• Accueil
  • > France
  • > Exclure le parti socialiste du parti socialiste (Jean Ortiz)

Exclure le parti socialiste du parti socialiste (Jean Ortiz)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 octobre 2014

 

De Margerie : démesure des dithyrambes consacrés au décès d’un PDG

Exclure le parti socialiste du parti socialiste

 

mort pdg total

  Un homme est mort dans un accident du travail.

  On ne peut que le déplorer et s’incliner avec respect.

  Près de 600 victimes chaque année sont emportées

  par des conditions de travail déplorables…

  Autre chose est d’oublier les fonctions que cet homme

  occupait (PDG du groupe Total) et le bilan de son activité

  professionnelle.

  Il convient donc de découpler les deux dimensions.

  Chaque jour en France des maçons meurent en tombant

  d’échafaudages, victimes eux aussi d’accidents de travail,

  sans parler des scandales des maladies dites professionnelles…

Ils sont enterrés dans l’anonymat, le silence médiatique, l’indifférence.

Chaque jour dans le monde meurent de faim l’équivalent du nombre d’habitants d’une ville moyenne, un enfant toutes les 7 secondes, sans que les médias daignent y consacrer quelques mots. Rayés de la carte sans faire « la une », ni la deux, ni la trois… Blocus médiatique sur les maux du monde ! Ces « génocides silencieux de la misère » (Galeano) ne rentrent pas dans le menu du latifundium médiatique. Mensonge par omission.

Ce qui choque beaucoup de citoyens depuis hier, c’est la place démesurée et les dithyrambes consacrés au décès d’un PDG, et qui plus est, en oubliant qui il était, et l’attitude pour le moins anti-citoyenne de son groupe : pilleur des richesses de l’Afrique, ingérences politiques, pilier de la « Françafrique », dégâts écologiques colossaux,corruption à flots, privilèges fiscaux insupportables, profits monstrueux qui profitent surtout aux gros actionnaires, aux suceurs de sang et de sueur.

Si nous sommes, paraît-il, égaux dans la vie comme devant la mort, la disparation d’un patron mérite certes information, mais pas « en boucle » comme un quasi deuil national.

Je me souviens que lorsque l’un des plus grands chanteurs français, Allain Leprest, nous a quittés, sa mort fut presque ignorée par les grands médias et la plupart de ceux qui y firent un modeste écho n’avaient jamais parlé de lui de son vivant.

Quant à exclure Gérard Filoche du PS, je ne saurais m’ingérer dans les affaires d’un parti qui lui-même mérite d’être exclu… et j’en passe. Je me retiens !

Jean Ortiz

Source :  Le Grand Soir

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy