemental adjoint du syndicat

dans les Hauts-de-Seine, passera en conseil de discipline le 30 octobre. Il risque la révocation

pour des prises de parole en public lors de la grève qui a duré 173 jours dans le département pour réclamer

la titularisation de leurs collègues en contrats aidés et dénoncer les restructurations à venir.

« Maintenant, quand on veut intervenir auprès des agents, il faut prévenir la veille, donner le motif…

La Poste est dans le refus du dialogue social ! », déplore-t-il. Si la sanction allait jusqu’au bout, ça serait

une première depuis 1953 et la révocation de Georges Frischmann, secrétaire de la CGT !

Pas moins de sept grévistes des Hauts-de-Seine sont déjà passés en conseil de discipline.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans ECONOMIE, France, La Poste, Liberalisme, SOCIAL, Sud | Pas de Commentaire »

Le billet de Maurice Ulrich (30/10/14)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 octobre 2014

 

       Caricature

 

nicolas_sarkozy_

  « Il a bel et bien changé. Il est en passe de faire la nique

  à Louis de Funès, mais sans le faire exprès.

  Le contenu n’est pas en reste. »

  Hier à Marseille, il se flattait d’un mandat « sans violence ».

  C’est qu’il n’y eut pas 
de mort, c’est vrai lors d’une manifestation

  et pendant son quinquennat ou du temps qu’il était ministre

  de l’Intérieur. 
Juste quelques émeutes dans les banlieues,

  la promesse de passer une cité au Kärcher,

  un « casse-toi, pauvre con » d’anthologie mais sinon sans doute,

  une France pacifiée et heureuse comme un dimanche

  à la campagne du temps du Front populaire, dont on n’a pas

  vraiment gardé le souvenir, avouons-le.

À Marseille, aussi, 
il a eu cette inspiration qui ne peut que ravir un certain public :

« Si, dans un pays, celui qui n’a pas 
de papiers a les mêmes droits que celui qui a des papiers, pourquoi

avoir des papiers ? » Pas mal ! 
La semaine passée, il promettait de mettre fin aux abus de ces immigrés

pratiquant « le tourisme des droits sociaux ». Encore mieux. Nicolas Sarkozy a changé. Il est devenu

sa propre caricature.

Source

Publié dans France, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

La seule voie d’avenir : que le peuple reprenne la main (Patrick Le Hyaric)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 octobre 2014

 

La seule voie d’avenir : que le peuple reprenne la main

 

 

HD5Par Patrick Le Hyaric, Directeur de l’Humanité

 

  Seuls des choix économiques, sociaux,

  démocratiques clairs, porteurs de justice

  sociale, d’égalité et de solidarité peuvent

  tirer d’affaire les populations et le pays.

  Bref, des choix de gauche !

  C’est l’heure de les faire entendre.

  Une première occasion en sera donnée

  le 15 novembre avec la marche contre l’austérité.

  Assurons-en le succès !

 

 

Extrait

Ne nous y trompons pas ! L’affaire est sérieuse. Une course de vitesse est engagée entre ceux qui,

au pouvoir aujourd’hui et dans les cercles de la finance internationale, veulent liquider

la gauche jusqu’à effacer son nom pour un scénario à l’italienne qui l’a vu sombrer pour devenir

le « parti démocrate », cher à Manuel Valls. Ou qui la voit en Allemagne préserver les intérêts du capital

dans une grande coalition entre la CDU de Mme Merkel et les socialistes. C’est du reste ce qui vient

de se passer au Parlement européen où une coalition des droites et du Parti socialiste européen a choisi

ensemble une Commission européenne dont les peuples verront très vite qu’ils n’en ont rien de bon

à attendre. Les projets d’unité nationale développés par des responsables gouvernementaux

et de l’UMP sont à cette image. Leur objectif est de s’assurer une base politique suffisamment

large pour rendre possible, en France, la mise en œuvre d’un « big-bang social » comme cela

se murmure de plus en plus, avec le projet de « contrat unique de travail », les jobs act

à l’italienne, les assurances privées se substituant à la Sécurité sociale, le Code du travail vidé

de l’essentiel des droits qu’il préserve encore. Tout cela pour accompagner de plus grands

transferts de richesses vers le capital.

Le président de la République laisse faire et, comme le dit le secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe

Cambadélis : « Il n’a pas dit son dernier mot. » Autrement dit, le monarque élyséen reste maître

des horloges et maître du jeu… politicien. Si cela consiste, à la manière de Machiavel, à fomenter

de nouveaux coups comme une dissolution de l’Assemblée, un référendum ou toute autre manœuvre,

en s’appuyant sur la crise politique et peut-être sur une crise institutionnelle, pour tenter de se sauver

du désastre annoncé, ce serait un très mauvais service à rendre au pays.

Aucune combine ou combinaison politicienne, même ce fameux projet de gouvernement d’unité nationale,

ne pourront purger la multiplicité des crises actuelles qui ne cessent de donner du grain à moudre

à une toujours plus dangereuse extrême droite.

Seuls des choix économiques, sociaux, démocratiques clairs, porteurs de justice sociale, d’égalité

et de solidarité peuvent tirer d’affaire les populations et le pays. Des choix inédits, de résistance

à l’Europe de l’argent qui s’accompagnent des transformations institutionnelles

vers une VIe République.

Bref, des choix de gauche ! C’est l’heure de les faire entendre.

Une première occasion en sera donnée le 15 novembre avec la marche contre l’austérité.

Assurons-en le succès !

[Article complet sur humanite.fr]

 

Publié dans Austerite, France, Humanite Dimanche, Liberalisme, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

À égalité (OXFAM)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 octobre 2014

 

À égalité

Image de prévisualisation YouTube

oxfaminternationalsur youtube

Dans son rapport « À égalité ! Il est temps de mettre fin aux inégalités extrêmes » publié aujourd’hui (29 oct.,ndlr), Oxfam établit que le nombre de milliardaires dans le monde a plus que doublé depuis la crise financière (1). Face à ce constat, l’organisation de développement avertit que la montée des inégalités pourrait faire reculer la lutte contre la pauvreté de plusieurs dizaines d’années (2).

Lire : Des inégalités vertigineuses : le nombre de-milliardaires a doublé depuis la crise financières

Publié dans Inegalite, Pauvrete | Pas de Commentaire »

Pour dire non au budget d’austérité du gouvernement Valls : Mobilisation nationale le 15 novembre

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 octobre 2014

 

3A, le collectif qui appelle à manifester contre l’austérité

 

manif15nov  Le Collectif pour l’alternative à l’austérité (3A), qui réunit des acteurs

  du monde politique, 
syndical et associatif, a lancé, hier,

  un appel à une journée de mobilisation, le 15 novembre, 


  dans les grandes villes du pays contre la politique du gouvernement.

  «Pour dire non au budget d’austérité du gouvernement Valls

  et appeler à ce qu’il soit rejeté, pour dire non aux exigences

  du Medef, pour rassembler et construire une alternative

  à la politique actuelle ! »

  Le menu de la journée du 15 novembre s’annonce copieux.

  Alors que la politique de François Hollande est massivement rejetée

  (84 % de mécontents, selon le dernier sondage Ifop pour le JDD),

le Collectif pour l’alternative à l’austérité (3A) a lancé, hier, avec une conférence de presse à Paris,

un appel à manifester ce jour-là dans les grandes villes de France.

Issu de la manifestation du 12 avril dernier contre l’austérité, « qui avait réuni 100 000 personnes à Paris »

rappellent ses organisateurs, le collectif 3A s’est étoffé depuis ses derniers rendez-vous.

Outre les nombreux syndicalistes de la CGT, Solidaires, FO, FSU, et responsables associatifs, l’horizon

politique s’est élargi. « Nous sommes, cette fois, une dizaine à avoir signé l’appel (du collectif – NDLR),

ce que nous n’avions pas fait pour le 12 avril même si certains avaient participé à la manifestation »,

a expliqué, hier, Jérôme Gleizes, d’Europe Écologie-les Verts. Au-delà des composantes du Front

de gauche qui avaient pris part au lancement de la marche du 12 avril, le rassemblement s’étend

désormais du NPA d’Olivier Besancenot aux socialistes affligés de Liêm Hoang-Ngoc.

Le « gouvernement nous emmène droit dans la crise »

La première cible dans le viseur de ces nouvelles marches, c’est le budget 2015 qui doit être voté

à l’Assemblée nationale le 18 novembre. « Les engagements pris n’ont pas été respectés, la politique

conduite à la place est un échec et tous les instituts de conjonctures annoncent une catastrophe »,

a dénoncé, hier, François Auguste, pour le PCF.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Austerite, ECONOMIE, Non classé | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy