• Accueil
  • > Austerite
  • > Austérité : plus de 200 000 emplois pourraient être détruits dans le secteur associatif d’ici 2017 (Basta !)

Austérité : plus de 200 000 emplois pourraient être détruits dans le secteur associatif d’ici 2017 (Basta !)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 octobre 2014

 

PLAN SOCIAL MASSIF

 

Austérité :

plus de 200 000 emplois pourraient être détruits

dans le secteur associatif d’ici 2017

 

par Sophie Chapelle 30 septembre 2014

assos

Un emploi sur six serait menacé au sein

des associations, qui comptent 1,8 million

de salariés, selon le Collectif des associations

citoyennes.

Une destruction sans précédent du tissu

associatif !

En cause : le pacte de responsabilité,

qui devrait amputer les budgets

des collectivités locales de 29 milliards

d’ici 2017.

Première concernée : l’action sociale et sanitaire, au cœur de la lutte contre les inégalités.

Pour éviter ces pertes d’emplois, le gouvernement étudie la possibilité de créer des « obligations

à impact social » permettant à des investisseur privés de placer leurs capitaux dans le secteur

associatif, en échange d’un taux d’intérêt versé par l’État.

Une quarantaine de réseaux associatifs appellent à une mobilisation le 3 octobre prochain.

Le quinquennat de François Hollande comptera-t-il à son bilan la destruction du tissu associatif ?

Entre plan de rigueur et projet de réforme territoriale, le Collectif des associations citoyennes (CAC),

qui regroupe un millier d’associations, vient de réaliser une estimation des emplois menacés.

Selon ses calculs, 25 000 emplois dans le milieu associatif pourraient être supprimés en 2014,

65 000 en 2015, près de 80 000 en 2016 et 95 000 en 2017 ! Ce sont plus de 265 000 salariés

dans l’action sociale ou culturelle, la santé, l’éducation populaire, les services à la personne, la protection

de l’environnement ou la solidarité qui seraient sur la sellette. Près de 15 % des emplois du secteur

associatif – 1,8 millions de salariés à temps plein ou partiel (auxquels s’ajoutent plus des 16 millions

de bénévoles actifs) – pourraient ainsi disparaître d’ici trois ans.

« Ceci confirme l’existence d’un énorme plan social invisible sur tout le territoire », lâche Didier Minot,

fondateur du CAC (notre précédente enquête). « C’est une terrible remise en cause du modèle social 

qui s’est construit depuis deux siècles. Nous allons vers une société beaucoup plus inégalitaire et atomisée. »

Ces données sont la face cachée d’un « pacte de responsabilité » qui devait créer 500 000 emplois

selon le gouvernement – un objectif sur lequel est d’ailleurs revenu le ministre des Finance Michel Sapin –,

grâce aux mesures avantageant les entreprises. Au risque également de profondément déstabiliser

les finances de la Sécurité sociale (voir ici).

[Lire la suite sur Basta !]

Creative Commons License

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy